Cérémonie de la déportation 2009

Mémorial de la Déportation Homosexuelle

Appel à la participation pleine et entière des LGBT à la Cérémonie officielle de la journée du Souvenir à Marseille le 26 avril 2009

Pendant la seconde guerre mondiale, les nazis ont déporté des hommes et des femmes parce qu’ils ou elles étaient homosexuelLEs. Les hommes étaient soumis au Paragraphe 175 du droit allemand qui pénalisait l’homosexualité masculine, et portaient le plus souvent un triangle rose dans les camps. Les femmes étaient souvent considérées comme asociales, certaines ont été arrêtées et déportées.

La journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation a lieu chaque année le dernier dimanche d’avril. A cette occasion, des cérémonies officielles de commémoration sont organisées un peu partout en France. Les associations homosexuelles ne sont pas toujours invitées à ces cérémonies.

En 2001, Lionel Jospin, Premier Ministre, déclarait : ” Il est important que notre pays reconnaisse pleinement les persécutions perpétrées durant l’occupation contre certaines minorités, les réfugiés espagnols, les tziganes ou les homosexuels.”

En 2005, Jacques Chirac, Président de la République, déclarait : ” En Allemagne, mais aussi sur notre territoire, celles et ceux que leur vie personnelle distinguait, je pense aux homosexuels, étaient poursuivis, arrêtés et déportés.”

Ces déclarations d’éminents représentants de l’Etat sont des actes politiques d’importance, mais ne sauraient toutefois constituer à elles seules les actes officiels par lesquels la République Française reconnaîtrait la déportation pour motif d’homosexualité. Les ministres des anciens combattants diffusent des directives variables selon les années, et les associations de déportés s’opposent parfois à la présence des LGBT lors du dépôt de la gerbe unique, c’est le cas à Marseille.

Ainsi depuis 1995, les homosexuels à Marseille sont tenus à l’écart de la cérémonie officielle et sont contraints de déposer leur propre gerbe.

Nous avons gagné depuis 3 ans, d’être officiellement invités, y compris en Préfecture pour la préparation des cérémonies commémoratives, mais nous demandons davantage : nous souhaitons être associés au dépôt de la gerbe unique, et non plus seulement tolérés, assignés au dépôt d’une gerbe spécifique, après la cérémonie officielle.

Il est temps que la République reconnaisse officiellement la déportation pour motif d’homosexualité durant la seconde guerre mondiale, sans laisser cela au libre arbitre des uns ou des autres.

Nous invitons toutes les personnes et les associations concernées par le souvenir de la déportation pour motif d’homosexualité à se joindre à notre appel.

Le Mémorial de la Déportation Homosexuelle invite les associations LGBT de Marseille et leurs sympathisantEs à le rejoindre lors de la Cérémonie du Souvenir de Marseille :

Dimanche 26 avril 2009 à 10h (place Daviel, derrière l’Hôtel de Ville)

 

Signataires : Abignoli Alain, Marseille / Aicardi Maxime, secrétaire Forum Gay et Lesbien, Lyon / Alaux Elisabeth, coordinatrice d’action éducative, Aix-en-Provence / Appia Brigitte, travailleur social, Marseille / Arene Victor, étudiant, Paris / Aspy Marc, Marseille / Astor Jean-Marc, président de la LGP de Marseille, président de Boucle Rouge, membre fondateur des Oublié(e)s de la Mémoire / Assant Matthieu, thanatopracteur, Marseille / Aubin Alain, Marseille / Audoyer Sandrine / Autran Pierre, Marseille /

Bally Denise, Mille Bâbords / Baudu Célia, cofondatrice de VELA (VigilancE Lgbti Aix Collectif) / Bidet Jean-Paul / Biondi Jean-Michel, président du Forum Gai et Lesbien de Lyon / Bégou Gérard, praticien hospitalier, membre du CA Lesbian & Gay Pride de Lyon / Ben Diane Karim, sociologue, Marseille / Benoit Nolwenn, Paris / Berthelot Olivier, assistant politique, Quimper / Berthoux Pascal, Marseille / Bertrand Mickaël, historien, Dijon / Bierlaire Diane, médecin, Waterloo, Belgique / Bon-Maury Gilles, président de Homosexualité et Socialisme / Borghino Béatrice, Marseille / Borghino Agnes, Marseille / Boutroux Cécile, Paris / Bourgi Hussein, Montpellier / Bouillot Marie-Claude, ingénieur, Marseille / Bouillot Jean-Louis, Marseille / Brieu Colin, Allauch / Buisson Eric, enseignant, Marseille /

