ANNÉES 2010 : 2ème semestre 2019

2ème semestre 2019 : à Marseille, le Collectif IDEM organise plusieurs événements, après avoir invité Sam Bourcier à présenter son livre Queer Zone. La trilogie, et présenté – plus tard – aux 3G Gender Fuckers Fashion le 14 juin 2019, expo photo et présentation de mode avec les élèves du LEP Brochier ; il y a la performance Drag King et Queen House of Boner le 6 juillet dans le cadre de la pride au Parc Longchamp, le partenariat avec le Festival international du cinéma de Marseille les 12-14 juillet 2019 avec les 2 longs métrages So Pretty (2019) et Empathy (2016)  ; et les 12-14 décembre 2019 le Collectif organise la Grande braderie de la mode de AIDES , aux Docks Village, place de la Joliette, avec plus de 100 maisons de mode, l’intégralité des bénéfice servant aux actions de prévention de AIDES (les éditions précédentes ont permis de collecter 200 000 €)

Juillet 2019 : en France, 124 355 femmes adultes ont subi une mutilation génitale ; la précédente étude  réalisée vers 2005 en comptabilisait 62 000, ainsi la population adulte excisée a doublé en l’espace de 10 ans, explicable par l’arrivée de nouvelles femmes migrantes et par le passage de filles mineures non comptabilisées alors à l’âge adulte, alors que la pratique de l’excision a pratiquement disparu depuis une quinzaine d’années

Juillet 2019 : à la télévision, sur Canal Plus, diffusion de la saison 2 de la série Pose qui raconte la vie d’un groupe d’ami-e-s transgenres et gay du New York des années 1980, amateurs de voguing, mélange de danse et de défilé de mode ; en 1990 le premier maire noir de New York, David Dinkins, prend ses fonctions, alors que l’épidémie du sida était à un pic et Act Up était très active pour défendre les droits et l’accès aux soins de la communauté gay, Madonna sortait son tube Vogue et transformait la culture ball, celle du voguing, en phénomène médiatique ; la série jouée par des trans, véhicule la joie et le thème “trans is beautiful”

Juillet 2019 : sortie du film Vita & Virginia de Chanya Button, sur la relation amoureuse de Vita Sackville-West et Virginia Woolf dont Virginia Woolf parlait dans Orlando en 1928 ; sortie du documentaire L’Etincelle, une histoire des luttes LGBT de Benoit Masocco, avec de nombreuses interviews  de militants, d’artistes et de personnalités politiques

Juillet 2019 : en Grande Bretagne, la Banque d’Angleterre annonce que le visage du mathématicien de génie Alan Turing illustrera les billets de banques de 50 livres au Royaume Uni à partir de la fin de 2021 ; en 1951, à 39 ans, il avait entamé une relation avec un jeune homme de 19 ans, il a été arrêté et son procès a eu lieu le 31 mars 1952, en 1954 après avoir subi une castration chimique il s’était suicidé en croquant une pomme plongée dans du cyanure

Juillet 2019 : aux USA, la capitaine de l’équipe de football Megan Rapinoe, gauchère de 34 ans, est désignée Soulier d’or (meilleure buteuse) au terme du Mondial remporté par son équipe qui s’est déroulé en France ; très anti-Trump elle a décidé de refuser de se rendre à la Maison Blanche (“cette p.. de Maison Blanche”) si elle y était invitée avec son équipe

Juillet 2019 : aux USA, dans le New Jersey, un pasteur presbytérien est poursuivi en justice  par 4 personnes – 3 hommes, une femme – qui l’accusent d’agression sexuelle ; le pasteur William Weaver, 69 ans,  manipulait ces victimes pendant des séances de conseil en pratiquant sur elles du sexe oral

Juillet 2019 : aux USA, désormais 5 Etats américains enseigneront l’histoire des luttes LGBT+ à l’école, l’Illinois, s’ajoutant à la Californie, le New Jersey, le Colorado et l’Oregon

Juillet 2019 : au Chili, création de l’association OTD (Organizando Trans Diversidades), “association nationale de personnes trans (transsexuelles, trangenres, travestis et intersexes) et nos alliés, œuvrant pour les droits humains et le bien être de notre communauté”… “activistes transféministes”

Juillet 2019 :  en Ouganda, la Pride qui rassemble 500 personnes est menacée, les LGBT sont harcelés et traqués par la police et le gouvernement (il n’étaient que quelques dizaines à défiler en 2013)

1er juillet 2019 : diffusion télévisée du documentaire Apnée dans lequel Baptiste de Cazenove explore son amnésie traumatique après le viol qu’il a subit à l’âge de 4 ans de la part d’un maître-nageur  (qui l’a forcé à prendre son sexe dans sa bouche)

1er juillet 2019 : à Marseille, une formation pilote est organisée en direction des policiers et des magistrats pour les délits et crimes anti-LGBT ; il est annoncé que cette formation sera déployée en France à partir de septembre 2019

1er juillet 2019 : l’Eglise catholique de France réduit à l’état laïc le prêtre du diocèse de Lyon Bernard Preynat ; et le 21 août 2019 en Australie la justice confirmera la condamnation de 2016 pour pédophilie du cardinal Georges Pell, grand argentier du Vatican suspendu depuis 2 ans

