Années 2000 : 2005-2009

2005-2009 : à Marseille, la vie associative homosexuelle se développe très activement sur plusieurs axes :  la librairie Les Mots pour le dire, près de la Plaine, est ouverte par Laurence Mazaud et ses amies ; l’équipe de LGBT Formation – animée en particulier par Jacques Fortin et Catherine Marjollet – qui sensibilise les adultes qui s’occupent de jeunes, aux questions LGBT ; l’association de personnes trans Sans Contrefaçon est créée en 2005 par Karine Espineira et Maud-Yeuse Thomas ; l’association Mémoire des sexualités organise trois Salons de l’homosocialité de 2005 à 2007 ; les associations féminines des 3G et du CEL qui se redynamisent ; l’association ECHO fondée, en particulier par Louis Zollet, à la suite de la grave agression contre David Gros qui multiplie les initiatives

2005-2009 : à Marseille,  Aides Rhone-Alpes-Méditerranée est animée par Bruno Spire, président, et Michel Bourelly, directeur ; Bruno Spire deviendra président national en 2007 ; les activités sont multiples, vers la prévrention, la formation et la communication ; des concerts caritatifs organisés dans une belle propriété aixoise (juillet 2006-2007-2008 à Arnajon) ; 1er décembre donne lieu chaque année à plusieurs événements (en 2004 à l’Hôtel du Département conférence, théâtre forum, fresque monumentale, exposition ; en 2006 soirée au New Hotel, bd Charles Livon, avec NRJ et Théâtre Forum, et pièce  jouée par des classes de 3 collèges,  à Frais Vallon)

2005 : aux USA, l’ISNA (Intersex Society of North America) et un collectif de médecin adopte le terme de DSD, disorder of sex developement (ADS, anomalie du développement sexuel) pour désigner « un développement atypique des sexes chromosomiques, gonadique et anatomique » lié à l’hermaphrodisme, appelé peu à peu intersexualité

2005 : parution en France du livre de Judith Butler Trouble dans le genre (paru aux USA en 1990)

2005 : parution du livre de l’Abbé Pierre (1912-2007) Mon Dieu… pourquoi ? il a 93 ans dans lequel il dit : “Je comprends le désir sincère de nombreux couples homosexuels, qui ont souvent vécu leur amour dans l’exclusion et la clandestinité, de faire reconnaître celui-ci par la société. Jusqu’à son décès, j’ai eu comme secrétaire le Père Peretti, qui ne faisait pas mystère de son homosexualité et qui est l’un des fondateurs d’une association chrétienne pour la reconnaissance de l’homosexualité, David et Jonathan

2005 : présentation de la thèse de Alexandre Marchant Le discours militant sur l’homosexualité masculine en France (1952-1982) à l’Ecole normale supérieure de Cachan

2005 : parution de livre de Jean le Bitoux Entretiens sur la question gay (contenant plusieurs interviews de personnalités célèbres (de Michel Foucault en particulier) ; parution du livre de Nicole Albert Saphisme et décadence dans le Paris fin-de-siècle

2005 : le CRIPS (centre régional d’information et de prévention sida) d’Ile de France diffuse l’affiche “Merci à ceux qui luttent” avec des lettres en forme de préservatif, accompagnée de la phrase de Stefan Zweig “Presque toujours, la responsabilité confère à l’homme de la grandeur”

2005 : l’étude du Dr Marc Shelly, responsable du CDAG Fernand-Widal, effectuée sur un échantillon de 993 hommes âgés de 16 à 39 ans, de 2002 à 2004, conclut que les gays de cette tranche âge ont 13 fois plus de risques de faire une tentative de suicide que des hétérosexuels du même âge

2005 : Emmanuelle Cosse, future secrétaire nationale d’Europe Ecologie-les Verts, devient présidente d’Act-Up Paris, à 30 ans ; elle a découvert Act Up à l’âge de 17 ans en 1991, grâce à un copain homosexuel, il y a 200 personnes en réunion, c’est pour elle une évidence “comment pouvait-on laisser mourir autant de gens dans l’indifférence ? C’est devenu mon combat, mes amis, ma vie.”, elle a participé à de nombreuses actions spectaculaires de l’association (jet de poches de sang sur les murs des laboratoires et des ministères, pose d’un préservatif géant sur l’obélisque)

2005 : à Lausanne, tenue du 1er atelier des groupes « genres et politique » des associations francophones de sciences politiques dans le cadre du congrès francophone de sciences politiques

2005 : au Canada, une loi fédérale légalise le mariage homosexuel, celui-ci avait déjà été légalisé par décision de justice en Ontario en 2003 et au Québec en 2004 (en 2011, 21 015 couples de même sexe seront mariés), elle autorise aussi l’adoption

2005 : sur le plateau du Grand journal de Canal Plus, David Ginola déclare : « En 18 ans de carrière, je n’ai jamais vu un homosexuel dans un vestiaire ou sous la douche… Dans les attitudes, je n’ai jamais vu quelqu’un qui ressemblait de près ou de loin avec des manières de quelqu’un du côté obscur de la force » ; Justin Fashanu, footballeur anglais a fait son coming out en 1990, il avait été accusé d’agression sexuelle en 1988, il s’est suicidé en 1998 ; Olivier Rouyer, ancien de l’AS Nancy-Lorraine, dont l’homosexualité lui a coûté son poste d’entraineur à Nancy en 1994, consultant pour Canal+ fera sont coming out dans l’Equipe Magazine en 2008 ; Yoan Lemaire, joueur ardennais de 28 ans fait son coming out juste après le match FC Chooz-Olympique de Charleville où il s’est « fait traité de pédé pendant tout le match », il racontera cela dans le livre Je suis le seul joueur de foot homo en 2009, préfacé par Vikash Dhorasoo, parrain de Paris Foot Gay

2005 : parution du livre posthume de la papesse de l’édition, Françoise Verny, morte le 14 décembre 2004, sur son amie morte à Auschwitz en 1942, Nicole Alexandre, sa camarade de 5ème au lycée Jules-Ferry Serons-nous vivantes le 2 janvier 1950 ?

2005 : parution du livre de Sylviane Agacinski Métaphysique des sexes, masculin/féminin aux sources du christianisme dans lequel elle souligne le rôle donné à la femme  : “Souligner, comme le font les Pères, que la femme par son corps signifie implicitement que l’homme est mâle par son esprit. Ainsi se construit la dissymétrie des corps sexués, masculin et féminin, l’un étant le corps de l’image de Dieu, le signifiant de l’Esprit, l’autre étant un second corps donné à l’homme.”

2005 : sortie du film Crustacés et coquillages d’Olivier Ducastel et Jacques Martineau, dans lequel “on est en vacances, il fait beau et notre fils est homo” dit Mme Beatrix (Valeria Bruni-Tedeschi), le film se termine par un ballet de bonheur, libéré des complexes et des inhibitions

2005 : deux chercheurs, Olivier Vecho et Benoît Schneider, recensent 300 publications spécifiques sur l’homoparentalité portant sur le développement des enfants élevés en contexte homoparental et dont les résultats ne conduisent pas au constat d’une plus grande vulnérabilité des enfants

2005 : disparition de Grisélidis Réal, écrivaine et prostituée suisse, jusqu’au bout elle a défendu son droit à se prostituer, elle aimait les hommes, dans leur lâcheté, leur crasse, leur galanterie et leur tristesse, elle répertoriait leurs noms et leurs manies dans un cahier, Jean-Luc Hennig qui écrira un livre sur elle (Grisélidis courtisane) fera le rapprochement avec Jean Genet qui avait noté les noms des voyous aimés dans un petit carnet noir, elle a raconté sa vie dans Mémoires inachevées

2005 : François Sagat, 28 ans, devient la star du porno gay, il a obtienu un Award de meilleur performer X à San Francisco, son naturel est apprécié, après des années de beaux blonds bodybuildés, ultrabronzés et épilés ; il décrochera en 2009

2005 : création du mouvement Ni putes ni soumises ; ce mouvement crée un schisme au sein du mouvement féministe en dénonçant un « féminisme bourgeois » qui se serait « arrêté au seuil des ghettos »

2005 : ouverture de la Fistinière, dans le Cher, à Pesselières, maison d’hôte des fist-fuckers, sur 800 m² par François (qui tenait auparavant une boutique de prêt à porter) et Juan Carlos (ancienne Sœur de la perpétuelle indulgence) ; l’interdiction du poppers en 2011 enlèvera un élément important pour les fuckers

2005 : la CLF grâce à l’association CQFD fierté Lesbienne participe au financement des frais de justice en prenant en charge une partie des honoraires d’avocates (l’association CQFD arrête de porter le projet Fierté Lesbienne)

2005 : aux USA, sortie du film Le Secret de Brokeback Mountain

2005 : aux USA, parution du livre d’Angela Davis Abolition Democracy : Beyond Empire, Prisons and Torture, elle y stigmatise le “racisme” à l’égard des femmes : “Nous n’avons pas encore dépassé le postulat que les féministes les plus avancées du monde – qu’elles soient blanches ou de couleur – habitent aux Etats-Unis ou en Europe. Il s’agit là d’une forme de racisme qui rend la solidarité impossible.”

2005 : aux USA, parution de livre The Tragedy of Today’s Gays (La tragédie des gays d’aujourd’hui) de Larry Kramer dans lequel il se désole de l’oubli des leçons tirées de la lutte contre le sida (“Un grand marché qui se dilue dans l’économie libérale avec en son cœur un schisme : le racisme”ajoutera Didier Lestrade en commentant cet essai)

2005 : aux USA, mort de Ismail Merchant, indien musulman, compagnon du cinéaste James Ivory depuis 46 ans, ils ont fondé Merchant Ivory Productions ; Ivory a réalisé de nombreux films comme Chambre avec vue en 1986, Maurice (sur l’émancipation d’un jeune homosexuel de bonne famille éduqué dans un carcan conservateur) en 1987, Retour à Howards End en 1992, il réalisera Call me by Your Name en 2018, il est un adepte de la liberté totale et l’a appliqué à sa vie personnelle, déclarant : “Il faut être un peu égoïste et vivre sa vie comme on l’entend, sans trop se soucier de ce que pensent les gens. J’ai toujours procédé ainsi”

2005 : en Grande-Bretagne, la loi élargit le Children Act de 1989 qui donnait de premiers droits aux beau-parents (step mother et step father), elle permet désormais aux beaux-parents d’obtenir l’autorité parentale en demandant une « ordonnance de résidence » en accord avec les parents biologiques qui permet au beau-parent de prouver « qu’il s’est occupé de l’enfant comme si c’était le sien »

2005 : au Japon, création du ministère de l’Egalité des sexes

2005 : selon l’étude de Vincent Tiberj, une grande majorité de la seconde génération musulmane se revendique comme française et valorise la réussite par le travail, mais diverge des jeunes Français « majoritaires » sur 3 domaines : l’homophobie (2 fois plus répandue), les mœurs (endogamie, défense de la virginité avant le mariage, brutalité envers les filles) et l’antisémitisme (39% déclarent que les juifs ont trop de pouvoir en France, pour 20% chez les autres)

2005 : la Ligue des Droits de l’Homme met en place des groupes de paroles dans plusieurs villes (Arras, Bordeaux, Cherbourg, Evreux, Les Lilas-Paris, le Mans, Lyon, Marseille, Poitiers, Villeurbanne et Nancy) destinés à l’adolescence en crise, animés par le sociologue Eric Verdier, celui-ci souligne que « pour environ 6% d’adolescents la prise de conscience de leur attirance homosexuelle apparaît presque toujours une épreuve insurmontable »

2005 : à Marseille, la librairie Les Mots pour le dire, près de la Plaine, est ouverte par Laurence Mazaud et ses amies, c’est un lieu utile d’organisation de nombreux débats autour de livres, d’écrivains ou de films ; avec en particulier des débats sur l’homoparentalité en juin et septembre 2005 (Myriam Blanc Elles eurent beaucoup d’enfants et Claire Breton J’ai deux mamans c’est un secret) ou en juin 2006 à l’occasion de la Lesbian & Gay Pride des débats autour du Rapport de SOS Homophobie et d’un livre sur les Sœurs de la perpétuelle indulgence

2005 : à Marseille, l’équipe de LGBT Formation – animée en particulier par Jacques Fortin et Catherine Marjollet – qui sensibilise les adultes qui s’occupent de jeunes aux questions LGBT, a obtenu d’être inscrit au Plan académique de formation de l’académie d’Aix-Marseille ; ainsi prend-elle contact avec les centres sociaux des Bouches du Rhône, le CODES, le CRIPS Paca, la Maison de l’adolescent et une convention est établie avec le ministère de la Santé et des solidarités, une trentaine de journées de formation se déroulent en 2005 (à Aix, Avignon, Marseille, Orange, Carpentras, mais aussi Paris et Albi) ; autant en 2006 (Marseille, Aix, Nice et Montpellier) ;  33 journées de formation en 2007 permettent de sensibiliser 435 personnes (à Aix, Marseille, Avignon, Isle-sur-la-Sorgue, Montpellier, Digne, Nice et aussi Toulouse et Paris) ; en 2008 ce seront 26 journées de formation à Arles, Avignon, Aubagne, Marseille, Montpellier, Digne, Toulon, Manosque, Valréas, Martigues et Nice)

2005 : à Marseille, l’association de personnes trans Sans Contrefaçon est créée en 2005 par Karine Espineira et Maud-Yeuse Thomas, elle réalise des montages de documentaires et des court-métrages ; les 4 et 5 juin 2005 Maud-Yeuse Thomas présente une exposition au local du CEL (15 allées Léon Gambetta) ; en 2008 paraîtra le livre La Transidentité, de l’espace médiatique à l’espace scénique de Karine Espineira

2005 : à Marseille, l’association Mémoire des sexualités organise trois Salons de l’homosocialité de 2005 à 2007 ; le  3ème Salon de l’Homosocialité les 24-30 janvier 2005, à la Cité des associations, nombreux stands, films et débats, 24 associations et 14 partenaires représentés ; le 4ème Salon de l’Homosocialité les 21-29 janvier 2006 au Centre social Julien nombreux stands, films et débats, 32 associations et 12 partenaires représentés ;  le 5ème Salon de l’Homosocialité les 19-28 janvier 2007 à Espace Liberté Développement (rue de la Liberté) nombreux stands, films et débats, 31 associations et 14 partenaires représentés ; l’association développe une documentation importante et des archives, elle participe au CA des UEEH 2005 et 2006 (décryptage des actes), à la création de l’association ECHO et aux activités de LGBT Formation ; elle organise plusieurs animations dans le cadre des Lesbian & Gay Pride, et le dépôt de gerbe des LGBT à la cérémonie de la Déportation du dernier dimanche d’avril, en liaison étroite avec le Mémorial de la Déportation homosexuelle (dont Christian de Leusse est le délégué à Marseille)

2005 : à Marseille, Patricia Guillaume reprend la présidence des 3G qui connait des problèmes financiers, en faisant de la diffusion de communication et de l’organisation de soirées, puis laisse la place 6 mois après ; Anne V. rentre au CA des 3G, avec Robie ; Anita Freund et Isabelle Moulins « remontent » le CEL « qui a un petit creux » avec la fermeture du local, elles succèdent à Marie-Claude

Janvier-juin 2005 : à Marseille, l’association ECHO, créée à la suite de l’agression contre David Gros, poursuit ses activités ; le 4 janvier 2005 intervention lors de l’AG du CIQ Etienne Milan (Grand Saint-Giniez-Borely) pour tenter de sensibiliser ses adhérents , aux violences qui s’exercent contre les homosexuels (plutôt qu’à leur présence nocturne) ; le 5 avril 2005 communiqué suite à l’assassinat à Marseille, de Mylène, transsexuelle ; le 24 avril 2005 participation à la journée de la Déportation ; le 17 mai 2005 participation à la Journée mondiale contre l’homophobie ; le 27 mai 2005 l’association ECHO devient membre de la COPEC (Commission départementale pour la promotion de l’Egalité des Chances et de la Citoyenneté) ; le 15 juin 2005 témoignage envoyé à l’association  de harcèlement homophobe donné par le barman Régis Lacoste

Janvier 2005 : 174 parlementaires, UMP et UDF, signent une « entente parlementaire » contre l’adoption par des couples homosexuels au nom du « droit fondamental de l’enfant d’être accueilli et de pouvoir s’épanouir dans une famille composée d’un père et d’une mère », 3 membres de la mission d’information parlementaire sur la famille présidée par Patrick Bloche sont signataire et font ainsi pression sur les conclusion qu’elle préparent ; le 20 janvier, 150 maires constitués en collectif se prononcent contre le mariage homosexuel au nom de la défense du « développement social »

