Années 2010 : 2015

2015 : les séries télévisées concernant des trans succèdent peu à peu aux séries concernant des homosexuelsQueer as Folk (2000-2005, avec des personnages homosexuels non stéréotypés concernés par la contamination du VIH), Six Feet Under (2001-2005, avec la famille de croque-morts de banlieue passablement secouée, fille toxico, fils homo et mère hystérique), The L-Word (2004-2009, avec un groupe de femmes gay, bi ou transgenres de Los Angeles), Brothers & Sisters (2006-2011), Ugly Betty (2006-1010), Dirty Sexy Money (2007-2009, où Candis Cayne joue la maitresse d’un des héros), Modern Family (depuis 2009, avec un garçon transgenre), Glee (2009-2015), Hit and Miss (2012, avec Chloë Sevigny, tueuse à gages transgenre), Girls (2012, avec ses vingtenaires, adolescentes attardées, plutôt intello et passablement névrosées), Orange is the new black (2013 avec l’acteur de films pornographiques gay Yael Stone et les actrices transgenres militantes Candis Cayne et Laverne Cox, dans le cadre d’une prison pour femmes et un homoérotisme lesbien très appuyé), Looking (2014-2015, où quatre retraitées sont un quatuor de colocataires haut en couleur), Transparent (2014, avec Jeffrey Tambor, qui reçoit deux Golden Globes en 2015), Tangerine, Grace and Frankie (diffusé sur Internet à partir du 8 mai 2015), Sense8 (des réalisatrices transgenres Wachowski, met en scène Jamie Clayton), ainsi des actrices trans sont apparues comme la militante Sarah McBride, la mannequin Andreja Pejic ou Caitlyn Jenner (1ère femme trans à faire la couverture de Vanity Fair) ; aux USA un mouvement de protestation se développera en 2015-2016 contre le fait que les personnages lesbiens/féminin meurent dans ces séries de façon disproportionnée par rapport aux personnages hétérosexuels, ce phénomène est appelé le Bury Your Gays trope (le syndrome de la lesbienne morte), l’exemple le plus remarqué sera dans la série The 100 avec la mort de Lexa, le couple Clarke et Lexa représentant un couple vivant fort dans lequel de nombreux fans se reconnaissent ; en 1991 Angels in America était une fantaisie gay avec pour fil dramatique l’épidémie du sida (avec des vedettes comme Meryl Streep et Al Pacino), en 1985-1992 Golden Girls avec sa grand-mère cougar insatiable, en 1998-2004 Sex and the City (avec Sarah Jessica Parker) et ses 4 héroïnes trentenaires, en 1999-2007 Soprano avec ses mafieux new-look de la famille bien sous tous rapports, en 2015-2016 Grace et Frankie présente un double duo conjugal recomposé dès le 1er épisode quand les 2 hommes annoncent à leur épouse respective qu’il vont divorcer afin d’officialiser leur relation homosexuelle par un mariage, en 1997-2003 dans Oz s’exprimait un extrême homoérotisme en milieu carcéral, en 2009-2014 White Collar (FBI duo très spécial) avec ses relations homoérotiques

2015 : parution du livre Mon neveu Jeanne de Patrick Bard dans lequel il raconte la vie de Jean-Pierre, 49 ans, qui a changé de sexe 2 fois, garçon né en 1966 très féminin attiré par les femmes, marié avec Nadine, chauffeur routier dans l’entreprise de son père, décide en 1992 de devenir femme, hormones aidant, et divorce, mais il rencontre Manue en 2008 et finit par revivre en couple ayant des rapports hétérosexuels

2015 : parution de Vernon Subutex de Virginie Despentes, roman énergique, bourré d’humour, traversé de mélancolie et de désabusement

2015 : parution de Révolutions sexuelles de Alain Giami, chercheur à l’INSERM, et Gert Hekma, sociologue aux Pays-Bas, ils notent que si ” les relations homosexuelles et la bisexualité ont augmenté de façon significative parmi les femmes… les formes de masculinité hégémoniques continuent à restreindre les mouvements érotiques des hommes hétérosexuels vers d’autres hommes.”

2015 : depuis 1990, de nouvelles générations de femmes s’emparent avec fougue de la bannière féministe : Mix-Cité lutte contre les jouets sexués offerts à Noël  aux filles et aux garçons, les Chiennes de garde dénoncent les propos injurieux envers les femmes dans l’espace public, La Meute cible les publicités sexistes, Ni putes ni soumises défend les jeunes filles issues de l’immigration, La Barbe combat l’entre-soi masculin dans les lieux de pouvoir, Osez le féminisme lance une campagne baptisée Osez le clito, les Femen manifestent seins nus contre l’épidémie fasciste qui ravage l’Europe

2015 : le Haut Conseil à l’Egalité diffuse 10 recommandations pour une communication publique sans stéréotype de sexe : éliminer toute expressions sexistes, accorder les noms de métiers (titres, grades et fonctions), user du féminin et du masculin dans les messages adressé à tous et toutes, utiliser l’ordre alphabétique lors d’une énumération, présenter intégralement l’identité des femmes et des hommes, ne pas réserver aux femmes les questions sur la vie personnelle, parler des femmes plutôt que de la femme, diversifier les représentations des femmes et des hommes, veiller à équilibrer le nombre de femmes et d’hommes, former les professionnel.le.s et diffuser le guide

2015 : en Autriche, parution des Mémoires de Helmut Berger (né Helmut Steinberger), héros des Damnés et de Ludwig de Luchino Visconti, étiqueté en son temps le plus bel homme du monde qui, à 32 ans, s’est considéré comme veuf de la mort de Visconti en 1976, il a fréquenté du beau monde et vécu de “grands” moments (jusqu’à  la grande fête de ses 30 ans au Jackie O’ à Rome en 1974 et ses nuits dans le club new-yorkais aux labyrinthes obscurs Glory Hole) et interprété Yves Saint-Laurent âgé dans le film de Bertrand Bonello

2015 : une enquête est réalisée en 2015 auprès de 1 200 victimes de viols, 80% étaient mineurs au moment des faits et 50% ont été agressés par un membre de la famille, ou de façon moindre par des personnes connues (amis de la famille, prêtres, enseignants, voisins, professeurs de sport…)

2015 : l’étude Prevagay s’intéresse aux HSH (hommes ayant des relations avec les hommes), réalisée au cours de l’année 2015 par Santé Publique France – ses résultats ne seront publiés qu’en 2017 – dans 60 établissements fréquentés par les gays, plus de 2 600 participants ont accepté de répondre à un questionnaire et de se soumettre à un prélèvement sanguin, dans les 5 villes de Paris, Lille, Montpellier, Nice et Lyon ; elle démontre une prévalence de 14% de séropositifs dans ces villes (de 17% à Nice et Montpellier, mais de 7% à Lille), elle permet d’associer le fait d’être séropositif aux faits d’avoir 35 ans et plus, de ne pas avoir suivi d’études supérieures, d’être né en France, de se définir homosexuel, d’avoir dans les 12 derniers mois fréquenté des backrooms, eu au moins une pénétration anale non protégée avec des partenaires de statut VIH inconnu, consommé des produits psychoactifs au cours des rapports sexuels et rapporté des antécédents d’IST ; de plus les jeunes de moins de 30 ans ont un niveau de prévalence élevé (6%, plus élevé que dans les autres villes européennes), selon des caractéristiques qui restent les mêmes depuis 2003, les applications de rencontre (utilisées par 50% des moins de 30 ans) les rendant moins présents dans les lieux de sociabilisation (clubs, saunas et backrooms) concernés par les campagnes de prévention et de dépistage ; d’un autre côté, parmi les homosexuels diagnostiqués, 95% sont sous traitement ce qui correspond  à l’un des objectifs de l’ONUSIDA

