Années 2010 : 2ème semestre 2016

Août 2016 : le Refuge fait état de 629 demandes d’hébergement d’urgence de janvier à juillet 2016, soit une hausse de 32,7% par rapport à la même période de 2015

Août 2016 : le Dr Israël Nisand, professeur de gynécologie-obstétrique, souligne l’influence de la pornographie chez les adolescents, alors que l’âge moyen de la 1ère consultation de films pornographiques est de 14 ans (à 61% pour les garçons et 45% pour les filles, selon une enquête de 2003 auprès de 16 000 jeunes européens) et que dès 11 ans 95% des enfants ont déjà été exposés à des images pornographiques via leurs téléphones portables, il souligne que le nombre d’IVG chez les mineures est de 15 000 par an (un record en comparaison des autres pays européens), il regrette  l’inapplication de la loi du 4 juillet 2001 sur l’éducation à la sexualité dans les établissements scolaires et souligne que de fait “on laisse la pornographie faire l’éducation sexuelle de nos enfants à notre place”

Août 2016 : l’ordre professionnel des pharmaciens tente de modifier son code de déontologie en proposant une “clause de conscience” permettant de refuser d’effectuer un acte susceptible d’attenter à la vie humaine (contraception d’urgence, seringues jetables, méthadone, antidouleurs pourraient être concernés) ; ils suscitent une levée de bouclier

Aout 2016 : Nancy Huston analyse dans Libération comment “les virilités partent en vrille” dans le contexte des attentats terroristes qui ensanglantent la France, “le problème c’est que l’humain ne commence pas par la religion ou la politique mais par le corps… les jeunes Français ou Belges qui se tournent vers Daech ne se supportent pas… ils transforment leur terreur intime en terreur politique… Avant la définition folle et paranoïaque de l’ennemi extérieur (juif, femme, homosexuel, etc.), on s’acharne contre l’ennemi en soi : sa fragilité.”

Août 2016 : sortie du film Rester vertical du réalisateur Alain Guiraudie, 52 ans, auteur de L’Inconnu de Lac, mêlant accouchement, sexe féminin en gros plan, sodomie, à travers l’errance de Léo, scénariste indécis en quête de sens, qui entretient des rapport d’attirance et répulsion hétéro et homosexuels

Août 2016 : le site internet anti-IVG Les Survivants revendique 500 à 800 inscrits, son fondateur Emile Duport était salarié de la Trêve de Dieu, il a lancé en 2005 la life parade pour promouvoir la famille et la dignité humaine, leur site écrit : “Il faut savoir que les cas de fécondation après un viol sont excessivement rares. Le corps de la femmes est fait de telle sorte qu’il y a un phénomène naturel bloquant la fécondation lors du viol” (3 autres sites ont été créé par Emile Duport : Afterbaiz.com, Parler de nosivg.com et Testpositif.com) ; l’autre site anti-IVG est SOS détresse qui utilise tous les moyens pour passer en tête des sites référencés par Google concernant l’avortement (à la fin août, le site ivg.gouv.fr a une visibilité estimée à 80% contre 20% pour le site ivg.net)

Août 2016 : à Marseille, lancement par le Collectif Rainbow de La Manif vraiment pour tous avec la démarche “1001 drapeaux aux fenêtres de nos villes”

Août 2016 : aux Pays-Bas, à l’occasion de l’Europride d’Amsterdam, la cour du Musée d’Amsterdam est mise à disposition du COC (Centre de culture et de loisirs, gay et lesbien), la plus ancienne association LGBT qui fête ses 70 ans – qui est responsable de la programmation culturelle de l’Europride -, et met en place des rencontres, des manifesations et des visites guidées de la collection permanente autour de la thématique LGBT, grâce à un audioguide réalisé par Elie Lust, une figure lesbienne connue du grand public, et une exposition Transmission est organisée par la comunauté transgenre d’Amsterdam ; parallèlement le Van Abbe Museum, musée d’art contemporain d’Eindhoven, met en place un Queer Tool grâce à une jeune sociologue Alice Venir a créé un groupe composé de professionnels de l’art et des figures du milieu LGBT de la ville, et avec l’aide du designer Olle Lundin cinq manières de découvrir les collections sont imaginées permettant par exemple aux visiteurs de se travestir quelque peu (avec les écharpes et les vestes proposées)

Août 2016 : à Monterrey, ville la plus riche du Mexique, la droite catholique se mobilise pour arracher les pages consacrées à la biologie et aux droits sexuels dans les écoles, contre le fait de ne pas promouvoir l’abstinence, contre la débauche, ces manuels seraient des “stimulants des pulsions sexuelles précoces” dans un contexte d’épidémie de grossesses adolescentes, il y a plus de 400 000 par an dont 8 000 accouchements dans la tranche des 12-15 ans, mais où 97% des mineures enceintes ont connaissance des méthodes contraceptives mais ne savent pas les utiliser ou n’envisagent pas d’y avoir recours, les grands magasins occultent les préservatifs et la maternité est sacralisée ; de 2000 à 2012 les schémas sociaux traditionnels se sont renforcés et la santé sexuelle des jeunes a été délaissée, le cardinal Norberto Rivera Carrera, chef de l’épiscopat mexicain a dispensé une leçon de bon usage du vagin de la femme et de l’anus de l’homme particulièrement conservatrice

4 août 2016 : en Turquie, un réfugié syrien gay, Muhammed Wisam Sankari violé est retrouvé mutilé et décapité, après sa disparition dans le centre d’Istanbul fin juillet, cinq mois plus tôt il a déjà été kidnappé et violé ; l’association Kaos GL a recensé 5 meurtres et 32 attaques contre la communauté LGBT de Turquie en 2015

8 août 2016 : en Serbie, une lesbienne, Ana Brnabic, formée aux USA et en Angleterre, est nommée ministre de l’Administration d’Etat et de l’Autonomie locale, par le 1er ministre “progressiste” Aleksander Vusic ; la Gay Straight Alliance s’en félicite ; dans le pays plus de 80% de la population se déclare chrétienne orthodoxe ; l’homosexualité n’est plus un délit depuis 1994 mais elle est toujours considérée comme une “maladie mentale”, la Marche des fiertés de 2010 a fait plus de 150 blessés dont 147 policiers, celles de 2011 et 2013 ont été annulées à la dernière minute après des menaces du groupe fasciste Obraz, l’Eglise orthodoxe qualifie la Gay Pride de “parade tragi-comique de la honte”, le métropolite Amfilohije entend laver les “péchés de Sodome… L’arbre qui ne porte pas de fruits doit être coupé et jeté au feu” ; selon une enquête de 2013 d’Euractiv 63% de la population homosexuelle de Serbie serait en proie à des pensées suicidaires ; en avril 2015 s’est déroulé le Printemps des lesbiennes à Belgrade qui s’est terminé par la 1ère marche des lesbiennes des Balkans avec une centaine de femmes défilant dans les rues de Belgrade sous haute protection policière, ce Printemps s’inscrivait dans le cadre de la Marche mondiale des femmes dont la caravane féministe était en visite à Belgrade

13 août 2016 : décès de Françoise Mallet-Joris (1930-2016), à 31 ans en 1951 elle a écrit Le Rempart des Béguines qui a fait scandale, une jeune femme maîtresse d’un homme plus âgé a aussi une relation amoureuse avec la fille de celui-ci, et eu le prix Fémina en 1958 avec l’Empire céleste, puis La Maison de papier 1970, Allegra 1976, etc. ; elle a écrit des chansons pour la chanteuse Marie-Paule Belle, celle-ci révèlera sa vie commune avec elle de 1970 à 1981

19 août 2016 : au Brésil, la sud-africaine Caster Semenya, 25 ans, remporte le 800 m au stade Engenhao lors des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro ; mais Caster Semenya est diagnostiquée intersexuée présentant un taux élevé de testostérone, or le texte en vigueur depuis mai 2011 à la Fédération internationale d’athlétisme, refuse les cas d’ “hyperandrogénie” chez les femmes présentant un taux de testostérone supérieur à 10 nanomoles par litre ; en 2013 quatre athlètes ont été diagnostiquées, ainsi qu’une Burundaise (lors des Mondiaux de Moscou dot elle a été exclue) ; en 2014 de nombreux sportifs de haut niveau et professionnels ont pris la défense de l’indienne Dutee Chand ; le Tribunal arbitral du sport a révélé qu’entre 2011 et 2015 une trentaine d’athlètes ont été concernés par ce règlement, il a considéré que celui-ci était discriminatoire et causait un préjudice important à ces femmes

21 août 2016 : au Journal officiel paraît  l’arrêté qui rend possible l’accès aux autotests VIH, mais après un entretien individuel dans les locaux d’une structure, les lieux d’intervention, par téléphone ou discussion en ligne, 15 000 autotests gratuits seront distribués à partir de 2017 par les associations en France ; l’enquête “Teste-toi toi-même” organisé par Aides permettre déjà à 1 500 participants de recevoir gratuitement l’auto-test à domicile

Septembre 2016 : en Colombie, les accords de paix entre les FARC et le gouvernement sont susceptibles d’être bientôt signés, après 4 ans de négociations, alors qu’elles regroupaient en 1964 lors de leur fondation 48 hommes pour 2 femmes, les effectifs armés des FARC sont constitués désormais de 40% de femmes, elles imposent peu à peu leurs présence et leurs revendications (elles auront droit, elles aussi, à la titularisation des terres et aux crédits agraires) dans les négociations, si c’est souvent pour fuir les mauvais traitements ou la violence sexuelle intrafamiliale que les adolescentes des campagnes ont rejoint la guérilla, la guérilla a commis a son tour des crimes sexuels (politique de contraception obligatoire et d’avortements forcés), 232 cas d’abus sexuels commis contre des mineurs au sein des FARC entre 1979 et 2014 selon un rapport du parquet publié le 16 juillet 2016, même si la violence sexuelle n’était pas une “politique” de l’organisation

Septembre 2016 : en Israël, l’officier réserviste de Tsahal Omer Nahmany obtient que les soldats puissent participer à la Pride de Jérusalem, à condition d’être en civil et de ne pas être en service, il a obtenu que les familles homoparentales de soldats morts au combat soient automatiquement reconnues avec les droits que cela implique pour les autres familles en termes de pension ; il se bat pour que des soldats “solitaires” puissent être hébergés dans des familles homoparentales ou des couples de même sexe lors de la fête juive de Rosh Hashanah, le nouvel an juif, et vient de créer l’association Blue & White Pride en référence aux couleurs du drapeau afin de représenter les différents corps d’armée israéliens (Tsahal, police, pompiers…)

Septembre 2016 : parution du manga japonais Le Mari de mon frère dans lequel l’auteur Gengoroh Tagame, 52 ans, réalise un véritable coming out à travers un plaidoyer pour l’égalité des droits et l’accès au mariage, dans un pays qui n’a pas encore légalisé le mariage des couples de même sexe ; il dessine depuis les années 1980 pour les revues gay japonaises et s’est spécialisé dans l’univers sado-masochiste

Septembre 2016 : en Italie, deux religieuses franciscaines, Isabel et la colombienne Federica, de 44 ans chacune,  quittent l’Eglise pour se marier, à la suite d’un coup de foudre lors d’un voyage pastoral en Afrique, elles se sont unies civilement à Pinerolo, près de Turin, et l’ancien prêtre Franco Barbero (exclu par Jean-Paul II) a célébré la cérémonie religieuse