4 janvier 2005 : à Marseille, l’association ECHO créée suite à l’agression de David Gros près du parc Borély, intervient dans le cadre du CIQ Etienne Milan (Grand Saint-Giniez – Borély) et poursuit ses activités (permanences, ligne d’écoute, etc.) ; l’agression de David Gros après celle (présumée) de Sébastien Nouchet dans le Nord de la France début 2004, provoquera une double réaction législative (avec un projet de loi concernant les agressions homophobes) et associative au plan national (avec la création du réseau d’aide juridique en cas d’agression homophobe, le RAVAD)

16 janvier 2005 : mort de Mireille Best (1943-2005), elle a rencontré la 15 ans la compagne de sa vie, elle a écrit de nombreuses nouvelles et des dialogues de films à partir de 1980, où les amours lesbiennes sont clairement vécues, elle a traduit plusieurs œuvres de Djuna Barnes et de Willa Cather

11 février 2005 : la loi sur l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées ouvre la réflexion sur la notion d’assistant sexuel

16 avril 2005 : à Marseille, assassinat de Michel Sainson, 63 ans, deux jeunes adolesscents sont soupçonnés de l’avoir jeté dans un canal ; Sainson, désœuvré, était hébergé par une connaissance dans le quartier et souvent confronté aux railleries d’un groupe d’adolescents (canne retirée, chapeau brûlé, chien jeté à l’eau, coup de pied), prises de remords deux jeunes filles présentes ont appelé les marins-pompiers

21 avril 2005 : en Espagne, le Congrès des députés adopte un projet de loi autorisant le mariage homosexuel

27 avril 2005 : à Marseille, Mylène, 38 ans, transsexuelle, prostituée équatorienne, est sauvagement assassinée dans un hôtel du 18 de la rue Mazagran, en centre ville

Mai-octobre 2005 : à Marseille le groupe des Poulettes, avec Dominique entre autres, présente plusieurs spectacles, au café de Jess (les Drôles de dames) en mai, au café d’Agnès et Peguy en juillet, et au Baraka en octobre ; elle se produiront à nouveau le 1er juin 2006 à la Gay Pride de Lille (Dominique avec 3 autres filles), puis à nouveau à Marseille, rue Montgrand, le 21 juin 2007

10 mai 2005 : en Espagne, la conférence épiscopale lance une attaque en règle contre le projet de loi autorisant le mariage homosexuel adopté par le Congrès des députés le 21 avril 2005 ; Beatriz Cimeno de la Fédération nationale des lesbiennes, gays et transsexuels (FELGT) considère que l’Eglise “délégitime gravement la démocratie et la souveraineté populaire”

16 mai 2005 : aux Pays-Bas, les homosexuels manifestent dans les rues d’Amsterdam pour revendiquer “moins de violence contre les gays”, à l’heure du populisme virulent et de l’assassinat du cinéaste Theo Van Gogh – égorgé et poignardé par un islamiste d’origine marocaine le 2 novembre 2004 – qui a envenimé les relations entre les habitants et les immigrés, en particulier marocains, turcs et antillais ; le 29 avril 2005 le journaliste américain Chris Crain, rédacteur en chef de publications gays américaines (à New York et Wahshington), a été violemment agressé le 29 avril par un groupe de 7 jeunes marocains, il a alors parlé de Dutch culture war (pour lui une guerre des cultures opposant la civilisation occidentale et l’islam) ; Tania Barkhuis, responable du COC, la plus ancienne organisation homosexuelle, affirme que désormaisde nombreux homosexuels préfèrent se cacher, et le maire travailliste d’Amsterdam, Job Cohen, invite le journaliste américain et son ami, à être ses hôtes d’honneur lors de la Gay Pride en aoüt 2005

17 mai 2005 : 1ère édition de la Journée internationale de lutte contre l’homop hobie, à l’initiative du Comité IDAHO (International Day Against Homophobia), marquant la date du retrait de l’homosexualité de la liste des maladies mentales par l’OMS ; 10 ans plus tard cette journée sera commémorée dans 60 pays ; Louis-Georges Tin en est le promoteur principal, venant de Martinique, arrivé à Paris en 1991 à 17 ans il a rencontré le Mag, il a intégré en 1992 l’Ecole normale supérieure où il suivait le séminaire d’Eric Fassin, sur les questions sexuelles et raciales, actif en faveur de la Gay Pride, il a fondé Homosexualités en 1997 et organisé un colloque dont les actes “Homosexualités: expression/répression” ont été publié en 1998, il a publié le Dictionnaire de l’homophobie en 2003 mais celui-ci lui a porté tort pour son recrutement en tant qu’enseignant à sa sortie de l’ENS, il y a trouvé une forte motivation pour créer la journée IDAHO, il a remarqué alors une certaine hostilité de la part des associations LGBT “du Nord” davantage préoccupées par des revendications d’égalité (mariage, famille) que par les revendications portées par IDAHO, sur la liberté (et la dépénalisation)

28 mai 2005 : en mairie de Rueil-Malmaison, mariage, hétérosexuel, de Camille Barré et Benito Martin, célébré par le maire UMP Patrick Ollier ; Camille Joséphine, 46 ans, a changé de ses officiellement, elle est une grande rousse aux yeux bleus et Martin, 30 ans, qui est argentine, se fait appeler Monica est maquillée avec soin, elle se sont connues lors de la Pride de juin 2004 ; Camille est employée depuis 19 ans à la mairie de Rueil-Mamaison, elles ont l’une et l’autre déjà été mariées

Juin 2005 : publication du Rapport de préfiguration d’un Centre de Mémoires LGBT Paris/Ile de France « Pour une constitution et une préservation des mémoires LGBT » coordonné par Stéphane Martinet, président, et Charles Myara, trésorier, de la mission de préfiguration confiée à Jean le Bitoux, avec 8 autres membres du conseil d’administration (Catherine David, Catherine Marjollet, Philippe Lasterle, Geneviève Pastre, René Lallement, Isabelle Serve, Yves Clerget, Florence Tamagne)

Juin 2005 : à Marseille se déroulent les animations liées à la Lesbian and Gay Pride, avec d’un côté les initiatives associatives, comme le débat organisé le 4 juin par la librairie les Mots pour le dire sur l’homoparentalité et le tract diffusé par l’association ECHO destiné à la mobilisation contre l’homophobie, et de l’autre l’organisation de la marche et de la soirée par la petite équipe autour de Jean-Marc Astor ; de 2005 à 2009 les Lesbian and Gay Pride sont organisées par une petite équipe – autour de Jean-Marc Astor, animateurs de l’association AGIS Ibiza – à la suite d’un conflit entre les membres du trio Eric Séroul, Patrick Rogel, Jean-Marc Astor (dont le journal Ibiza News, dont le titre appartient à J-M Astor, semble être l’enjeu) mais sans davantage de concertation avec les associations ;  seules associations présentes Boucle Rouge (dont J-M Astor est président) quelques membres de Marseille-Arc-en-ciel, deux femmes occupent à titre individuel les postes du CA destinés aux associations féminines (Annick Lépine – créatrice de l’association éphémère concurrente de l’ Autre Cercle, un Cercle différent – et Françoise Bayle), ainsi que le MJS, à la fois distant et fidèle (qui permet à la LGP de faire état d’adhésions associatives) ; le milieu commercial est fidèle ; la fête du soir surdétermine la Marche et son contenu militant (comme si la marche était au service du financement de la fête); les associations lesbiennes n’ont pas de place

30 juin 2005 : en Espagne, adoption de la loi sur le mariage homosexuel, voté par 187 voix pour et 147 voix contre, homme ou femme et remplacé par conjoint, un citoyen espagnol peut épouse un étranger, ainsi que 2 étrangers résidant légalement sur le territoire ; ainsi l’Espagne devient ainsi le 3ème pays européen à légaliser le mariage gay après les Pays-Bas et la Belgique ; le cardinal colombien Alfonso Lopez Trujillo, ancien président du conseil pontifical pour la famille au Vatican appelle les fonctionnaires municipaux à ne pas marier les couples homosexuels et plusieurs juges invoquent une « impossibilité morale » ; le 1er mariage sera célébré le 11 juillet 2005 (en 2011, il y aura 3 880 mariages de couples du même sexe, 22 442 fin 2011 selon une autre source…) ; le 18 juin 2005 une manifestation massive a réuni 1,5 million de personnes à Madrid (180 000 selon la police) convoquée par le Forum des familles (association conservatrice et catholique), des évêques et des responsables importants du Parti populaire participaient à la manifestation, des tracts avaient été diffusés pendant la messe et des pétitions signées à la sortie des écoles catholiques ; un avant projet de loi avait été établi fin 2004, après que les organisations gay et lesbiennes aient présenté leurs demandes de mariage gay en mairie et s’étaient unies dans le cadre de la FELGBT en 2003 ; en juillet 2005 le cardinal Rouco Varela déclare : « C’est le pire attentat commis contre l’Eglise et la famille chrétienne en 2 000 ans d’histoire ! »

Juillet 2005 : le gouvernement publie deux décrets contraignant les étrangers sans-papiers à apporter la preuve qu’ils se trouvent sur le sol français depuis au moins 3 mois pour avoir droit à l’AME (aide médicale d’Etat) ; 11 personnalités signent une tribune “Arrêtez de nous faire honte !”

Juillet 2005 : près d‘Avignon, agression contre des homosexuels à l’aire de drague de Bonpas (Caumont sur Durance, Avignon Sud)

Juillet 2005 : à Marseille, l’Université d’été euro-méditerranéenne des homosexualités (Ueeh) se déroule à Luminy, le CA est composé de 20 membres, co-présidé par Marie-Paule Lolo et Jean-Bernard Peyronel ; le colloque a pour thème Féminisme, genre et sexualités (avec Nicole-Fernandez Ferrer, Jean-Paul Rochi, Marie Soulatge, Louis-Georges Tin, Elsa Dorlin et Porpora Marcasciano), de nombreux ateliers se déroulent en particulier sur les questions trans (avec Maud-Yeuse Thomas, Karine Espineira, Tom Reucher, Jo Bernardo), internationales (avec de nombreux pays représentés), mixité et visibilité des lesbiennes, sourds et malentendants, ainsi que 8 ateliers santé organisés par Aides et un programme culturel riche et varié

4 juillet 2005 : ordonnance réformant la filiation (suppression des notions de filiation légitime et de filiation naturelle, établissement automatique de la filiation maternelle, possession d’état, unification des actions judiciaires relatives à la filiation)

13 juillet 2009 : à Aix-en-Provence, lettre à la maire d’Aix (sur le PACS et les minorités sexuelles) par l’association VELA (Vigilance LGBTI Aix) ; celle-ci vient d’être crée par Célia Baudu

Août 2005 : aux USA, l’ouragan Katrina dévaste la Nouvelle-Orléans (New Orleans), au milieu du chaos des quartiers les plus touchés, au 2256 Saint-Claude Av. un seul bar reste ouvert le Kajun’s Pub, refuge des travestis et des transformistes, il est tenu par JoAnn Guidos, silhouette massive de footballeur américain dans une robe à paillette rouge ; depuis les années 1940, il y a d’autres lieux semblables le Wonder Club, le My-O-My ou encore le Oz où se produisent les drag-queens louisianaises Vinsantos et Persana Shoulders,  elles ont pris la suite de mister Gene Lamarr, la prima donna cubaine (il y a aussi dans le Mississipi, le Boomtown Casino, à Biloxi, où se produit Coca Mesa à guichets fermés) ; JoAnn était auparavant John, qui avait fait ses études dans un collège catholique réputé, marié avec Kathy dont il avait eu 2 enfants, qui avait repris et développé un commerce familial, mais après 30 ans de placard, il n’a eu de cesse de s’habiller en femme, et un soir de 1983 il a été admis à l’hôpital en urgence (pour avoir utilisé – très mal – un vibomasseur) où sa Kathy l’a découvert, habillé en femme, celle-ci a fait un scandale, John a perdu sa maison et son commerce, il a refait surface grâce au courrier des lecteurs de la revue Penthouse qui lui a permis de rencontrer d’autres travestis, il a fait sa transition, sans recourir à la chirurgie (“Trop vieux et puis ça change quoi ?Je suis une femme point”) ; JoAnn a acheté peu à peu le Kajun’s Pub , puis un restaurant attenant, des appartements qu’elle loue ; en 2009 elle partagera sa vie avec Lisa, trans et ex-marine de l’US Navy, elle achètera le Siberia, un autre bar de l’avenue ; en 2019, elle emploiera 35 personnes et le propriétaire d’un restaurant chic du quartier Marigny, Marlon Alexander, dira “la chose la plus merveilleuse dans le Kajun’s Pub c’est l’ambiance que JoAnn a créé. Tout le monde y est le bienvenu” et JoAnn expliquera “tout ce que je peux dire, c’est que je fais une bien meilleure femme que je n’ai été un homme.”

3 août 2005  : mort de Françoise d’Eaubonne (Marie-Thérèse Piston d’Eaubonne 1920-2005), auteur de 50 romans et essais, résistante puis membre du PCF, parti qu’elle a quitté pendant la guerre d’Algérie alors qu’elle signait le Manifeste des 121 ; proche de Simone de Beauvoir, cofondatrice du MLF, signataure du Manifeste des 343 (salopes) pour le droit à l’avortement en 1971 ; proche de Guy Hocquenghem lors de la création du FHAR avec le slogan “homosexuels et femmes émancipées se donnent la main”, théoricienne de l’articulation de l’écologie et du féminisme au MLF puis engagée en faveur des prisonniers, elle a fondé en 1974 le groupe Ecologie et Féminisme ; elle ne craignait pas l’action violente, le 5 mars 1971 en perturbant la conférence anti-avortement du Pr Jérôme Lejeune ou en avril 1972 au Congrès internationnal de sexologie de San Remo sur La thérapeutique des déviations sexuelles ; elle a eu le soutien d’amis très proches Colette, Jean Cocteau, Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre, elle a eu 2 enfants Indiana et Vincent

Septembre 2005 : parution de livre Mes Mauvaises pensées de Nina Bouraoui, partie d’Algérie à l’âge de 14 ans en 1981 elle se dit écartelée entre deux cultures et parle de l’amie qui l’a accompagnée pour chasser la culpabilité et la honte ; elle a déja fait paraître Garçon manqué, La Vie heureuse (dans lequel elle avouait son amour pour les femmes) et Poupée Bella

Septembre 2005 : à Marseille, création d’un groupe d’étudiants pro-féministes

Octobre 2005-juin2007 : à Sciences Po Paris, Françoise Gaspard et Bruno Perreau délivrent un enseignement sur « Homosexualité et Politique » pour la 1ère fois ; dans le même établissement, Emmanuelle Huisman-Perrin consacrera à son tour un enseignement à « L’identité sexuelle en questions »

Octobre 2005 : 66% des français considèrent que le couple homosexuel est tout à fait capable d’assurer un rôle de parent aussi bien qu’un couple hétérosexuel, sondage Louis Harris

Octobre 2005 : parution de L’Art de la Joie de Goliarda Sapienza, paru en 1998 en Italie, l’auteur est née en 1924 en Sicile et morte en 1996, exaltation et crudité des scènes sexuelles, intelligence et liberté, tabous sexels et familiaux transgressés, viols, amours entre femmes, tentatives de suicides, entre Stendhal et Kerouac, la littérature russe et Adgar Poe

3 octobre 2005 : mort de Guillaume Dustan (William Baranès, 1965-2005), magistrat issu de l’ENA, écrivain trash et sado-maso ; découvrant sa séropositivité en 1989 il a multiplié ses rapports homosexuels, comme il le décrivait dans Dans ma chambre ; s’étant mis en disponibilité de son administration, il a créé le rayon gay-érotique des éditions Balland, publié en 1997 Je sors ce soir, témoignage des débuts du sida dans la communauté gay, et son livre Nicolas Pages a été couronné du Prix de folre en 1991 ; ses apparitions en perruque verte ou argentée à la télévision ont été remarquées ; ses provocations, son apologie du sadomasochisme et des relations non-protégées lui ont valu d’être attaqué violemment par Didier Lestrade, cofondateur d’Act Up ; Virginie Despentes écrira quelques années plus tard : « C’est toi le meilleur d’entre nous, et de loin. Tu as encapsulé les 90’s. Cette France de la fin du siècle dernier, le Paris de la nuit, l’état d’esprit, les objets, les habitudes… Tout y est. Mauvaise humeur, consumérisme qu’on croyait cool, techno, jouissances à la chaîne, Madonna, Minitel, ecstasy, obsession pour les fringues, politiques identitaires, alcools blancs et pharmacopée… Tu étais à mi-chemin entre la pétasse adolescente décérébrée et le khâgneux militant intello… Tu étais terrorisée (par la mort). C’est seulement aujourd’hui en te relisant que je le comprends… Tu es devenu barebacker. Ça n’était pas très malin, remarque, d’aller te vanter de baiser sans capote… Tu as payé le prix fort pour ça, mais l’unique auteur maudit, le grand absent des listes officielles, la mauvais élément passé sous silence parce que trop dérangeant, c’est toi.  » ; Marie-Anne Frison-Roche, fondatrice de la doctrine française du droit de la régulation, est une de ses très bonnes amies, et Richard Descoings, directeur de Sciences Po l’apprécie beaucoup