2015 : le Journal du sida dont le format papier ne paraît plus depuis 2013, paraît désormais sur un site internet, animée par Louise Bartlett, rédactrice en chef

2015 : parution du livre Du Rose dans l’arc-en-ciel, souvenirs authentiques d’un vieux con paranoïaque et homosexuel de Jean-Paul Amouroux, depuis les années 1970, il était à Philandros, puis au GLH, avec des militants de la 1ère heure pour beaucoup disparus, car fauchés par le sida, il traite au vitriol mais avec humour ces premières années du XXIème siècle

2015 : à Marseille, les 3G poursuivent leurs activités culturelles (atelier d’écriture, karaoké, spectacles, expo photo, etc.), débats (monument LGBT, VIH, etc.), mobilisations pour l’avortement, contre les mutilations sexuelles, contre les violences faites aux femmes, pour Charlie Hebdo, pour le Refuge et pour la Pride ; de même le CEL avec ses multiples ateliers (ateliers, sorties, autodéfense, etc.)  et ses activités tout au long de l’année ; l’association T Time organise des réunions d’accueil pour les personnes trans dans les locaux du SPOT Longchamp de Aides ou du Planning) et crée un site internet ; Le Refuge accueille 30 jeunes grâce à son antenne locale qui s’appuie sur 18 bénévoles et stagiaires ; SOS Homophobie est devenue une des plus grosses délégations nationales, le nombre d’élèves sensibilisés à travers les Interventions en milieu scolaire (IMS) augmente sans cesse (3 000 à 4 000 élèves), elle anime plusieurs moments de la vie LGBT au cours de l’année

2015 : parution des livres de Karine Espineira Transidentités, ordre et panique de genre, et de Médiaculture, la transidentité en télévision

2015 :  sortie du film de Nabil Ayouch Much Loved, avec l’actrice marocaine Loubna Abidar, 31 ans, qui incarne une prostituée nue dans une scène de sexe, le film est acclamé  Cannes, mais interdit au Maroc où une campagne machiste de dénigrement poursuit l’actrice on parle de son “outrage grave aux valeurs morales et à la femme marocaine” et d’ “atteinte flagrante à l’image du Maroc” ; le 5 novembre elle sera enlevée dans une voiture, frappée et jetée sur le trottoir, les policiers trouvent cela très drôle et des médecins refusent les premiers soins, souvent elle sera traitée de pute, elle se réfugiera à Paris, elle jugera sévèrement les jeunes arabes qui l’insultent :”Ils regardent des vidéos pornos ou des catastrophe sur Internet. Ils se cachent derrière l’Islam, mais ils ne le connaissent pas et n’ont jamais lu le Coran. Le Prophète n’a jamais dit qu’il fallait se voiler, tuer les incroyants.” ; Loubna Abidar écrira La dangereuse un livre courageux et brûlant de colère pour défendre son honneur et celui des femmes qui sortira en 2016

2015 : aux USA, parution du film de Gus Van Sant Nos souvenirs, il fait suite à de nombreux films qui ont marqué la communauté LGBT : Mala Noche 1985, Drugstore Cowboy 1989, My Own Private Idaho 1991, Even Cowgirls Get the Blues 1993, Prête à tout 1995, Will Hunting 1997, Psycho 1998, A la rencontre de Forrester 2000, Gerry 2002, Elephant 2003, Last Days 2005, Paranoid Park 2007, Harvey Milk 2008, Restless 2011 et Promised Land 2012 ; de son côté l’allemand Robert Emmerich qui réside à Hollywood réalise le film Stonewall, gay et militant il finance plusieurs associations liées à cette cause

2015 : aux USA, parution du livre de Jane Ward, sociologue à l’université California, Not Gay. Sex Between Straight White Men, qui étudie les relations sexuelles entre hommes hétérosexuels sans que cela remette en cause leur hétérosexualité, ils appartiendraient à une catégorie intermédiaire (métrosexuel, hétéroflexibles, bicurieux), des personnes valorisant l’hétérosexualité, se revendiquant hétérosexuelles, se décrivant comme viriles, et cherchant aussi des relations sexuelles avec d’autres mecs hétéros, entre potes, gays s’abstenir, ces relations “pas gays” n’impliquant ni identité, ni signification gay des actes sexuels ; l’auteur reprend ainsi certaines analyses de George Chauncey, dans Gay New York,  selon lequel baisers, caresses, voire pénétration entre hommes avaient lieu, y compris entre hommes “normaux” et folles, sans remettre en cause l’identité et la perception de soi de l’homme “normal”

_______________________________________________________

Janvier 2015 : Yagg dresse de portrait de militants et militantes exemplaires :

Hervé Latapie :  en 1979 il revient à Paris, il découvre le Palace, les UEH, les 1ères mobilisations militantes, Gai Pied, Jean le Bitoux ; en 1995 il crée les Gais Musette ; en 1997 il quitte l’éducation nationale et prend la gestion du Tango (bal musette qui remonte à 1896) qu’il veut lieu d’accueil militant et entreprise gaie, organise des débats non loin de là (avec les débats du Gueuloir au bar La Petite Vertu) ; en 2006 il  s’engage avec les Séropotes, il écrit Génération trithérapie et anime les ateliers Parlons Q ; il écrit Prostitution gay ; en 2015 il écrit un polar Crime au Kitsch

Marie Labory : en 2004 il arrive à Pink TV pour présenter le Set ; en 2009 arrivée à Arte où elle présentera le journal une semaine sur deux, elle est la seule journaliste ouvertement lesbienne du paysage audiovisuel français ; en 2012 elle présente le Meeting pour l’Egalité aux Folies Bergères lors de la campagne des présidentielles et fera partie de l’association des journalistes LGBT

Jérémy Patinier : en 2001 il est président des Flamands roses à Lille; en 2008 il lance le site VeryFriendly à Paris, écrit dans Têtu ; en 2011 il lance sa maison d’édition Des ailes sur un tracteur, publie L’Encyclopédé, Le Lesbictionnaire, Ma cuisine homosexuelle, et le livre dont il est le plus fier la Transyclopédie, puis un recueil de dessins contre les LGBTphobies (Le projet du 17 mai), Miroir/Miroirs la revue des corps contemporains, il lance une souscription pour offrir un bouquet de fleurs géant à Mme Taubira et monte des spectacles (Paillettes)