Septembre 2016 : sortie du film de Xavier Dolan Juste la fin du monde, son premier film “américain” à gros budget, inspiré d’une pièce de Jean-Luc Lagarce (mort du sida en 1995, à une époque d’homophobie virulente) autour d’un jeune acteur américain en plein essor contraint de cacher son homosexualité pour obtenir les rôles les plus convoités

Septembre 2016 : parution du livre Sale pédé du canadien québécois Jasim Roy, à partir de son expérience personnelle de 5 années de harcèlement homophobe en milieu scolaire ; il souligne que 10% des enfants sont victimes de harcèlement à l’école et que cela aura des répercussions sur leur santé physique et mentale lors de leur adolescence, il promeut les actions de sensibilisation pour apprendre aux enfants à exprimer leurs émotions, et plus tard à gérer ces émotions, apprendre les bons comportement doit viser les victimes comme les agresseurs

1er septembre 2016 : en Turquie, depuis le début de l’année 153 femmes, recensées, ont été tuées par leurs maris ou d’anciens conjoints ; depuis 2010 au moins 1571 Turques ont été ainsi assassinées ; il y a  eu une recrudescence de 1 400 % des meurtres de femmes de 2002 à 2009 : 66 en 2002 contre 953 au cours des 7 premiers mois de 2009 ; lors de la marche féministe historique du 17 mai 1987 des milliers de femmes ont défilé pour la 1ère fois dans les rues stambouliotes ; mais le 5 juin 2016, le président Erdogan a déclaré qu’une femme sans enfant est une femme “incomplète”

2 septembre 2016 : au Royaume Uni, Nicholas Chamberlain, 52 ans, devient le 1er évêque de l’église anglicane à faire son coming out, il se déclare engagé dans une relation chaste avec son compagnon de longue date ; pour cette église, la bénédiction de couples mariés de même sexe reste proscrite, malgré l’ouverture du droit au mariage en 2013

3 septembre 2016 : à Marseille, en remplacement de la Pride de juillet, annulée, le Collectif IDEM organise un rassemblement statique avec village associatif au parc Longchamp ; le succès est au rendez-vous malgré le contexte

5 septembre 2016 : SOS homophobie porte plainte contre Joseph Sitruk, ex-grand rabbin de France, qui a tenu le 3 juin des propos sur la radio juive J associant l’homosexualité à “une abomination et un échec de l’humanité”, il a assimilé de plus la marche de la Gay Pride de Tel Aviv à “une initiative de tentative d’extermination morale” du peuple d’Israël et un rabaissement “au rang le plus vil du pays”, il a lancé un “appel au secours” demandant une réaction “radicale à de telles abominations”

7 septembre 2016 : au Brésil, à l’occasion des Jeux paralympiques de Rio, le site Outsports indique que 9 athlètes ouvertement LGBT concourent : le couple US lesbien malvoyant du goalball, Aysa Miller et Jen Ambruster, les sportives US Abby Dunkin, Desiree Miller et canadienne Cindy Ouellet au basketball, la sprinteuse belge Marieke Vervoort, l’israélienne de l’aviron Moran Samuel, l’athlète US Angela Madsen, et le cavalier britannique Lee Pearson

11 septembre 2016 : aux USA, à Hollywood, Robert-Alexis Arquette, 47 ans, meurt du sida, issu d’une famille aimante et acteurs ou réalisateurs de cinéma, il a fait sa transition à l’âge de 40 ans, il est devenu une icône pour bon nombre de transsexuels, il se battait pour leurs droits et contre le virus du sida ; sa sœur Rosanna Arquette écrira une lettre-hommage largement diffusée

14 septembre 2016 : le sondage réalisé par l’Ifop pour le compte de l’ADFH (asso des familles homoparentales) indique que 63% des personnes interrogées considèrent qu’un couple d’homosexuels vivant avec ses enfants “constitue une famille à part entière”, 62% d’entre elles sont hostiles à l’abrogation de la loi Taubira ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe (chiffre qui est en augmentation de 5 points par rapport à octobre 2014) et 64% des personnes se prononcent en faveur de la reconnaissance des enfants nés de GPA à l’étranger (chiffre également  en augmentation de 5 points par rapport à octobre 2014)

14 septembre 2016 : en Afrique du Sud, le pasteur américain homophobe Steven Anderson est interdit de séjour, diffusant des messages de haine et d’intolérance ; la campagne se signature organisée par All Out (60 000 signatures), semble avoir joué un rôle important dans cette décision du ministre de l’Intérieur Malusi Gigaba

15 septembre 2016 : une enquête de l’IFOP pour le compte de l’ADFH (association des familles homoparentales) auprès de 2 274 personnes représentatives met en évidence que pour 63% des personnes interrogées un couple d’homosexuels vivant avec ses enfants constitue une famille à part entière et les 2/3 des sondés souhaitent voir la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes du même sexe maintenue (soit 5 point de plus qu’en octobre 2014) mais 38% sont favorables à l’abrogation ; 59% des personnes interrogées se disent favorables à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes, 57% sont favorable à la GPA pour les couples hétérosexuels mais 56% y sont hostiles pour les couples homosexuels cependant 64% pensent que les enfants nés de GPA à l’étranger doivent être reconnus afin qu’ils aient les mêmes droits que les autres enfants ; 71% des personnes interrogées déclarent avoir au moins un homosexuel dans leur entourage, et dans 22% des cas il a des enfants ; les catholiques pratiquants apparaissent comme les plus réservés (plus la pratique de la religion est régulière, plus l’opposition augmente)

21 septembre 2016 : aux Pays-Bas, manifestation de nombreuses associations féministes et antiGPA contre le projet de recommandation de Mme de Sutter à la Conférence de la Haye de droit international pour les questions de GPA rattachée au Conseil de l’Europe pour une GPA altruiste ; les associations mobilisées sont l’Amicale du Nid, le Planning familial 93, l’EFCV, la Cadac, le CoRP et la CLF, appuyée malgré elles par l’Alliance Vita (appuyée sur des moyens techniques importants)

23-24 septembre 2016 : à Paris, célébration de la Journée internationale de la bisexualité avec le slogan La bisexualité existe. Les personnes bies aussi ! Combattons ensemble la biphobie

24 septembre 2016 : en Ouganda, le défilé de la Pride Ouganda est autorisée par la police, malgré l’interruption violente par une police musclée du concours de beauté organisé dans le cadre de la Pride le 4 août dernier ; l’organisation All Out est arrivée à collecter 17 900 $ nécessaires pour les victimes du raid modifiant ainsi le rapport de force socio-politique ; Simon Lokodo, pasteur et ministre de l’Ethique, s’est dit prêt à organiser une contre-manifestation, dénonçant “les activités illégales et criminelles du mouvement LGBT” et 96% des gens estiment que les LGBT n’ont pas leur place en Ouganda ; en 2014 une loi a été votée ordonnant à tout ougandais de dénoncer les homosexuels et ceux qui font la promotion de l’homosexualité, mais la réprobation internationale a conduit la Haute cour à invalider la loi  ; Frédéric Noy, photographe – qui vient de présenter ses travaux au festival Visa pour l’image à Perpignan -, qui se documente sur les LGBTI  des 3 pays des Grands Lacs (Ouganda, Burundi, Rwanda) témoigne des contradictions de ces pays, en Ouganda le code pénal colonial de 1960 a été réactivé et beaucoup de gays ont été dénoncés, au Rwanda le Parlement a rejeté en 2009  une proposition de loi pénalisant l’homosexualité, au Burundi une loi de pénalisant l’homosexualité de 10 ans de prison a été adoptée en 2009 ; F. Noy souligne que le président ougandais Yoweri Museveni a qualifié les homosexuels d’ “ekifire” (demi-morts), dans ce pays où la loi “Mort aux gays” a été cassée par le Conseil constitutionnel en 2015 mais où la législation ne cesse de se durcir ; au Rwanda Georges Kanuma, défenseur très actif de la cause LGBTI est mort du sida en 2010

Octobre 2016 : en Afrique du Sud, le Gay Pride est marquée par le festival du cinéma gay et lesbien Out in Africa, à Johannesbourg et au Cap ; la People’s Pride organisée à partir de 2013 est un projet de Pride inclusif (dans un pays marqué par beaucoup de tensions entre riches et pauvres, blancs et noirs, etc)

Octobre 2016 : parution de 3 romans LGBT Amours sur mesure de Mathieu Bermann, Les Parisiens d’Olivier Py et L’Innocent de Christophe Donner, leur point commun est la liberté sexuelle, mais “pour autant le sexe ne semble jamais apporter satisfaction à aucun des personnages” note Thomas Dupuy (Genres, LGBT Ile de France)

Octobre 2016 : parution de Mes regrets sont des remords de Frédéric Mitterrand, recueil de ses regrets de la direction de l’Olympic cinéma à ses années de ministre de la Culture ; nombre de personnalités aimées passent à son tamis de l’actrice Viviane Romance à Bernard-Marie Koltès, et “sa beauté solaire” (en passant par Maud Molyneux, Michel Cressole, Gérard Lefort), et nombre d’anonymes – en France ou à l’étranger, amants ou pas –  qu’il regrette de n’avoir pas su accompagner davantage, quelques personnages ont marqué sa jeunesse d’adolescent rêveur comme Serge Dalens (de son vrai nom Yves de Verdilhac) avec le Prince Eric, un ancien ministre gaulliste, Louis Jacquinot, – entouré d’une cour d’homosexuels – a favorisé son installation dans sa maison d’été à Hammamet ; individualiste, il a plutôt fréquenté le Palace que le milieu militant homosexuel qu’il stigmatise parlant de “l’homophobie des trotskistes  et (du) conformisme gnangnan des soixante-huitards homosexuels  glissant sur la mauvaise pente du communautarisme petits-bourgeois où les pseudo militants gays d’aujourd’hui se sont enlisés”

Octobre 2016 : le journal le Pèlerin consacre un article aux homosexuels dans l’Eglise, leurs difficultés pour s’accepter et se faire accepter, l’incapacité de l’Eglise à leur donner une place, à l’occasion de la parution du livre “Foi, homosexualité, Eglise de l’association Devenir Un En Christ ; il dresse une liste des associations qui leur permet de se rencontrer : David et Jonathan, créée en 1972, Devenir Un En Christ créée en 1986, Communion Béthanie fondée en 2004 et France Courage créée par la Communauté de l’Emmanuel à Paray-le-Monial en 2015 et 2016 ; parmi les rédacteurs du livre Henri de Portzamparc, 56 ans, auteur en 2009 de Homo, catho, aristo, Assis pas bouger dans lequel il décrivait à 44 ans ses grandes difficultés à découvrir son orientation sexuelle et exprimait sa rage contre son milieu si intolérant (son frère est un architecte connu), depuis il vit avec un compagnon sourd-muet, et David Bellamy, 51 ans, qui vit depuis 11 ans avec un compagnon ; l’archevêque de Montpellier, Mgr Pierre-Marie Carré, souligne qu’à l’occasion des deux synodes romains sur la famille de 2015, “un très grand nombre de réponses, en France, ont appelé à une attitude fondamentale d’accueil, de miséricorde qui évite le jugement”, il souhaite un accompagnement pastoral de qualité laissant place à la personne

Octobre 2016 : diffusion sur FR2 de Trans, c’est mon genre de Eric Guéret, auteur en 2014 de Homos : la haine, parlant des trans’ qu’il a rencontré, il dit : “Ils vivent une violence énorme, alors j’ai pris en retour, à hauteur de ce qu’ils subissent. Le moindre impair -un terme inapproprié, une question naïve -, je le payais cash.”