1er juillet 2019 : aux USA, le candidat démocrate à la Maison Blanche, Pete Buttigieg, gay de 37 ans, maire d’une ville de l’Indiana, ex-militaire, polyglotte,  réussi à collecter 24,8 millions de dollar en 3 mois, il est 5ème dans les sondages pour l’investiture démocrate

1er juillet 2019 : au Brésil, Erica Malunguinho est la 1ère personne transgenre à occuper le poste de députée du Psol (parti socialisme et liberté), militante pour les droits des Noirs et des indigènes (dans un pays où 55% des Brésiliens s’autodéclarent noirs ou métis), elle a constitué un front parlementaire sur les questions LGBT ; invitée pour le festival Loud & Proud, dans le cadre du cycle Afrocyberféminismes, elle s’exprime dans le journal Libération ; la mémoire de Marielle Franco, élue du Psol, assassinée avec son chauffeur, Anderson Pedro Gomes, le 14 mars 2018, est évoquée (sur les 3,6 millions de tweets à propos de Marielle Franco, près de 73% ont été des réponses aux 22,2% de tweets diffamatoires)

3 juillet 2019 : à Bourges, une exposition photo présentant des couples homosexuels est vandalisée ; déjà de tels expositions ont été vandalisées à Metz en 2018 et à Toulouse en 2015

4-7 juillet 2019 : à la Gaité Lyrique festival des cultures queer Loud & Proud, avec Béatrice Dalle et Virginie Despentes, dédié depuis 2015 à la représentation queer et à la visibilité des minorités sexuelles dans la culture, avec concerts, films et ateliers pour apprendre, entre autres, à fabriquer un lubrifiant intime bio

4-6 juillet 2019 : aux Pays-Bas, se tient à Amsterdam la conférence ECPG (European Conference on Politics & Gender), elle s’inscrit dans l’évolution apparue depuis plusieurs décennies aux USA, et peu après en Europe, concernant la grande vague “genderfluid” ; aux  USA dans les années 1930 l’anthropologue Margaret Mead soulignait que les caractères des hommes et des femmes étaient conditionnés par leurs groupes sociaux, dans les années 1950 le psycho-sexologue John Money utilisait l’expression gender role, puis le psychiatre Robert Stoller a forgé la notion de gender identity , dans les années 1990 les études féministes ont commencé à fusionner avec les gay et lesbian studies et la théorie queer a émergé avec le livre Gender trouble de Judith Butler en 1990 ; à Marseille les Ueeh à la fin des années 2000 s’affichaient comme des rencontres Lesbigaytransqueer appellation popularisée par Marie-Hélène/Sam Bourcier ; en France en 2016 la loi modernisation de la justice a simplifié le changement d’état-civil des personnes trans qui n’ont plus à apporter la “preuve irréversible et médicale d’une transformation physique”  ; en 2019 Vogue Paris en février, avec l’androgyne Erika Linder en couverture et l’Obs avec sa une  “Ni fille ni garçon” le 27 mars, ont jalonné l’évolution récente, le même magazine faisait état quelques mois plus tôt d’une enquête selon laquelle 14% des 18-44 ans se considèrent comme “non binaires”   ; l’enseignante de Toulouse Marlène Coulomb-Gully note une nette évolution depuis 2 ans car des étudiant-es refusent de se voir assigner à un genre ;  la ville de New York autorise depuis le  début  de 2019 la mention X plutôt qu M ou F sur les actes de naissance ; en France les chanteurs et chanteuses Chris (Christine and the Queens), Eddy de Pretto, Bilal Hassani marquent cette évolution, comme aux USA  la compétition de drag-queens lancée en 2009 sous le nom de RuPaul’s Drag Race, à la suite des séries Queer as Folk en 1999, The L World en 2004 et Orange is the New Black dans les années 2010

4 juillet 2019 : l’Assemblée nationale vote  la création d’un observatoire de la haine en ligne

6-8 juillet 2019 : au Honduras, deux femmes transgenres connues sont assassinées la présentatrice de télévision Santiago Carvajal (membre du groupe de femmes transgenres Asociacion Arcoiris), abattue près d’un studio de télévision le 6 juillet, et Bessy Ferrera abattue le 8 juillet dans la ville de Comayagüela ; avec Santiago Carvajal, il s’agit du 78ème assassinat de journaliste  depuis 2003, dans un pays où il y a en moyenne 57 homicides pour 100 000 habitants (3ème taux de criminalité au monde après le Vénézuela et le Salvador)

6 juillet 2019 : à Paris, tenue d’un die-in pour dénoncer les meurtres de femmes commis par leurs conjoints ; 107 victimes ont été recensées en 2018  (76 meurtres en 2008 et 47 en 2018)