Cabané Jean-Louis, 77450 Condé Sainte Libaire / Calazel Loïc, Paris / Cambourg (de) Stéphanie, chargée des relations avec le public, 13 le Rove / Camus Holland Alana, chanteuse parolière compositrice, Paris / Cardon Patrick, Gay Kitsch Camp, Montpellier / Carelle Alexandre, Paris / Casse Alain, Marseille / Cayot Isabelle, ouvrière, 90 Dorans / Chatelain Marc, Marseille / Chomarat Michel, fils de résistant, chargé de mission Mémoire, ville de Lyon / Chéno Laurent, Paris / Christofol Roger, Carcassonne / Cochefert Stéphane, Marseille / Corbin Stéphane, Angers / Cortambert Michel, 98 860 Koné, Nouvelle-Calédonie / Cyngiser Annie, fille de déporté /

Dijkman-Cabané Rick, 77450 Condé Sainte Libaire / Dion Bruno, militant associatif, Montréal, Canada / Dworaczek Jean-Paul, 69 St Genis Laval / Estève Nadine, Marseille / Faugeras Françoise, formatrice, Marseille / Favret-Saada Jeanne, Marseille / Fortin Jacques, Avignon / Fontaine Béatrice / Francon-Verdier Frédéric, Marseille / Fresnel Franck, agent de sécurité, 14 Caen /

Gail Boris, 69 Lyon / Galibert Flavie, employée, 34 Agde / Gambier Jean-Michel, Paris / Geoffroy Roger, 71 Montbellet / Gibert Michèle, le Ciotat / Giordan Romain, étudiant, Aix en Provence / Gineste Daniel, président des Ils et des Elles, Avignon / Gomez Stéphane, secrétaire LGP Lyon, secrétaire Ligue des Droits de l’Homme, Rhône / Gony Gilles, Paris / Gourvès Pierre, étudiant, 22 Lancieux / Guedj Jocelyne, biologiste, Marseille / Guéry Pierre, Marseille / Guérin Anne, Paris / Graber Loïc, consultant en valorisation du patrimoine culturel, 69007 Lyon / Gralak Boris, chercheur CNRS, Marseille / Gross Martine, Paris / Grootaers Ronald, président Pink Pastorale, délégué 04 du Mouvement Démocrate, 04 Thoard /

Hasni Moncef, Marseille / Hay Frédéric, membre d’honneur de l’association CGL ADHEOS, Charente-Maritime / Herry Richard, Marseille / Horvath Denis, président ARIS, Lyon / Huret Béatrice, Marseille / Huguet Pierre, Marseille /

Ichard Jean-Marc, délégué RAVAD, trésorier des Ils et des Elles, Avignon / Janvier Pascal, Marseille / Jedwab Christine, Marseille / Jolivet Pierre, Architecte, Marseille / Jouan Bruno, analyste, 37 Tours / Jurquet Jacques, ancien résistant, Marseille /

Kesler Frank, enseignant, Marseille / Kupfer Denis, croquemort, 83 Toulon / Langlais André, artiste, Québec, Canada / Lacoste Guiraute Martine, Avignon / Larrivière Fabienne, Montpellier / Lebel Pascal, Neuilly s/ Marne / Lèbre Yohan, archiviste, Aix en Provence / Le Doré-Goodwin Ariane, Ingénieure Télécom, Arcueil / Leusse (de) Christian, fonctionnaire territorial, Marseille / Lepetit Jacqueline, fille de déporté, Marseille / Lorente Nicolas, Marseille / Lucas Erika, Marseille /

Mabille Roland, Marseille / Mahout Philippe, Nancy / Maillet  Maïté, vice-présidente Collectif 84 Droits des Femmes, adhérente Amnesty International  / Malesset Jean-François, 13007 Marseille / Mandréa Jacques, Marseille / Mateo Sylvie, Marseille / Marcu Alain, officier de réserve, petit-fils de déporté & de blessé de guerre, neveu et fils de juif résistant / Mélone Jean-Pol, professeur, Marseille / Mélone Jacqueline, maître de conférence, Marseille / Mekrelouf Horiya, présidente MRAP Marseille / Mignon Jean-Paul, conseiller d’éducation populaire, militant NPA, Aubagne / Minniti Max, Marseille / Mitifiot  Ivan, président de l’Association Écrans Mixtes / Monteau Patrick, comptable, 13 Salon de Provence / Monteau Pierre, 13 Salon de Provence / Monteau Marie-Georgette, 13 Salon de Provence / Morin Olivier, chargé de mission CG13, Marseille / Mosca Isabelle, Marseille / Mougniotte Alain, président de l’Autre Cercle Rhône-Alpes /