Octobre 2016 : parution des entretiens de Pierre Guyotat avec Donatien Grau sous le nom de Par la main dans les enfers, 400 p, paraissent simultanément Humains par hasard et Explications,  l’auteur de Tombeau pour 500 000 soldats (1967) et de Eden, Eden, Eden (1970) a maintenant 76 ans, il se demande “Comment faire pour vivre dans un monde  non-vivant, avec les muscles qu’on a ?”

Octobre 2016 : la revue Jésuite Projet et le journal La Croix édite un numéro spécial en 80 000 exemplaires de mise en garde des catholiques à l’égard du Front National, en partenariat avec 10 mouvements chrétiens (dont Secours catholique, CCFD-Terre solidaire, Pax Christi, Scouts et Guides de France), face au constats que les catholiques votent davantage pour le FN que l’ensemble des Français (32% contre 27,7%)

Octobre 2016 : parution de l’étude de l’OUIEP (observatoire universitaire international éducation et prévention), commanditée par l’ORVFF (observatoire régional contre les violences faites aux femmes) du centre Hubertine Auclert, cette 1ère grande enquête sur le cybersexisme en milieu scolaire (de la 5ème à la seconde) montre que les normes de genre ciblent les garçons et les filles (22% des filles interrogées se disent l’objet d’insultes sexistes), et que les LGBT ne se comportant as selon les normes attendues sont stigmatisés, les insultes sexistes, homophobes et lesbophobes touchent entre 10% et 18% des élèves selon des intensités variées (en nombre de fois où cela se répète)

Octobre 2016 : à Marseille, apparition d’une association Manif’ (vraiment) pour tous adepte de créations éphémères qui réalise la peinture d’escaliers publics au Cours Julien aux couleurs arc-en-ciel en faveur de la visibilité des LGBT, menée par Maïté Rasamy, Théo Challande et Augustin

Octobre 2016 : à Marseille, le CEL participe aux 11èmes rencontres Films femmes Méditerranée

Octobre 2016 : aux USA, dans le cadre des élections présidentielles, le candidat Donald Trump ne craint pas de s’afficher avec les groupes suprémacistes blancs et fascistes d’Alt Right (dérivé d’Alternative Right, site lancé par Richard Spencer, animateur du National Policy Institute) en faveur d’une épuration pacifique, contre la destruction de son identité blanche et européenne, regroupant des néonazis, harceleurs de journalistes juifs, et de nostalgiques du sud confédéré, hantés par la crainte pathologique d’une féminisation de l’Amérique ; depuis que la Caroline du Nord a adopté une loi obligeant les personnes transgenres à utiliser les toilettes conformes à leur identité sexuelle de naissance, ceux-ci vivent dans la peur à l’université, cet Etat devient un modèle d’intolérance et l’épicentre de la nouvelle guerre culturelle qui fait rage entre “deux” Amériques (celle qui adopte le mariage homosexuel et celle qui le refuse), deux étudiantes et un salarié (Payton McCarry, Joaquim Carcano et Hunter Schafer) ont saisit la justice, l’Etat est boycotté par des entreprises et des ligues sportives, aussi le Dakota du Sud qui souhaitait appliquer la même législation a fait marche arrière ; la crispation entrainée par le mouvement de légalisation du mariage homosexuel fait apparaître dans les statistiques du FBI concernant les gays et les trangenres un risque 4 fois plus élevé d’être agressé que les musulmans et deux fois plus que les noirs

Octobre 2016 : aux USA, l’organisation Human Right Campaign présente l’année 2016 comme une année particulièrement dangereuse et alarmante pour les droits des trans’, en effet 44 propositions de lois les visent dans plus d’une quinzaine d’Etats, mettant en question l’autodétermination des personnes concernées, dans les domaines des soins ou de l’accès aux toilettes, aux vestiaires ou équipes sportives

Octobre 2016 : aux USA, parution d’un livre monumental sur l’histoire LGBT LGBTQ America Today – A Theme Study of Lesbian, Gay, Bisexual, Trangender et Queer History, 32 chapitres (1 200 pages) auxquels ont contribué 27 historiens (dont Gerard Koskovich), il paraît à l’occasion du National Coming Out Day

Octobre 2016 : en Autriche, l’association Queer Base fait un travail important pour accueillir les LGBT qui arrivent par vagues entières parmi les réfugiés, à Vienne elle bénéficie de crédits municipaux pour ce soutien spécifique ; toutes les semaines elle organise une soirée pour les demandeurs d’asile homosexuels ; un irakien jugé efféminé s’est fait insulté par une famille arabe dans le métro ; un Erythréen a passé 6 mois dans un camp du Tyrol, il a tenté de masquer son homosexualité pour échapper aux questions insistantes de certains migrants “pour ne surtout pas s’attirer les ennuis” ; les autorités ne considèrent pas toujours les homosexuels comme membres de groupes vulnérables et ceux-ci ont peur de dévoiler  la raison de leur fuite, notamment à cause des comportements homophobes des traducteurs, ou au cas où ils risqueraient de retourner dans leur pays d’origine ; en janvier 2016 une transsexuelle turque a été retrouvée morte étranglée, à Vienne

Octobre 2016 : en Grande-Bretagne, l’université Goldsmiths de Londres lance pour a rentrée de 2017 un master d’histoire du mouvement queer, promu par Jan Pampler, professeur d’histoire

Octobre 2016 : en Espagne, l’arbitre Jesus Tornillero, 21 ans, originaire d’Andalousie, qui est le 1er à avoir fait son coming out, est l’objet de menaces et insultes homophobes, il a du être placé sous protection policière spéciale, bénéficie cependant de nombreux soutiens dont celui du FC Barcelone

Octobre 2016 : à Taïwan, se déroule la 14ème LGBT Pride, avec 14 000 participants elle est le plus grand rassemblement LGBT d’Asie, stimulée par la promesse faite par la présidente de la République d’adopter une loi sur le mariage pour tous, mais aussi par la mort de l’artiste français Jacques Picoux, 67 ans, , cinéphile et traducteur français de plusieurs films taïwanais, tombé le 16 octobre d’un immeuble de 10 étages, quelque temps après la mort lié à un cancer de son compagnon Tseng Ching-chao avec lequel il a vécu 35 ans, leur couple n’avait pas été légalement reconnu ; la tentative de légiférer sur le mariage avait duré 2 ans avant d’échouer en 2013, plusieurs villes ont mis en place un partenariat civil mais celui-ci n’est pas reconnu par l’Etat, plusieurs groupes religieux manifestent leur hostilité à cette évolution

3 octobre 2016 : au Vatican, le pape François, revenant du Caucase, stigmatise un “sournois endoctrinement de la théorie du genre” propagé par les manuels scolaires en France, sur la foi des propos d’un père qui a entendu son fils exprimer le désir de devenir fille ; en France des comités de parents “vigilants” (ou Vigigender) diffusent largement leurs documents dans les écoles et se positionne pour les élections de parents d’élèves du 7 octobre, et certains cercles de réflexion  se mobilise sur la question de la masculinité, tel le père Philippe de Maistre, aumônier du collège Stanislas à Paris, qui déclare “depuis les années 1960, nous les mecs, nous sommes tous blessés dans notre masculinité”, ou Arnaud Bouthéon, cofondateur de Sens commun (mouvement issu de La Manif pour tous qui a intégré Les Républicains), interlocuteur des Chevaliers de Colomb (mouvement catholique masculiniste de bienfaisance né aux USA) et Clément Lescat animateur de Au cœur des hommes (avec ses sessions de formation organisées dans le diocèse de Toulon), qui appellent à revenir au fait que “le fond du cœur de l’homme, c’est la force” ce à quoi l’Eglise trop “maternante”a du mal à se convaincre

6 octobre 2016 : au Pakistan, le Parlement adopte à l’unanimité la loi punissant sévèrement le viol et les crimes d’honneur (le prix du sang évalué à 1 500 € en moyenne dans le cadre des meurtres de femmes qui suffisait à éviter les poursuites) ; le meurtre de Quandeel Baloch, née Fouzia Azeem il y a 26 ans à Lahore, chanteuse, comédienne, performeuse “troublante, audacieuse et risquée”, sexe symbole et mauvaise femme, “starlette en vogue sur les réseaux sociaux” par son frère le 16 juillet, contre l’avis de leurs parents ; en avril 2016, la Commission pakistanaise des droits humains notait la mort de 1 096 femmes en 2015 tuées par des proches,  (contre 1 000 en 2014 et 869 en 2013) ; au printemps 4 filles qui voulaient échapper au mariage forcé ont été brûlées vives par leurs mères, fin juillet 2016 le viol et l’assassinat d’une Anglo-Pakistanaise par son cousin pour se remarier et vivre à Dubaï a de nouveau secoué le pays, pourtant 30 groupes religieux réclament l’abrogation d’une loi votée au Penjab en février 2016 qui criminalise la violence sur les femmes ; Amnesty International souligne qu’une quarantaine de pays sont concernés par les crimes d’honneur (les meurtres et attaques à l’acide concernent en particulier la Jordanie, le Bangladesh, la Turquie, le Liban, le Brésil, le Pérou, l’Iran, le Cambodge et le Nigeria), mais aussi l’Allemagne, la Suède et le Royaume Uni du fait de leurs populations immigrées ; l’ONU a évalué à 5 000 le nombre de crimes d’honneur en 2014

11 octobre 2016 : en Australie, les travaillistes s’opposent à la tenue du référendum du 11 février 2017 sur l’autorisation du mariage homosexuel, c’est pour eux de l’argent gaspillé et cela risque de libérer la parole homophobe, ils veulent un vote direct du Parlement, soulignant le manque de courage du 1erministre Malcolm Turnball qui y est favorable, la communauté LGBT se rallie à cet argument, au risque de devoir attendre 3 années supplémentaires ; le territoire de Canberra a autorisé le mariage gay en octobre 2013 mais le gouvernement fédéral avait saisi la justice et les unions déjà prononcées ont été annulées

13-14 octobre 2016 : colloque sur La répression des homosexuel-le-s pendant la Seconde Guerre Mondiale en France organisé par Arnaud Boulligny de la Fondation du Mémorial de la Déportation et les ODLM (Oubliés de la Mémoire) à l’Hôtel de Ville de Paris

13 octobre 2016 : la loi Justice du XXIème siècle met fin à l’obligation de faire trancher par la Cour de cassation un changement de sexe, mais elle la confie au juge, avec l’arbitraire que cela entraine, niant ainsi le libre-arbitre des personnes concernées ; la France se classe ainsi en queue de peloton en Europe dans la reconnaissance des droits fondamentaux des personnes transgenres et intersexes, à l’heure où au Danemark, en Suède, à Malte, mais aussi en Colombie et en Argentine, le changement d’état-civil est une procédure déclarative libre, sans procédure judiciaire, ni opération chirurgicale, où le Portugal et l’Islande viennent de légiférer pour faciliter le changement de la mention du sexe à l’état-civil