6 juillet 2019 : 26ème Marche des fiertés de Marseille, sur le thème des 50 ans de Stonewall (“50 ans de fiertés : et maintenant ?“), 33 associations LGBT sont associées à sa préparation, il y a près de 30 000 marcheurs de l’hôtel de Ville au Parc Longchamp ; plusieurs débats importants précèdent la marche au cours de la semaine, la présentation du film brésilien Bixa Travesty et la conférence de Didier Roth-Bettoni sur les événements de Stonewall en 1969 le 28 juin, deux nuits au Cancan, deuix soirées sportives bitch-volley et boules, des débats sur la transidentité avec Transat, sur les réfugiés avec Amnesty international, sur l’homoparentalité avec l’APGL, avec les Prides de Méditerranée (Beyrouth et Naples en particulier) ; les pouvoirs publics ont contribué pour 100 000 € (30 000 le Département, 10 000 la ville, outre les prestations matérielles, 7 000 la Région et 5 000 la Dilcrah) sur un coût global de 300 000 € ; Eric Séroul animateur d’Agis Ibiza organise la Pride, aidé en particulier de Philippe Amidieu de L’Autre Cercle, mais aussi de bien d’autres personnes, bénévoles ou animateurs-trices d’associations ; pour la 1ère fois le drapeau arc-en-ciel flotte sur la façade de l’hôtel de ville, un drapeau offert pour la Pride (le format est plus petit que les autres, la ville n’ayant pas elle-même cherché le bon format), on explique qu’à un an du terme de son mandat Jean-Claude Gaudin a décidé de faire cette concession n’ayant plus rien à perdre ;  parmi les personnalités du carré de tête Jean-Marc Coppola conseiller municipal PCF qui explique qu’il participe à la Pride depuis 1998 ; une exposition est présentée au Parc Longchamp pour les 50 ans depuis les émeutes de Stonewall, avec 3 volets (le monde, la France et Marseille) pour chaque décennie, elle est réalisée pour l’essentiel par Christian de Leusse, de l’association Mémoire des sexualités, elle est très appréciée, en particulier pour la présentation pour la première fois d’une histoire de la vie associative LGBT marseillaise

6 juillet 2019 : en Espagne, la marche des Fiertés mobilisent 400 000 personnes à Madrid, sous le slogan “Histoire, lutte et mémoire”, elle est dédiée aux militants historiques ; le ministre de l’Intérieur du gouvernement socialiste, Fernando Grande-Mariaska, lui-même gay, participant à la marche, déclare : “Ils ne veulent pas se rendre compte que quand nous parlons des droits LGBT, nous parlons des droits humains”

6 juillet 2019 : en Hongrie, Pride de Budapest dans l’inquiétude face au régime populliste de Victor Orban ; plusieurs événements liés au mois des fiertés ont été perturbés par des activistes de l’extrême droite

7 juillet 2019 : en Pologne, les évêques dénoncent l’endoctrinement LGBT chez Ikea, à la suite du licenciement d’un salarié, Tomasz K., qui se référait à des extraits de la Bible à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, pour refuser la politique de tolérance développée par l’entreprise

8 juillet 2019 : au Vatican, levée de l’immunité diplomatique du nonce apostolique de Paris Luigi Ventura, visé par les plaintes de 4 hommes, dont 3 lui reprochent des attouchements

8 juillet 2019 : à Hong-Kong, Denise Ho, 42 ans, star de la Cantopop (ou C-pop), intervient devant le conseil des droits de l’homme de l’ONU, à l’invitation de l’ONG UN Watch, pour critiquer le régime chinois (en période de conflit aigu avec Hong-Kong) ; elle s’est engagée depuis septembre 2014 contre Pékin (lorsque la police a dispersé la foule de jeunes avec des bombes lacrymogènes) ; elle a pris le relais de la Madonna de l’Asie, Anita Mui, morte en 2003 à 40 ans, après avoir fait son coming out en 2012 elle est aussi l’une des icônes de la cause LGBT

9 juillet 2019 : aux USA, décès à 74 ans du critique d’art Douglas Grimp, commissaire d’exposition, enseignant, militant des débuts d’Act Up, il avait lancé une nouvelle génération d’artistes dans les années 1970 et était à l’origine du n° spécial de la revue October consacrée au sida en 1987 dans la quelle il disait en quelque sorte selon Elisabeth Lebovici :”Rejoignez-nous dans la lutte, il y a urgence, le temps est compté”

10 juillet 2019 : la commission des lois crée une mission d’information sur les pratiques prétendant modifier l’orientation sexuelle et l’identité de genre” ; le mardi 26 novembre 2019, Arte diffusera l’émission “Homothérapies, conversion forcée” qui démontrera à partir des exemples américain (Exodus International) et français (Torrent de Vie créé au début des années 2000 et Courage créé en 2014), l’ampleur que prennent les “thérapies de conversion” et les ravages  qu’elles produisent en termer de harcèlements psychologiques sur les personnes ; Bernard Nicolas, Jean-Loup Adénor et Thimothée de Raugauldre ont filmé de près ces “thérapies” collectives, ces transes et ces exorcismes, contre lesquels se battent en particulier des homosexuel-les qui en ont souffert (le président pendant 20 ans d’Exodus International Alan Chambers, la polonaise Ewa Kamoda, l’américaine Deb Cuny ou le français animateur dans un grand lycée catholique de Montpellier Jean-Michel Dunand)

10 juillet 2019 : en Tunisie, l’avocat homosexuel militant, 48 ans, membre cofondateur de l’association Shams, Mounir Baatour, chef du parti libéral, annonce sa candidature pour les élections présidentielles du 10 novembre ; le décès du chef de l’Etat en juillet, entrainera l’anticipation des élections présidentielles au 15 septembre, et le 15 août 26 candidatures seront validées par l’Instance supérieure des élections, et 71 seront écartées, dont la sienne pour des raisons de “procédure”  (il avait pourtant collecté 19 000 parrainages, il lui en fallait 10 000…)  ; une vingtaine d’associations défendant les droits des personnes homosexuelles et trans en Afrique du Nord signeront une pétition estimant que Mounir Baatour  représente un danger pour la communauté LGBTQ” et “ne représente en aucun cas la communauté LGBTQ en Tunisie” (en 2013 Mounir Baatour  a purgé  3 mois de prison pour sodomie  avec un lycéen de 17 ans, des faits qu’il a toujours niés)