10 octobre 2005 : à Paris, le sauna Univers Gym, installé dans le 1er arr est ravagé par les flammes ; son propriétaire Didier Fillon renoncera à le remettre en état

17 octobre 2005 : à Lyon, inauguration de l’exposition Follement Gay ! l’homosexualité dans les collections de la bibliothèque de Lyon, divisée en 6 parties, accompagnée d’un catalogue préfacé par le maire ; Michel Chomarat en est l’auteur principal avec l’appui des fonds de la bibliothèque de la ville (les fonds Alexandre Lacassagne et Marc Barbezat), il a pu lancer le 17 mai 2005 avec l’appui du maire, Gérard Collomb, et du directeur de la bibliothèque, Patrick Bazin, un fonds spécifiquement gay et lesbien dans la bibliothèque publique, en vertu d’une convention signée le 17 février 1992 (rapport présenté au conseil municipal le même jour) ; de 2002 à 2009, Michel Chomarat organise les Assises internationales de la mémoire gay et lesbienne (“lesbienne” en 2003, “internationales” en 2004) sur les thèmes suivants : Les gays et les lesbiennes ont-ils une histoire ? (28-29 mars 2003), Gays et lesbiennes en Chine (19-20 mars 2004), La déportation des homosexuels (24-26 mars 2005), La visibilité des transgenres (31 mars-1er avril 2006), Lesbienne mon amour ! (16-17 mars 2007), 1968-2008: ruptures et continuité (16-17 mai 2008), Nos désirs sont des arts ! (15-16 mai 2009) ; il organisera 3 autres expositions importantes : sur Michel Foucault (Michel Foucault, archives de l’infamie, une collection imaginaire) en 2009, Jean Genet (Genet ni père ni mère) en 2011 et sur Pier Paolo Pasolini (Pasolini, una vita violenta) en 2016

Novembre 2005 : la Sécurité sociale reconnaît le couple homoparental, Elodie et Karine avec leur petit garçon de 17 mois ont réussi à faire reconnaitre leur couple par la CAF de Nantes.

Novembre 2005 : Martine Gross pour l’APGL est auditionnée par la mission parlementaire sur la famille à propos de l’adoption, Nadine Pinget d’Adoption sans frontières et Robert Neuburger vont dans le sens Martine Gross, d’autres experts auditionnés sont contre Frédérique Granet (professeur de droit), Pierre Lévy-Soussan (pédopsychiatre), Jean-Marie Muller (fédération nationale des pupilles de l’Etat)

4 novembre 2005 : au Vatican, la congrégation pour l’éducation catholique publie une instruction approuvée par Benoît XVI, qui interdit l’entrée au séminaire de candidats homosexuels : « L’Eglise, tout en respectant profondément les personnes concernées, ne peut pas admettre au séminaire et aux ordres sacrés eux qui pratiquent l’homosexualité, présentent des tendances homosexuelles profondément enracinées ou soutiennent ce qu’on appelle la culture gay », les « tendances homosexuelles transitoires » devront être « clairement dépassées, au moins 3 ans avant l’ordination », car « Les actes (homosexuels) sont des péchés graves, intrinsèquement immoraux et contraires à la loi naturelle…, des tendances désordonnées » pour autant « les personnes doivent être accueillies avec respect et délicatesse »

29 novembre 2005 : mort de Pierre Seel à Toulouse où il vit de puis de nombreuses années, son compagnon Eric Féliu s’occupe de lui depuis que son cancer s’est aggravé et l’a rendu incapable de se débrouiller seul ; son épouse et ses 3 enfants vivent dans la même ville, il s’est séparé de son épouse dans les années 1980 lorsque celle-ci n’a pas supporté qu’il révèle qu’il avait été un déporté homosexuel ; près de son cercueil se retrouvent ceux qui formeront les deux associations le Mémorial de la déportation homosexuelle (créée par Jean le Bitoux) et les Oubliés de la mémoire ; il sera inhumé au cimetière de Bram, commune de naissance d’Eric

Décembre 2005 : parution du n°181 du Journal du Sida d’Arcat Sida, Jean-Marc Borello est directeur de la publication, Thibaut Tenailleau est, avec lui, rédacteur en chef ;  les articles concernent “les adolescences séropositives”, les cirrhoses, la grippe aviaire, la recherche vaccinale, la question de l’accès à l’emploi des étrangers malades, le sida grande cause nationale  2005 et les discriminations concernant les séropositifs, la prévention du sida, le rôle de la photo pour dénoncer la politique sanitaire au Zimbabwe ou encore la pastorale du sida au Brésil, enfin Didier Lestrade est rédacteur d’une chronique

Décembre 2005 : en Belgique, le parlement belge permet l’adoption aux couples homosexuels ; peu après un journal belge titre : « Nos banques de sperme dévalisées par les lesbiennes françaises » ; échec cuisant de la manifestation européenne anti-adoption à Bruxelles (500 personnes seulement)

1er décembre 2005 : à l’occasion de la journée mondiale contre le sida, Aides inaugure un ruban rouge de 900 m² sur la Tour Essor, Porte de Pantin

5 décembre 2005 : le Royaume-Uni reconnait aux couples de même sexe les mêmes droits qu’aux couples hétérosexuels, le civil partnership : le 1er civil partnership est célébré peu après ; la loi leur donne le droit d’adopter, de recourir à la PMA et à la GPA, non rémunérée

11 décembre 2005 : à la Courneuve, un méga-couscous des familles est proposé pour les familles concernées par le VIH

21 décembre 2005 : au Royaume-Uni, Elton John épouse David Furnish dans le cadre d’un civil partnership, qui entre en vigueur le jour même ; en 1984 il avait épousé une ingénieure du son allemande, Renate Blauel, dont il a divorcé 4 ans plus tard

Noël 2005 : le magazine Jalouse offre un vibromasseur en cadeau

31 décembre 2005 : le rapport d’activité de l’association Aides pour l’année 2005 sera l’objet d’une introduction de son président Christian Saout : “Que de chemin parcouru depuis le 1er appel  lancé par Daniel Defert en 1984… 2005 année de formidable mobilisation… faciliter l’expression des personnes concernées… nous sommes les poteurs d’une transformation profonde… la lutte contre le sida continue”; les actions se sont développées en direction des publics les plus à risques (homosexuels masculins, femmes, étrangers précarisés, prison) et des pays d’Afrique, des Etats généraux migrants ont été organisés à Lyon en fin d’années 2005, Aides participe au groupe TRT-5 (groupe inter-associatif de traitement et recherche thérapeutique) avec désormais 7 autres associations (Act Up-Paris, Actions Traitements, Arcat, Dessine moi un mouton, Nova donna, Sida info service et Sol en si) ; Hélène Rossert est directrice générale et Vincent Pelletier est directeur adjoint ; le rapport d’année souligne que l’association est revenue à son équilibre financier, les subventions représentent près des 3/4 des ressources le reste est pour l’essentiel comblé par les dons et cotisations sur un budget de 18,5 millions €, les dépenses les plus importantes concernent la prévention et réduction des risques (35,4%) et le soutien des personnes (26,4%), le temps consacré par les volontaires est évalué à 200 000 heures

31 décembre 2005 : on évalue à 40 000 le nombre de décès dus à l’application de la loi du 31 décembre 1970 visant à condamner les toxicomanes à la clandestinité (Lilian Mathieu, sociologue, CNRS)

 

2006 : Emilie Jouvet réalise One Night Stand, 1er film porno queer, trans et lesbien réalisé par une lesbienne ; à  l’image de ce que produit Fatale Media depuis 20 ans à San Francisco, elle veut ainsi rompre avec le porno lesbien réalisé par des hommes pour des hommes

2006 : aux USA, Anthony & the Johnsons, grand défenseur de la culture queer, publie l’album I’m a Bird Now dont la pochette affiche le portrait d’un travesti, Candy Darling, figure centrale de la Factory d’Andy Warhol, photographiée maquillée sur son lit d’hôpital par Peter Hujar, elle mourait, quelqu’un lui avait offert une rose

2006 : création de modules de sensibilisation à l’homosexualité et à l’homophobie dans la gendarmerie nationale

2006 : enquête de l’Inserm sur la sexualité des Français, 24% des femmes admettent avoir eu une aventure extraconjugale

2006 : l’INED évalue à 20 000 le nombre d’enfants mineurs vivant dans des foyers de concubins de même sexe

2006 : des maçonnes et des maçons LGBT créent une fraternelle inter-obédiences « Les Enfants de Cambacérès » et publient un Livre blanc, qui donnera une impulsion à leur mouvement ; une 2ème association conviviale de francs-maçons LGBT se créera Un Autre lien

2006 : mort du sida de Virginio Bruni-Tedeschi, fils aîné de la famille, illustré par la comédienne Valeria et de la chanteuse Carla

2006 : le photographe François-Marie Banier (né en 1947, il a 59 ans) signe avec la milliardaire Liliane Bettencourt (81 ans) pour une donation de 7 millions € d’œuvres d’art à son profit, et son compagnon Martin Le Barois d’Orgeval signe pour une donation de 1 million € ; elle déclarera : « Mes relations avec M. Banier se situent entre celles du copain et de l’ami… Je trouverais normal d’être généreuse avec lui. Peu m’importe le montant des libéralités que je lui ai consenties au regard de a fortune personnelle. Cela m’a fait plaisir. » ; au cours des 4 années suivantes, FM Banier sera fait de surcroît son légataire universel et obtiendra 494 millions € et M Le Barois d’Orgeval 3 millions € ; il y a 26 ans d’écart entre les deux hommes qui se sont connus en 1992, Pascal Greggory (ex-amant de FM Banier) est l’oncle de Martin Le Barois d’Orgeval ; en 1970, Liliane Bettencourt avait 45 ans et lui 23 quand ils se sont chez les Lazareff (patron de France-Soir), Banier était alors attaché de resse chez Pierre Cardin, il a rencontré par la suite Yves Saint-Laurent et d’autres célébrités (Pierre Bergé, Vanessa Paradis, Jean-Michel Ribes) ; son maître d’hôtel, Thomas, marié deux enfants, tombera amoureux de lui

2006 : parution du livre de Monique Nemer Corydon citoyen, essai sur André Gide et l’homosexualité, elle y rapport un propos venimeux de Roger Martin du Gard qui refusait de recevoir Aline Mayrich, amante de Maria van Rysselberghe (amie d’André Gide) décédée en 1947 :”Je n’ai rien à faire avec tous ces gens-là !… C’est un milieu où il n’y a pas de place pour un ménage. On n’y peut fréquenter qu’à titre d’isolé, il faut être célibataire, divorcé, pédéraste ou lesbienne !”

2006 : parution du livre Pour réussir ta vie sentimentale et sexuelle du père Jean-Benoît Casterman, paru aux éditions des Béatitudes, mentionné comme “un document à répandre sans modération dans les familles, les paroisses, les groupes de jeunes, les collèges et lycées”, il y est dit que “l’homosexualité résulte surtout d’une évolution psychique marquée par l’influence excessive du père ou de la mère dans l’enfance” et que “les personnes homosexuelles méritent toute notre considération” car “personne ne choisit une tendance homosexuelle”, il conseille néanmoins à ceux qui se découvrent homosexuels de ne pas passer à l’acte ; le livre sera diffusé dans les établissements privés (en 2017 par exemple dans un lycée de Neuilly et sera cité par le site d’extrême droite Riposte laïque, dont les préoccupations portent en particulier sur la théorie du genre et l’islamisation)

2006 : parution en France de Mes vies de l’écrivain Américain Edmund White (né en 1940, à Cincinnati dans l’Ohio) où au fil des chapitres (Mes psys, Mes tapins, Mes amis, Mon Europe, etc.) il révèle, au bord des larmes, son enfance terrorisée par un père tyrannique, dans une Amérique sordide, brutale et arriérée ; il parle du séjour de Michel Foucault à New York, de Genet, de Jane Fonda, de Christopher Isherwood, d’Andy Warhol, de Truman Capote, de Robert Mapplethorpe ou encore de son amitié amoureuse avec le petit-fils d’Hemingway

2006 : parution de Une histoire de l’homosexualité (Gay Life and Culture : A World History) sous la direction de l’hisorien australien Robert Aldrich, à travers 13 chapitres remarquablement illustrés, écrits par Michaël Sibalis, Florence Tamagne, Gert Hekma ou encore Vicenzo Patané

2006 : parution de Lettres d’un inverti allemand au docteur Lacassagne, édition établie par Philippe Artières, 31 missives adressées entre janvier 1903 et juin 1908 par Georges Apitzsch, jeune étudiant inverti désemparé, au médecin lyonnais Lacassagne, philanthrope convaincu qu’un savoir sur la sexualité ne peut qu’être articulé sur et avec le disciurs des sujets observés

2006 : réédition du livre paru en 1979 Nos ancêtres les pervers. La vie des homosexuels sous le Second Empire, de Pierre Hahn  (1936-1981)

2006 : parution de l’Histoire des sodomites 2001-2004, en 4 volumes, de Didier Godard qui traite de l’homosexualité masculine de l’avènement du christianisme à la Révolution française

2006 : parution du livre La loi du genre. une histoire culturelle du “troisième sexe” de Laure Murat en réponse à la phrase d’Alfred Devau de 1866 selon lequel “le 3ème sexe est celui qui déshonore les deux autres”, son parcours va du livre de Théophile Gautier de 1835 Mademoiselle de Maupin, avec son chassé-croisé amoureux entre un homme, une femme et une travestie, aux “tantes” des registres de police de la monarchie de Juillet, des “tribades” et “gougnottes” ces lesbiennes honnies du XIXème siècle au Gabriel de Georges Sand   et au Monsieur Vénus de Rachilde, des multiples taxinomies médicales des années postérieures à 1860 (invertis, uraniens, homosexuels, androgynes, hermaphrodites, travestis et autres états sexuels intermédiaires) aux premiers cas de transexualismes de l’après grande Guerre, du cas de la petite Dora, née Rudolf Richter, qui tenta de s’arracher le pénis avant d’obtenir son ablation en 1931 puis la pose d’un vagin artificiel, au Danois Einar Wegener, époux du peintre Gerda Gottlieb, dont il est le modèle féminin, qui se transforme peu à peu, au prix d’atroces souffrances, en Lili Elbe, morte en 1931 des suites d’une implantation d’utérus

2006 : parution en France du livre Les Rivales de Johnette Howard retraçant le parcours de la championne de tennis tchèque Martina Navratilova qui est aux USA à partir de 1975, et ne rentrant pas dans son pays a perdu la nationalité tchèque, et n’a obtenu la nationalité américaine que le 20 juillet 1981 ; sa famille a eu alors le droit de venir la voir aux USA mais elle vivait alors avec une femme et son beau-père lui a dit “Je préfèrerais que tu sois alcoolique ou une prostituée”, elle est alors devenue une militante de la cause homosexuelle, lorsqu’elle est venue pour un tournoi de la Fed Cup en Tchécoslovaquie son nom a été supprimée des programmes mais le public lui a fait un triomphe lorsque, gagnante du tournoi, elle a fait un discours en tchèque

2006 : en URSS, la 1ère gay pride de Moscou, à laquelle participe Louis-Georges Tin, est réprimée par les autorités

2006 : le Conseil économique et social de l’ONU accorde le droit à 3 organisations LGBT de participer à son travail et de parler en leur nom propre

2006 : en Belgique, après le mariage voté en 2003 et 2004, l’adoption est autorisée pour des couples homosexuels

2006 : au Danemark, autorisation de l’assistance médicale à la procréation pour les couples de même sexe, le mariage et l’adoption suivront peu après

2006 : en Suède, à Uppsala, Karin Hammar, prêtre et lesbienne, présente sa candidature à la succession de son frère, l’archevêque KG Hammar, elle s’est unie en 2001à Ninna Edgardh, théologienne, mère de 2 enfants, dans la cathédrale avant que l’Eglise n’autorise cette cérémonie