14 octobre 2016 : à Lyon, rencontres lesbiennes Wet For Me au Club Transbo ; occasion de rappeler le nom des lieux de convivialité lesbienne, outre le triangle quasi-institutionnel formé par le L Bar, le Marais et le Disconnexion, toujours bondé, il existe le local autogéré de la Big Tape, menacé de fermeture par l’expulsion du squat qui l’héberge, la soirée Bonnie & Clit réservée aux meuf-gouines-trans de Lyon, La Chatte soirée mixte à orientation lesbienne, le Sonic, le Boxboys, le Club Transbo salle de concert à programmation électro, le Livestation DIY et les Feuillants qui ne sont pas exclusivement lesbiens, Le drôle de Zèbre petit bar sur le plateau de la Croix Rousse et le Cosy Corner ; de plus le Centre LGBT de Lyon accueille régulièrement le Collectif Lesbien Lyonnais, où se tiennent des permanences mais aussi des ateliers drag-kings et des projections documentaires centées sur la culture lesbienne

15 octobre 2016 : à Paris, marche des personnes trans et intersexes, organisée par le collectif Existrans, qui regroupe plus d’une vingtaine d’associations présentes sur tout le territoire, environ 1 500 personnes manifestent, pour beaucoup d’entre elles le projet de loi sur le changement de sexe à l’état civil ne suffit pas : passer devant le juge est humiliant, passer devant le maire doit suffire ; en 2015 il y avait eu un peu plus de 4 000 personnes

16 octobre 2016 : à Paris, la Manif pour tous mobilise plus de 24 000 personnes (200 000 selon les organisateurs) depuis la Porte Dauphine (y participent Hervé Mariton, Marion Maréchal-Le Pen, Robert Ménard, Louis Alliot, Jean-Frédéric Poisson ou encore Geneviève de Fontenay), parmi eux Caroline Carmantrand, membre de Sens commun, affiche son soutien à François Fillon ; deux contre-manifestations se tiennent un kiss-in organisé par Jacky Majda, un événement Facebook qui rassemble 1 000 personnes, et un événement organisé par le groupe Autonome Aktion France, qui se donne pour objectif de perturber la Manif pour tous

20 octobre 2016 : en Grande-Bretagne, le Parlement vote une loi d’amnistie posthume pour les homosexuels condamnés, sur les 65 000 condamnés, 49 000 sont morts (dont Oscar Wilde), désormais 15 000 personnes auront la possibilité de demander l’effacement du délit (abolit en 1967 en Angleterre, en 1980 en Ecosse et en 1982 en Irlande) ; cela fait suite au pardon royal accordé en 2013 à Alan Turing (le mathématicien qui a percé à jour le code d’Enigma permettant aux Alliés l’accès aux messages secrets des nazis) ; à Brighton, George Montague, 93 ans, se proclamera “le plus vieux gay du village” (le quartier de Kempton) demandera davantage, il voudra des excuses officielles pour sa condamnation, il vit avec l’amour de sa vie, un thaïlandais de 47 ans, ils sont ensemble depuis 19 ans, mariés depuis un an, il a été arrêté dans des toilettes publiques, jugé et condamné en 1974 pour attentat à la pudeur, et son engagement auprès d’enfants handicapés depuis 20 ans a ainsi tourné court

21-22 octobre 2016 : à Paris, Archives Recherches et Cultures Lesbiennes organise un colloque sur Mémoires et transmission des archives lesbiennes et féministes avec le soutien de la Mairie de Paris, y participent de nombreuses personnalités, entre autres : Michèle Larrouy, Nicole Fernandez-Ferrer, Christine Bard, Isabelle Sentis, Sabreen Al Rassace,  Cy Jung

26 octobre 2016 : le site d’information Yagg annonce la fin de ses activités, un an après la disparition de Têtu ; Yagg a été lancé en 2008 par 4 anciens rédacteurs de Têtu, ils y avaient investi leurs indemnités sur un projet d’entreprise légère, devenu un site d’information payant en 2015, ils voulaient atteindre 3 000 nouveaux abonnés qu’ils n’ont pas pu atteindre ; il ne reste plus que Garçon Magazine dans les kiosques… ; à l’étranger des titres de magazines ont disparu  depuis 10 ans, Manner en Allemagne en 2007, Zero en Espagne en 2009, mais en Grande Bretagne Attitude, Gay Times et Pink News résistent, aux USA The Advocate a fait faillite mais s’est ressaisi, ainsi que le mensuel Out

24 octobre 2016 : à Marseille, mort de Nathalie Magnan, née en 1956 (60 ans), féministe queer, réalisatrice, théoricienne et activiste des média, étudiante puis enseignante à l’université de Californie de Santa Cruz, enseignante à Paris VIII puis à l’Ecole nationale supérieure d’art de Bourges,  participante au festival New queer cinéma de l’American Center de Paris dans les années 1990,  fondatrice avec Philip Brooks du Festival de films gays et lesbien de Paris en 2001 ;  le journal Libération annonçant sa mort d’un cancer du sein cite Reine Prat et Catherine Lord, ses amours

27 octobre 2016 : en Roumanie, la Cour constitutionnelle est appelée à se prononcer sur le cas d’Adrian Cornan qui travaille au Parlement européen et s’est marié en 2010 à Bruxelles avec l’Américain Clai Hamilton, mais l’Inspection générale de l’immigration refuse de valider son mariage qu’il souhaite faire valoir pour que leur couple puisse s’installer en Roumanie et que son époux n’ait pas à renouveler son titre de séjour tous les trois mois ; la veille de la décision de la Cour 8 000 personnes se sont rassemblées à Oradea pour empêcher cette validation au nom de la famille traditionnelle, la manifestation a été appelée par 26 associations qui ont récolté 3 millions de signatures contre ce type de mariage, 85% des Roumains se réclament de l’Eglise orthodoxe ; Adrian a annoncé qu’en cas de refus il fera appelle à l’Europe, la Cour européenne des droits de l’homme a déjà sommé la Croatie et l’Italie d’adapter leur législation dans des cas similaires

28 octobre 2016 : à Gibraltar, le Parlement adopte à l’unanimité de ses membres (15 membres présents) un projet de loi permettant au gouvernement l’ouverture du mariage pour tous ; Gibraltar avait adopté en 2013 le droit à l’adoption pour les couples homosexuels et en 2014 l’union civile était mise en place pour tous

28 octobre 2016 : le tribunal de commerce de Paris prononce la liquidation de la société éditrice de Yagg.com, LGNET, créée au printemps 2008 par Judith Corre, Christophe Martet, Xavier Héraud et Yannick Barbe

30 octobre 2016 : au Brésil, élection à Rio de Janeiro du 1er maire évangélique de l’histoire de la ville, ex-missionnaire en Afrique, chanteur de Gospel, prédicateur intégriste, diabolisant l’Eglise catholique (accusée de “prêcher des doctrines démoniaques”) et l’homosexualité (le mal terrible), Marcelo Crivella (Parti républicain brésilien, de droite),

Novembre 2016 : Marianne Durano et son mari Gaultier Bès, tous deux normaliens et agrégés, membres des Veilleurs (catholiques radicaux anti loi Taubira) de Dreux, qui ont lancé fin 2015 avec Paul Piccareta (directeur de la rédaction, membre des Veilleurs à Lyon, journaliste à Radio Courtoisie), Eugénie Bastié (journaliste hostile au “féminisme de gauche” au Figaro et à Causeur, soutenue par Natacha Polony) et Jean-François Colossimo (ancien professeur à l’université Catholique de Lyon), le trimestriel écolo-catholique Limite (3ème n° tiré à 3 500 exemplaires) dont Eugénie Bastié est rédactrice en chef, ils sont hostiles au droit des femmes de conserver leurs ovocytes pour être mères après 40 ans, à la PMA et la GPA pour les homosexuels, aux transsexuels qui “jouent avec leur corps” et même à la pilule, écologistes ils se sentent proche de José Bové et de Pierre Rabhi

Novembre 2016 : Irène Théry, dont le film La Sociologue et l’Ourson a eu un grand succès  en 2015 (marqué par le prix de la tolérance décerné par SOS Homophobie) organise un colloque international sur la GPA ; pour elle “le mariage est devenu l’institution d’un lien de couple, la présomption de paternité n’est plus son cœur”, elle valorise “l’engendrement avec tiers donneur” et plaide pour l’ouverture de la PMA et une GPA éthique ; elle dénonce “l’interdiction de recherche de paternité hors mariage édicté par la Révolution et reprise par l’article 340 du Code Napoléon en 1804, cet ordre matrimonial de la famille qui a conduit à la stigmatisation des bâtards et de leurs mères” (les filles-mères, filles de mauvaise vie) et loue la loi de 1972 qui a instauré l’égalité des enfants légitimes et naturels

————

Les catholiques mobilisés contre le mariage pour tous et l’IVG :

Sens Commun, fondé à la fin de 2013 – à partir d’un propos emprunté à Gramsci “L’idéologie a gagné le jour où elle devient sens commun” – a lancé des revues (dont Limite, La Boussole), des think tanks (dont Fonder demain), érigé des maîtres à penser (Fabrice Hadjaj agrégé de philosophie installé en Suisse, François-Xavier Bellamy adjoint au maire de Versailles, normalien agrégé de philosophie, auteur de “les Déshérités ou l’urgence de transmettre“, actif dans le mouvement des Veilleurs pour “l’éveil des consciences” face à la modernité honnie, mobilisés périodiquement à Reims, Bourges, Cholet, Limoges, Cherbourg ou Montélimar, et cofondateur de Sens Commun), donné une nouvelle jeunesse à Ichtus, inauguré de nouvelles formes de rassemblement avec Les Veilleurs (qui protestaient avec des bougies fin 2012 contre le mariage pour tous) et inventé le concept de l’écologie intégrale (en faveur d’un ordre naturel éternel), le curé de Saint-Cyr-l’Ecole Pierre-Hervé Grosjean, co-animateur de Padreblog (plus de 32 000 abonnés sur Twitter) se réjouit de cette minorité engagée et fervente ; Arnaud Bouthéon, l’un des fondateurs de Sens Commun, est proche des milieux charismatiques et adepte de la messe quotidienne ; Erwan Le Morhedec avocat en droit des affaires connu sous le pseudonyme de Koztoujours, actif sur le traitement réservé aux catholiques dans les médias ; Mgr Giraud évêque de Sens-Auxerre doté d’un compte Twitter, favorable au réveil catholique ; Madeleine Bazin de Jessey 27 ans, issue d’une école privée hors contrat réservée aux filles à Saint-Cloud (familles nombreuses et militaires, uniforme obligatoire), normalienne (elle a travaillé 6 mois dans une crèche tenue par les Filles de la charité à Jérusalem-Ouest), étoile montante de la Manif pour tous, secrétaire nationale en charge des programmes de formation de l’UMP en 2014, cofondatrice de Sens commun, soutien de François Fillon et active contre le délit d’entrave à l’IVG ; Ludovine de la Rochère présidente de la Manif pour tous, un temps chargée de la collecte de fonds à la fondation -anti IVG – Jérôme Lejeune , Tugdual Derville animateur du mouvement anti-avortement Alliance Vita ; les réseaux catholiques proches sont les Scouts d’Europe, les Scouts unitaires de France, la communauté charismatique de l’Emmanuel (et ses universités d’été), la Fraternité de Saint-Pierre et la Communauté de Saint-Martin ou encore les associations familiales catholiques, les journaux Liberté politique, Homme nouveau, France catholique, Famille chrétienne sont des caisses de résonance