15 juillet 2019 : en Grande-Bretagne, le gouverneur de la Ban que d’Angleterre annonce qu’Alan Turing – mathématicien hors pair, père de l’informatique et de l’intelligence artificielle, contraint au suicide en 1954 après une condamnation pour “indécence” en 1952  – a été choisi pour illustrer le verso des futurs billets de 50 livres

16 juillet 2019 : la Russie est condamnée par la CEDH pour refus d’enregistrer les statuts de 3 associations LGBT Rainbow Rose, Movement for Marriage Equality et Sochi Pride House

17 juillet 2019 : le directeur général de la santé annonce qu’il ne faudra plus que que 4 mois d’abstinence ou de monopartenariat pour qu’un homosexuel soit autorisé à donner son sang

18 juillet 2019 : à La Roche-sur Yon, de la prison avec sursis (2 à 8 mois) est requise ainsi que des heures de travaux d’intérêt général (100 à 250 h) contre les étudiant-es catholiques de 18 à 22 ans qui ont saccagé un stand LGBT ; ils sont 12 accusé-es d’injures homophobes, de violences ou de vol, perpétrés lors de la journée du lutte contre l’homophobie du 17 mai 2019, ils et elles sont membres de l’ICES (Institut catholique d’enseignement supérieur, créé par Philippe de Villiers) ; Me Jean-Bernard Geoffroy, président du RAVAD, défend les associations militantes, face à Me Grégory de Moulins Beaufort

18 juillet 2019 : à Cuba, deux transgenres, Ramsès et Dunia, se marient, ils doivent enregistrer leur mariage comme celui d’un homme et d’une femme, l’identité de leurs papiers officiels ; depuis une décennie la société évolue sous l’impulsion de Mariela Castro, députée, qui œuvre pour un meilleur respect de la communauté LGBT et la nouvelle constitution en vigueur depuis avril 2019 interdit toute discrimination en raison de l’identité de genre

20 juillet 2019 : en Pologne, la marche de l’égalité de Bialystok, 300 000 habitants, en Podlachie, à la frontière avec la Russie, ville très conservatrice, autrefois très multiethnique où les juifs ont été exterminés, est perturbée par une soixantaine de manifestants, supporters de football ultranationalistes et ultra-catholiques qui marchent pour la famille, avec le soutien du préfet et du PIS (parti Droit et Justice) au pouvoir, les forces de l’ordre encadrent la marche de l’égalité tandis que dans la cathédrale de nombreux croyants prient pour la “reconversion” des manifestants, que les responsables de l’Eglise ont brandit le spectre de “Sodome et Gomorrhe” et que de vieilles dames récitent le chapelet en se mêlant aux jeunes ultras ; depuis des mois le PIS et les médias pro-gouvernementaux font des proclamations contre la charte LGBT du maire de Varsovie, signée en février 2019, mettant en place des mesures anti-discrimination, ils assimilent homosexualité et pédophilie en utilisant le terme “homo-terrorisme”, un publiciste de droite incite à “tirer sur l’idéologie LGBT”, le tribunal constitutionnel a donné raison à un imprimeur qui refusait d’imprimer les tracts d’une organisation LGBT, une trentaine de communes ont adopté des arrêtés municipaux “anti-LGBT” et un journal d’extrême droite (Gazeta Polska) préconise la mise en place de “zones anti-LGBT” ; l’ambassadrice des USA a manifesté sa préoccupation ; 80 ONG ont signé un communiqué le 18 juillet en faveur de la défense des droits humains : “Il est temps de le dire tout fort : la vie des personnes LGBT en Pologne est en danger” ; les manifestants ont tenté à 4 reprises de bloquer le cortège qui termine tant bien que mal à son point d’arrivée prévu, la militante LGBT Julia Maciocha  a commenté “nous n’avons jamais eu aussi peur de notre vie” ; dans la semaine qui suit la communauté LGBT réclame une table-ronde, avec tous les partis et les mouvements politiques, par la voix de Hubert Sobecki, leader de Milosc nie wyklucza (L’amour n’exclut pas), devant un millier de personnes rassemblée au pied du Palais de la Culture de Varsovie, porteur d’une déclaration adoptée par 27 organisations énumérant les éléments d’un projet de loi destiné à promouvoir l’égalité des droits pour les personnes LGBT ; le 29 juillet, l’opposition centriste refusera de soutenir le meeting de Bialystok contre l’attaque ultra nationaliste de la Gay Pride, alors que Robert Biedron appelle à empêcher la répétition de tels incidents devant quelques centaines de manifestants, tandis que les leaders de petits partis de gauche (Razem, SLD et ancien PC) se joindront aux manifestants ; le 25 juillet le tribunal régional de Varsovie ordonnera le retrait à titre provisoire d’autocollants anti-LGBT représentants une grande croix noire barrant un arc-en-ciel avec l’inscription “Ceci est une zones sans LGBT” 

21 juillet 2019 : en Grande-Bretagne, le plongeur Tom Daley – triple champion du monde de plongeon – appelle les footballeurs à assumer leur homosexualité ; il dit aussi son admiration pour le plongeur américain Greg Louganis, quadruple champion du monde olympique de plongée, mais aussi son regret qu’il ait attendu sa retraite pour parler de son orientation sexuelle