Florence Bertocchio : ingénieure agronome reconvertie dans l’aviation civile, en 2008 elle prend conscience de la nécessité de faire une transition ; en 2010 elle se fait opérer en Thaïlande, elle est candidate sur les listes EELV en Midi-Pyrénées ; en 2011-2012 elle est présidente d’Arc-en-Ciel Toulouse ; en 2013 elle est co-porte-parole de l’Inter-LGBT en charge des questions trans’, elle obtient son changement d’état-civil après 16 mois de procédure et 1 200 € de frais d’avocat

Alice Coffin et Alix Béranger : en 2008 Alix participe à la création de la Barbe; en 2010 elles se rencontrent lors d’une action de la Barbe, Alix s’est investie dans le Sidaction et devenue chargée de mission santé, Alice est journaliste à 20 minutes, membre des Dégommeuses et de l’association des journalistes LGBT ; le 16 décembre 2012 lors de la 1ère Manif pour Tous elles fondent Oui Oui Oui pour remobiliser, en particulier sur la PMA ; en 2015 mariées elle veulent un enfant mais “il est hors de question d’aller à l’étranger, ce serait une défaite”

Giovanna Rincon : colombienne, garçon à 12 ans elle pratique en 1981 une 1ère hormonothérapie sauvage en absorbant des pilules contraceptives ; en 1984 elle monte à Bogota son salon de coiffure ; en 1992 elle découvre sa séropositivité ;  de 1993 à 2002 elle est en Italie, entre galères, solidarités et thérapies ; en 2002 elle arrive à Paris pour sauver son amie Valérie, trans séropositive ; en 2009 elle s’investit au Pastt ; en 2010 elle créée Acceptess T, association pour les droits des trans, dont elle deviendra salariée

Hugues Fischer : ingénieur du son, en 1981 il participe au lancement de Fréquence Gaie ; en 1986 membre des GPL (Gais pour les Libertés), il se découvre séropositif ; en 1987 il perd son ami, mort du sida ; en 1989  il adhère à Act Up-Paris dont il sera co-président de 2006 à 2008, il est salarié d’Act Up-Paris à partir de 2009 jusqu’à sa mise au chômage technique fin 2013, il participe à de nombreuses conférences sur le sida, et crée le site de prévention ReactUp ; habitué des clubs cuirs depuis les années 1970,  il est élu en 2013 Mister Leather France

Mathieu Rouveyre :  en 1999 il a créé le site Gayattitude ; en 2005 il co-organise la Gay Pride de Bordeaux, c’est aussi son coming out vis à vis de ses parents ; en 2002 il s’engage au MJS et au PS, il deviendra conseiller municipal de Bordeaux en 2006 et 2014, et conseiller général en 2008


 

Mars 2015 : aux Pays-Bas, organisation à Amsterdam du colloque Queering the collections. Sexual and gender diversity in heritage organisé par le Comcol (comité dépendant du conseil international des musées, spécialisé dans l’éthique de la collecte et le développement des collections), avec le Musée d’Amsterdam, les Archives communautaires LGBT (l’IHLIA) et la Reinwardt Academy

17-18 janvier 2015 : en Italie, l’association Obietivo Chaire organise à Milan un colloque « Défendre la famille pour défendre la communauté », le but de l’association est d’aider les personnes qui « bien qu’ayant des tendances et des pulsions homosexuelles, refusent la logique du militantisme gay et demandent à être accompagnées pour dépasser leur malaise », la présence de Don Mauro Inzoli, ancien prêtre du diocèse de Crema, confesseur de Roberto Formigoni (ancien président de droite de la région de Lombardie) et pendant 15 ans président de la Banque alimentaire, menant un grand train de vie, fait scandale car il a été dénoncé en 2010 à son évêque pour des actes de pédophilie par le directeur d’un institut scolaire

28 janvier 2015 : la Cour de Cassation rejette le pourvoi du procureur de Chambéry destiné à faire respecter une convention bilatérale signée avec le Maroc contraignant à l’application de la loi marocaine pour un ressortissant marocain en cas de mariage, d’autant plus que le marocain à son domicile en France ; ainsi la Cour confirme ainsi  le mariage du couple gay franco-marocain Dominique et Mohamed ; cette décision est d’autant plus importante que des ressortissants de 11 pays sont concernés par des conventions analogues

7 février 2015 : en Slovaquie, référendum contre le mariage gay qui n’a que peu de chances d’être validé, compte tenu du taux d’abstention qui ce manifeste lors des référendums ; les 400 000 signatures nécessaires ont été collectées dès septembre 2014, le 3 février Ludovine de la Rochère est venue de France pour leur apporter son soutien ; Anton Chromik, l’un des leaders d’Alliance pour la famille, estime que les « homosexuels veulent passer au-dessus de le tête des gens pour imposer leurs décisions, ce qui a toujours mené à la dictature et même parfois aux meurtres de masse », pourtant un amendement constitutionnel a été adopté en 2014 définissant le mariage comme « l’union d’un homme et d’une femme », validé par les 2/3 des députés ; Martin Macko, l’un des principaux militants homosexuels de Bratislava, explique que le mouvement a clairement été influencé » par ce qu’i a vu l’année dernière en France »


Les étapes du droit au mariage homosexuel aux USA :

1993 : la cour supème de l’Etat d’Hawaï estime que l’interdiction du mariage gay constitue une discrimination

1996 : le DoMA act (la loi de défense du mariage) qui défnit le mariage comme l’« union entre un homme et une femme » en sa section III, est adoptée et signée par Bill Clinton (qui avouera avoir été mal à l’aise sur ce dossier), puis un a un les Etats adopteront l’interdiction du mariage gay

2004 : le Massachusetts brise le consensus et autorise le mariage homosexuel

2010 : le caractère discriminatoire du DoMA est de plus en plus vivement dénoncé

2011 : 6 Etats autorisent le mariage gay

2011 : le président Obama (qui s’est par le passé déclaré contre le mariage gay en raison de sa foi chrétienne) estime cette discrimination inconstitutionnelle

2013 : la Cour Suprême lui donne raison et abroge la section III du DoMA act ; l’association des pédiatres américains qui regroupe 60 000 médecins prend parti pour le mariage gay, estimant qu’il est bénéfique pour les quelque 2 millions d’enfants élevés, totalement ou en partie, dans une famille homoparentale

2015 : 37 Etats autorisent le mariage gay, ils hébergent les ¾ des Américains

 


1er mars 2015 : publication des résultats de l’essai Ipergay, ils démontrent l’intérêt du traitement préventif du VIH/Sida par le Truvada, prendre le Truvada pendant et après un rapport sexuel à risque a permis de diminuer de près de 86% le risque de contamination ; une semaine plus tard au siège de l’ORS (observatoire régional de la santé), à Marseille, Bruno Spire, président d’AIDES et Jean-Paul Moatti, sociologue de la santé, évoqueront l’impact majeur de cette découvere dans la prévention du VIH, « En prévetion le préservatif ne suffit pas. Maintenant lorsqu’on prend un traitement on est protégé du risque de transmission du VIH » dit Bruno Spire