Les intellectuels : Mathieu Giroux, 30 ans, ancien du site de la droite libérale Atlantico, est rédacteur en chef de la revue philosophique Philitt ; Eugénie Bastié journaliste au Figaro.fr et à Eléments est l’une des fondatrice de la revue “d’écologie intégrale” Limite (issue du mouvement des Veilleurs) ; Maxime Dalle est journaliste à Radio Notre-Dame ; Solange Bied-Charreton jeune romancière est journaliste à Valeurs actuelles et à Philitt ; les professeurs agrégés de Dreux Gaultier Bès et Marianne Durano (qui ont publié en 2014 le manifeste contre “le système libéral-libertaire fondé sur le toujours plus” Nos Limites) sont des piliers de la revue Limite dont Paul Piccarreta, 27 ans, est directeur, lequel anime par ailleurs une émission sur Radio Courtoisie ; le catholique traditionaliste Jacques de Guillebon, proche de Marion maréchal-Le Pen, est conseiller de la rédaction de Limite ; le magazine Causeur ; Natacha Polony préside le Comité Orwell ; Alexandre Devecchio et Vincent Tremolet de Villiers ont fondé le site de débats FigaroVox ; l’ex-théoricien de la nouvelle droite, fondateur du Grece (groupe de recherche et d’études pour la civilisation européenne) en 1968, Alain de Benoist dirige la revue Eléments ; Martial Bild, ancien dirigeant du FN, et Gaultier Bès animent la webtélé d’extrême droite TV Libertés, aux côtés d’Alain de Benoist

Les militants de la virilité : de nombreux catholiques veulent “rendre à l’Eglise sa virilité”, à travers les associations Au cœur des hommes, Optimum, Pater, etc. à travers camps (les camps d’Optimum accueillent 120 à 175 hommes 2 fois par an depuis février 2013 pendant 3 jours, animés par le laïc consacré de 38 ans Gabriel Morin, les camps d’Au cœur des hommes se font à la Sainte-Baume depuis l’automne 2014 sous le patronage de l’évêque de Fréjus-Toulon Mgr Rey), retraites (à Paray-le-Monial avec le père Alain Dumont fondateur de l’association Pater), expéditions, fraternités à l’ambiance “virile mais pas bourrin”, des pèlerinages de pères de famille (à Cotignac, Saint-Michel ou Vezelay) ; le père Simon Chouanard, curé du Cœur-eucharistique-de-Jésus, 20ème arr.,  explique que la loi Taubira a suscité ce besoin qui a pris forme dans le cadre de la communauté de l’Emmanuel ; le livre Indomptable de l’américain John Eldredge est devenu un livre de référence ; le fondateur de Sens commun Arnaud Bouthéon a importé des USA l’organisation de bienfaisance des Chevaliers de Colomb ; l’aumônier du collège catholique Stanislas à Paris, Philippe de Maistre, est très engagé sur ces questions

—————-

Novembre 2016 : aux USA, élection de Donald Trump à la présidence, sa campagne s’est caractérisée par un projet politique viril et sexiste, il est pour l’interdiction totale de l’avortement ; depuis 2010 et la percée du mouvement Tea Party, 288 lois restreignant le droit à l’avortement ont été entérinées dans les Etats gouvernés par une majorité républicaine, malgré la légalisation de l’avortement de 1973 ; toutefois l’amendement Hyde empêche les autorités fédérales de couvrir financièrement les  coût des procédures d’avortement

Novembre 2016 : le metteur en scène Olivier Py produit à Paris un spectacle à partir de son journal intime, Le Cahier noir, paru en 2015, sur lequel il a couché ses fantasmes à l’âge de 17 ans : “Des garçons pissent et se tiennent par l’épaule, je voudrais qu’ils soient laids et obèses mais il faut accepter qu’ils aient une certaine beauté, à cause de la nuit, et à cause de la banalité de leurs désirs… ô bonheur de s’agenouiller dans l’ombre et de lécher sur le mur leur pisse en me branlant, ô les merveilleux gémissements de l’enfant vierge prosterné devant le malheur…”

Novembre 2016 : sortie du film du sud-coréen Park Chan-wook Mademoiselle, adaptation d’un roman lesbiano-victorien de Sarah Waters transposé en Corée des années 1930, entre une jeune japonaise et sa servante

Novembre 2016 : en Turquie, l’avocat des droits de l’homme, membre de l’association des avocats pour la Liberté, et militant LGBT, Levent Piskin, membre de l’HDP (parti pro-kurde), est arrêté chez lui par la police, dans le cadre des purges post-coup d’Etat (370 ONG fermées par les autorités); Levent Pliskin a dénoncé la mort de Hande Kader, figure de proue de la dernière arche des fiertés stambouliote, sauvagement assassiné en août 2016

Novembre 2016 : parution du livre de l’écrivain finlandais Sjôn Mani Steinn, le garçon qui n’existait pas, qui parle d’un homosexuel diaphane mis au ban de la société de Reykjavik en 1918; Sjôn a écrit ce livre en hommage à son oncle mort du sida

Novembre 2016 : sortie du film de Kirill Serebrennikov Le disciple ; Srebrennikov homme de théâtre et cinéaste russe, né à Rostov-sur-le-Don en 1969, défend les minorités et ne craint pas la provocation, pour lui le héros du disciple est un homosexuel refoulé qui assoit son emprise sur un garçon ouvertement gay qu’il va détruire :”C’est terrible d’être un jeune homo en Russie. Ils se suicident en masse. L’Etat, qui continue d’assimiler l’homosexualité à la pédophilie, est le premier responsable. récemment il a interdit un site où les jeunes pouvaient échanger avec des spécialiste . Motif : Internet faisait du prosélytisme, il prônait l’homosexualité au lieu de l’éradiquer.”

2 novembre 2016 : la Cour d’appel de Paris condamne Christine Boutin à verser 5 000 € d’amende pour incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle et 2 000 € de dommages et intérêts, ainsi que 3 000 € de frais d’avocats aux 3 associations plaignantes (Inter-LGBT, Mousse et Le Refuge) ; en avril 2014, elle avait déclaré dans un article de la revue Charles : “L’homosexualité est une abomination” en référence au Lévitique ; le président de Mousse, Sylvain Girault, 37 ans, programmateur culturel, “hétero cisgenre”, a créé en 2003 le journal pour étudiants Kactus, avec Etienne Deshoulières, puis ils se sont engagés ensemble dans la renaissance de Mousse, en particulier par l’action en justice contre les propos homophobes

3 novembre 2016 : l’ancienne présidente d’Act Up, Laure Pora, est condamnée (800 € d’amende et 1 500 € de frais de justice) par la Cour d’appel de Paris pour injure publique à l’encontre de La Manif pour tous, les militants d’Act Up-Paris avaient mené  le 4 août 2013 une action (des préservatifs remplis de faux sang jetés sur la façade de la fondation) contre les locaux de la fondation Lejeune qui soutient la recherche sur la trisomie tout en luttant contre l’avortement, Ludovine de la Rochère, chargée de communication de la fondation, et La manif pour tous ont porté plainte

3 novembre 2016 : en Côte d’Ivoire, deux homosexuels sont condamnés à 3 mois de prison ferme pour “outrage public à la pudeur, acte impudique ou contre-nature avec un individu de même sexe” en vertu d’une loi ancienne, jamais appliquée, sur dénonciation de l’oncle de l’un des deux, ils n’ont pourtant jamais reconnu leur prétendue homosexualité ; Me Drissa Traoré, vice-président de la Fédération internationale des droits de l’homme s’inquiète d’une “terrible régression” et le responsable de l’association Alternative qui défend les droits des LGBT souligne que “cette condamnation est l’aboutissement d’une lente dégradation de notre situation ces dernières années” en réaction à l’adoption de la loi sur le mariage pour tous en 2013 en France, en particulier “certains se sont mis à exprimer violemment leur homophobie”; en 2014 les locaux de l’association ont été vandalisés et un bar fréquenté par les LGBT a été attaqué, en 2016 un homosexuel interpelé par 2 hommes a été agressé au couteau, il est dans un état critique à l’hôpital ; la Côte d’Ivoire était jusque là un refuge pour les LGBT venus d’autres pays (les 2/3 des pays africains pénalisant lourdement l’homosexualité)

6 novembre 2016 : à Aix-en-Provence, l’église catholique organise le forum Amour et sexualité dans le plan de Dieu, le père Boulic, prêtre du sanctuaire de Lourdes, prend ses distances avec le mariage homosexuel :” On peut avoir ce type d’attirance, mais l’église affirme alors qu’il manque quelque chose. Ces relations ne vont pas combler les cœurs car manque la découverte de la différence. Il existe une complémentarité entre l’homme et la femme. Mais les personnes ne se limitent pas à leurs actes, et quelqu’un qui pose ces faits – qui ne sont pas dans le plan de Dieu – peut être aimé de Dieu.” ; le lendemain à Lourdes la conférence des évêques de France (CEF) organise une journée de repentance et demandent pardon pour le “trop long silence coupable de l’Eglise”, une déléguée permanente aux questions de pédophilie, Ségolaine Moog, est désignée, la CEF parle de la remontée de 100 témoignages mais l’association La Parole libérée indique que plus de 500 personnes ont pris contact avec elle

7 novembre 2016 : un journaliste connu de la télévision, Frédéric Lopez, révèle son homosexualité en direct à l’âge de 49 ans, il est présentateur sur France 2, entre autres de Rendez-vous en terre inconnue, La Parenthèse inattendue et Mille et une vies ; d’autres présentateurs de télévision avant lui sont sortis récemment du placard, Alex Goude et Christophe Beaugrand

7 novembre 2016 : aux USA, triomphe du milliardaire misogyne et outrancier Donald Trump aux élections présidentielles ; pourtant en Caroline du Nord le gouverneur Pat McCrory porteur de la loi discriminatoire (dite HB2, la loi toilettes) envers les transgenres adoptée en début d’année, est battu, la loi à incité de nombreuses entreprises et fédérations sportives à réagir activement, considérant désormais l’Etat comme discriminatoire ; l’ACLU (American Civil Liberties Union) a, au nom des personnes transgenres, déposé des recours devant la justice locale et la justice fédérale, le Pr Enrique Armijo fait le parallèle avec la loi de 1964 “sonnant” la fin de la ségrégation même s’il a fallu des décennies pour que les mentalités évoluent

12 novembre 2016 : aux USA, à Orlando défilé de la Pride, reportée à cause de l’ouragan Matthew, dans une ambiance de fête foraine, les employés de Disneyland défilent nombreux avec le pin’s Make America Gay Again ; la mairie a racheté le Pulse pour en faire un mémorial ; la popstar Katy Perry lance une campagne de dons en faveur du Planning familial en signant un 1erchèque de 10 000 $ et on annonce une immense marche des femmes à Washington pour le lendemain de l’investiture de Donald Trump

12 novembre 2016 : mort de l’écrivain, anthropologue et psychanalyste  d’origine algérienne Malek Chebel (1953-2016),  passionné par le corps, l’érotisme et l’amour en islam, il a écrit en particulier Le Corps en islam en 1984, Histoire de la circoncision des origines à nos jours en 1992, Encyclopédie de l’amour en Islam. Erotisme, beauté et sexualité dans le monde arabe, en Perse et en Turquie en 1995, Psychanalyse des Mille et Une Nuits en 1996, Du Désir en 2000, Kama Sutra arabe. 2000 ans de littérature érotique en Orient en 2006 ; il soulignait le peu de place donné à la femme par le Coran : “L’islam est, comme tous les monothéismes, un plaidoyer pour l’homme. Fait par l’homme, dit par l’homme, interprété par l’homme et forcément  l’avantage de ‘homme… La femme musulmane a donc du pain sur la planche pour se faire sa place.”