21 juillet 2019 : en Equateur, Alexandra et Michelle, est le premier couple homosexuel à se marier dans ce pays qui a légalisé le mariage entre personnes de mêmes sexe à la mi-juin 2019 ; un mois plus tard, le 23 août 2019, la militante LGBT+ Diane Rodriguez est élue députée, elle est ainsi la 1ère députée trans et maman de ce pays

22 juillet 2019 : en Russie, découverte du corps de Elena Grigorieva, 41 ans, criblé de coups de couteaux au sud de Saint-Pétersbourg, la police arrêtera un suspect Kirghize mais écartera la piste de haine anti-LGBT qualifiant la militante d’asociale et alcoolique, alors que l’ONG Vykhod (Coming out) révèle que son nom était sur  une liste de noms publiée en juin par un mouvement russe hostile aux LGBT

23 juillet 2019 : au Mexique, la Conférence scientifique sur le sida de Mexico, laisse espérer des améliorations majeures pour le traitement des personnes séropositives par le biais d’implant, de prise orale, de vaccin ou de comprimés pris 4 jours sur 7

24 juillet 2019 : en Bulgarie, un tribunal reconnait un mariage de même sexe conclu à l’étranger (en France en 2016, après 15 ans de vie commune), après une bataille judiciaire de 2 ans menée par le couple australo-français (Cristina Palma-Mariama Dialo) ; l’arrêt rendu en juin 1018 par la CJUE (cour de justice de l’UE) faisait obligation aux pays de l’UE d’accorder le droit au séjour d’un conjoint européen

25 juillet 2019 : à Porto Rico, démission du gouverneur de l’île, Ricardo Rosselto, 40 ans, au centre d’un scandale de propos sexistes et homophobes, un cortège de plusieurs centaines de manifestants manifeste sa liesse, de nombreux artistes se sont engagés dans cette campagne, le chanteur vedette Ricky Martin en tête

25 juillet 2019 : en Grande Bretagne, inculpation à Londres de 4 adolescents pour agression d’un couple de femmes dans le bus de nuit à Camden, dans le nord de la capitale, le 30 mai 2019 ; l’attaque avait été qualifiée de “répugnante” par Theresa May, 1ère ministre

26-27 juillet 2019 : à Villeurbanne, agression d’un couple gay (2 et 15 jours d’ITT) qui se promène seul dans la nuit, par une vingtaine de personnes le 30 mai proférant des insultes homophobes, à son arrivée la police a à son tour été prise à partie, contrainte de faire usage de gaz lacrymogènes

28 juillet 2019 : à Marseille, agression de deux touristes, mexicain et britannique, par deux hommes Mounir Zeklal, 34 ans, et Nordine Benslimane, 23 ans, qui l’un envoie un coup de poing dans le nez du britannique et l’autre empoigne ses partie génitales en guise de provocation ; ils seront condamnés le 19 août à 12 mois de prison ferme, avec stage de citoyenneté pour le 1er et ordonnance de quitter le territoire pour le second

29 juillet 2019 : au Canada, le 1er ministre Justin Trudeau, se rend en visite officielle dans un bar gay de Vancouver, le Fountainhead Pub, à l’occasion du début de la semaine des fiertés

31 juillet 2019 : le Conseil d’Etat refuse la décision du ministre de l’intérieur qui a empêché la naturalisation de deux enfants – nés en 2014 et 2016 – issus de GPA d’un père australien, homosexuel marié, résidant en France, alors que le père a été naturalisé seul en avril 2017, il demande que la naturalisation soit aussi appliquée aux enfants

Août 2019 : sortie du film Haut Perchés des réalisateurs gays Olivier Ducastel et Jacques Martineau, un huis clos ; c’est leur 8ème film – tous très différents – explicitement homosexuel, après Jeanne et le garçon formidable (1998), Drôle de Félix (2000), Ma vie à Rouen (2002), Crustacés et coquillages (2005), Nés en 68 (2008), L’Arbre et la forêt (2010) et Théo et Hugo dans le même bateau (2016)

Août 2019 : à la Folie, guinguette au nord de Paris, les drag-queens Minima Gesté et Catherine Pine O’Noir, perchées sur leurs talons de 15 cm, animent les soirées, avec le loto Bingo Drag Apéro, le dimanche soir il y a près de 150 personnes ; elles ont commencé en 2016 au Rosa Bonheur, aux Buttes-Chaumont, attirant le public LGBT, elles s’inspirent du mouvements féministes et queer – à la différence des transformistes de chez Michou – et surtout du phénomène RuPaul’s Drag Race, émission de télé-réalité américaine diffusée depuis le 2 février 2009 aux USA (du nom de RuPaul André Charles, homosexuel noir né en 1960 à San Diego qui a percé dans les clubs new-yorkais dans les années 1990) ; de la même façon, depuis décembre 2017, à Bordeaux, la troupe Maison Eclose  se produit chaque semaine au Café Pompier et attire de plus en plus de monde (620 personnes le soir de la Gay Pride), questionnant “la place de la femme, de l’homosexualité et des personnes transgenre dans la société”