2006 : en Egypte, mort de Naguib Mahfouz, écrivain égyptien, né en 1911, il a publié Passage des miracles à la fin des années 1940, où Kirsha, bisexuel, est propriétaire d’un café célèbre, place Tahrir

2006 : création à Lyon de l’association Chrysalide « de support et de diffusion d’informations sur la transidentité faite par et pour des personnes transsexuelles, transgenres, intersexes et travesties »

2006 : à Toulouse, au colloque lesbien organisé par l’association Bagdam café ; le CEL de Marseille y participe ; Cathy Peylan organise un studio photo filles à la Luna Loca, puis l’exposition est présentée à Cineffable à Paris

2006 : en Israël, Avi Buskila, séfarade et gay, né en 1978, fait son coming out, il deviendra en 2016 le responsable du Mouvement pour la paix (La paix maintenant fondé en 1978 par 300 officiers de réserve appuyant alors les négociations de paix Menahem Begin – Anouar el-Sadate), il veut réhabiliter les Palestiniens autant que les séfarades, il se fera connaitre pour avoir sauté sur un terroriste juif qui s’apprêtait à commettre un massacre sur un marché palestinien à Hébron, il se bat aussi pour les droits des homosexuels, en particulier pour l’indemnisation du conjoint d’un soldat homosexuel mort au combat

2006 : les associations françaises et suisses de science politique organisent un colloque commun sur les politiques du genre, la moitié des travaux sont placés sous le vocable de « politiques de la vie privée » traitant des questions sexuelles

2006 : Hélène Hazera organise une Répi (réunion publique d’information mensuelle d’Act Up) sur le sida des trans

2006 : parution en France de Trouble dans le genre. Le féminisme et la subversion de l’identité de Judith Butler ; elle développe la théorie queer qui contribue à cerner des comportements sexuels marginaux et troublés (transgenre, travestissement, transsexualisme), sa théorie lui vaut l’opposition de nombreuses féministes françaises qui la traitent de « différentialiste »

2006 : parution de l’Enquête sur la sexualité en France de Nathalie Bajos et Michel Bozon, dernière grande enquête quantitative, selon laquelle 26% des femmes et 49% des hommes pensent qu’on “peut avoir des rapports sexuels avec quelqu’un sans l’aimer”, chez les 18-24 ans ils sont respectivement 28% et 57%, et 73% des femmes et 58% des hommes estiment que les hommes ont plus de besoins sexuels que les femmes

2006 :  une enquête montre que 20,4% des femmes et 6,8% des hommes ont subi une agression à caractère sexuel au cours de leur vie (attouchement, tentative de viol ou viol), et pour 60% des femmes et 70% des hommes cela a eu lieu avant leur 18 ans

2006 : aux USA, la journaliste Randy Engel publie le livre Le rite de sodomie, somme de 1 318 pages dans lequel elle dénonce les réseaux homosexuels et pédophiles de l’Eglise depuis plus de 100 ans

2006 : en Afrique du Sud, le mariage du même sexe est autorisé ; mais la société restera très régressive sur ce sujet

24 février 2006 : la Cour de cassation autorise une mère lesbienne à déléguer son autorité parentale à sa compagne

Mars 2006 : parution du rapport d’information du sénateur Jean-Jacques Hyest sur les nouvelles formes de parentalité et de droit de la filiation, Marine Gross et Daniel Borillo ne parviennent pas à modifier la détermination à préserver le triptyque père-mère-enfant

31 mars 2006 : un hommage officiel est rendu à Pierre Seel sous l’Arc de Triomphe, à l’invitation des Oubliés de la Mémoire (ODLM), par le Comité de la Flamme, avec l’exécution du Chant des Marais (composé en 1933) ; il s’agit pour les ODLM de marquer la reconnaissance officielle de la déportation des homosexuels par le président de la République quelques mois auparavant, la ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie est représentée par Fathia Benatsou, aux côtés du ministre délégué aux Anciens combattants, Hamlaoui Mekachera, plusieurs personnalités politiques sont présentes (Valérie Pécresse, Jean-Luc Romero, Philippe Ducloux et Odette Christienne), des représentants d’associations (SOS homophobie et Aides), des membres d’associations de déportés (Françoise Valleton de l’Union des déportés d’Auschwitz et des camps de Haute-Silésie) et un petit-neveu de Pierre Seel

4 avril 2006 : adoption de la loi renforçant la prévention et la répression des violences au sein du couple : le viol d’une épouse est plus sévèrement puni que celui d’une inconnue

Mai 2006 : le ministre de la Famille, Philippe Bas déclare dans La Croix qu’il ne veut pas stigmatiser les enfants de parents homosexuels tout se déclarant hostile à l’adoption par des parents homosexuels

Mai 2006 : procès d’assises de Robert Mégel directeur du centre éducatif pour mineurs difficiles Les Tournelles (en Seine et Marne), mis en examen en 1997 pour attouchement et viols sur mineurs et déjà condamné en décembre 2004 à 11  ans de réclusion ; il dirigeait dans les années 1980-1990, un centre éducatif largement montré en exemple, dont le projet éducatif se révèle assez “pauvre, fondé sur des rapports de séduction-dévalorisation sur fond d’autoritarisme croissant” ; le conseil d’administration du centre regroupe un tiers de magistrats, et au cours du procès plusieurs personnalités se sont exprimées ne voulant pas croire à sa culpabilité, Jean-Marc Borello ancien administrateur des Tournelles (actuellement délégué général de SOS Drogue International) déclare : “Dans cette institution, ces faits sont matériellement impossibles ” ne craignant pas d’accuser de guignols ou d’incompétents ceux qui ont dénoncé Mégel, le conseiller d’Etat honoraire Philippe Sauzay, ancien membre du conseil d’administration parle de “carrière exceptionnelle” et “d’institution modèle”, le psychiatre parle de “personnage très dynamique”, tandis que le juge d’instruction parle “d’un individu malin, retors et fourbe” et que les informations rassemblées font état du train de vie de Mégel (rémunération élevée, soirées à l’Elysée Matignon) ; le jeune Jérôme qui l’a dénoncé est traité de menteur pathologique et de “profil de délinquant”

Mai 2006 : au Vatican, Benoit XVI, pape depuis avil 2005, met à pied le fondateur des Légionnaires du Christ, le père Marcial Maciel contre lequel de nombreuses plaintes ont été déposées

26 mai 2006 : en Russie, à Moscou la Moskva Pride est fortement bousculée,  une délégation de français y participent (Pierre Serne, Louis Geoges Tin, Philippe Lasnier, Jean-Luc Romero, Clémentine Autain) ainsi que Desireless,  des membres de l’ILGA-Europe, des Belges et des Suisses, le maire homophobe de la capitale et le gouvernement de Poutine y sont hostiles, hooligans, skinheads et fachos, ainsi que des babushkas, arrivés en cars les insultent, crachent et jettent des œufs, les coups pleuvent, des fumigènes explosent un peu partout, la police a foncé dans le tas, l’organisateur de la Pride interdite est embarqué ainsi que Philippe Lasnier, Pierre Serne est poursuivi par des jeunes, il se retrouve au sol, abreuvé de coups, la police en  embarque trois en même temps que Pierre Serne qu’elle finit par lâcher, la consule générale de France cosignera une plainte – qui n’aboutira pas – avec Pierre Serne, l’InterLGBT interviendra pour que le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner demande des explications officielles (sans succès, un important contrat gazier étant en cours) ; les Gay Pride suivantes seront interdites à Moscou

Juin 2006 : Gay Pride de Paris, parmi les banderoles : Fières d’être trans et argentines brandie par des personnes transgenres de ce pays et On veut des godes pas des matraques

Juin 2006 : à Marseille, organisation de la Lesbian and Gay Pride, par Jean-Marc Astor, président d’Agis Ibiza

23 juin 2006 : le PACS est réformé pour établir l’égalité fiscale entre Pacsés et mariés, Nicolas Sarkozy est alors ministre des Finances

Juillet 2006 : à Marseille, l’Université d’été euro-méditerranéenne des homosexualités (UEEH) se déroule à Luminy ; le Conseil d’administration de 20 membres est présidé par Bruno Dion, avec Marc Bittar secrétaire et Jean-Bernard Peyronel trésorier, avec adresse officielle à Mazan (l’adresse de l’ex-présidente Marie-Paule Lolo)

Juillet 2006 : dans une boîte de nuit gay parisienne, Bruno Wiel est enlevé afin de le dépouiller, ses agresseurs seront identifiés (Julien Sanchez, Antoine Soleiman, Yohann Wijesinghe et David Deugoue N’Goue), il est tabassé et abandonné nu dans le parc des Lilas à Vitry-sur-Seine ; ses agresseurs s’en étaient pris avant lui à deux autres personnes  ; lors son procès de ses agresseurs en janvier 2011 il sera invalide, ne gagnant que 800 €/mois et ne faisant rien de ses journées

5 juillet 2006 : une directive européenne, Parlement Européen et Conseil des ministres, précise que le harcèlement sexuel est caractérisé par « un comportement non désiré à connotation sexuelle, s’exprimant physiquement, verbalement ou non verbalement, qui a pour objet ou pour effet de porter atteinte à la dignité d’une personne et, en particulier, de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant »

Août 2006 : sortie du livre Ronde de nuit de l’écrivaine britannique Sarah Waters, jeune romancière talentueuse elle a déjà écrit 3 romains étiquetés lesbiens, sensuels et foisonnants d’intrigues qui se déroulent à l’époque victorienne (Affinités, Du bout des doigts et Caresser le velours) ;  pour son nouveau roman elle souligne combien l’immédiat après-guerre a “marqué un changement significatif dans la condition des femmes et des lesbiennes“, elle conduit un chassé-croisé amoureux dans l’atmosphère de grisaille, d’amertume et de désenchantement de cette période

Août 2006 : sortie du livre Mes Vies d’Edmund White, pour un adolescent des années 1950, avouer sa préférence pour les garçons était la certitude d’être classé maladie mentale et psychiatrisé, aussi Edmund White a-t-il été déclaré “incurable”, mais il a pris la décision d’être “un gay heureux plutôt qu’un homosexuel rééduqué” ; il a découvert Paris à l’âge de 43 ans, il parle de Gilles Barbedette (son traducteur), d’Angelo Rinaldi, de Michel Foucault ou encore de Jacques Lacan

16-19 août 2006 : à Paris se tient la 1ère université des intersexes et intergenres d’Europe avec l’introduction suivante : « La société est de plus en plus consciente de l’existence de personnes dont l’identité de sexe et de genre diffère des normes sociales admises. L’émergence de cette réalité va de pair avec la connaissance des difficultés auxquelles ces personnes doivent faire face : traumatismes physiques et psychologiques (suite notamment à des traitements médicaux dans l’enfance), difficultés dans le milieu familial et social, discrimination à l’école et pendant les études, sur le lieu de travail, harcèlement, violence, refus d’accès à certains services, risque de suicide plus élevé, de toxicomanie et de pauvreté… », parmi les animateurs/trices les français Vincent Guillot (porte parole pour l’Europe), Olivia Marine, Camille Lamarre et Tom Reucher, trois Britanniques, une Suisse, un(e) Espagnol(e)

3 septembre 2006 : Nicolas Sarkozy, président de l’UMP, se prononce dans le Figaro Magazine contre l’adoption d’enfants par des couples homosexuels « le modèle qui est le nôtre doit rester celui d’une famille hétérosexuelle : les enfants ont besoin d’un père et d’une mère », il est alors félicité par le Collectif des maires pour l’enfance qui rassemble 12 500 élus opposés au mariage et à l’adoption par les couples de même sexe

Octobre 2006 : Laurent de Villiers, 21 ans, fils de Philippe de Villiers (Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon) porte plainte contre son frère Guillaume, qui a 7 ans de plus que lui, depuis qu’il a 10 ans et pendant plusieurs années, il l’a contraint à des jeux sexuels de plus en plus violents ; son père vit comme un coup bas cette « attaque » alors qu’il est tête de liste en pleine campagne électorale pour les élections européennes, le clan familial fait corps derrière lui et traite Laurent de menteur et d’affabulateur, puis tentera la réconciliation en assistant son mariage dans le Nebreska en octobre 2007, mais le juge continuera son enquête, Laurent maintiendra sa plainte et écrira un livre renouvellera ses accusations dans un livre Tais-toi et pardonne où il racontera son enfance et son adolescence noyée dans le mysticisme de sa mère et la personnalité déroutante et fascinante de son père ; Philippe de Villiers, député européen, ex-candidat à la Présidentielle, choisit de renoncer à la vie politique, il interviendra en février 2013 pour empêcher que France 3 (Mireille Dumas) ne diffuse une émission sur cette affaire

9 octobre 2006 : mort de Coccinelle à Marseille, des suites d’un AVC, ancienne danseuse transsexuelle du Carousel du Louvre, avec Capucine et Bambi, dans les années 1950-1960 ; Jacqueline-Charlotte Dufresnoy depuis 1958 (par son opération à Casablanca), née Jacques Charles Dufresnoy le 23 août 1931, elle a débuté dans le monde du spectacle en 1953 en tant que travesti dans le Cabaret Chez Madame Arthur puis au Carrousel de Paris, et a transforme son apparence sexuelle grâce au Dr Georges Burou de la clinique du parc à Casablanca en 1956, elle devenait alors la première personne française connue à le faire ; elle s’est marié 3 fois (Francis Bonnet journaliste sportif en 1960, Mario Florentin Heÿns en 1966, et le transformiste Thierry Wilson en 1996), elle s’est produite dans des films, comme chanteuse et au théâtre à l’Olympia en 1963, elle est alors au sommet de sa carrière ; à partir de 1970 elle a effectué une série de tournées en Amérique du sud, Australie, Amérique du Nord, Equateur à partir de 1978, elle est la vedette d’un des plus grands cabaret berlinois ; en 1986 elle est revenue à Paris (Madame Arthur, émissions de télévision, Casino de Paris) et elle a rédigé une autobiographie intitulée Coccinelle par Coccinelle ; en 1996, elle a ouvert un restaurant-spectacle à Marseille le jour de son mariage avec Thierry Wilson

28 octobre 2006 : au Vatican, Benoit XVI reçoit les évêques irlandais et les appelle à « établir la vérité sur les faits »

Novembre 2006 : le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire visant le prêtre psychiatre Tony Anatrella, expert auprès du Vatican sur la santé et la famille, soupçonné d’abus sexuels par 2 anciens patients, alors que Tony Anatrella – connu pour ses recherches sur la psychologie juvénile et la psychologie sexuelle – avait par le passé expliqué dans la presse qu’il considérait l’homosexualité « comme un inachèvement et une immaturité foncière de la sexualité humaine » ; un jeune atient a dporté plainte contre lui le 30 octobre pour abus de sa position de soignant après avoir alerté le parquet de Paris sur des dérives posibles des pratiques du psychanalyste auprès des mineurs ; un ancien séminariste Daniel Lamarca a mis en cause le thérapeuthe dans la revue Golias affirmant avoir eu avec lui des rapports sexuels lors de séances de travail alors qu’il suivait une thérapie pour se libérer de son attirance sexuelle

6-9 novembre 2006 : en Indonésie, 29 experts internationaux, provenant de 25 pays, réunis à l’université Gadjah Mada, de Jogjakarta adoptent à l’unanimité les Principes sur l’application du droit international des droits humains en matière d’orientation sexuelle et d’identité de genre, ils établissent 29 principes de droit : “à la jouissance universelle des droits humains, à la reconnaissance devant la loi, à la vie, à la sûreté de sa personne, à la vie privée, de ne pas être arbitrairement privé de liberté, à un procès équitable, à un traitement humain lors d’une détention, à ne pas être soumis à la torture ni à des peines ou traitement cruels, inhumains ou dégradants, à la protection contre toute forme d’exploitation, de commerce ou de traite d’êtres humains, au travail, à la sécurité sociale et à d’autres mesures de protection sociale, à un niveau de vie suffisant, à un logement convenable, à l’éducation, au plus haut niveau possible de santé, à la protection contre les abus médicaux, à la liberté d’opinion et d’expression, à la liberté de réunion et d’association pacifiques, à la liberté de pensée, de conscience et de religion, à la liberté de circulation, de demander l’asile, de fonder une famille, de participer à la vie publique, de prendre part à la vie culturelle, de promouvoir les droits humains, à des recours et à une réparation efficace, à la responsabilité”

1er décembre 2006 : à Marseille, Aides Provence organise une soirée au New Hotel, bd Charles Livon, avec NRJ et Théâtre Forum jouée par des classes de 3 collèges,  à Frais Vallon