16 novembre 2016 : dans le journal Libération, Paul B. Preciado fait été de sa “victoire”, il-elle a obtenu que son nouveau nom soit publié au journal officiel des naissances en Espagne en même temps que dans le quotidien de la ville de Burgos, son changement de sexe est ainsi légalisé (il-elle évoque le “suicide légal” de Beatriz, son prénom précédent)

16 novembre 2016 : en Grande-Bretagne, l’ancien footballeur Andy Woodward, 43 ans, brise le silence dans The Gardian, puis une vingtaine d’autres joueurs à sa suite (dont David White, ex-international de Manchester, Paul Stewart et Steve Walters) à propos des années d’adolescence vécues auprès du dénicheur de talents de Manchester, Barry Bennell,  l’un des plus grands prédateur d’enfants que le pays ait connu, la police évalue à 350 le nombre de ses victimes ; Andy Woodward avait eu la joie d’être sélectionné à l’âge de 11 ans en 1984, miné par les antidépresseurs, il a mis fin à sa carrière à 29 ans, entré dans la police, marié 3 fois, 5 fils, il avouera que sa vie “n’était qu’une lutte permanente, mentalement, je n’arrivais pas à lui échapper” ; à la fin des années 1980, Bennell avait été interdit de rester seul en présence de garçons et de nuitées lors de sorties ; à 62 ans Bennell a déjà été condamné à 3 reprises, il est en attente d’un 4ème procès ; le 30 novembre 2016, une autre affaire sera révélée datant des années 1970, le club de Chelsea a acheté le silence d’un ancien joueur, Gary Johnson a reçu 50 000 livres, victime des abus sexuels d’Eddie Health recruteur des Blues pendant 10 ans ; le scandale ouvrira la boite de Pandore, on parlera bientôt de 450 à 900 victimes dans le milieu du foot, le président de la Fédération anglaise de foot, Greeg Clarke, parle de la “pire crise qu’il ait jamais traversée dans ce sport”, près de 250 clubs seront l’objet d’enquêtes policières, 184 suspects seront identifiés ; en Ecosse Peter Haynes s’avouera victime des abus sexuels de Hugh Stevenson, lors de ses 13 ans et pendant 3 à 4 ans, mais les auteurs d’abus tentent d’échapper à la police (tel Bob Higgins coach des juniors de Southampton à la fin des années 1980) et Harry Redknapp a bénéficié d’une insuffisance de preuves ; le 6 décembre pour  Woodward, Walters et Chris Unsworth annonceront la création de Offside Trust “donner une voix aux victimes”, et leur avocat Edward Smethurst parlera d’un raz de marée d’appels (avec 860 appels)

17-18 novembre 2016 : un colloque international réuni au Musée d’histoire naturelle de Paris,  sur la question de la gestation pour autrui met à jour quelques données, il y a aux USA (où 7 Etats prohibent la GPA) 2 000 naissances par an sous GPA, en Israël la pratique est régulée par l’Etat, en Grande Bretagne la pratique est autorisée, le Brésil exige des liens de parenté entre la gestatrice et le couple d’accueil, la GPA se joue des frontières (des Australiens se rendent en Thaïlande, des Israéliens au Népal, des Français en Ukraine, etc.), l’Asie du Sud-Est et le Mexique ont développé une GPA commerciale à bas prix, face aux scandales de femmes exploitées ou de bébés abandonnés de nombreux pays interdisent le recours à la GPA pour les couples étrangers (Inde, Népal, Mexique, Thaïlande, Cambodge), pour autant un marché noir perdure là où les Etats manquent de moyens de contrôle ; la GPA est interdite en France en vertu d’une loi de 1994, un rapport présenté au Parlement en 2013  a estimé à 200 le nombre de naissances de Français à l’étranger en 2011 par GPA contre 120 en 2007, une étude de 2012 du Bureau de la Conférence de La Haye sur la protection des enfants estime que le marché de la GPA a explosé, 3 des 28 pays européens autorisant expressément la GPA (Grèce, Roumanie, Royaume Uni), 6 pays l’interdisant (France, Allemagne, Bulgarie, Italie, Malte, Espagne), mais 4 pays ne mentionnant pas la GPA dans leur législation (Belgique, Pays-Bas, Pologne, Slovaquie) cela revient à l’autoriser dans les faits, aux USA environ 2 000 enfants sont issus de mères porteuses chaque année, soit 3 fois plus que 10 ans auparavant

17 novembre 2016 : à Marseille, journée TDoR organisé par ODT, T Time, SOS homophobie, AIDES, Le Planning et Polychromes (parcours Transexpress, film 52 Tuesdays aux Variétés)

18 novembre 2016 : à Marseille, décès de Max Minniti, maquettiste de talent, il a promu de nombreuses manifestations culturelles, et réalisé les affiches de manifestations LGBT (comme celle de la Marche pour l’égalité de 2012) ; compagnon du contre-ténor et chef de chœur très apprécié Alain Aubin – dont il soutenait activement la promotion des spectacles – ils s’étaient mariés en 2013, après 35 ans de vie commune, entourés de centaines d’amis, ils étaient l’ “incarnation de la beauté et de l’évidence du mariage homosexuel” écrira Agnès Freschel du journal culturel Zibeline, vivant dans une maison accueillante et conviviale à l’Estaque

20 novembre 2016 : dans le cadre des élections présidentielles, journées des primaires de la droite et du centre, tous les candidats masculins se sont prononcés contre toute ouverture de la PMA, seule Nathalie Kosciusko-Morizet s’est déclarée favorable à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes ; François Fillon est contre la possibilité d’adoption “plénière” par les homoparents afin de conserver les liens de filiations avec la famille d’origine, il s’est prononcé pour une réécriture partielle de la loi Taubira, là où les autres candidats préfère ne pas y toucher, excepté Jean-Frédéric Poisson qui souhaite son abrogation ; François Fillon recueille près de 45 % des voix, la frange catholique et conservatrice qui se sent dépositaire d’un patrimoine chrétien qui a ses yeux a façonné la société française, a voté massivement pour lui, poussée par le mouvement Sens commun (qui revendique 9 000 adhérents) très présent sur les réseaux sociaux et mobilisée par le modèle d’identité qu’il faut défendre en particulier face à la “communauté musulmane” (François Fillon a publié Vaincre le totalitarisme islamique) ; l’enquête Cevipof du 8-13 novembre 2016 a relevé la préférence de 30,6% des catholiques pratiquants réguliers, certains d’aller voter, pour François Fillon et Guillaume de Prémare, délégué général d’Ichtus, institut catholique conservateur, et ancien président de La Manif pour tous déclare : “Le vote sociologique classique qui va vers le candidat bien placé, a fonctionné” ; au 2ème tour des primaires François Fillon l’emporte avec près de 65% des voix face à Alain Juppé, il avait recueilli au 1er tour 59% des voix des catholiques contre 27% pour Nicolas Sarkozy et 11% pour Alain Juppé ; le chercheur Olivier Robineau souligne les caractéristiques majeures du catholicisme paroissial véhiculées par François Fillon : la resacralisation de la figure du chef, la refamiliarisation de la vie en société et la redignification des “vraies valeurs françaises” ; plusieurs égéries de la Manif pour tous sont déjà investies par Les Républicains, comme Anne Lorne dans la 1ère circonscription du Rhône

21 novembre 2016 : au Vatican, le pape François décide de concéder  à tous les prêtres la “faculté d’absoudre le péché d’avortement“, réservé jusque là aux évêques et facteur d’excommunication

25 novembre 2016 : à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes, une étude de l’INED, la plus vaste depuis 15 ans, montrer l’étendue des abus, à travers les agressions publiques où 7,65% des femmes sont touchées par des agressions sexuelles (baisers forcés, attouchements) dans les transports, dans la rue ou le voisinage (dans 95% des cas il s’agit de personnes connues), dans l’enfance où 85% des sévices sexuels dans le cadre familial débutent avant 15 ans (pour les femmes cela se prolongent au delà de 15 ans dans d’autres contextes, pour les hommes cela se concentre sur l’enfance et l’adolescence), dans le couple où 73% des sévices sexuels déclarés sont des viols ou des tentatives de viol (10% ont déjà été violentées par un petit copain), les agresseurs sont masculins en majorité (à 94% auteurs des violences commises et 75% des sévices commis sur des hommes sont des hommes), 128 000 femmes ont été victimes en 2015 d’agressions sexuelles sur leur lieu de travail (à plus de 95% main aux fesses, frottage, baisers forcés) contre 68 000 hommes, chaque année 62 000 femmes et 2 700 hommes sont victimes de viol ou de tentatives de viols ; au total, au cours de leur vie 14,5% des femmes ont été victimes d’une forme de violence sexuelle contre 3,9% des hommes, et l’on dénombre au cours des 12 derniers mois 580 000 victimes féminines et 197 000 masculines

25 novembre 2016 : au Maroc, deux mineures, Sanaa (16 ans) et Hajar (17 ans), arrêtées le 27 octobre pour homosexualité, passible de 3 ans de prison et d’une amende de 1 000 dirhams selon l’article 489 du code pénal, dénoncées par la tante de l’une d’entre elles suite à la découverte d’une photo de baiser entre elles sur un téléphone portable, comparaissent devant un tribunal ; elles seront relaxées le 9 décembre et remises à leurs parents, sans condamnation ; le collectif Aswat, créé en 2013, a répertorié 19 cas de poursuites entre janvier et mars 2016 à Casablanca, deux homosexuels ont été violemment agressés le 9 mars 2016 à Beni Melal et l’un des deux a été relâché après 26 jours, après condamnation à 4 mois de prison ferme pour “acte sexuel contre nature”; un collectif de blogueurs activistes à l’origine de l’association Akaliyat, un magazine gay sur internet, projette de convoquer une assemblée générale le 23 décembre dans l’espoir de créer une association reconnue par l’Etat ; les articles 483 à 496 du code pénal de 1962 concernent les atteintes aux mœurs, 6 mois à 3 ans pour les relations entre personnes du même sexe (art. 489), relations hors mariage (490), adultère (491), “Le code pénal ne protège pas les droits, il les surveille” dit l’avocate Kadidja Rougany, “Nous sommes encore des citoyens infantilisés obligés de mentir et de se cacher pour aimer” dit Maria Daïf, directrice du centre culturel de Casablanca L’Uzine