Août 2019 : au Canada, Jeremy Dutcher, indien issu d’une réserve du Nouveau-Brunswick, se révèle comme chanteur ténor, en colère contre les pensionnats créés en 1820 pour assimiler et évangéliser les enfants autochtones qui ont existé jusqu’en 1996,  ; petit, gros, gay avec lunettes et bagues, il était marginalisé, il a réalisé un album dans sa langue wolastoquey et reçu le prix Polaris du meilleur album canadien et souligne combien sa culture est respectueuse des dimensions masculines et féminines du monde et permet d’être “beaucoup plus tolérants que les Occidentaux sur les questions LGBT et sur la place des femmes”

Août 2019 : en Pologne, l’archevêque de Cracovie, Marek Jedraszewski, suscite un immense tollé le 1er août en évoquant la peste arc-en-ciel qui aurait remplacé la peste rouge communiste, il enfoncera le clou le 26 août en disant que “cette idéologie est une menace pour l’Etat” ; il a recevra le soutien massif d’autres archevêques et le 18 août les remerciements du 1er ministre Jaroslaw Kaczynski du parti Droit et justice ; le chargé de la rubrique Foi de L’hebdomadaire  universel tenu par les jésuites, porte-voix des intellectuels progressistes, Arthur Sporniak, poussera un cri d’alarme le 25 août : “Les débats polonais autour des droits des LGBT+ ont atteint un niveau dangereux… Il est temps de revenir à la raison” évoquant “les êtres humains qui souffrent de discriminations” et le moyen pour l’Eglise de détourner l’attention de l’opinion publique alors qu’aucun hiérarque n’a été inquiété après des cas avérés de camouflage de cas de pédophilie, et stigmatisant “cette appropriation de l’identité catholique par une option politique… très grave pour l’unité nationale. Le clivage politique devient un clivage religieux.”

Août 2019 : en Turquie, l’association LGBT Kaos poursuit ses activités, elle condamne les mesures d’interdiction administrative contre la 3ème manifestation Queer Olympix les 23 et 25 août 2019 dans le quartier Kadikoy, célèbre avec Lambdaistanbul l’anniversaire du décès de Zelis, de septembre 2015, dans un accident de la route, diffuse le documentaire Queer Troublemakers sur le travail du sexe, le sexe, le sexisme et l’affirmation bisexuelle, lance une campagne en faveur de la détenue transsexuelle en transition Buse dans le contexte de criminalisation des personnes transgenre, et informe de la tenue de la Conférence européenne des lesbiennes de Kiev

Août 2019 : au Kenya, le recensement prend désormais en compte les personnes intersexes ce qui satisfait Ruth Ryan Muiruri, fondatrice de l’association des personnes intersexes du pays, car cela “aidera la société à comprendre les défis auxquels nous faisons face”

Août 2019 : les personnages transgenres apparaissent dans de nombreuses séries télévisées, ils sont encore pour l’essentiel interprétés par des personnages cisgenres, mais les distributions évoluent peu à peu ; les séries sont nombreuses : The Jeffersons, Dirty Sex Money, Ugly Betty et Glee diffusées les années précédentes, Orange is the New Black, Takles of the City,  Hit and Miss, Transparent, Pose, Blunt Talk, You ou encore Better Things encore diffusées

3 août 2019 : en Russie, la Gay Pride de Saint-Pétersbourg est à nouveau empêchée par la police, 15 militants  LGBT sont arrêtés lors d’une tentative de rassemblement, elles sont libérées peu après minuit ; comme les années précédentes, la ville a refusé 3 demandes de manifestation en vert de la loi contre la propagande homosexuelle ; la communauté LGBT est sous le choc de l’assassinat à l’arme blanche de Elena Grigorieva le 21 juillet

7 août 2019 : aux USA, Musée du Bronx, ouverture de l’exposition The Life and Times of Alvin Balktrop, avec 170 photos réalisées par Alvin Baltrop lors des dragues sur les quais au cours des années 1970 et pendant 30 ans ; l’exposition doit durer jusqu’au 9 février 2020

7 août 2019 : en Argentine, ouverture du procès contre deux prêtres, l’italien Nicola Corradi, 84 ans, et Horacio Corbacho, 58 ans, ainsi que l’ancien directeur de l’établissement, Armando Gomez, qui ont abusé d’une quarantaine d’enfants sourds-muets de l’Institut catholique Provolo de Mendoza, un scandale qui a éclaté en 2016, malgré une 1ère dénonciation de 2008 ;  par ailleurs, une enquête est lancée sur l’Institut Provolo de Buenos Aires ; l’Institut Provolo a été fondé à Vérone en 1841 par le père Antonio Provolo, de la Compagnie de Marie pour l’éducation des sourds-muets, deux succursales ont été ouvertes en Argentine en 1914, à Buenos Aires et La Plata

8-9 août 2019 : à Paris, un porte parole de l’association LGBT tunisienne Shams, est agressé par 4 personnes qui l’ont reconnu, dans la rue, Nidhal Belardi, condamné pour homosexualité dans son pays avait obtenu l’asile politique en France, alors qu’il est recueilli par les pompiers, l’un des agresseurs force la porte du véhicule, le pompier le repousse et verrouille la porte (celui-ci, reconnu par  Belarbi, travaille à la sécurité dans un bar de la rue de Lappe)