15 décembre 2006 : à Toulouse, un homme de 34 ans est retrouvé assassiné, son assassin sera condamné à 30 ans de prison et confirmé en appel en octobre 2010

 

2007 : pour la nouvelle année, Aides diffuse une carte militante réalisée par les deux artistes Pierre et GillesPour une année 2007 solidaire, militante et porteuse d’espoir” avec des banderoles portées par des oiseaux “pour la fraternité, la dignité d’autrui, l’estime de soi, la solidarité

2007 : parution en France de livres traitant entre autres d’homosexualité parus au Liban Maryam ou le passé décomposé d’Alawiya Sobh et de L’Odeur de la cannelle de la journaliste syrienne Samar Yazbeck

2007 : parution du livre Femmes/artistes, artistes femmes, Paris de 1880 à nos jours (480 pages) de l’ancienne rédactrice en chef de Lesbia magazine Catherine Gonnard et d’Elisabeth Lebovici, une histoire de l’art qui analyse l’impact de l’émancipation des femmes et du féminisme sur les arts autant que le rôle joué par les arts dans la libération des femmes ; 1ère partie sur les 4 figures pionnières Rosa Bonheur, Berthe Morisot, Mary Cassatt et Louise Breslau, puis Olympia, Valadon,  Gwen John, Loïe Fuller, Isadora Duncan, Valentine de Saint-Point ; 2ème partie sur Marie Vassilieff, Romaine Brooks, Sophie Taeuber, Marlow Moss, Florence Henri, Lee Miller, Laure Albin-Guillot, Germaine Krull, Lise Bing, Regy Landau, Marianne Breslau, Annelise Krstschner, Lisette Model, Meret Oppenheim, Claude Cahun, Dora Maar, Valentine Hugo ; 3ème partie sur les années d’Occupation avec Jeanne Castel, Jeanne Bucher, Charlotte Salomon ; 4ème partie jusqu’à mai 1968 sur Vieira da Silva, Colette Allendy, Denise René, Iris Clert, Germaine Richier, Geneviève Asse, Aurélie Nemours, Geneviève Claisse, Joan Mitchell, Shirley Jaffe, Vera Molnar, Judith Reigl ; 5ème partie après mai 1968 avec Niki de Saint-Phalle, Nancy Spero, Katterina Thomadaki, Maria Klonaris,  Nil Yalter, Nicole Croisset,  Judy Blum, , Carole Roussopoulos,  Chantal Akerman, Louise Bourgeois, Nicole Françoise Janicot, Gina Pane, Orlan, Lea Lublin,  Tania Mourad, Sophie Calle, Gloria Friedmann ; 6me partie pour les années 1990 avec Elisabeth Ballet, Marylène Negro, Sylvia Bossu, Dominique Gonzalez-Foerster, Sylvie Blocher, Agnès Thurnauer, Valérie Jouve, Valérie Mréjen, Tatiana Trouvé, Ghada Amer, Nan Goldin, Beatrice Cussol, Rebecca Bournigault

2007 : parution du livre de Thierry Schaffauser Fières d’être putes dans lequel il revendique la prostitution comme un métier choisi et assumé : « J’ai commencé à 20 ans, il y a 7 ans, pour me faire ma propre opinion »

2007 : parution de Hommes et masculinités de 1789 à nos jours sous la direction de Régis Revenin

2007 : fermeture du club lesbien le Pulp, bd Poissonnière, où la ville veut construire des HLM ; il était un an auparavant au sommet de sa gloire avec les DJ Chloé, Sextoy, Jennifer Cardini et Ivan Smagghe qui avaient attiré les stars Peaches, Gonzales, la scène berlinoise (Ellen Allien), minimale (Kompact) et les performances arty-SM de Maria Betty, Laurent Garnier y était venu fêter son anniversaire, Fany Corral y était programmatrice ; Christine et Sabine ne laissaient entrer que 300 homos et lesbiennes ; le fanzine Housewife était édité par Axelle Le Dauphin et Dana Wyse ; des backrooms étaient ouvertes

2007 : Hélène Hazera participe à la journée du CRIPS Ile de France (centre régional d’information et de prévention sur le sida) sur l’absence de prévention concernant les trans, à un moment où l’on sait qu’aux USA 30% des trans sont contaminées (avec des pics de 70% concernant les femmes trans de couleur)

2007 : création du GEST (groupe d’étude sur la transidentité) outil d’information et de formation sur les questions trans s’appuyant sur un réseau de compétences pluridisciplinaires (juristes, sociologues, travaileurs sociaux, thérapeutes)

2007 : création  de l’association afro-antillaise LGBT Tjenbé Red par David Auerbach-Chiffrin (qui jusque-là était administrateur de An Nou Allé créée par Louis-Georges Tin en 2004)

2007 : une enquête de l’ILGA recueille l’avis de 2 520 personnes transidentitaires en Europe, dont 420 sont mariées : 85% sont « mtf », 74% ont du mettre fin à leur mariage (après révélation de leur travestissement 8%, après démarrage de vie dans leur genre revendiqué 22%, du fait du comportement violent de leur conjoint 29%, du fait d’un divorce imposé par leur changement d’état-civil 5%), 1,3% des 16% de personnes initialement mariées se sont remariées, 34% ne sont pas autorisées à garder des contacts avec la famille ou la belle-famille, 7% ne savent pas si elles peuvent reprendre contact

2007 : parution du roman de la canadienne Emma Donoghue Landing dans lequel dépeint la relation à longue distance entre une conservatrice canadienne et une hôtesse de l’air irlandaise ; elle devient alors l’une des quatre des auteurs lesbiens anglo-saxonne ou nées en Europe, avec Jeanette Winterson, Sarah Waters et Ali Smith, à être considérée comme ayant profondément enrichi et éveillé un intérêt général pour la littérature gay/lesbienne

2007 : Gilles Leroy, né en 1958, reçoit le prix Goncourt avec Alabama Song ; son 1er livre Habibi (1987) racontait la passion de deux garçons embarqués dans une aventure fatale, il racontait de 1ers émois dans Les Maîtres du monde (1996) et de 1ères amours dans L’Amant russe (2002), puis il a écrit Champsecret (2005) et Dormir avec ceux qu’on aime

2007 : en Grande-Bretagne, l’arbitre de rugby, le Gallois Nigel Owens, révèle son homosexualité, il publiera son autobiographie en 2008, dans laquelle il retracera sa tentative de suicide à 21 ans et au temps de ses plus grandes souffrances a demandé à son médecin de la castrer chimiquement ; il est un arbitre apprécié, il sera toutefois injurié et objet de tweet homophobes

2007 : à AIDES, Bruno Spire prend la présidence de l’association nationale ; il était précédemment président d’Aides Rhône-Alpes-Méditerranée avec Michel Bourelly pour directeur, ils y développaient de multiples activités, collectant des moyens financiers grâce aux braderies de la mode (organisés à l’Espace Mode créé par Maryline Vigouroux) et à des concerts caritatifs organisés dans la belle propriété aixoise d’Arnajon chaque été  (juillet 2006-2007-2008)

2007 : à Port-Leucate, rencontre de la Coordination lesbienne nationale (le CEL de Marseille y participe)

2007 : en campagne présidentielle, Jean-Marie Le Pen déclare : « Dans le Marais de Paris, on peut chasser le chapon sans date d’ouverture et de fermeture, mais dans le marais de Picardie, on ne peut chasser le canard en février »

2007 : au Vatican, Mgr Tommaso Stenico est pris au piège par des journalistes télé de La 7 en racontant avoir eu des relations sexuelles avec des hommes

2007 : en Italie, parution de We will survive ! Lesbiche, gay e trans in Italia dirigé par Paolo Pedote et Nicoletta Poidimani, avec une contribution de Daniele Bocchetti (membre de Crisalide-Azine Trans) et Giorgio Cuccio (activiste trans) sur la question transexuelle

2007 : aux Pays-Bas, l’IHLIA (Internationaal Homo/Lesbish Informatiecentrum en Archief) occupe désormais une partie de la nouvelle Bibliothèque Publique d’Amsterdam, et dispose d’un espace d’exposition ; il se présentera en 2014 comme un organisme communautaire possédant 130 000 documents divers (livres, périodiques, littérature grise, vidéos, posters, archives, photos, etc.) et accueillant plus de 4 000 visiteurs par an

2007 : au Maroc, le magazine TelQuel publie un dossier Homosexuel envers et contre tous, l’écrivain Abdellah Taïa porte-voix du coming-out en est devenu une plume régulière ; l’affaire dite du mariage gay de Ksar El Kebir est lancée par le journal arabophone conservateur Al Massae « Deux déviants se marient à Ksar El Kebir et provoquent la colère de la rue », le ministre de l’Intérieur déclare qu’aucun mariage n’a eu lieu et 6 personnes sont arrêtés pour charlatanisme

2007 : le Népal est le 1er pays du Sud à dépénaliser l’homosexualité ; en 2008, Sunil Pant sera élu député malgré son coming out

2007 : aux USA, Julia Serano publie Whipping Girl : a transsexual woman on sexism and the scapegoating of feminity, elle montre comment la mysogynie structure les évidences populaires à propos de la féminité et comment elle détermine les nombreux mythes et stéréotypes qui circulent sur les femmes transexuelles ; le livre sera publié en France en 2011

Février 2007 : à Lyon, les représentants de plusieurs religions, le cardinal Philippe Barbarin, le grand rabbin Richard Wertenschlag et le recteur de la mosquée Kamel Kabtane, prennent position contre le mariage homosexuel : « Il y a mensonge à prétendre qu’il est indifférent pour un enfant de grandir ou non avec un père ou une mère »… l’homme et la femme sont « appelés à s’unir dans le mariage pour donner la vie et la faire grandir. Tel est le socle originel sur lequel sont fondés nos vies personnelles, nos familles et nos sociétés »

30 mai 2007 : mort de l’acteur Jean-Claude Brialy (1933-2007), il a trouvé sa vocation après guerre, son père militaire a voulu le mettre dans une maison de redressement, son service militaire passé, il a découvert la bande des Cahiers du cinéma il est alors devenu le chouchou de la Nouvelle Vague du cinéma français, avec Jacques Rivette en 1956, Claude Chabrol, puis plus de 100 films et près de 50 émissions de télévision ; il a acquis le Théâtre des Bouffes parisiens en 1986, et plus tard créé le festival de Ramatuelle ; dans 2 livres Le Ruisseau des singes en 2000 et J’ai oublié de vous dire en 2004 il n’a rien caché de son homosexualité ; il est mort du cancer dans son château de Monthyon ; Michel van Leempoël a été son premier compagnon pendant quelques années, jusqu’à sa rencontre avrec Bruno Finck son dernier compagnon et héritier

Juin 2007 : à Marseille, organisation de la Lesbian and Gay Pride, par Jean-Marc Astor, président d’Agis Ibiza

Juillet 2007 : à Marseille, université d’été homosexuelle (UEEH) à Luminy

Juillet 2007 : à Madrid, la parade de l’Europride rassemble 2,5 millions de participants

Septembre 2007 : en Iran, le président Mahmoud Ahmadinedjad (2005-2013) invité à l’université de Columbia à New-York répond à une question sur la répression des homosexuels « Nous n’avons pas d’homosexuels comme dans votre pays. Je ne sais pas qui vous a parlé de ça »

1er septembre 2007 : le bordelais Eric Mirieu de Labarre accède à la présidence de l’APEL (association desparents d’élèves de l’enseignement privé) qui concerne 8 300 établissements, il sera en 1ère ligne début 2013 lorsqu’il évoquera les débats à mener dans les établissements scolaires sur la question du mariage pour tous

29 septembre 2007 : Aides Provence organise une manifestation contre les franchises qui laissent un important reste à charge pour les malades du sida

Octobre 2007 : parution du n°109 d’Action, la lettre bimestrielle d’Act Up-Paris, Hugues Fischer et Emmanuel Chateau sont coprésidents, leur éditorial dénonce le détricotage (franchise des soins, remise en cause des 100%, démolition du système de sécurité sociale solidaire, remise à plat de l’AAH), les articles concernent le conflit avec le laboratoire Abbott  et le boycott lancé par Aides, les mutuelles, la question des distributeurs de préservatifs en lycée, la séropositivité pour une femme, la situation catastrophique des gays en Iran

13 octobre 2007 : manifestation organisée par les Panthères roses avec un tract “Une santé égalitaire, une santé féministe, une santé non moraliste !!!” contestant le projet de financement de la Sécurité sociale qui introduit 3 nouvelles franchises entrainant de nouveaux coûts pour les malades

10 octobre 2007 : en Algérie, l’association Abu Nawas lance l’idée de la 1ère Gay Pride qui consiste à allumer une bougie chaque 10 octobre à 20h et à en poster la photo sur Facebook

28 octobre 2007 : en Espagne, mariage à Valence de deux Français, Pierre Mistral, 59 ans, et Hervé Brizon, 48 ans, anciens du GLH de Montpellier, qui vivent dans cette ville depuis 7 ans, l’un directeur réginal des Affaires culturelles, l’autre ingénieur en management des services de santé ; vivant ensemble depuis 25 ans, touchés par le sida depuis 20 ans, ils ont voulu bénéficié de la loi sur le mariage votée un an aprèe l’élection du 1er ministre socialiste Zapatero ; 350 personnes sont invitées à ce mariage qui se déroule dans un vieux club du centre ville, eux qui ont ouvert le Nuncadigono lorsqu’ils sont arrivés à Valence

Novembre 2007 : au Maroc, scandale dit du “mariage homosexuel de Ksar el-Kebir” (à mis chemin entre Rabat et Tanger), un vendeur d’alcool à la sauvette a organisé une soirée privée dans une maison du quartier de Hay Diwan, habituellement réservée aux célébrations de mariages, il se serait vu en rêve en habit de mariée et aurait reproduit ce rêve dans la réalité, en organisant une fête caractéristique d’un mariage, sans qu’il y ait un marié à ses côtés, plusieurs dizaines de personnes ont participé à la procession dans les rues du quartier ; la parti islamiste Al Adl Wal Ihsane organise 2 jours après une manifestation qui rassemble des milliers de personnes pour réclamer une enquête officielle et le jeune homme échappe de peu à un lynchage ; sous la pression populaire, celui-ci est condamné à 10 mois de prison et à une amende de 1 000 dirhams

22 novembre 2007 : décès de Maurice Béjart (1927-2007), fils du philosophe Gaston Berger, il a débuté à 14 ans à l’Opéra de Marseille en 1941 ;  créateur en 1960 du Ballet du XXème siècle, il est un immense contributeur à la naissance de la danse contemporaine, créateur dans les années 1950 de L’Inconnu, de L’Oiseau de feu, de Symphonie pour un homme seul (1955), du Sacre du printemps (1959) ; au Festival d’Avignon en 1967 il ose des chorégraphies dans lesquelles les danseurs sont torse nu et parfois vêtus d’un simple maillot ; jetant des ponts entre les cultures et les civilisations il construit des fresques érotiques qui fascinent et fait de la danse un langage universel, créant des spectacles dans chaque pays inspirés de la culture locale ; l’amour des garçons est la source perpétuelle de son inspiration, avec un goût pour les danseurs à la beauté éclatante, musclés, taille mince, épaules larges, dotés d’un chartme féminin (Rudolph Noureev, Michaël Denard, Patrick Dupond, Paolo Bertoluzzi, Eric Vu Han) ; il a livré une confidence :”En amour, j’ai besoin de m’identifier, j’ai de l’amitié pour mes danseuses, mais je ne peux faire l’amour qu’avec un garçon. Je reprendrai à mon compte le mot de Lyautey : ‘Je ne travaille bien qu’avec les hommes avec lesquels je couche’ ” ; converti à l’islam en 1973, entré en conflit violent avec Rudolf Noureev en 1986 à l’Opéra de Paris ; le 29 décembre 1997 pour la journée mondiale du sida, la télévision diffuse son film Ballet for life sur des musiques du groupe rock Queen et de Mozart, hommage à son amant Jorge Donn, disparu en 1992, dont il dira : “Mon grand amour a été Jorge Donn, c’était un amour extraordinaire, il me manque, il est irremplaçable” ; il s’est installé en Belgique où il a vécu 30 ans

Décembre 2007 : parution du livre Quatrième génération de Wendy Delorme, née à Evry en 2002 ; son livre est un ouvrage manifeste dans lequel celle-ci se proclame “fem” et cherche à déconstruire le lien entre genre et sexualité ; elle a milité à Act Up, puis aux Panthères roses, “J’aimais ce mélange pédés et gouines, ça m’a débloqué” dira-t-elle, elle a créé le Drag King Fem Show ; elle donne des cours  à Paris IV sur la construction des stéréotypes des minorités sexuelles dans la publicité ; elle souligne qu’il faudra du temps pour que les femmes se débaressant de leurs angoisses et de cet autodénigrement dont elles se sont faites les championnes