5 mars 2015 : parution du 2ème rapport de SOS Homophobie sur la lesbophobie, en 2014 sur les 3 517 témoignages reçus, 329 seulement ont concerné des actes lesbophobes, mais la diffusion massive de l’enquête en direction des lesbiennes à l’occasion de l’Eurolesbopride a permis de collecter 7 126 réponses, pour la plupart agées de moins de 30 ans, parmi elles 59% ont subi au moins un acte lesbophobe au cours des deux dernières années dont 13% régulièrement et le risque d’être discriminé est plus grand quand on est visible ; sur les 152 répondantes qui vivent à Marseille, 53% disent avec vécu un acte de lesbophobie au cours des 2 années précédentes, elles ne sont que 17% à oser se tenir par la main (contre 25% au niveau national) et 13% à déclarer s’embrasser dans un lieu public (contre 21% au niveau national)

8 mars 2015 : à Marseille, le CEL participe à la mobilisation de la journée des femmes (avec le collectif PACA de la marche des femmes)

Printemps 2015 : aux USA, la Cour suprême pourrait avant l’été faire du mariage homosexuel un droit constitutionnel, en vertu du 14ème amendement qui prévoit « l’égale protection » des citoyens , les interdictions qui persistent dans 13 Etats sur 50 seraient alors balayées

20-22 mars 2015 : à Marseille, printemps du CEL (fête, cinéma, randonnée)

20 mars 2015 : parution du Manifeste des Femen à l’intention des futures activistes : “Trop longtemps nous avons baissé la tête, courbé l’échine, accepté la violence, l’injustice et le mépris… Cette révolution mettra en lumière le plus grand génocide de l’histoire de l’humanité, et détruira la machine infernale qui assassine les femmes, parce qu’elles sont femmes. Vous qui êtes femmes, unissez-vous, révoltez-vous, soyez responsables de votre condition, de la condition des autres, et de a condition des prochaines” ; “Nous sommes animées d’une pensée construite, constante et incorruptible… Ce manifeste n’est pas seulement une attaque contre les dogmes patriarcaux, c’est aussi une défense du pluralisme et de la liberté” dit Inna Shevchenko ; les Femen sont désormais 300 activistes dans le monde, dont une soixantaine en France, et un millier de sympathisants en France, au Québec, mais aussi au Maroc et en Egypte

31 mars 2015 : le Comité consultatif d’éthique présidé par Jean-Claude Ameisen propose de ne rien changer aux dispositions en vigueur concernant l’interdiction de don de sang par les personnes homosexuelles, les cas de sida étant 200 fois plus élevés chez les HSH (hommes ayant des relations avec les hommes) que chez les hétérosexuels

Printemps-été 2015 : parution du n°2 de la revue lesbienne Well Well Well

Avril 2015 : en République Centrafricaine, des accusations seront lancées par le Binuca (bureau intégré de l’ONU en RCA) et l’Unicef concernant une dizaine de victimes présumées de viols (fellations imposées ou autres agressions) impliquant 16 militaires français, envoyés dans le cadre de l’opération “Sangaris” de pacification, engagée par les nations-unies, de décembre 2013 à juin 2014 ; Anders Kompass, directeur des opérations de terrain du Haut commissariat aux droits de l’homme de l’ONU, est démis de ses fonctions le 17 avril pour avoir révélé ces informations

9 avril 2015 : à La Ciotat, le Refuge Marseille présente 4 films au cinéma l’Eden

24 avril 2015 : aux USA, le décathlonien Bruce Jenner, médaillé olympique 1976, annonce devant 16 millions de spectateurs son souhait d’être considéré comme une femme ; peu de temps auparavant le sergent Shane Ortega, femme de 28 ans, bodybuildée et tatouée, a fait son coming out, elle espère bien participer à une compétition de body building en tant qu’homme à l’automne 2015 ; Ashley Diamond, femme née garçon, noire, incarcérée à la prison pour hommes en Géorgie, vient d’obtenir après plusieurs mois de procédures – mais aussi de brimades et de viols de la part de ses codétenus – le droit de reprendre, en détention, son traitement hormonal ; la Cour Suprême pourrait valider la reconnaissance des droits des transsexuels d’ici juin 2015 ; en juin 2015, Caitlyn Jenner fera la une de Vanity Fair, “Sois libre maintenant joli oiseau” exhortera sa fille, la mannequin Kendall Jenner, née de son union avec Kris Kardashian, se 3ème épouse

 29 avril 2015 : la Cour de justice de l’union européenne estime que la France devrait modifier sa règlementation en matière de don du sang et trouver un moyen de ne pas exclure systématiquement et à vie les hommes homosexuels et bisexuels ; l’interdiction est en vigueur depuis 1983, elle est fondée sur une plus forte présence du HIV dans cette population et sur l’existence d’une fenêtre silencieuse de 10 jours pendant lequel le virus est indétectable ; cette décision intervient alors que le 3 avril, l’assemblée nationale a voté à l’unanimité un amendement affirmant que “nul ne peut être exclu du don du sang en raison de son orientation sexuelle”

Dernier dimanche d’avril 2015 : à Marseille, l’association Mémoire des sexualités, relais du Mémorial de la déportation homosexuelle (MDH), dépose la gerbe des LGBT à l’occasion de la journée du Souvenir

4 mai 2015 : Jean-Pierre Coffe, critique gastronomique connu, 77 ans, révèle à Libération “Aujourd’hui, je vis avec un homme”… “J”ai vécu de longues périodes avec des femmes. Je suis bisexuel. Mais je ne revendique rien et je ne milite pas en faveur du mariage gay. Je revendique ma liberté. Si ça me plaît de vivre avec un chien, eh bien ! ça me regarde.” ; il a connu la mort de sa fille adoptive Dominique, emportée par un cancer, qui l’a dévasté

 11 mai 2015 : sortie du Rapport annuel de SOS homophobie, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie IDAHO(T), il recense 2 197 témoignages d’actes subis en 2014 (moins qu’en 2013 avec 3 517 témoignages, largement liés aux mobilisations homophobes de la Manif pour tous, mais davantage que les 1 556 témoignages de 2011), les actes recensés concernent internet (40%, sur Facebook ou Tweeter), les lieux publics (11%), le milieu scolaire, le milieu familial et l’entourage proche (10%) ou le milieu professionnel (8%); 163 agressions physiques ont été recensées et 30% des discriminations sont liées au fait que les papiers d’identité ne correspondent pas au genre de la personne

13 mai 2015 : le tribunal de grande instance de Nantes ordonne l’inscription dans l’état-civil français de trois enfants nés de mères porteuses, mais le TGI refuse une telle inscription en cas de GPA et porte en Cassation le cas de deux familles qui avaient obtenu gain de cause en 1ère instance ; le 22 avril 2015  le tribunal administratif de Paris a enjoint la Préfecture de police de délivrer un passeport à une petite fille née de GPA en Ukraine ; la décision de la CEDH du 26 juin 2014 s’inscrit ainsi dans le droit français, mais le gouvernement de Manuel Valls se garde de donner une instruction laissant chaque préfet gérer la situation ; environ 2 000 enfants nés de GPA vivent sur le territoire national

15 mai 2015 : au Luxembourg, mariage du 1erministre libéral, Xavier Bettel, 42 ans, avec son compagnon, Gauthier Destenay, un architecte belge, ils étaient pacsés depuis 2010 ; il est 1er ministre depuis le 4 décembre 2013 (à la suite de Jean-Claude Juncker qui était en poste depuis 1995) ; en 2014 il a obtenu la législation sur le mariage gay ainsi que le droit à l’adoption