Nagot François, Marseille / Nataf Xavier, Marseille / Nguyen-Van Mai, Marseille / Ouradou Patricia, psychanalyste, Marseille /

Pardoux Olivier, Marseille / Patrizio Marie-Ange, psychologue traductrice, Marseille / Pastor Bernard, Antibes / Pellet Julien, Bordeaux / Petit Armand, enseignant, Marseille / Peyronel Jean-Bernard, Paris / Peysson Jacques / Ploton Jean-Régis, Marseille / Pocheron Michel, Marseille / Pouliquen Jan-Paul / Prévost Claude, Marseille /

Quade Ilona, Marseille / Quinqueton Denis, Paris / Ravel Yveline, Marseille / Reucher Tom, psychologue, Paris / Revel Jacques, Marseille / Revol Jean-Claude, vice-président LGP de Lyon / Riani Annick, historienne, Marseille / Richard Antoine, Marseille / Richomme Daniel, Marseille / Rinaudo Gisèle, intermédiaire du bâtiment / Rocher Christèle, Marseille / Robin Michel, webmaster, Marseille / Robillard Monique, Marseille / Rossignol Jean, Marseille / Rougeron Jean-Louis, responsable de commission LGBT Amnesty  International France / Romet Daniel, Lussas / Roude Christian, Lyon /

Salducci Pierre, écrivain : Sauvaire Serge, hôtelier-restaurateur, 04 Montlaur / Scanreigh Jean-Marc, artiste, professeur à ‘Ecole Supérieure des Beaux-Arts, Nîmes / Scherer Lionel, poète performer, Marseille / Seel Denis, conseiller municipal, 09 Foix / Seince Jean-Denis, Paris / Sénéquier Nicolas, Lille / Sessa Jean-Pierre, artiste des chœurs, Marseille / Silvestre Jean-Jérôme, Antibes / Smania Bruno, régisseur général, Grasse / Souvestre David, président Lesbien & Gay Pride Lyon / Squividant Cyril, agent de santé, 29 Quimper /

Tagawa, fonctionnaire, Marseille / Testud Michel, président Gay randonneurs de Provence, Avignon / Tognotti Jean-Michel, Marseille / Touton Jean-Louis, adhérent NPA et CGT et Ardhis, marseillais vivant en Australie / Tordeurs Christophe, Waterloo, Belgique / Tordo Rombaut Laurence, Paris / Trévisan Marie-Pierre / Tsakong Bami Jean, musicien, Marseille /

Urbain Mireille, Marseille / Vallier Marie, kiné, 38 la Mure / Veillas Sylvain, membre du CA Forum Gai et Lesbien de Lyon / Vert Ludovic, Marseille / Villeneuve Mathieu, étudiant, 79 Sainte Soline / Volle Cyril, chargé de communication, 13 Aix en Provence /

Les associations et partenaires : Académie Gay & Lesbienne, Vitry sur Seine / ADHEOS Centre Gay & Lesbien, Charente Maritime / Afmeg.info (association antisexiste), Marseille / An Nou Allé (LGBT d’outre-mer) / Boucle Rouge (association de lutte contre le Sida), Marseille / Casa No Name, Marseille / Collectif contre l’Homophobie / Comité IDAHO (Journée Mondiale contre l’Homophobie) / Commission nationale LGBT des Verts / Face à Face (Festival du film gay et lesbien), 42 Saint-Etienne / Flamands Roses (les), Lille / Homosexualité et Socialisme / Lesbian & Gay Pride de Bordeaux / Lesbian & Gay Pride de Marseille / Librairie Violette and Co, Paris / Mémorial de la Déportation Homosexuelle / Ligue des Droits de l’Homme Marseille Nord-Sud / Mémoire des Sexualités, Marseille / Planning Familial des Bouches du Rhône / Tasse de Thé, Paris / VELA-VigilancE Lgbti Aix Collectif (contre les discriminations LGBT-phobes) / Zolag (contre les discriminations), Marseille

Les élus suivants : Boët Annick, conseillère municipale, Marseille / Braconnot Magali, les Alternatifs, Conseillère municipale, Simiane Collongue / Caraco Alexis, conseiller du 7e arr., Lyon / Carlotti Marie-Arlette, députée européenne, Marseille / Lopez Christophe, conseiller communautaire, Marseille / Mennucci Patrick, maire du 1er secteur, Marseille / Moukommel Clarté, conseillère municipale FGM, Marseille / Payan Benoît, conseiller communautaire, adjoint au maire du 7ème secteur, Marseille / Serne Pierre, conseiller municipal, 94 Vincennes, membre du conseil politique des Verts, co-responsable de la commission LGBT des Verts. c/o CGL Paris