1er décembre 2007 : Act Up Paris organise une manifestation le 30 novembre et diffuse le tract “Sida : bientôt la parité, à quand l’égalité ? “Pour que les femmes ne soient plus les oubliées de l’épidémie” avec les données suivantes :  en France les femmes représentent 42% des nouvelles contaminations, dans le monde 48% des séropositifs sont des séropositives, 30% des découvertes de séropositivité en France touchent des femmes étrangères, en France les femmes séropositives sont 3 à 8 fois plus affectées par la pauvreté que les hommes

 

2008 : le FRA observatoire mise en place par l’Union européenne réalise son 1er rapport annuel sur l’Homophobie et les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre dans l’UE

2008 : parution du livre Folles de France – Repenser l’homosexualité masculine de Jean-Yves le Talec, fondateur des Sœurs de la perpétuelle indulgence, une histoire de la follie de 1930 à 2000 : « La folle brille par son absence dans bon nombre d’ouvrages consacrés à l’homosexualité masculine. C’est plutôt un sujet que l’on évite ou sur lequel on ne s’attarde pas »

2008 : parution du livre La Transidentité, de l’espace médiatique à l’espace scénique de Karine Espineira

2008 : parution du livre Testo junkie de Beatriz Preciado, elle se veut “théoricienne du capitalisme pharmacopornographique”, pour elle “il n’y a ni hommes ni femmes, de même qu’il n’y a ni hétérosexualité ni homosexualité“, elle prend la défense des “travailleurs sexuels” et qualifie la pilule de “microfascisme”, elle pense possible de “déconstruire la différence des sexes par des moyens techniques” ; elle a lublié en 2000 le Manifeste contrasexuel

2008 : parution de Articles intrépides 1977-1985 d’Hervé Guibert, recueil d’articles parus dans Le Monde, tant de sujets l’ont passionné, tant de reportages l’ont mobilisé entre 22 et 30 ans, il a été pris de passion pour Isabelle Adjani (“Parce que j’aime Goethe, Flaubert, Dostoievski, Edgar Poe. parce que j’aime les passions terribles, la chasteté enflammée, parce que ces hommes ont imaginé, décrit des femmes qui pourrainet être elle”) et pour bien d’autres

2008 : parution du livre de Christine Delphy Classer, dominer, Qui sont les autres ?, elle y stigmatise le faux universalisme : “L’universalisme n’existe pas encore : c’est un projet. Et sa réalisation passe par la dénonciation du faux universalisme : le principal obstacle à la réalisation de l’universalisme est constitué par ceux qui prétendent qu’il existe déjà.”

2008 : parution du livre 1940-1945. années érotiques, tome I : Vichy ou les Infortunes de la vertu de Patrick Buisson ; dans le Nouvel Observateur, Dominique Fernandez décrit comment “La subite intrusion  dans le champ culturel du beau soldat allemand, au corps musclé par le sport, au regard droit et clair, aux jambes moulées par des bottes, synthèse de l’athlète grec et du chevalier médiéval, et, en comparaison, la non moins soudaine dévalorisation des avortons fabriqués par la démocratie de l’apéro et de la pétanque… va entrainer les admirateurs de la plastique virile à pactiser avec les nazis” et critique la conclusion qu’en tire Buisson qui croit pouvoir écrire que : ” L’inverti est cet être qui non seulement est toujours subjugué par la force, mais en tire un plaisir inavouable, ignominieux

2008 : le footballeur Olvier Rouyer, 53 ans, selectionné en équipe de France et aux JO de Montréal en 1976, fait son coming out, devenant ainsi porte-parole d’une cause qu’il est le seul à évoquer publiquement ; en 2019, consultant sur la chaîne de télévision L’Equipe il s’insurgera publiquement contre les insultes homophobes qui fusent dans les stades, “des propos monstrueux et dramatiques”

2008 : sortie du film de Xavier Dolan, canadien de 19 ans, J’ai tué ma mère, le conflit autobiographique entre un garçon gay confiné dans un pensionnat répressif et une mère pleine de bonnes intentions ; Xavier Dolan a fait son coming out à l’âge de 16 ans, en 2005

2008 : en Suisse, le rapport Hirschel annonce pour la 1ère fois que les rapports sans préservatifs sont envisageables sans risque de transmission dans des conditions précises : couple hétérosexuel stable, traitement antirétroviral pris avec uneobservance très bonne, charge virale indétectable depuis plus de 6 mois, absence de toute infection génitale chez les deux partenaires

2008 : mort de Tony Duvert à l’âge de 63 ans, prix Médicis en 1973 pour Paysages de fantaisie ; il avait publié en 1980 L’Enfant au masculin, dans lequel il fait l’éloge de ses propres penchants sexuels, associant l’homosexualité, la pédérastie et la pédophilie, affirmant que les rapports sexuels d’un homme adulte avec un enfant relèvent de l’homosexualité du mineur et que la répression contre la pédophilie fait partie de la persécution des homosexuels ; il s’était attiré de nombreuses critiques, comme celle de Jean-Claude Guillebaud  en 1998, qui dans la Tyrannie du plaisir, considérait son parcours dans les années 1970 comme symptomatique d’une certaine complaisance du monde intellectuel de l’époque vis-à-vis de la pédophilie : « Cette violence grave faite à l’enfant, on en parlait avec une espèce d’insouciance irresponsable. Presque de la tolérance : un écrivain comme Tony Duvert qui racontait des histoires d’amour entre un quinquagénaire et un garçon de huit ans, a été couronné par le prix Médicis, alors qu’en même temps il faisait une espèce de prédication pédophile dans la presse. Il appelait ça l’aventure pédophile, et on trouvait ça à peu près normal »

2008 : mort de l’écrivain Alain Robbe-Grillet, “pape du Nouveau Roman”, sa veuve Catherine choisit de vivre désormais une partie de l’année avec sa compagne Beverly, rencontrée en 1991 à Guadalajara au Mexique, elle dira que c’est grâce à lui qu’elle vit désormais une vie de rêve, comme “maitresse” de Berverly qui a choisit d’être sa servante

2008 : création du groupe de femmes La Barbe qui dénonce l’importance du pouvoir masculin dans la société, elles multiplieront les interventions commandos (ex. surgissement en plein CA de Carrefour) : 73 lieux seront « barbés » de 2008 à 2011 ; le groupe est fondé par Marie de Cénival et Harriet Hirshhorn qui s’inspirent des Guerilla Girls et des Lesbian Avengers, elle veulent sortir les femmes dee la victimisation

2008 : en Grande-Bretagne, le journaliste britannique Brian Whitaker publie l’essai Parias, gays et lesbiennes dans le monde arabe, dans lequel il souligne la nécessaire soumission à l’esprit majoritaire qui conduit ombre d’entre eux à rejoindre le camp des oppresseurs

2008 : en Grande-Bretagne, la loi Human Fertilisation and Embryology parmet au parent non biologique – y compris de mêmes sexe – d’acquérir l’autorité parentale sur un enfant lorsque le couple a eu recours à a PMA dans une clinique brevetée

2008 : en Suisse, le statut d’assistant sexuel est mis en place, l’association Sexualité et handicaps pluriels (SEHP) lance la 1ère formation francophone en assistance sexuelle pour les handicapés, elle formera 6 hommes et 6 femmes entre 2008 et 2009 : 80 personnes handicapées, en très grandes majorité des hommes, s’adresseront à l’association de 2009 à 2013

2008 : en Allemagne, la Cour constitutionnelle juge que le changement de sexe d’un époux n’est plus une cause d’annulation du mariage

2008 : au Maroc, mort de l’écrivain Mohamed Leftah, né en 1946, son dernier livre achevé 2 ans lus tôt, Le Dernier combat du captain Ni’mat raconte l’éveil d’un officier à la sexualité entre hommes, un homme découvre à 60 ans qu’il n’a « jamais pensé à ses fesses » écrira la revue Tel Quel 

2008 : au Mexique, tenue du congrès mondial de Mexico City Aids qui décline la campagne « si j’étais séropositif » avec des activistes et des institutionnels d’envergure internationale où intervient Bruno Spire président de AIDES

2008 : la France contrainte et forcée adapte la directive européenne de 2002 sur le harcèlement sexuel à la veille de prendre la présidence de l’UE, mais a minima, c’est-à-dire sans l’inscrire dans le code pénal, ni dans le code du travail (pourtant au même moment la Suisse met en évidence que toutes es catégories professionnelles sont concernées et que 10% des hommes sont concernés)

2008 : l’Autre Cercle réalise une enquête entre octobre 2007 et octobre 2008 à laquelle répondent 630 lesbiennes sur la question de la double discrimination femme et homosexuelle au travail dont il ressort que les répondantes de plus de 45 ans sont moins discriminées, le secteur privé est moins discriminant, la double discrimination est davantage présente dans les villes de moins de 10 000 hab.; une femme sur 4 juge mauvais le climat de son entreprise, 2 femmes sur 3 déclarent n’être pas visibles dans l’entreprise et une sur 3 parle librement de sa vie privée ; 1/3 d’entre elles ont été victimes d’agressions (des blagues déplacées aux agressions verbales et physiques) avec en grande majorité aucune conséquence pour l’agresseur

2008 : le prix Nobel de Médecine est attribué à Françoise Barré-Sinoussi et à Luc Montagnier, découvreurs du VIH

2008 : création de l’union d’associations de lutte contre le VIH/sida, Coalition Plus (par Aides, ALCS Maroc, Arcad-sida Mali et COCQ-sida Canada) ; en 2014 la Coalition comptera 9 associations membres et 3 associations partenaires

2008 : les naissances hors mariage atteignent 51,6%, elles étaient de 42,6% en 2000

2008 : l’espérance de vie est de 77,6 ans pour les hommes et de 84,4 ans pour les femmes ; en 1950 les chiffres étaient de 63,4 ans et 69,2 ans

2008 : 43% des peines infligées à des agresseurs pour viol sont supérieures à 10 ans d’emprisonnement, elles n’étaient que de 18% en 1980

2008 : sur l’Afrique, parution de l’article (dans Anthropologie et Sociétés n°32) de Charles Gueboguo Mobilisation transnationales des commnautés homosexuelles en Afrique. Une affaire à suivre ; en 2010 un autre chercheur Patrick Awondo livrera The politicisation of Sexuality and Rise of Homosexual Movements in Post-Colonial Cameroon (dans Review of African Political Economy n°37) ; des articles sur le sida paraissent : en 1996, de Fred Eboko L’Etat camerounais et les cadets sociaux face à la pandémie du sida (dans Politique africaine n°64), en 2005 Politique publique et sida en Afrique. De l’anthropologie à la science politique (dans Cahiers d’études africaines XLV n°2) et en 2011 avec Frédéric Bourdier, sous la direction de Christophe Broqua Les Suds face au sida : quand la société civile se mobilise (Institut de recherche pour le développement)

Janvier 2008 : la Cour européenne des droits de l’homme condamne la France dans un arrêt de principe pour discrimination à la suite d’un refus d’agrément opposé à une homosexuelle qui souhaitait adopter un enfant, l’arrêt concerne Emmanuelle B. institutrice à Lons-le-Saunier qui avait déposé une demande auprès du CG du Jura en 1998, Emmanuelle se voit allouer 10 000 € de dommage moral et 14 528 € pour frais de procédure, l’arrêt s’impose aux 47 pays membres du Conseil de l’Europe

14 janvier 2008 : mort du comédien Alain Feydeau (1934-2008), petit-fils de Georges Feydeau, sociétaire de la Comédie-Française jusqu’en 1983, homosexuel discret, il a joué dans 20 émissions Au théâtre ce soir, publié une biographie d’Edwige Feullière, écrit des nouvelles et des pièces de théâtre

Février 2008 : à Marseille, le groupe de musique des Belladonna 9CH (Michèle Coudriou et Agnès Royon le Mée) se produit à la librairie Les Mots pour le Dire ; elles feront une projection dédicace aux 3G le 8 mars et animeront des soirées electro-glam rock le 1er mars, le 17 avril et le 7 juin

Mars 2008 : une enquête réalisée pour la HALDE, par Christophe Falcoz, indique que 66% des répondants, homosexuels en entreprise, disent n’avoir plutôt pas dévoilé leur orientation sexuelle, 21% d’entre eux s’inventent un partenaire de sexe opposé devant leurs collègues, 40% disent avoir été directement victimes et 88% disent avoir été confrontés ou témoins, au moins une fois durant leur parcours professionnel à l’une des formes d’homophobie ; 12% des homosexuels-les avouent avoir été mis hors jeu de la promotion interne, un homosexuel subit une pénalité salariale de 66,2% à 5,5% selon qu’il travaille dans le privé ou le public, les plus touchés par ces discriminations sont les homosexuels jeunes

Avril 2008 : le rapport d’information sur la maternité pour autrui recommande d’autoriser et encadrer la gestation pour autrui

15-20 avril 2008 : au Vatican, Benoit XVI en voyage aux USA exprime sa « profonde honte », rencontre les victimes et affirme : « Nous exclurons totalement les pédophiles du ministère sacré »

Mai 2008 : à Chooz dans les Ardennes, le coming out du footballeur Yoann Lemaire bouleverse la vie du village, à 26 ans il est détenteur d’une licence de la Fédération française de football, il est entré en contact avec Paris foot gay ; la mairie de Chooz – dont la maire PS est Michèle Marquet –  a été la 1ère a adhérer à la Charte contre l’homophobie proposée par ce club ; le club Paris Saint Germain a signé cette Charte et la Ligue de football professionnelle se propose de la signer le 8 juin 2019, suivant l’exemple des ligues anglaise, allemande et belge ; pourtant le contexte reste très difficile pour tout joueur qui oserait suivre l’exemple de Yoann Lemaire

Mai 2008 : en PACA, L’Autre Cercle participe à la journée mondiale de lutte contre l’homophobie avec la présentation et distribution de la bande dessinée « Pressions et impressions » dans les Fnac de la région : Aix, Marseille, Avignon, pour faire prendre conscience au public des discriminations existantes ; le 17 juin 2008 L’Autre cerccle organisera une soirée festive contre les discriminations qau ttravail au Caffénoir à Marseille

Juin 2008 : à Marseille, organisation de la Lesbian and Gay Pride, par Jean-Marc Astor, président d’Agis Ibiza

11-12 juin 2008 : à Marseille, l’association Aides organise la 20ème édition de la grande braderie de la mode (Espace Mode)

27 juin 2008 : LDR (Lesbiennes contre les Discriminations) lance un appel à un point fixe de lesbiennes solidaires lors de la Marche des Fiertés de Paris, rassemblement bruyant avec musique, chants et slogans

29 juin 2008 : aux USA, le transexuel Thomas Beatie, trangenre F to M, de Hawaï, né en 1974, devenu officiellement un homme, marié depuis 10 ans à une femme stérile, ayant bénéficié d’une insémination artificielle, accouche d’une fille, il donnera naissance à deux autres enfants, des garçons, en 2009 et en 2010

Juillet 2008 : à Marseille, l’Université d’été euro-méditerranéenne des homosexualités (Ueeh) se déroule à Luminy ; année de crise intense, un groupe de garçon est mis en cause pour n’avoir pas laissé un groupe de filles au poste de DJ à l’heure dite ; au terme de longs débats et de présentation publique de chaque nouveau candidat au conseil d’administration, un nouveau CA clairement “proféministe” est élu

2 juillet 2008 : mort de l’écrivain Tony Duvert (1945-2008), il revendiquait sa pédophilie ; après Récidive en 1967, il a raconté des relations avec des garçons mineurs dans Paysage de fantaisie en 1973 couronné par le Prix Médicis, il a publié Le Journal d’un innocent et Quand mourut Jonathan, son chef-doeuvre, en 1978, gagnant une notoriété internationale, L’Ile atlantique en 1979 puis Un anneau d’argent à l’oreille en 1982 ; il a publié Abécédaire malfaisant en 1989, puis il a publié Le Bon Sexe illustré contestant les tabous de l’éducation sexuelle ; après sa mort un éditeur recevra les manuscrits du Journal d’un innocent, d’Interdit de séjour (interdit en 1969), de Portrait d’homme au couteau, et des essais comme L’enfant au masculin

20 juillet 2008 : au Vatican, lors des JMJ de Sydney, Benoit XVI rencontre des victimes de la pédophilie des prêtres

Septembre 2008 : le ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, décide d’inscrire dans sa circulaire de rentrée la lutte contre l’homophobie comme l’une des priorités de son ministère