25 novembre 2016 : suicide de David Hamilton dans son domicile parisien, à la mi-octobre l’animatrice de télévision Flavie Flament, 42 ans, dans son livre La Consolation, a accusé un photographe mondialement connu de l’avoir violée à plusieurs reprises lors de séances photos au camp naturiste du Cap d’Agde en 1987, elle avait 13 ans, et son agresseur 54 ans ; dans l’Obs du 17 novembre, 2 autres femmes ont confié avoir été violées de la même façon, puis une 3ème femme parlera de son viol à Ramatuelle, le 18 novembre Flavie Flament a révélé dans un entretien filmé par l’Obs le nom du photographe et la ministre de la famille, de l’enfance et des droits des femmes, Laurence Rossignol lui a confié une mission sur les délais de prescription des crimes sexuels ; en 1997 une jeune fille, Alice, a porté plainte, 10 ans après les faits, en 2008 Elodie a fait de même, mais leurs plaintes ont été classées sans suite ; David Hamilton qui a publié une trentaine de livres (“vendus à 1,7 millions d’exemplaires” dira-t-il) et 5 films dont Bilitis en 1977,  se comparait aux trois qui ont traité de “cette quête de l’innocence et de la beauté des jeunes filles. Balthus, Nabokov et moi.”; en 1993 et en 2000 Hamilton était désigné par sondage comme le photographe le plus connu des Français

25 novembre 2016 : les maires d’Angers, Christophe Béchu, et d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, s’insurgent contre la campagne de prévention du VIH par voie d’affiche du gouvernement, mettant en scène des couples homosexuels qui s’enlacent, la présence de ces affiches près des écoles lui pose un problème, le lendemain 500 personnes se rassemblent devant la mairie contre cette censure ; le quotidien l’Union, de Reims, a publié de nombreux commentaires homophobes qu’il a baptisé “le mur de la honte” puis le lendemain de nombreux messages anti-haine ; François Fillon et Bruno Le Maire leur manifestent leur compréhension, Jean-Frédéric Poisson lance une pétition contre cette campagne d’affichage accusée de promouvoir “l’adultère”, tandis que Franck Riester soutien d’Alain Juppé soutient cette campagne

25 novembre 2016 : aux USA, le président Obama remet la plus haute distinction américaine à Ellen DeGeneres, celle-ci a fait son coming out publiquement en 1997 (dans le show d’Oprah Winfrey), son sit-com de 1998 a été annulé à la suite de son coming out, ce n’est qu’en 2003 qu’elle est revenue sur la scène après une sévère dépression, avec son talk-show The Ellen DeGeneres show qui est devenu en une dizaine d’années l’une des émissions les plus populaires, avec 15 millions de téléspectateurs par semaine ; elle est mariée à l’actrice australienne Portia De Rossi depuis 2008

27 novembre 2016 : en Inde, Delhi Queer Pride à laquelle participe un millier de personnes, la revendication de l’abolition de la section 377 du Code pénal indien les mobilise, abrogée en 2009 mais réhabilitée par la Cour suprême ; 1 491 personnes ont été arrêtées en 2015 pour “relation charnelle contre nature”, ils encourent 10 ans de prison ; les manifestants se mobilisent aussi pour Tant, une transsexuelle de 28 ans retrouvée brûlée à Chennai, or une décision de justice de 2014 a affirmé que les trans bénéficient des droits fondamentaux accordés par la Constitution, leur permettant de  choisir le genre figurant sur leur carte d’identité ; c’est dans les grandes villes que la société indienne devient plus tolérante, les films de Bollywood y contribue

29 novembre 2016 : la proposition de loi contre le délit d’entrave à l’IVG, créé en 1993, destiné à sanctionner (de 2 ans de prison et 30 000 € d’amende) les abus dans la culpabilisation et la désinformation des femmes via internet (par les sites IVG.net lancé en 2008 en même temps qu’un n° vert,  Afterbaiz.com, Avortement.net ou Testpositif.com) se heurte à vive résistance à l’Assemblée nationale, IVG.net et Avortement.net sont adossées à l’association SOS-Détresse, créée en 2008, dirigée par Marie Phillipe-Sentis – mariée à René Sentis spécialisé dans la méthode Billings, méthode de régulation des naissances basée sur l’abstinence périodique promue par l’Eglise – appuyée par les 2 avocats, Claire de Beausse de La Hougue et Grégor Puppinck (de l’European Center for Law and justice ECLj pour la prévention de l’avortement et contre la GPA, proche de La Manif pour tous) ; l’association pro-vie (soutenue par Alliance vita et Sos Bébé, avec Caroline Roux) a collecté 40 000 signatures contre la censure gouvernementale ; Mgr Pontier, président de la conférence des évêques, déclare que cette proposition de loi “met en cause les fondements de nos libertés”, déjà le 25 novembre Mgr Vingt-Trois a parlé de “police des idées”; la proposition de loi est adoptée en 1ère lecture le 1er décembre 2016, les députés Philippe Gosselin et Christian Kert parlent d'”initiative liberticide”, de “pensée unique” et de “vérité d’Etat”, ils sont suivis par Jean-Frédéric Poisson, Nicolas Dhuicq, Isabelle Le Callennec (nouvelle vice-présidente des Républicains) et Dominique Tian, Jacques Bompard est le plus virulent, parlant de “culture de mort” ; Marie Philippe-Sentis directrice du site IVG.net accuse le site officiel d’être d’une affligeante pauvreté, elle affirme : “40% des femmes qui nous appellent sont sous pression. Une jeune fille de 18 ans qui se retrouve enceinte, tout le monde lui dit d’avorter. Tout le monde. Nous on lui dit : vous n’êtes pas obligée. C’est tout.”, Emile Duport, fondateur d’AfterBaiz (site qui s’appuie sur les codes culturels des jeunes) accuse les sites “officiels” : “On ne parle jamais de bébé, par exemple, sur ces sites. Le mot est complètement sorti de leur vocabulaire.”, Jean-Marie le Méné président de la fondation Jérôme-Lejeune les accuse aussi : “on y parle d’aspiration de l’œuf, de fragmentation de grossesse… Les mots aussi sont avortés.”, le philosophe Thibaud Collin  plaide la nécessité de “proposer aux femmes des atériaux de discernement pour mûrir leur choix.”

IVG.net : l’association SOS Détresse a son siège à l’école catholique hors contrat de Tarcisius, ouverte par Claire Coppin  en 2013 (58 enfants en 2016), à Briis-sous-Forges en Essonne, elle “apporte un soutien moral et matériel aux femmes en détresse” et pilote IVG.net dont la directrice de publication est Marie Philippe, mère de Claire Coppin, qui propose une écoute gratuite via un n° vert animé par une vingtaine de bénévoles (“médecins, psychologues, juristes, assistantes sociales”, etc.) ; l’association dispose d’une page Facebook (47 000 likes) (le site est en très bonne position sur internet, mais pour rivaliser avec le site du ministère, Facebook incite ses réseaux à le consulter chaque jour pendant au moins 3 mn) ; le budget du site était de “80 000 € en 2007 dont 50 000 € d’aides d’urgence” ; l’époux de Marie Philippe, René Sentis est PDG de EBP informatique, installée à Rambouillet, créatrice du site ivg.net, où travaille son gendre Grégoire Leclercq, directeur de la relation client, il a été président de SOS Détresse de 2008 à 2013 (par ailleurs conseiller municipal à Rambouillet et président de la Fédération des auto-entrepreneurs et promoteur de l’uberisation) ; Pierre Coppin, époux de Claire Coppin, directeur de l’entreprise de TP (SEIP) est l’actuel président de SOS Détresse ; Matthieu Foucart a été secrétaire de l’association de 2008 à 2013, son nom apparait dans les statuts de l’association ainsi que celui de son épouse ; les uns et les autres se sont connus à travers le réseau d’appui à la méthode Billings (de contraception naturelle par identification des périodes de fertilité par le suivi de la glaire cervicale) promue par le couple Sentis, les couples Coppin, Leclercq et Foucart en sont des “moniteurs”

Décembre 2016 : sortie du film homo-érotique  L’Ornithologue de Joao Pedro, avec Paul Hamy dans le rôle principal

Décembre 2016 : parution  du livre publié par l’association Autre Cercle Mon employeur a fait son coming out dans lequel 50 dirigeants d’entreprises s’expriment aux côté de 30 salariés de ces entreprises, ce livre s’inscrit dans la continuité des précédents, le 1er Livre Blanc de 2003 dans lequel était posé la question “l’homophobie en entreprise, ça existe encore ?” et le Livre Blanc de 2014 qui répondait que l’homophobie existe encore au point de dissuader les 2/3 des LGBT à se rendre visible dans leur environnement professionnel ; depuis le colloque organisé par l’association le 27 septembre 2003 à l’Hôtel de ville de Paris , de nombreuses études ont été réalisées (par la Halde, par Autre Cercle, par SOS Homophobie) qui ont permis de mieux connaître ces questions ; en 2012 la Charte d’Engagement LGBT de l’Autre Cercle est signée par plusieurs grandes organisations ; l’association a mis au jour 81 arrêts de cours d’appel qui depuis 2002 ont concerné des affaires d’homophobie ordinaire en milieu professionnel

Décembre 2016 : parution de l’Encyclopédie critique du genre, sous la direction de la sociologue Juliette Rennes (700 pages, 70 thématiques, 15 disciplines représentées), pour elle, le genre est “devenu un concept majeur des sciences sociales. il permet d’objectiver les inégalités et rendre visible les stratégies de subversion”, de nombreux étudiants sont attirés par la puissance théorique de ce concept, il y avait 4 étudiants en master spécialisé de l’EHESS en 2005, il y en a une centaine aujourd’hui ; simultanément l’historienne franco-américaine Camille Robcis édite sa thèse Loi de la parenté. La famille, les experts et la République, elle note combien en France “le genre, la sexualité et la parenté ne relèvent pas simplement de l’ordre privé, ils forment des structures universelles et transhistoriques au fondement de l’ordre public, de l’Etat de droit… Défendre la norme de la famille hétérosexuelle permet de réaffirmer un universalisme assiégé de toutes parts, par le postcolonialisme, la globalisation, l’Union européenne et l’expansion croissante du modèle américain.”; dans l’article “sport”, Anaïs Bohuon et Grégory Quin souligne l’absurdité de prétendre vouloir corriger au nom de prétendus critères naturels des variations biologiques des sportif-ve-s : “ce ne sont pas des fraudeurs ou des fraudeuses qui sont dépisté.e.s mais bien des athlètes intersexes.”