9 août 2019 : au Liban, le clergé maronite et les deux principaux partis chrétiens du pays (le Courant patriotique libre et les Forces Libanaises) se mobilisent contre la formation phare de la scène musicale, Mashrou Leila, dans le cadre du Festival international de Byblos, car le leader du groupe Hamed Sinno, à l’homosexualité affichée et porte-voix de la cause LGBT arabe (persona non grata en Arabie Saoudite,en Egypte et en Jordanie), a osé réaliser un photomontage dans lequel le visage de la Vierge est remplacée par celui de Madonna ; un prélat a vitupéré : “Jbeil, citadelle de la civilisation, n’est pas un endroit pour la perversion” ; le groupe a déclaré son respect de toutes les religions afin de tenter de calmer le jeu

16 août 2019 : aux USA, le ministre de la justice de Donald Trump, William Barr, demande à la Cour suprême d’autoriser ses employeurs à licencier un-e salarié-e qui est une personne trans ; alors qu’en juillet 2019 la Cour suprême a condamné un employeur de pompes funèbres qui souhaitait renvoyer Aimée Stephens qui souhaitait accomplir une transition ; ainsi l’acharnement transphobe de Donald Trump se poursuit, tablant sans doute sur un renversement de majorité à la Cour Suprême

17-18 août 2019 : à Paris, agression du Colombien Winer Ramirez (six jours d’ITT) au sortir du Cud, membre de l’association d’entr’aide pour latino-américain Maricolandia, il est intervenu, avec son ami péruvien Cristian, pour protéger une femme agressée par 2 hommes, il lui est répondu “sale pédé, dégage !” puis la femme s’étant échappée ” T’as pas honte d’être un sale pédé ?” avant de le tabasser au point de lui enfoncer le coccyx

18-19 août 2019 : en Allemagne, le mémorial aux victimes LGBT+ du nazisme à Berlin est vandalisé ; il avait été inauguré en 2008 par le maire Klaus Wowereit, 1er maire ouvertement gay de la capitale Allemande

18 août 2019 : au Canada, le maire d’Ottawa, Jim Watson, 58 ans, maire depuis 2010, révèle publiquement son homosexualité ; du 18 au 25 août la capitale canadienne accueille la semaine des festivités de la Gay Pride, une semaine après celle de Montréal

19 août 2019: en Grèce, démission d’un évêque orthodoxe, Mgr Amvrosios, 81 ans, proche des dirigeants du parti néonazi Aube Doré, condamné, en seconde instance, pour incitation à la violence homophobe ; en 2015 il avait qualifié les homosexuels de “lie de la société” appelant à leur “cracher dessus” et à les “noircir” de coups

29 août 2019 : à Nice, le match de foot OM-OGC Nice est interrompu 12 minutes pour cause de chants et des banderoles homophobes ; déjà le 16 août le match Nancy-Le Mans avait été interrompu ; le match Metz-PSG du 30 août sera interrompu 3 minutes ; la ministre des sports, Roxana Maracineanu, salue ces interruptions, mais ces interruptions sans avertissements préalables clairs provoque diverses réactions, du côté des supporters comme des commentateurs ; Didier Deschamps entraineur de l’équipe de France considère qu’il faut être intransigeant

22-23 août 2019 : à Nancy, une agression homophobe vise deux hommes (un jour et 5 jours d’ITT), en centre ville, par un groupe de 6 jeunes adolescents ; deux mineurs de 15 et 17 ans seront présentés au juge des enfants dans les jours qui suivent, ainsi qu’un 3ème peu après

25 août 2019 : en Bosnie, l’un des partis au pouvoir – depuis octobre 2018 – dans le canton de Sarajevo, Peuple et Justice (centre droit), appelle les organisateurs de la marche de la 1ère Gay Pride prévue le 8 septembre à y renoncer ; les participants aux festival gay de 2008 et 2014 ont été agressés par des islamistes radicaux et des hooligans ; les musulmans bosniaques représentent 50% des habitants de Bosnie, mais 80% des habitants de Sarajevo

31 août 2019 : aux USA, à Boston face à la Gay Pride, une contre-manifestation Straight Pride Parade, contre la fierté homosexuelle, se déploie dans les rues, son président John Hugo, 56 ans, candidat malheureux à un siège du Congrès, sympathisant de Donald Trump, dénie la dimension homophobe ou extrémiste de son initiative, il entend “célébrer la diversité et la culture de la communauté hétéro… majorité opprimée” au Massachusetts” ; le 20 août 2017 la militante LGBT Monica Cannon-Grant – qui avait organisé une contre manifestation pour dénoncer le racisme et l’extrême -droite après les violentes émeutes de Charlottesville – déclare que le message de cette Straight Pride est “dangereux” ; une autre Straight Pride organisée le 24 août à Modesto en Californie  n’a réunit qu’une dizaine de manifestants

Septembre 2019 : sortie en salle du film Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma, prix du scénario à Cannes en mai 2019 et Queer Palm, où en 1770 la peintre Marianne aime une femme sur une île isolée en Bretagne ; Céline Sciamma a fait son coming out par hasard vers 19 ans ; elle a réalisé Naissance des pieuvres en 2007, avec Adèle Haenel (18 ans, avec laquelle elle, 28 ans, vit plusieurs années), le film est une référence dans la communauté lesbienne, puis Tomboy en 2011, Bande de filles en 2014, Quand on a 17 ans en 2016 ; elle a investi son énergie dans le collectif féministe 50/50 né après le choc de l’affaire Weinstein et entrainé la montée des marches de 82 femmes à Cannes en 2018