17 mai 2015 : au Liban, l’association Proud Lebanon diffuse un clip vidéo contre l’homophobie dans lequel 15 figures libanaise s’expriment sur les droits des LGBT ; le directeur, Bertho Masko, explique que sa structure soutient les réfugiés homosexuels venus d’Irak et de Syrie ; en 2013 la société libanaise de psychiatrie a déclaré que l’homosexualité n’était pas une maladie mentale

17 mai 2015 : l’Eglise protestante unie de France décide, à la quasi-unanimité, que les pasteurs pourront désormais, s’ils le souhaitent, bénir les couples homosexuels mariés civilement

18 mai 2015 : en Tunisie, au lendemain de plusieurs événements publics, en particulier de débats organisés dans plusieurs médias à l’occasion de la journée internationale de lutte contre l’homophobie,  l’association Shams (soleil en arabe) qui défend les droits des LGBT annonce qu’elle est avalisée par les services du 1erministre, après deux autres associations Damj (inclusion) et Mawjoudin (nous existons), malgré l’article 230 du code pénal qui stipule que “la sodomie et le lesbianisme” sont passibles de 3 ans de prison ; mais l’opposition venant du parti islamiste Ennahdha  se fera dès lors menaçante, au point de déstabiliser les services du gouvernement

20 mai 2015 : en Grande-Bretagne, la police révèle les résultat d’une enquête sur des scandales pédophiles de grande ampleur qui se sont déroulés sur 20 ou 30 ans (1 433 suspects identifiés dont 261 personnes publiques et 216 décédés) ; depuis 2012 la police a constaté une croissance de 71% des abus signalés, dont 116 000 en 2014

 22 mai 2015 : en Irlande, le référendum sur le mariage “gay”, le oui l’emporte avec une majorité de 62% et la participation a été supérieure à 60%, pays de 4,6 millions d’habitant, il est le 1er à inscrire par référendum le mariage pour tous dans sa constitution, après son adoption à une large majorité par le Parlement, la position de l’Eglise a été décrédibilisée par les multiples scandales des abus sexuels de religieux sur des enfants dans les écoles et institutions éducatives ; le pays est ainsi le 14ème en Europe et le 19ème dans le monde a légaliser le mariage “gay”; ce fut le dernier pays d’Europe à décriminaliser l’homosexualité en 1993, et l’union civile n’est possible que depuis 2010 ; le 23 mai 2015 le photographe Peter Morrisson saisit l’image de 2 hommes s’embrassant devant le château de Dublin, avec la pancarte à l’effigie de Mrs Brown, personnage populaire incarné par le comédien Drendan O’Carroll à la BBC qui a milité en faveur du oui

23-25 mai 2015 : à la Bourboule, rencontre lesbienne féministe (à la quelle participe le CEL de Marseille)

25 mai 2015 : au Maroc, le ministère de le communication interdit la diffusion du film Much Loved de Nabil Ayouch, présenté à Cannes dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs, long métrage sur le milieu de la prostitution, dans lequel les clients sont marocains ou étrangers et la police est complice du tourisme sexuel, “vu qu’il comporte un outrage aux valeurs morales et à la femme marocaine, et une atteinte flagrante à l’image du royaume”

30 mai 2015 : en Russie, à Moscou les homosexuels qui manifestent sont arrêtés par la police et agressés par des extrémistes orthodoxes

Juin 2015 : à Marseille, 1er mois du sport féminin “hétéro lesbien” organisé par les Front Runners  avec les 3G

Juin 2015 : au Maroc, à Fès, un hommes soupçonné d’être gay car travesti est agressé par une foule ; le magazine Maroc Hebdo publie en une “Faut-il brûlé des homos ?”

Juin 2015 : en Syrie, dans Mossoul occupé par l’Etat islamique (Daech), les femmes qui marchent seules sont harcelées par la Hishah (police religieuse et morale) sous n’importe quel prétexte, elles doivent porter des gants et être couvertes d’un double voile, cachant entièrement leur corps et leurs visages, si la femme ôte ses gants le mari est condamné à 40 coups de fouet, la lapidation sanctionne les délits à caractère sexuel comme l’adultère, des viols en masse d’esclaves yézidies sont organisés pour les combattants ou par des civils fortunés qui les ont achetées ; les hommes accusés d’homosexualité sont précipités du toit de l’ancienne caisse de retraites sur la place du gouvernorat, et achevés à coup de pierre

1er juin 2015 : Lucas Lomenec’h, l’un des deux pères de 2 jumeaux né en mars par GPA au Mexique, qui étaient retenus dans ce pays faute de laisser-passer délivré par le consul de France, rentre en France, suite à une intervention du ministre Laurent Fabius ; Lorena, la mère mexicaine, considère que la Bible a donné l’exemple de naissance sous GPA (comme le montrent les exemples de Abraham-Sarah et Rachel-Jacob) et qu’elle s’est livrée à une bonne action

1er juin 2015 : en Allemagne – où depuis 2001 les couples homosexuels peuvent conclure un contrat de vie commune – , 150 personnalités écrivent à la chancelière, Angela Merkel, pour que les couples homosexuels puissent bénéficier des mêmes droits que les hétérosexuels, parmi les signataires des membres de Die Linke, du FDP, du SPD et de la CDU, selon un sondage publié au cours du week-end par Der Spiegel 75% des Allemands sont favorable au droit d’adoption pour les homosexuels ; en 2013 la Cour constitutionnelle de Karlsruhe a jugé que les homosexuels devaient pouvoir adopter l’enfant de leur conjoint

3 juin 2015 : en Argentine, plus de 150 000 personnes manifestent devant le Parlement à Buenos-Aires, sous le slogan Ni una menos (pas une de moins), à la suite de 3 cas de “féminicides” emblématiques (une institutrice égorgée par son ex-mari devant ses élèves, une adolescente de 14 ans enceinte tuée par son ex-petit ami de 16 ans, une femme criblée de balles par son son ex-compagnon éconduit à la terrasse d’un café) ; une femme tombe en moyenne toutes les 30 heures sous les coups de son ex conjoint ou compagnon ; 1 808 femmes ont été victimes de tels meurtres de 2008 à 2014, dont 295 pour la seule année 2013

4 juin 2015 : l’association Aides révèle, après enquête auprès de 440 dentistes, que 3,6% des dentistes refusent de soigner un patient séropositif, et 30% ont trouvé un prétexte pour l’éloigner

5 juin 2015 : la géographe Sophie Louargant analyse certains aspects de l’inégalité des sexes : “Le sentiment d’insécurité est ressenti massivement par les femmes dans certaines rues, certains quartiers, dans les transports en commun et partout dès que la nuit tombe… La crainte de l’agression sexuelle est la plus importante, c’est ce qui différencie fondamentalement le monde des femmes et le monde des hommes, excepté pour les hommes gays et les trans.”, “Pour les filles, l’espace public est source de peurs, de détours, d’accès empêchés non sécurisés, alors que les garçons eux auraient la capacité de se défendre et de s’approprier ou conquérir ses espaces publics.”, ou encore “Le sentiment de discrimination ressenti par les femmes est proche de celui exprimé par des personnes étrangères ou stigmatisées par leur couleur de peau ou la manière de s’habiller.”