Septembre 2008 : parution du livre de Tristan Garcia La Meilleure Part des hommes dont l’un des personnages, Willie, est inspiré de Guillaume Dustan pour incarner les années 1990, se croisent aussi d’autres personnages inspirés des protagonistes de la lutte contre le sida (Dominique Rossi qui évoque Didier Lestrade) et la scène politique (Michel Leibowitz qui évoque BHL, Bernard-Henry Lévy, et Elias qui évoque Benny Lévy) ; Willie aime Bret Easton Ellis et s’oppose comme lui aux campagnes d’Act Up en faveur de la capote, favorable au Bareback, il ne croit pas en la morale pour autrui (à noter que Tristan Garcia est le fils adoptif de Denis Seel, fils de Pierre Seel)

Novembre 2008 : parution des Articles intrépides, 1977-1985 d’Hervé Guibert, il revient sur le film de Romain Goupil Mourir à 30 ans qui lui a donné “une terrible envie de pleurer” et consacre ses chroniques dans Le Monde à mille sujets, il aime le théâtre de Chéreau ; puis il a fera une exhibition-description de sa maladie, le sida, dont il est mort en 1991

4 novembre 2008 : aux USA, élection de Barack Obama à la Présidence de la République, grand moment d’espoir pour les minorités ; en Californie, en revanche, la population de l’Etat se prononce à 52,5% pour l’interdiction du mariage entre deux personnes du même sexe (c’est la Proposition 8), dès le soir du scrutin 12 000 personnes manifestent leur colère à Los Angeles, 10 000 à San Diego et plusieurs milliers à San Francisco et Long Beach, ils dénoncent en particulier l’influence financière des groupes religieux, chrétiens et Mormons de l’Utah ; pourtant déjà 18 000 mariages ont été prononcés à la suite de la décision de la Cour Suprême de l’Etat le 15 mai 2008, comme le 1er couple marié (Robin Tyler et Diane Olson) dans le comté de Los Angeles, leur avocate saisi dès lors à nouveau la Cour Suprême de l’Etat ; en Californie, si les Afro-américaions ont voté, très nombreux, pour Obama, ils ont voté à 70% pour la Proposition 8 en fonction de leurs convictions religieuses

6-7 décembre 2008 : à Paris, Aides organise sa Grande braderie de la  mode pour la lutte contre le VIH – quelques jours après la Braderie de Marseille des 3 et 4 décembre – parrainée par Pierre Bergé, avec sa grande variété d’articles de mode et ses rabais de 50 à 80%, 150 maisons ont fourni des articles ; les Soeurs de la perpétuelle indulgence sont là ainsi que des animations théâtrales et costumées

6 décembre 2008 : à Marseille, l’association Sol en Si organise sa première vente aux enchères en faveur des enfants et de leurs parents touchés par le VIH (quelques 200 enfants et une centaine de parents sont aidés) ; mais les enchères ne peuvent pas de faire (en particulier pour les 10 santons fournis par un artisan) faute de participants

19 décembre 2008 : l’Assemblée générale des Nations Unies adopte la 1ère déclaration sur les droits de l’homme et l’orientation sexuelle et l’identité de genre présentée par la France et les Pays-Bas (en 2010, elle sera signée par 68 Etats, mais 80 Etats punissent encore l’homosexualité) : la déclaration stigmatise les violences, le harcèlement, la discrimination, l’exclusion, la stigmatisation et les préjudices subis par les personnes à cause de leur orientation sexuelle ou identité de genre et condamne les meurtres, la tortutre, les arrestations arbitraires et la privation des droits économiques, sociaux et culturels, ainsi que le droit à la santé des populations LGBT

 

2009 (?) : aux USA, l’ISNA (Intersex Society of North America) devient l’OII (Organisation internationale des intersexués), en France Vincent Guillot est l’un de ses porte-paroles ; on évalue à 1 sur 2 000 la proportion des intersexués (au vu de la discordance gonades-chromosomes) et à 1 sur 500 si on l’élargit à toutes les variations du développement sexuels (le fondateur de l’OII avance le chiffre de 4%)

2009 : aux USA 19% des couples homosexuels élevant des enfants déclarent avoir adopté, contre 8% en 2000 ; Gary Gates démographe au Williams Institute on Sexual Orientation Law, en Californie, estime qu’environ 4% des enfants adoptés, soit 65 000, vivent dans des foyers où le chef de famille est homosexuel ; « Le système de protection de l’enfance a désormais compris que placer un enfant dans une famille gay ou lesbienne ne comporte pas plus de risques que de le confier à des hétérosexuels » déclare Bryan Samuels qui dirige l’Agence pour l’enfance, la jeunesse et la famille

2009 : aus USA, le mouvement Stop Trans Pathologization développe une campagne internationale qui provoque la réflexion et les débats dans l’Association des psychiatres américains (APA) sur les nomenclatures du DSM et l’OMS ; et peu à peu les pays légifèreront sur les droits des personnes transgenres

2009 : en Uruguay, les adoptions par les couples de même sexe sont autorisées dès l’âge de 18 ans et le ministère de la défense permet aux homosexuels de servir dans l’armée ; en 2008 une loi avait légalisé les unions civiles

2009 : en Italie, le gouvernement de Romano Prodi tente sans succès de faire voter un contrat civil, proche du PACS, pour la 2ème fois, après une tentative de 2006 ; puis la ministre de l’Egalité des chances, Mara Carfagna (PDL, droite) tentera de faire entrer dans la loi le délit d’homophobie

2009 : en Chine, sortie en France du film de Lou Ye Nuits d’Ivresse printanière : un garçon aime un garçon, liaison doublement clandestine car l’homosexualité est taboue en Chine et parce que l’un des 2 amants vit avec une femme

 2009 : en Suède, l’Eglise luthérienne approuve le mariage homosexuel, les partenariats civils peuvent être transformés en mariage automatiquement (en 2011, il y aura 2 086 mariages) ; Eva Brunne, 58 ans, qui élève un enfant avec sa compagne, est élue évêque de Stockholm

2009 : au Mexique, la ville de Mexico légalise l’union entre les personnes de même sexe

2009 : au Maroc, Abdellah Taïa publie une lettre L’homosexualité expliquée à ma mère ; deux semaines après Rachid Benzine jeune islmamologue salue « son courage » et défend

2009 : en Inde, la Haute Cour de New Delhi estime que l’article 377 du Code Pénal britannique qui punit les « relations charnelles contre l’ordre de la nature avec un homme, une femme ou un animal » voté en 1860 par la puissance coloniale, porte atteinte aux libertés constitutionnelles des citoyens et met en péril les programmes de santé, alors qu’il y a 2,4 millions de séropositifs, avec un taux élevé d’infection dans la communauté gay et transsexuelle

2009 : en Grande-Bretagne, parution de l’étude de l’University College of London, qui à partir d’une enquête de 2002 touchant 1 328 psychothérapeutes selon laquelle 17% d’entre eux affirment avoir aidé au moins une fois un patient à changer ses orientations gays ou lesbiennes, soit 443 personnes ; cependant les auteurs de l’étude co,nsidèrent que ces thérapies sont peu judicieuses, voire nuisibles

2009 : en Irlande, après 9 ans d’enquête, le rapport Ryan dé nonce la maltraitance des enfants dans les institutions religieuses, et notamment les abus sexuels

2009 : pour le Centre d’Etude des Politiques Economiques de l’Université d’Evry, Thierry Laurent et Ferhat Mihoubi constatent que les homosexuels sont moins bien rémunérés que les hétérosexuels : l’écart de salaire est de -6,2% dans le secteur privé et de -5,5% dans le secteur public

2009 : grâce à une campagne publique vigoureuse lancée par l’Agence de la biomédecine, 400 donneurs de sperme se présentent en France, c’est une année exceptionnelle, le chiffre chutera par la suite

2009 : création du mouvement Osez le féminisme (OLF) sa porte-parole, médiatique, est Caroline de Haas ; OLF utilisera très efficacement internet (blog, facebook, twitter) pour mobiliser, elle créera par exemple le blog Vie de meuf pour « rendre visible le sexisme ordinaire » qui mobilisera 10 fois plus que les 10 000 à 15000 adresses de facebook, lancera la campagne Osez le clito en juin 2011

2009 : création du journal Causette destinée à des lectrices « plus féminines du cerveau que du capiton » dont Liliane Roudière est corédactrice en chef, pour elle « une certaine combativité est en train de renaître » après que les années 1980 aient « marqué le triomphe de la féminité sur le féminisme », on n’avait pas vu ça depuis 1995 quand la droite est revenue au pouvoir, lorsque le Planning familial a été menacé de voir ses subventions disparaître

2009 : au cours de l’année près de 180 000 pacs sont conclus

2009 : parution du livre de Didier Eribon Retour à Reims, en revenant sur les lieux haïs de son enfance, il met en lumière les paradoxes d’une réinvention de soi hors de son milieu d’origine et se remémore la phrase clef de Jean-Paul Sartre à propos de Jean Genet : « L’important n’est pas ce qu’on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu’on a fait de nous » (Saint-Genet, comédien et martyr) ; il écrit : « Pourquoi, moi qui ai tant éprouvé la honte sociale, la honte du milieu d’où je venais quand, une fois installé à Paris, j’ai connu des gens devant lesquels je me sentais profondément gêné d’avouer mes origines… pourquoi donc n’ai-je jamais eu l’idée d’aborder ce problème dans un livre ou un article ?… Il me fut plus facile d’écrire sur la honte sexuelle que sur la honte sociale. »

2009 : Patrice Chereau écrit dans Les Visages et les Corps : « Tendre ce fil utopique qui part des yeux d’Osiris qui brillaient dans l’obscurité de mes huit ans, ou du corps disloqué de l’Hermaphrodite sur le coussin si sensuel du Bernin, avancer dans ma découverte tardive de l’érotisme, les corps des garçons que j’ai aimés, ceux des acteurs que j’ai désirés, des actrices qui m’ont séduit. »

2009 : 35 femmes ont accédé à l’inspection générale des finances depuis 1974 soit 15% et en 2005 pour la 1ère fois la promotion a été exclusivement féminine

2009 : depuis 1999, la moitié des 151 prêtres de l’Eglise catholique ayant abandonné leur charge cléricale l’ont fait pour officialiser une liaison clandestine hétérosexuelle ou homosexuelle ; Christian Terras, rédacteur en chef de la revue Golias remarque que : « Les évêques sont plus permissifs avec les prêtes vivant avec un homme qu’avec une femme, les femmes étant considérées comme porteuses de scandale, avec l’éventualité d’une grossesse » ; la Fédération européene de prêtres catholiques mariés élalue à 14 000 le nombre de prêtres qui auraient une compagne

2009 : le Haut Conseil de la Santé diffuse une étude Situation actuelle et perspectives d’évolution de la prise en charge médicale du transsexualisme en France qui recense 81 demandes de prise en charge médicales du transsexualisme en 2003, 111 demandes en 2004, 100 en 2005 et 102 en 2006

2009 : création de l’association OUTrans proposée par et pour des « FtM » qui ont le sentiment que rien n’existe en terme d’autosupport pour eux

2009 : parution de l’Etreinte fugitive de l’écrivain américain francophone, juif, professeur de grec ancien dans une université américaine, Daniel Mendelsohn qui commence ainsi « La première fois que j’ai fait l’expérience de désirer un autre homme dont je savais qu’il me désirait aussi, c’était à l’université, et j’ai marché sans but pendant des heures, un jour il y a bien longtemps, pour le suivre. Nous avions tous les deux dix-neuf ans et je n’ai jamais su son nom. Il attendait à l’autre bout du cimetière du campus, à un endroit où les tombes se distinguent à peine des bois. » ; « Ecrit il y a dix ans, il devait être excellent alors, mais il arrive trop tard en France. Car cette question de l’identité des gays, de leur psychologie, de leurs habitudes, de leur rôle dans la société, on a l’impression de l’avoir déjà lue cent fois. » écrit Dominique Fernandez dans le Nouvel Observateur

2009 : à Grenoble, à l’occasion du 3ème congrès francophone de sciences politiques se tient le séminaire « Science politique et sexualité en francophonie : un état des lieux » animé par David Paternotte et Bruno Perreau

2009 : à Marseille, au CEL, Marie-Claude propose à Isabelle Moulins de la remplacer à la présidence, Anita vient au CA, elle relève l’association qui était tombée à 35 adhérentes (au lieu des 300 de quelques années avant) le problème principal c’est qu’il y a un local à gérer, il y a beaucoup d’activités et que les fêtes ne rapportaient plus assez d’argent pour payer le loyer, elle relance les fêtes, une fête par an autour du 8 mars, et réussit en 2011 une grande fête au Château des Fleurs

2009 : en Hongrie, sortie du film de Maria Takacs Les années secrètes, dans lequel des lesbiennes hongroises partagent avec la réalisatrices leurs histoires d’amour à l’époque communiste ; malgré la loi de 1961 décriminalisant l’homosexualité, la répression est quotidienne dans les années 1960-1970 ; dans les années 1980 une sous culture et une scène alternative ont émergé faisant éclater les cadres et permettant aux femmes de vivre plus librement

Janvier 2009 : parution du livre L’Etreinte fugitive  de l’Américain, professeur de grec ancien, Daniel Mendelsohn, un livre paru en 1999 aux USA, déjà un peu trop daté, décrivant de façon minutieuse le quartier gay de New York des années 1990 alors que la vie gay était moins aisée, mais son écriture est de qualité et son érudition apréciable ; il est l’auteur des Disparus édité en France en 2007

Janvier 2009 : parution du livre La Trahison de Thomas Spencer de Philippe Besson, l’hstoire de 2 garçons américains, leur amitié se lézarde après avoir été exclusive ; Phlippe Besson est l’auteur, en particulier, de Un homme accidentel, Se résoudre aux adieux, de Un instant d’abandon et de Jours fragiles

Mars 2009 : après la prise de position de Nicolas Sarkozy le 13 janvier en faveur d’un statut du beau parent, l’avant projet de loi donne lieu à une passe d’armes entre Nadine Morano, secrétaire d’Etat à la famille, et Christine Boutin, ministre du Logement, dès lors le projet de loi est ajourné, donnant lieu à un groupe de travail présidé par le député-maire d’Antibes, Jean Léonetti, qui enterre le projet

Mars 2009 : lors d’un déplacement dans une Afrique noire ravagée par le Sida, Benoît XVI provoque un tollé en pronant l’abstinence sexuelle hors mariage et la fédélité, assurant que la distribution de préservatifs « augmente le problème » ; un an et demi plus tard, il infléchira son propos dans un ouvrage d’entretiens en citant le préservatif « comme un 1er pas sur le chemin d’une sexualité plus humaine »

10 mars 2009 : le parlement européen vote une résolution destinée à développer la présence des femmes dans la vie culturelle pour « la présence d’au moins 1/3 de personnes du sexe minoritaire dans toutes les branches » de la vie culturelle, avec un salaire identique

Avril 2009 : à Toulouse, Bagdam Espace Lesbien organise son 6ème grand colloque international d’études lesbiennes, sur le thème « L’Arme du rire » ; ces colloques de 3 jours ont permis de recevoir 157 invitées, ils ont porté sur les thèmes suivants : 2000 Mémoire, langages, sexualités (13 invitées), 2001 La grande dissidence et le grand effroi (24 invitées), 2002 Le sexe sur le bout de la langue (20 invitées), 2004 Fureur et jubilation (18 invitées), 2006 Tout sur l’amour (40 invitées), 2009 L’Arme du rire (42 invitées), ces colloques sont l’objet d’édition des actes ; Bagdam organise aussi chaque année son Printemps lesbiens 

Avril 2009 : parution du livre L’Assassin improbable de Hugo Marsan, ancien journaliste de Gai Pied Hebdo, où André est amoureux de Malik accusé d’assassinat

Avril 2009 : parution du Journal 1940-1950 de Philippe Jullian (1935-1977) érudit excentrique, arlequin compliqué, parisien et anglophone, biographe de Montesquiou et d’Oscar Wilde, il a révélé son homosexualité dans La Brocante en 1975

Avril 2009 : parution de Zones humides de l’Allemande Charlotte Roche, sont livre plein de sexe et de stupre a provoqué le scandale dans son pays

Avril 2009 : parution des Sept Piliers de la sagesse du Britannique Thomas Edward Lawrence (Laurence d’Arabie), écrit en 1919, imprimé en 1926, publié en 1997 en Grande-Bretagne ; sa cavalcade épique en Arabie occupe la presque totalité du livre, et son attirance homosexuelle sourd lorsqu’il admire les esclaves armés de dagues, les corps musclés des combattants ou qu’il chouchoute un couple de serviteurs juvéniles, amants l’un de l’autre, facétieux et transgressifs