 

Mémorial de la Déportation Homosexuelle 63 rue Beaubourg 75003 Paris / 52 rue d’Aix 13001 Marseille

 

Article La Marseillaise

 

INVITATION

Cette année encore, pour ne pas oublier

Nous déposerons la gerbe

en mémoire des homosexuel-le-s déporté-e-s

après la cérémonie officielle

 

Dimanche 26 avril 2009

Journée nationale du Souvenir des victimes et des héros de la déportation

 

Monument de la Déportation

à Marseille, 10 h

(Place Daviel, derrière l’Hôtel de Ville)

 

L’Europe des libertés ne peut se construire

sans reconnaître tous les crimes d’un passé

qu’elle voudrait à jamais aboli

 

 

 

 

 

Bilan dépôt de gerbe Marseille 26-4-09

Mémorial de la Déportation Homosexuelle

 

Marseille : Cérémonie de la Journée nationale du Souvenir des victimes et des héros de la Déportation, dimanche 26 avril 2009

 

La cérémonie du souvenir de Marseille a été cette année précédée par une mobilisation sans précédent à travers un appel à la participation des LGBT à la Cérémonie officielle.

Plus de 200 personnes (de Marseille et de tous les coins de la métropole et de l’outre-mer), associations (nationales et locales, LGBT ou non), d’élus de Marseille ou d’ailleurs, l’ont signé. Cet appel a été adressé à la presse, il a pu être distribué après la cérémonie officielle.

 

Malgré une pluie tenace, un grand nombre de personnes sont restées pour notre dépôt de gerbe, les lycéens eux-mêmes sont restés (pour la 1ère fois nous accompagnant pour notre dépôt de gerbe, comme ils l’avaient fait pour les personnalités officielles), de nombreux élus sont restés de différentes couleurs politiques dont le Président de la Communauté Urbaine (M. Caselli) et les élu-e-s représentant le Maire, les présidents du CG 13 et de la Région.

La presse a suivi notre dépôt de gerbe (en particulier FR3, FR2, la Provence).

 

L’unité des LGBT à Marseille est un élément nouveau, les ODLM n’étant plus représentés à Marseille, nous avons déposés notre gerbe à 4 : JM Astor (président de a LGP), Célia Duvar (trans de l’association Vela), Françoise Bayle et moi-même. Cette unité contribue à une meilleure lisibilité du côté des institutions, et a rendu sans doute plus fort l’impact de notre présence cette année. De plus, comme l’an dernier l’achat de la gerbe LGBT a été largement couvert par notre appel financier.

 

Quelques interlocuteurs ont nettement exprimé leur désir que les choses changent à l’avenir, un élu (LGBT) de la Communauté Urbaine, mais aussi le chef du Protocole de la Ville de Marseille qui depuis plusieurs années s’astreint à annoncer notre dépôt de gerbe et à maintenir à notre disposition le matériel de sonorisation. Puissent-ils exercer enfin les pressions nécessaires sur les associations de Déportés…

 

Compte tenu de notre position de force, j’ai jugé utile d’être beaucoup plus offensif que les années précédentes dans mes propos. En substance, mes propos ont été les suivants :

 

“C’est la 15ème fois que les LGBT déposent une gerbe spécifique. On nous a demandé d’être disciplinés, mais cette discipline ne paie pas beaucoup. Nous sommes toujours dans l’antichambre.

Réprouvés en 1933, réprouvés en 1939-1945, réprouvés après guerre, jusque dans les années 80 en France et en Allemagne, nous sommes encore réprouvés aujourd’hui.

Un 1er ministre s’est prononcé en 2001, et un président de la République en 2005 pour la reconnaissance de cette déportation.

Aujourd’hui, sur 17 villes où les LGBT sollicitent les autorités, il y a encore 6 villes où il ne leur est pas accordé de participer à la gerbe unique, et Marseille est de celles-là.

Plus de 200 signataires nous soutiennent à Marseille dans notre demande et parmi eux de nombreux élus et nous les en remercions, de nombreuses associations de tous les coins de France et des associations nationales, du monde LGBT mais pas seulement, et nous remercions la Ligue des Droits de l’Homme et le Planning Familial.

Nous tenons à réaffirmer notre pleine et entière solidarité avec tous les déportés, et parmi eux avec tous les oubliés : les tsiganes, les handicapés et les malades mentaux.

Face à cette situation, à Marseille, nous saisirons la Halde”.

 

Christian de Leusse, délégué du Mémorial, Marseille