15 juin 2015 : une enquête indique que plus de 700 millions de femmes ont été mariées de force alors qu’elles étaient enfants, dans le monde, et si elles continuent à être 15 millions de plus chaque année, elles pourraient être 1,2 millions en 2050

19 juin 2015 : aux USA, à New-York, le MoMA (musée d’Art Moderne) acquiert le 1er drapeau LGBT de l’histoire, emblème réalisé en 1978 par Gilbert Baker, artiste militant de San Francisco

26 juin 2015 : aux USA, la Cour suprême décide par 5 voix contre 4 que le 14ème amendement  à la Constitution requiert d’un Etat qu’il célèbre un mariage entre deux personnes du même sexe, le juge-charnière Anthony Kennedy, considéré comme centriste, a été chargé de rédiger l’opinion des sages, le président de la Cour, le juge John Roberts, rend publique son opposition à cette décision ; alors que 36 Etats sur 50 ont déjà reconnu le mariage entre personne de même sexe, les USA sont le 21ème pays à approuver le mariage homosexuel ; Jim Obergefell, agent immobilier de Cincinnati, Ohio, a déclenché cette décision par sa plainte, en réclamant que le nom de son amant, John Arthur, résidant dans le Maryland, mort d’une sclérose en plaques, figure sur le certificat de décès refusé dans l’Ohio

30 juin 2015 : à Paris, Act Up quitte ses locaux de la rue Sedaine ; il a fallu libérer de locaux très occupés, aussi les archives ont-elles été déposées aux Archives nationales entre septembre 2013 et janvier 2014 (celles-ci ont été gérées avec application par Yves Grenu, depuis de nombreuses années, dans le local Groupe Archives Documentation)

Eté 2015 : parution du n° 160 de Tenou’a, atelier de pensée juive, avec pour thème homosexualité judaïsme interdit respect amour tabou, et les articles Homosexualité (lire l’interdit autrement), Rabbin et gay (témoignages d’un rabbin orthodoxe et d’un rabbin libéral), Hommage à Kadischman (Le berger aux chefs-d’œuvre) ; revue parrainée entre autres par le rabbin Gilles Bernheim et le psychanalyste Serge Hefez

Juillet-décembre 2015 : en Allemagne, le Musée historique allemand de Berlin s’est associé au Schwules Museum pour présenter une exposition consacrée à l’homosexualité

Juillet 2015 : en Egypte, parution du livre de Mona Altahawy, 47 ans, Foulards et hymens, elle constate qu’en Arabie Saoudite la seule alternative pour les femmes c’est de “perdre la tête ou de devenir féministes”, s’étant battue contre le viol, l’excision, le voile et sur la question de l’hymen, modalités de contrôle de la sexualité féminine, elle a elle-même été attaquée et agressée par les forces de sécurité en Egypte

Juillet 2015 : en Tunisie, l’association Shams milite ouvertement pour la dépénalisation de l’homosexualité (passible de 3 ans de prison selon l’article 230 du code pénal) ; l’association Damj (Inclusion) animée par Badr Baabou, a été la 1ère à être légalisée à l’été 2011, dans l’élan post-révolutionnaire, suivie par Mawjoudin (Nous existons), puis par Shams, tandis que les lesbiennes, bisexuel-les et transgenres se regroupent dans Chouf (Regarde) ; pourtant une quinzaine de meurtres à caractère homosexuels ont été enregistrés en 2011, Badr Baabou a été agressé en 2012 au cœur de la Medina de Tunis, son prédécesseur à la tête de Damj a du vivre dans la clandestinité puis être exfiltré vers la Suisse, Baabou évalue à 60 à 70 par an le nombre d’arrestations d’homosexuels

1er juillet 2015 : le 4ème Salon du livre lesbien est organisé au Bar’Ouf par le Centre LGBT Paris-IDF

3 juillet 2015 : la cour de Cassation tranche en faveur de la naturalisation d’un enfant nés de la GPA, Kolia 4 ans, né à Moscou, de parents homosexuels, Jérôme Gourod et Dominique Boren qui se sont rencontrés en 1992 grâce au minitel rose ; la cour d’appel de Rennes a refusé de transcrire son acte de naissance russe sur l’état-civil français ; jusque là la cour de Cassation se fondait sur la loi bioéthique de 1994 pour refuser la transcription d’un tel acte “aboutissement d’un processus frauduleux qui ne pouvait produire aucun effet”, mais la CEDH a condamné la France le 26 juin 2014 invoquant “l’intérêt supérieur” des enfants ; le 19 juin 2015 Ludovine de la Rochère déclarait : “La seule et véritable question  est toute simple : est-on pour ou contre la GPA ?”; le 17 juin 2015 Sylviane Agacinski (avec Michel Onfray, Eliette Abécassis et Marie-Anne Frison-Roche) écrivent “Il n’est pas possible de transcrire à l’état-civil français celui qui a été établi à l’étranger, cela inciterait les français à aller commettre à l’étranger ce qui est incompatible avec le respect de la personne et de son corps… Il n’y a pas de GPA éthique, il ne peux y avoir d’esclavage éthique”; les époux Mennesson dont les jumelles sont nées aux USA espèrent tirer avantage de cette décision

4 juillet 2015 : à Marseille, marche de la Pride (parcours Palais Longchamp-MUCEM J4) ; soirée Insomnia aux Docks des Suds ; la semaine et la marche sont organisées par le Collectif IDEM, sous la direction du comité de pilotage inter-associatif,  sur le thème “Transformons nos libertés” ; marraines Shirley Souagnon, Océanerosemarie, Emilie Jouvet et Karine Espineira ; les débats portent sur la visibilité lesbienne, la présentation des Actes de l’Europride 2013 réalisés dans le cadre du Forum euroméditerranéen organisé par le Collectif IDEM, l’Allemagne 1933 ou encore les transidentités) et les animations sont nombreuses (expositions, concerts, films, Tango queer, sortie sportive Must) ; SOS Homophobie présente le film sur Stonewall aux Variétés et organise un pique-nique

11 juillet 2015 : mariage de Luc Carvounas, 44 ans, sénateur et maire PS d’Alfortville avec Stéphane Exposito, ils sont pacsés depuis août 2012, il est le 1er parlementaire français à convoler

16-26 juillet 2015 : à Marseille, l’Université d’été euroméditerranéenne des homosexualités à Luminy,  rassemble une centaine de personnes pour repenser le projet, avec pour objectifs la formation des “futures organisatrices” pour l’édition 2016, de renforcer les liens avec les structures organisatrices partenaires, avec un effort particulier en direction des LGBTQIA (LGBT, queer, intersexes et asexuel-le-s) d’Afrique et du Moyen-Orient, mais aussi la santé communautaire (santé Trans’, substances psychoactives, santé mentale, etc.), GPA, PMA, homoparentalité et transparentalité, et le droit à l’image

30 juillet 2015 : en Israël, lors de la Gay Pride de Jérusalem, un juif ultraorthodoxe poignarde six gays et lesbiennes