Avril 2009 : aux USA, mort d’Eve Kosofsky Sedgwick (1950-1984) fondatrice des études gay et lesbienne aux USA, initiatrice de la théorie du genre selon laquelle se considérer comme un homme ou une femme en se fondant sur une réalité biologique c’est refuser de se construire soi-même, elles aura de nombreux disciples parmi les quels Michel Foucault (1926-1984), Judith Butler et David Halperin

1er avril 2009 : en Suède, vote de la loi autorisant le mariage sexuellement neutre ; 6 mois plus tard l’Eglise luthérienne de Suède autourise à son tour ce mariage pour tous, un synode donne son accord à 70% le 22 octobre ; en 2010-2011 alors que 40 000 couples hétérosexuels seont mariés à l’Eglise, 350 couples homosexuels se marieront religieusement ; en 2005, malgré une pétition hostile signée par 800 prêtres et les réserves exprimées par 6 évêques, l’Eglise avait déjà accepté de bénir les partenariats civils entrainant la rupture des relations avec l’Eglise orthodoxe russe

18 avril 2009 : à Paris, soirée organisée au Club (14 rue Saint Denis, 75001) par l’association Tjenbé Red (association afro-antillaise LGBT) Lors de la soirée nous récompenserons les tenues les plus maritimes et aériennes ainsi que les meilleurs danseurs et danseuses ! ; l’association tient sa réunion publique tous les lundis de 20h à 22h ; ce club accueille tous les samedis soirs depuis 1994 ses nuits noires et métissées

20 avril 2009 : au Sénégal, la cour d’appel invalide la condamnation de neuf homosexuels pour vice de forme ; ces jeunes gens de Dakar, dont l’animateur d’Aides Sénégal, ont été jugés le 7 janvier 2009 et condamnés à 8 ans de prison ferme pour homosexualité, pendant 5 jours au poste ils avaient subi vingt coup de matraque quotidiens, la presse s’était déchainée “Non aux pédés”, “ceux qui n’ont pas de noms”, “goordjiguen (homme-femme en wolof)” ; Amnesty international, Aides, la FIDH ont dénoncé la peine, ainsi que Rama Yade, secrétaire d’Etat aux droits de l’homme ; mais le climat est lourd, avec une dizaine de jeunes arrêtés en février 2008 dans le cadre d’un “mariage gay” clandestin, puis la famille d’un danseur qui s’est vue refuser une sépulture à deux reprises dans le cimetière musulman de Diourbel ; un projet de loi “visant à combattre l’homosexualité et les comportements impudiques”est déposé mais reste sans suite, une prostitution contrainte et forcée se développe sur le Net et les mariages et baptêmes sans la présence de goordjiguen sont devenus monnaie courante, le discours religieux se radicalise contre cet ennemi, le plus faible, à mesure que les associations de lutte contre le sida parlent de sexualité et d’homosexualité ; dans les mois qui viennent une vingtaine d’imams se prononceront contre l’Etat et cette libération qu’ils considèrent comme une “ingérence de la France” ; le 24 décembre 2009 près d’une trentaine de jeunes gays seront arrêtés, puis libérés le lendemain, et à Thiès en mai 2010 la tombe d’un jeune homo sera profané à 2 reprises, son corps trainé par les pieds

Mai 2009 : les associations Trans se mobilisent contre le Rapport de la Haute Autorité de la Santé, résultat d’une enquête menée de puis 2004, qui ne prend en compte que les trans MtoF qui font leur parcours au sein d’équipes officielles, légitimant les pratiques médicales en cours et préconisant des mesures dangereuses et attentatoires aux droits des personnes, il préconise un diagnostic psychiatrique préalable du « trouble de l’identité sexuelle » pour accéder aux soins de transition (hormonothérapie et chirurgie) au sein d’équipes officielles et s’appuie sur le DSM4 et le CM10 qui définissent une maladie psychiatrique dite « trouble de l’identité sexuelle » ; le choix est dès lors : soit de se faire reconnaître comme malade psychiatrique, soit d’être privé de remboursement d’assurance maladie

6 mai 2009 : le Conseil d’Etat recommande la révision des lois sur la bioéthique mais rend un rapport très conservateur sur les conditions d’accès à l’assistance médicale à la procréation et à la gestation pour autrui

17 mai 2009 :  la Journée internationale de lutte contre l’homophobie, devient journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, après que la ministre de la Santé Roselyne Bachelot ait déclaré ” la transsexualité ne sera plus considérée comme une affection psychiatrique en France ”

Juin 2009 : l’entreprise IBM à la tour de la Défense déclare le gay pride month en soutien au réseau Eagle (des gays d’IBM) dans une perspective de promotion des minorités, avec distribution de glossaires destinés à éviter les propos blessants et une lettre interne écrite par une dirigeante “straight ally” (héréro proche des homos) qui a un enfant homosexuel ; les associations en milieu professionnel se sont développées depuis l’adoption du PACS, comme Gare à la SNCF, Mobli Is Noo à France Telecom, Algo au Quai d’Orsay, Comig-G au ministère des Finances, mais aussi à Air France, à l’Assistance publique, à la RATP,  mais le travail reste un lieu où il est difficile d’afficher son homosexualité, 40% des LGBT disent avoir été victimes à un moment ou un autre de propos ou d’actes homophobes au travail selon l’enquête de Christophe Falcoz en 2008 pour la Halde et le plus grand nombre d’appels  de la ligne SOS homophobie concerne les brimades subies au travail ; Philippe Chauliaguet porte-parole du collectif Homoboulot et initiateur de Coming-G, explique que la discrimination ne se fait pas à l’embauche mais ensuite, par “un climat général” ; Catherine Tripon, porte-parole de L’Autre Cercle, membre du comité consultatif de la Halde, souligne que “le fait d’être homosexuel est un frein à la carrière. on accorde des préjugés de faiblesse, d’incapacité à diriger et à prendre des responsabilités” ; 66% des LGBT évitent de dévoiler leur orientation sexuelle au bureau et à l’usine selon l’enquête de la Halde et Jacques Lizé de SOS homophobie souligne que “même aux Prud’hommes, les victimes n’osent pas dire qu’ils ont subi de l’homophobie, ils trouvent autre chose” ; à Cannes deux policiers municipaux viennent de porter plainte contre X pour harcèlement moral dont ils sont victimes de la part de leurs collègues et de leur direction

Juin 2009 : parution de la version intégrale des Sept Piliers de la sagesse de T.E. Lawrence, écrit une première fois en 1922, le texte est désormais plus long de 25%, il avait été expurgé de son soubassement homosexuel, il souligne l’éternelle frustration des amours garçonnières, la totale hypocrisie de la politique anglaise, la sensation d’être floué, le double jeu sentimental et diplomatique ; il était dévoré de honte d’avoir été violé par les Turcs et avait cherché à s’avilir pour effacer cette souillure ; il est mort d’un accident de moto à 46 ans

20 juin 2009 : à Toulouse Bagdam Espace lesbien appelle les lesbiennes à participer à la Marche des Fiertés sous les couleurs de l’ADSL (Alliance des solidarités lesbiennes), fédération de 15 associations lesbiennes de Toulouse et du grand Sud-ouest (Air Libre, Bagdam Espace lesbien, les Estivalières du Pouy, Fifalia, Folles Saisons, la Grimoire, la Luna Loca, Mondès, Prat Sisters, Saouis, Sorcières, les Toon’s, les VidéObstinées, Violette et Marguerite, Zerose), un petit train touristique de Toulouse, décoré, est transformé en un convoi hilarant de 20 m d’espaces lesbiens, soit 3 wagons et leur locomotive aux multiples surfaces d’exposition

24 juin 2009 : journée d’action des femmes marquant la naissance de l’association Osez le Féminisme !, avec à sa tête Caroline de Haas, à la suite de l’annonce par le gouvernement de la suppression des crédits alloués au Planning Familial, une pétition a reciueilli rapidement 140 000 signatures ; lors de sa manifestation du 12 octobre 2010 contre la réforme des retraites OLF ! comptera 300 militantes, d’en moyenne 25 ans, et 7 000 abonnés à sa Lettre d’information, et diffusera le bimestriel Causette à 20 000 exemplaires

30 mai 2009 : à Marseille, Aides Provence organise une vente de costumes à l’Opéra

17 juin 2009 : à Marseille l’association L’Autre Cercle organise une soirée festive au Caffénoir contre les discriminations au travail

Juillet 2009 : à Epinay-sous-Sénart, deux jeunes lesbiennes – Cynthia et Priscilla – sont agressées physiquement après deux années de harcèlement quotidien ; la CLF décide de se porter partie civile

4 juillet 2009 : à Marseille, journée de la Lesbian and Gay Pride, président Jean-Marc Astor, avec une cérémonie de la Déportation place Daviel à 15h30, un podium sur le Vieux Port à 16h, la Marche et la soirée Sun Flower Party à 23h au Palais des sports

13 juillet 2009 : à Aix-en-Provence, l’association Vigilance LGBTI Aix (Vela), adresse une lettre à la maire d’Aix l’interpellant sur la question du PACS et des minorités sexuelles ; l’association vient d’être créée par la transgenre Célia Baudu

16-28 juillet 2009 : à Marseille, l’Université d’été euro-méditerranéenne des homosexualités (Ueeh) se déroule à Luminy ; le thème retenu est “Dépasser les conflits inter-communautaires autour du féminisme” (avec  davantage de place donnée aux gouines, à la ruralité, aux exilé-es, aux insulaires) ;  deux groupes de travail ont préparé les UEEH (le pôle féministe Ile de France et le gang des Lyonnaises) ; réflexion sur  les approches queer dans nos questionnements quotidiens, instauration d’un espace permanent queer non mixte ;  ateliers, colloque, AG quotidienne

26 juillet 2009 : aux USA, mort du danseur Merce Cunningham (1919-2009),  90 ans, l’un des chorégraphes les plus avant-gardistes qui a eu une carrière de 70 ans, gros travailleur (aux 180 chorégraphies originales, dont Summerspace en 1968, Winterbranch, Rainforest, Un jour sur deux, Pictures et Birds en 2000), introverti, il a vécu – depuis l’âge de 20 ans – une longue relation amoureuse, très discrète, avec le compositeur, poète et plasticien, John Cage ; un logiciel multipliait son inventivité chorégraphique ; un film hommage d’Alla Kovgan sera diffusé en 2020

1er août 2009 : en Israël, un homme cagoulé et armé fait irruption dans le local de The Aguda, rue Nahmani, où se tient une réunion de soutien aux jeunes LGBT, le bilan est lourd, 2 morts et 12 blessés, l’événement est un choc pour le pays et fera évoluer les revendications des LGBT

21 août 2009 : un sondage IFOP sur  l’implantation et l’évolution de l’islam en France relève que « l’homosexualité demeure un tabou très important » pour l’islam français

29 septembre 2009 : Existrans forme une liste de revendications, exigeant en particulier la dépsychiatrisation (STS, Support Transgenre Strasbourg réclame davantage : la dépathologisation) et le changement d’état-civil facilité et sans obligation de stérilisation

Octobre 2009 : sur son blog, Marie-Jo Bonnet réaffirme que les gays ne peuvent pas être les alliés objectifs des lesbiennes, rappelant l’époque du FHAR où les lesbiennes ont du se détacher des gays en créant les Gouines rouges dont elle faisait partie, “les gays voulaient jouir sans entraves, alors que les lesbiennes s’attaquaient à la lourde condition féminine”… “en tant que mâle, l’homosexuel participe à l’oppression des femmes et la présence d’un groupe de lesbiennes ne peut que favoriser une prise de conscience de sa condition d’oppresseur souvent vécu sur le mode inconscient” ; elle souligne “le militantisme gay” lié au “contexte de maladie, de mort et de deuil” lié au sida, avec un “rôle subalterne donné aux lesbiennes” dans des associations brassant  “un argent considérable ” apoporté par l’Etat et par les Sidactions ;  elle critique “le mimétisme égalitariste” qui s’est exprimé lors de “la campagne pour la reconnaissance légale des couples homosexuels (1995-1999)”, “Le Pacs est une victoire de la rivalité mimétique virile sur la loi symbolique parce qu’il procure une reconnaissance illusoire, fondée sur les objets possédés et non sur la relation entre deux sujets”, elle poursuit “La Fierté homosexuelle est devenue un carnaval au service de la consommation sexuelle”

Octobre 2009 : le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe diffuse un texte portant sur « les droits de l’homme et l’identité de genre », inspiré par les principes de Jogjakarta de 2006

28 octobre 2009 : la conférence des droits des Trans à Malte dresse un état des lieux des trans en Europe et rédige la Déclaration de Malte des droits des trans s’adressant aux institutions européennes, au Conseil de l’Europe, à l’OSCE et à l’OMS, parle des droits fondamentaux des trans, la lutte contre la discrimination au travail et la santé

Novembre 2009 : publication du rapport Prévention et réduction des risques dans les groupes à haut risque vis-àvis du VIH et des IST de France Lert et Gilles Pialoux qui met en évidence des questions inédites sur la sexualité et montre combien le sida pose des problèmes spécifiques

Décembre 2009 : au Mexique, la ville de Mexico légalise le mariage homosexuel, celui-ci sera, validé 8 mois plus tard par la Cour suprême qui autorisera aussi l’adoption par des couples homosexuels, mais sans que l’un des conjoints puisse bénéficier de la sécutrité sociale de l’autre

1er décembre 2009 : à Avignon, L’Autre Cercle participe à la journée de Lutte contre le sida, elle explique son action en direction des DRH : envois de courriers comprenant la BD « Pressions et impressions », contacts téléphoniques et entretiens avec l’objectif est de sensibiliserles entreprises à la nécessité de lutter contre toutes les discriminations et présenter notre démarche de valorisation de la diversité ; son action avec les IUFM : l’objectif était de proposer aux IUFM (formation des enseignants de l’Education Nationale) de la région des interventions de sensibilisation et de formation à la diversité et aux phénomènes de discrimination en s’appuyant sur les modules de formation du Pôle Formation de la Fédération, le directeur de l’IUFM d’Avignon, M. Edgard Schnitzler, s’était engagé sur la signature d’une convention entre l’IUFM et l’Autre Cercle (malheureusement, celle-ci ne pourra pas être signée, M. Schnitzler étant parti en retraite et son successeur n’ayant pas la même volonté)

18 décembre 2009 : à Marseille, HES (homosexualité et socialisme) organise le colloque “l’homophobie à l’école” au siège  de la fédération 13 du Parti socialiste, avec Catherine Paradisi (rectorat), Olivier Lelarge (FSU), Gilles Bon-Maury (HES), Catherine Marjollet (LGBT Formation), Hussein Bourgi (Collectif contre l’homophobie), Jeanine Ecochard et Marie-Arlette Carlotti (conseillères générales CG13)

Fin 2009 : en Irlande, révélation des actes de pédophilie commis durant des décennies sur des milliers d’enfants par des membres du clergé ; une succession d’affaires similaires resurgit alors dans divers pays européens

————-

Histoire du sida (le Monde 29 mai 2013)

5 janvier 1981 : 5 cas d’hommes jeunes homosexuels, à Los Angeles, présentent une infection pulmonaire rare et une déficience immunitaire

20 mai 1983 : publication dans Science de l’identification d’un rétrovirus baptisé VIH

1984 : identification du 1er récepteur (CD4) utilisé par le VIH pour infecter les cellules

1985 : commercialisation des 1ers tests Elisa détectant les anticorps dirigés contre le VIH

18 juillet 1986 : un 2ème type de VIH est découvert

19 mars 1987 : le 1er médicament antirétroviral contre le VIH, l’AZT (zinovudine) est autorisé aux USA

1994 : confirmation que l’AZT réduit la transmission du VIH de la mère à l’enfant

1995-1996 : les deux principaux corécepteurs utilisés par le VIH pour infecter les cellules sont identifiés

1996 : démonstration de l’efficacité des trithérapies (combinaison de 3 antirétroviraux) contre le VIH

2005 : un essai clinique en Afrique coorganisé par l’ANRS montre un effet protecteur de la circoncision

2005 : 1ère description des rares patients elite controllers dont le système immynitaire contrôle naturellement le VIH sans traitement

2010-2011 : accumulation de données sur la prévention par les antirétroviraux du risque d’infection

2012 : le patient de Berlin infecté par le VIH et atteint de leucémie est soigné par greffe de moelle (issue d’un elite controller), reçoit des cellules immunitaires résistance, il est déclaré guéri

2012 : une nouvelle stratégie pour éliminer complètement le réservoir viral de l’organisme est mis en place