Décembre 2016 : on estime à 60 000 le nombre de femmes excisées en France, et selon le GAMS (groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles) au moins 350 excisions sont encore perpétuées chaque année, pourtant selon la loi l’auteur de l’acte et le responsable de l’enfant mutilé sont passibles de 10 ans de réclusion et de 150 000 € d’amende ; à Paris, 2 médecins (Dr Foldès et Dr Frédérique Martz) ont permis à plus de 5 140 femmes de retrouver leur intégrité physique grâce à une opération remboursée par la Sécurité sociale ; les Nations Unies estiment que plus de 200 millions de filles ont subi une forme de mutilation génitale dans 29 pays ; en Egypte – qui prohibe l’excision depuis 2008 – 91% des femmes de 15 à 49 ans sont excisées selon un rapport de l’Unicef en 2013

Décembre 2016 : depuis que la loi interdisant de dissimuler son visage dans l’espace public est entrée en vigueur en 2011 et un an après les agressions de femmes devant la gare de Cologne, le débat a pris de l’ampleur, les mouvement féministes sont divisés, plusieurs intellectuelles sont en faveur de cette loi (Gisèle Halimi, Elisabeth Badinter, Yvette Roudy, Caroline Fourest, et dans la génération antiraciste Zineb El Rhazoui et Loubna Méliane), d’autres y sont hostiles (Christine Delphy, Clémentine Autain et au sein de la génération antiraciste Rokhaya Diallo féministe intersectionnelle, Ismahane Chouder du Collectif des féministes pour l’égalité et Houria Bouteldja), le débat est parfois véhément ; Christine Delphy, 75 ans, “gouine rouge” en 1971, co-fondatrice de la revue Nouvelles Questions féministes avec Simone de Beauvoir, est contre l’islamophobie, dénonçant un féminisme mainstream devenu raciste, tandis que Caroline Fourest dénonce le fait que “On veut faire du retour au fondamentalisme un moyen d’émancipation des femmes”

Décembre 2016 : trois conseils régionaux engagent un “bras de fer” avec les associations LGBT, en Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez refuse de subventionner les festivals Ecrans mixtes à Lyon, Face à face à Saint-Etienne et Vues d’en face à Grenoble, en Pays-de-la-Loire Bruno Retailleau refuse de financer Cinépride le festival queer  organisé par le CGL de Nantes, cela fait suite à la décision de Valérie Pécresse en Ile de France qui a supprimé le char de la Région lors de la marche des Fiertés de juin 2016

Décembre 2016 : parution de la correspondance de Marcel Proust Lettres au duc de Valentinois, adressée à Pierre de Polignac, jeune aristocrate qui deviendra par son mariage prince Pierre de Monaco, dans laquelle s’épanouit une relation intime peu à peu gangrenée par la “sensibilité tentaculaire” de Proust, où se mêle “attention extrême et maladresse qui confine à a cruauté mondaine” ; Polignac inspirera dans la Recherche le comte de Nassau, plutôt maltraité

Décembre 2016 : parution dans la revue GLAD ! de l’article Inventer son genre dans le langage de la télévision de Catherine Gonnard (ancienne rédactrice en chef de Lesbia, documentaliste à l’INA) et Elisabeth Lebovici, analyse fine des émissions de variétés à la télévision depuis les années 1960, autour de plusieurs thématiques : Corpus et méthode ;  Le cabaret télévisuel de Colette Mars et de Micheline Sandral ; Les spectateurs/trices sémiologues : un contre-public télévisuel ; Les cousines : variations sur une parentèle queer ; L’inquiétante étrangeté des regards ; Un” entre-femmes” en voie de disparition ; Le monde des variétés ; Quand les attitudes deviennent formes ; Mémoires d’une jeune fille dérangée ; Le col Claudine ; Le lit à une place ; Masculinités féminines ; La télévision et le secret du placard

Décembre 2016 : à Avignon, anniversaire des 10 ans d’Eléa-Femmes solidaires

Décembre 2016 : au Portugal, Lisbonne attire de nombreux LGBT, deux quartiers sont particulièrement accueillants, Barrio Alto (bars et clubs de la rue de Barroca et de la traverse Espera) et, moins typique et ancien, Principe Real (bars, clubs et magasins)

Décembre 2016 : au Brésil, le Groupo Gay da Bahia (CGB) recense 343 assassinats de personnes LGBTI dans le pays en 2016, le CGB établit des statistiques sur ce type de crimes depuis 30 ans

1er décembre 2016 : le rapport d’activités de AIDES énonce les chiffres importants 150 000 personnes sont séropositives au VIH selon l’INVS 2014, parmi elles 30 000 ignorent être porteuses du virus, 13% des personnes qui découvrent leur séropositivité ont moins de 25 ans et il y a eu 6 600 découvertes de séropositivité en 2014 ; AIDES c’est 76 lieux de mobilisation, 840 volontaires et 160 000 personnes donatrices ; la loi de décembre 2015 a apporté de nombreuses avancées (tests de dépistages pour mineurs, tests rapides de l’hépatite C, droit à l’oubli pour les personnes séropositives, généralisation des dispositifs innovants de réduction des risques pour les usagers de drogues, programmes d’échanges de seringues en prison) ; les locaux de l’association ont un rôle majeur (62% des actions, contre 26% en hôpital) en particulier pour toucher les HSH (hommes ayant des relations avec d’autres hommes) qui représentent 49,8% des personnes rencontrées ; les dépistages en prison et dans les territoires d’Outre-Mer sont essentiels, et l’action en direction de l’Afrique via Africagay contre le sida créé en 2007 mobilise 19 associations ; AIDES souligne le médiocre comportement des cabinets dentaires (près de 50% d’entre eux refusent de soigner des personnes séropositives) et des cabinets de gynécologues (23,2% refus de soigner) ; au niveau mondial en 2015, selon ONUSIDA36,7 millions de personnes ont été porteuses du VIH et 1,1 millions sont décédées de maladies liées au sida, ce qui donne le chiffre de 178 millions de personnes atteintes du VIH depuis de début de l’épidémie et de 35 millions de morts, 18,2 millions de personnes sont sus traitement antirétroviral en 2016, dans ce cas en 2001 le nombre de pilules à prendre par un séropositif était de 8, il est d’une seule en 2014, et son espérance de vie est passée de 36 ans à 55 ans sur la même période ; au Sénégal  où un programme de méthadone en direction des toxicomanes a été mis en place en février 2015 à Dakar, plus de 160 personnes y sont venus prendre leur dose en un an (sur 1 234 toxicomanes par voie intraveineuses qui ont pu être identifiés), depuis 2011 l’ANRS française apporte une aide appréciable, et l’épidémie du VIH est devenue l’une des plus faibles d’Afrique, il y a 34 000 séropositifs dans le pays dont la moitié sont sous traitement, et près de 1 200 nouvelles contaminations par an ; en Ouganda, dans la région des lacs, un centre de santé a mis en évidence que 22% des personnes testées vivent avec le virus, et dans un village de pêcheurs du bord du lac Victoria ce taux est de 40%, dans l’ensemble du pays si la pandémie s’est stabilisée elle reste préoccupante avec 33 000 personnes décédée du VIH en 2014

6 décembre 2016 : au Vatican, le grand maître de l’Ordre souverain de Malte -fondé en 1048 à Jérusalem – , le Britannique Fra Matthew Festing, exige la démission de son grand chancelier, l’Allemand Albrecht von Boeselager, officieusement parce qu’il aurait autorisé la distribution de préservatifs à des personnes porteuses du VIH ; le 25 janvier 2017 le pape François obtiendra la démission du grand maître, en principe nommé à vie, plusieurs points de tensions expliquent ce dissensus (comme la question des divorcés remariés), avec en arrière fond le conflit avec le cardinal Burke, américain ultra-conservateur, proche de l’Ordre de Malte, qui s’est opposé à plusieurs des ouvertures “morales” prônées par le pape

8 décembre 2016 : le journal Libération pousse un cri d’alarme à propos de l‘infertilité qui concerne un couple sur six, sans que le gouvernement ait l’air de s’en préoccuper sérieusement, il y a 800 000 naissances par an en France, mais la fertilité a baissé de 2,3% entre 2015 et 2014 (19 000 naissances en moins), l’âge moyen de la 1ère maternité se situe à 30 ans et 4 mois (contre 24 ans dans les années 1970) ;  25 208 enfants sont nés en 2014 grâce à une technique de PMA (sur 144 000 tentatives de fécondations in vitro ou de d’insémination artificielle), en 5 ans le nombre de naissance par PMA a augmenté de 19,2%, mais ce chiffre ne prend pas en compte les personnes qui vont à l’étranger pour plus d’efficacité (un millier de dossiers sont pris en charge chaque année par la Sécurité sociale pour des PMA à l’étranger), Martine Gross fait était d’une enquête selon laquelle 64% des couples de lesbiennes avaient recours à la PMA en 2012 contre 30% dans les années 1990  ; on estime 2 000 le nombre d’enfants issus de GPA à l’étranger, sans que ce chiffre puisse être exhaustif ; en France 894 pupilles qui ont été placés en 2013 en vue d’une adoption et 1 459 enfants qui ne sont pas adoptés (pour des raisons de procédures en cours ou pour des raisons diverses) en 2016, et les enfants susceptibles d’être adoptés à l’étranger sont de moins en moins nombreux ; de nombreux gynécologues militent pour que les Françaises aient le droit de congeler leurs ovocytes

11 décembre 2016 : au Mexique, l’athlète Ana Gabriela Guevara, championne du mode du 400 m à Paris et médaillée d’argent au JO d’Athènes en 2003 et 2004, sénatrice, est percutée à bord de sa moto avec une amie, par une camionnette conduite par un ancien policier ; elle dénoncera les violences à l’égard des femmes dans un pays où chaque jour 7 mexicaines sont assassinées et 1 200 agressées, où plus de 50% déclarent avoir subi des violences, selon la CEAV (commission d’aide aux victimes) et où le “féminicide” est inscrit dans la loi depuis 2007

12 décembre 2016 : en Suisse, lors du colloque Histoire de la sexologie le chercheur Alain Giami souligne la méconnaissance générale concernant la sexualité de la femme, la dimension psychologique étant le plus souvent placée en 1ère ligne, alors que la dimension physique est toujours mise en avant pour l’homme, il en veut pour preuve le fait qu’il y a “moins de 10 ans qu’on a fait la 1ère image au scanner d’un clitoris. Quand on voit la réaction des gens face au modèle en 3D, on se rend compte que personne ne connaissait cet organe.”

14 décembre 2016 : en Tunisie, plusieurs dizaines de femmes se rassemblent devant le Parlement pour dénoncer une nouvelle affaire de mariage de mineure après que le tribunal de Kef ait autorisé le 1er décembre le mariage d’une jeune fille de 13 ans avec un proche âgé de 20 ans qui l’a mise enceinte ; l’article 227bis du code pénal, adopté en 1958, punit de 6 ans de prison toute personne qui a fait subir des violences sexuelles à un enfant de sexe féminin âgé de moins de 15 ans accomplis (5 ans si elle a entre 15 et 20 ans) mais précise que le mariage du coupable avec la victime arrête les poursuites

21 décembre 2016 : la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA) devient la DILCRAH en intégrant la haine anti-LGBT ; le même jour est lancé le Plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT accordant 1,5 millions €/an pour construire un plan d’action avec les associations concernées pour la formation des professionnels et de nombreuses actions dans tous les secteurs et tous les territoires ; ainsi 157 projets seront subventionnés en 2017 dans 42 départements, et 212 projets locaux dans 82 départements en 2018

25 décembre 2016 : en Grande-Bretagne, mort de l’icone pop George Michael (1963-2016), bronzage permanent, cheveux bouffants et image hédoniste, il est devenu au cours des années 1980 l’une des plus grandes stars mondiales de la pop, il a triomphé au stade Wembley le 20 avril 1992 lors d’un concert en hommage à Freddie Mercury (le chanteur mort du sida le 24 janvier 1991) ; il a révélé que vers l’âge de 19 ans il a failli faire son coming out mais qu’il a reculé par peur d’inquiéter sa mère, et dit en 2006 que pendant longtemps il s’est menti à lui-même ; la mort de son amant brésilien Anselmo Feleppa, rencontré à Rio en 1991, porteur du virus du sida en 1993 l’a rendu incapable d’écrire pendant un an et demi, sa chanson Outside (“sortons dehors, sous le soleil”)est sortie 6 mois après son arrestation dans les toilettes publiques de Beverly Hills à Los Angeles le 7 avril 1998 – qui a été un coming out forcé – et sa condamnation pour attentat à la pudeur à des travaux d’intérêt général ; “C’était un homme gentil et extrêmement abordable et toute sa discographie a été marquée par une sexualité débordante, cachée, dangereuse.” écrit Didier Lestrade