Août 2015 : aux USA, le diocèse de Milwaukee, dans le Wisconsin, accepte de faire un chèque de 21 millions de $ après de longues négociations avec les 330 victimes de prêtres pédophiles ; le diocèse avait protégé les prêtres accusés en les changeant régulièrement d’affectation ou en finançant leur départ des rangs de l’Eglise, pour finalement déclarer le diocèse en faillite ; depuis 2004 une quinzaine de diocèses ont choisi la même procédure pour solder leurs pages honteuses, ainsi plus de 3 milliards de $ ont été mises sur la table, Los Angeles a déboursé 600 millions, San Diego 198 millions, Portland 75 millions, etc. ; en 2000 le cardinal de Boston avait du démissionné pour avoir couvert des prêtres concernés, de nombreux prêtres ont été condamnés par la justice civile, en 2012 le 1er évêque, Mgr William Lynn, de Philadelphie, a été jugé pour avoir couvert des membres de son clergé, et en avril 2015 l’évêque de Kansas City a été contraint  la démission

2 août 2015 : en Russie, à Saint-Petersbourg, la marche de la gay Pride est interdite ; le rapport de l’ONG Human Rights Watch de décembre 2014 indiquait que les actes homophobes se multiplient dans le pays et sont “tolérés” par les autorités, qui ne poursuivent pas les agresseurs

30 août 2015 : aux USA, mort du neurologue et écrivain Oliver Sacks, 82 ans (né en 1933), des suites d’un cancer ; la révélation de son homosexualité avait été insupportable à sa mère, ses amours ont été rares, il a avoué être resté 40 ans sans faire l’amour, à l’âge de 75 ans sa rencontre avec Billy a transformé sa vie

Septembre 2015 : la Conférence des évêques de France indique que l’évêque du diocèse “n’est pas responsable des dommages causés par des membres de son clergé” et ne doit donc pas s’engager “dans un processus de dédommagement civil du préjudice moral subi”

Septembre 2015 : à Marseille, SOS Homophobie participe au Forum associatif Vivacité (organisé par la ville de Marseille, via la Cité des associations)

Septembre 2015 : à Toulon, fermeture du centre de Planning familial, il touche pourtant plus de 15 000 personnes/an dans le Var où l’accès à l’IVG et à la contraception est déjà problématique; il y a de graves problèmes de démocratie dans l’association, le recrutement d’une conseillère conjugale formée par le Cler (centre de liaison des équipes de recherche sur l’amour et la famille), mouvement catholique de planification familiale, puis arrêt des stages d’objectifs et motivation pour prévenir de l’aspect militant des valeurs

Septembre 2015 : en Syrie, des soldats de Dieu de Daech exécutent des personnes accusées d’homosexualité à Alep (Hreitan) en les jetant du haut des toits

6 septembre 2015 : à Marseille, communiqué de presse du Collectif IDEM (en charge de l’organisation de la Pride en 2015 et 2016) à la suite de l’agression de Paul et Tony, 26 et 25 ans, près du théâtre du Gymnase ; puis le Collectif IDEM coorganise la mobilisation inter-associative du 17 septembre devant l’Hôtel de Ville

18 septembre 2015 : le TGI de Nantes ordonne la transcription à l’état-civil des actes de naissance de quatre enfants, dont des triplés, nés par GPA à l’étranger, au Ghana en 2014, avec obligation  pour le procureur à verser 1 000 € par requérant en remboursement des frais d’avocat à la suite du refus du parquet de transcrire ces actes malgré le 1er jugement du TGI de Nantes du 13 mai 2015

19 septembre 2015 : à Marseille, préparation de la 4ème Marche Mondiale des Femmes sur le thème : l’écologie, les violences, les migrations, la montée des extrêmes et les alternatives aux systèmes économiques actuels, avec une caravane qui sillonne l’Europe du 8 mars au 17 octobre 2015 ; le CEL participe à cette étape marseillaise

23 septembre 2015 : jour du Bi Visibility Day organisé par la principale association Bi’Cause qui fête ses 18 ans, elle a environ 60 membres : la 1ère enquête nationale est publiée après 3 ans de travaux, menés par Bi’Cause, Sos Homophobie, MAG jeunes LGBT et Act-Up Paris ; pour 85% des 6 017 personnes interrogées la bisexualité est une “orientation sexuelle comme une autres”, une biphobie insidieuses se dégage, 71% des personnes interrogées peuvent concevoir de tomber amoureuse d’un ou d’une bi mais seules 61% envisagent une relation amoureuses avec un ou une bi

25 septembre 2015 : ouverture de l’exposition “Splendeurs et misères de la prostitution (1850-1910)” au Musée d’Orsay, la chanteuses Nathalie Joly propose le Café Polisson sur la base du répertoire de Yvette Guilbert (1865-1944, Mme Arthur, la Buveuse d’absinthe), Dranem (la Raie), Léon Xanrof (le Fiacre, la Partie carrée), Aristide Bruant, Damia, Lucienne Delyle, mais aussi Suzy Solidor (Ouvre, 1934)

29 septembre 2015 : en Irak et Syrie, l’EIIL (Etat Islamique en Irak et au Levant) selon le journal Le Monde met en œuvre “des pratiques destinées à sonner comme des tocsins annonciateurs de la prophétie islamique, comme la destruction des mausolées et la condamnation  mort des homosexuels, jetés du haut des toits” ; il poursuit “selon un hadith, l’apocalypse viendra le jour où une esclave donnera naissance à son maître, abolir l’esclavage reviendrait donc à empêcher que la prophétie se réalise”

1er octobre 2015  : Michel Onfray plaide dans L’Obs pour le peuple français méprisé, oublié “au profit des micropeuples de substitution : les marges célébrées par la Pensée d’après-68, les Palestiniens et les schizophrènes de Deleuze, les homosexuels et les hermaphrodites, les fous et les prisonniers de Foucault (…), les sans-papiers de Badiou

3-4 octobre 2015 : à Forcalquier, fête des 25 ans du CEL, l’association lesbienne marseillaise

3 octobre 2015 : en Tunisie, l’association tunisienne de défense des homosexuels, Shams (soleil en arabe), tient sa 1ère réunion publique réclamant aux autorités la libération immédiate des personnes détenues pour leur homosexualité dont un étudiant récemment condamné à un an de prison, elle demande aussi l’abrogation immédiate de l’article 230 du code pénal qui rend passible de 3 ans d’emprisonnement la sodomie et le lesbianisme

6 octobre 2015 : décès de Chantal Ackerman (1950-2015), réalisatrice belge de Je, tu, il, elle en 1975 et de Jeanne Dielman en particulier ; Gus Van Sant dit que Jeanne Dielman l’a “incommensurablement marqué”, Claire Denis considère que Je, tu, il, elle est “un film unique” qui “reste extrêmement fort parce qu’il est sa chair, sa peau, sa vie.”

17 octobre 2015 : 19ème Existrans à Paris, marche des trans, des intersexes et des personnes qui les soutiennent, l’affiche d’appel à la soirée indique Argentine, Colombie, Danemark, Irlande, Malte, Mexico, Québec. Papiers et droits pour les trans et les intersexes : Le monde avance, la France recule !

17 octobre 2015 : à Marseille, Mémoire des sexualités organise un débat autour du film Der Kreis (Le Cercle, revue créée en Suisse en 1940) avec Maurice Chevaly, 95 ans, comme grand témoin (ancien collaborateur des revues Der Kreis et Arcadie), au cinéma les Variétés

24-25 octobre 2015 : à Marseille, la délégation de SOS Homophobie organise son séminaire prospectif

13-15 novembre 2015 : à Avignon, Etats généraux LGBTI organisés par Erwan le Ho ; de très nombreuses associations et individuel-le-s y participent, dont le Collectif IDEM, de Marseille ; Jacques Fortin et et l’antenne SOS Homophobie d’Avignon s’impliquent fortement, la maire de la ville, Cécile Helle, accueille les participants à l’Hôtel de Ville

13 novembre 2015 : de terribles attentats provoquent des tragédies dans les 10ème et 11ème arr. de Paris, après un autre attentat au Stade de France, aux terrasses de café du bd Voltaire et au Bataclan, il y aura au total 130 morts et 413 blessés ; le maire du 11ème arr., François Vauglin, 45 ans, ancien président d’HES, s’efforce comme tant d’autres responsables, d’être le plus présent possible, il déclarera un an plus tard : “On vit plus près les uns des autres, on se serre les coudes, on se tient chaud. depuis un an, j’ai compris que dans “résilience”, il y a réseau.”

14-20 novembre 2015 : à Marseille, journées TDoR organisé par ODT, T Time, SOS homophobie, AIDES, Le Planning et Polychromes (parcours Transexpress, film La Vista aux Variétés, soirée TDoR aux 3G)

20 novembre 2015 : Journée TDoR (Transgender Day of Remenbrance) du souvenir trans à Paris ; 3 personnes trans assassinées en 2014, aux USA (Handy Hall), aux Philippines (Jennifer Laude) et en Australie (Mayang Prasetyo) sont célébrées

25 novembre 2015 : à Marseille, mobilisation du CEL pour la  journée du lutte contre les violences faites aux femmes

27-29 novembre 2015 : à Marseille, le Collectif IDEM organise le 1er festival Transform à la Villa Alliv (près de la mairie du 6ème-8ème arr. sur le 2ème Prado) : festival queer, concert, performances

Décembre 2015 : les élections régionales sont marquées par une droitisation du vote des LGBT, évalué par sondage, en particulier de la part des gays, par comparaison avec les élections présidentielles de 2007 et de 2012, en 2007 et 2012 les LGBT ont voté plus à gauche que les hétérosexuels (44% contre 38% en 2007 en faveur de la gauche, 49% contre 42% en 2012), ils se sont réduits à 32% (couples gays) et 36% (couples lesbiens) contre 35% pour les hétérosexuels en 2015, en revanche le Front National les a davantage attirés (le positionnement de Florian Philippot et de Marine Le Pen  ont joué un rôle) avec des votes de 13% et 18% en 2007 et 2012 (contre 11% et 18% pour les hétérosexuels) mais de 38% (couples d’hommes) et 26% (couples de femmes) contre 29% pour les hétérosexuels ; le livre de Marie-Pierre Bourgeois Rose Marine, Enquête sur le FN et l’homosexualité souligne en particulier que les gays rallient le FN par peur de l’Arabe, forcément homophobe, comme certaines féministes qui répugnent au port du voile

Décembre 2015 : les tampons hygiéniques et protections périodiques taxées jusque là comme des produits de luxe (TVA à 20%) sont désormais taxées comme des objets de 1ère  nécessité à 5,5%

28 décembre 2015 : au Japon, le gouvernement Abe Shinzo accepte de verser 1 milliards de yens (7,5 M€) de dédommagement aux 46 “femmes de réconfort” sud-coréennes encore en vie ; ce sont les jeunes filles raflées par l’armée impériale japonaise en Corée, en Chine et en Asie du Sud-Est durant la guerre d’Asie-Pacifique (1931-1945), plusieurs dizaines de milliers de filles de 14 à 18 ans arrachées à leurs familles dont un grand nombre de Coréennes sont concernées, elles ont été affectées à des bordels de l’armée (par exemple 1 004 filles pour la XXIème armée, soit une fille pour 50 hommes) ; instruit par le mauvais souvenir de la guerre de 1918-1922 contre l’Armée rouge (27% des soldats perdus à cause des maladies vénériennes) et afin d’empêcher les viols de masse sur les Chinoises en particulier, l’armée a mis en place un suivi sanitaire très précis de ces femmes de réconfort

31 décembre 2015 : l’Education nationale dresse le bilan de son action en direction de la pédophilie ou de pédopornographie au cours de l’année, 27 radiations ont été effectuées en 2015, tous ont fait l’objet de condamnation pénale ; 19 ont été radiés en 2014, 26 en 2013 et 15 en 2012

31 décembre 2015 : l’association Le Refuge a franchi le seuil des 4 000 adhérents en 2015, elle a assuré 22 744 nuitées d’hébergement, près de 800 jeunes accompagnés, 1 149 appels reçus (contre 802 en 2014, soit une augmentation de 43%) ; Le Refuge dispose de 75 places d’hébergement et 25 appartements dans 15 villes, elle a hébergé 194 jeunes (contre 237 en 2014) ; de jeunes migrants (Syrie, Europe de l’Est, Egypte, Afrique) sollicitent l’association , notamment en région parisienne et dans le Nord ; les séjours ont une durée moyenne de 8 mois, avec recherche d’un logement et d’un emploi

31 décembre 2015 : en Russie, au cours des 2 années 2014-2015, le nombre de mineurs séropositifs  a cru de 8,5%, atteignant ainsi près de 10 000 personnes dont la plupart sont nées d’une mère vivant avec le VIH ; à ce rythme l’épidémie est susceptible de se généraliser d’ici 2025 ; l’Institut d’études stratégiques, proche du pouvoir, explique que la propagation du virus est due à l’industrie pornographique sur Internet, à l’industrie du préservatif qui fait de la publicité et au modèle décadent occidental, et les autorités prônent la famille monogame et la fidélité

31 décembre 2015 : la censure des films s’exerce à travers leur classification, au cours de l’année 53 films ont été interdits aux moins de 12 ans, 4 aux moins de 14 ans et 4 aux moins de 16 ans, les moins de 16 ans ou de 18 ans n’ont aucune chance de passer à la télévision, l’association Promouvoir proche des milieux catholiques traditionaliste joue un rôle important dans les recours en faveur de ces interdictions ; en février 2017 un décret mettra fin au lien automatique entre sexe non simulé et interdiction automatique aux mineurs

31 décembre 2015 : en Espagne où le mariage entre personnes de même sexe est reconnu depuis 2005, en dix ans plus de 35 300 ont été enregistrés ; mais dans la même période les “délits de haine” liés à l’orientation sexuelle et l’identité de genre a connu une hausse de 36%, passant de 169 à 280

31 décembre 2015 : en Allemagne, à Cologne, nuit de violences à l’égard des femmes sur la place de la gare et de la cathédrale, plusieurs centaines d’agressions sexuelles, de violences et de vols commis par des hommes originaires du Maghreb et du Moyen Orient