Septembre 2019 : sortie du film Tu mérites un amour de la marseillaise Hafsia Herzi, avec le jeune gay maghrébin Djanis Bouzyani

Septembre 2019 : sortie du film Port Authority de Danielle Lessowitz, où  le transgenre Wye évolue dans le milieu du voguing new-yorkais, face au racisme, au sexisme et à l’homophobie qui s’expriment avec rage

Septembre 2019 : parution du tome 1  du Journal intégral de Julien Green (1900-1998) concernant les années 1920-1940, dont des centaines de pages avaient été censurées, à sa demande, en un temps où il voulait préserver le modèle qu’il était de spiritualité, de d’honnêteté et de chasteté ; ces pages cachées révèlent son mode de vie homosexuelle débridée, il y parle de lui et de ses multiples aventures, mais aussi des autres, qu’il prend un malin plaisir à déboulonner (s’abaissant parfois au niveau des ragots de Roger Peyrefitte) et parfois à “outer”, sans dissimuler ses penchants racistes ou antisémites, André Gide, François Mauriac, Jean Cocteau, Raymond Radiguet, René Crevel, Jacques Maritain, Arthur Rimbaud, Jean Genet, Roger Martin du Gard, Maurice Sachs, Gabriel Marcel, Marcel Proust, le maréchal Lyautey, Jacques Rivière, Paul Bourget, Pierre Herbart, Christian Dior, Francis Carco, Henri de Montherlant, Klaus Mann, Louis Aragon, Pierre Loti, Oscar Wilde, Thomas-Edward Lawrence (Lawrence d’Arabie), William Burroughs, Allen Ginsberg, Jean Desbordes, Ernest Psichari, Jacques de Lacretelle, Diaghilev, Serge Lifar, Nijinski, Igor Markevitch, Marcel Jouhandeau, etc. ; “il déçoit par sa médiocrité” intellectuelle et littéraire, “par sa misogynie abyssale” note Frédéric Martel, qui souligne l’illusion qu’il a donné pendant tant d’années aux milieux cléricaux (parfois de haut niveau hiérarchique) et à la bonne bourgeoisie catholique (avec ses livres Moïra et Adrienne Mesurat) ; il vit avec Robert de Saint-Jean et ne craint pas d’aller dans le détail de leurs relations sexuelles ; à 31 ans, en 1931, il écrivait : “Après la disette, la satiété. J’ai tellement souffert de la privation sexuelle dans ma prime jeunesse que je voulais mourir. A présent, tout ce dont je rêvais m’est offert, mais où est ma vingtième année ?”, il disait la même année : “Ce journal est vraiment la bouteille à la mer. Sa nature le rend presque impubliable de mon vivant. Il est – après ma mort – à la merci de l’accident le plus banal.”

Septembre 2019 : sortie du livre Querelle de l’auteur québecois, Kevin Lambert, 27 ans, dans lequel il mêle luttes sociales et sensibilité homosexuelle, et des combats qui sont rarement évoqués ensemble ; lui-même après avoir refusé au lycée de se déclarer gay, il a quitté sa famille pour aller vivre à Montréal avec son petit ami, il voit “l’hétérosexualité, donc le patriarcat et le capitalisme, comme des systèmes normatifs”

Septembre 2019 : sortie du documentaire Ne croyez pas que je hurle de Frank Bauveais, film-poème d’une beauté fracassante en mémoire de sa rupture de 2016, après 6 années de vie commune, dans un village alsacien

Septembre 2019 : les interventions en milieu scolaire (IMS) réalisées par SOS homophobie ont permis de toucher 36 000 élèves en 2018-2019, soit 32% de plus qu’en 2017-2018 ; depuis 2004, c’est la 15ème année que SOS homophobie effectue ses interventions

Septembre 2019 : à Paris, la Communion Béthanie, fraternité œcuménique de chrétiens homosexuels fondée par Jean-Michel Dunand il y a 15 ans, regroupe une quarantaine de fidèles ; parmi eux, frère Armand, catholique, père et grand-père, qui a refoulé longtemps son homosexualité ; Jean-Michel Dunand rencontre les évêques et des monastères, il constate que seuls 50% des diocèses sont ouverts à leur démarche ; d’autres communautés existent (Devenir Un En Christ, David et Jonathan et Carrefour des chrétiens inclusifs) mais si Communion Béthanie tient à sa vocation uniquement spirituelle, David et Jonathan agit pour faire évoluer les textes de l’Eglise (les articles 2 357 à 2 359 du catéchisme qui évoquent le caractère “intrinsèquement désordonné” de l’homosexualité)

Septembre 2019 : l’Observatoire LGBT+ de la fondation Jean-Jaurès, codirigé par Flora Bolter et Denis Quinqueton formule 10 propositions pour défendre les enfants et les jeunes LGBTI : développer la connaissance des réalités vécues par ceux-ci dans leur diversité, renforcer et rendre obligatoire des modules sensibilisant aux droits et aux réalités des personnes LGBTI+,  diversifier et rendre plus accessible les outils de sensibilisation en direction de ce public, mettre en place des formations systématiques des professionnels de santé sprécialisés, création d’une mission interministérielle, systématiser le respect de la civilité, du genre et des prénoms d’usage, respecter et encourager leur expression, développer des actions de soutien à toutes les parentalités, prévoir la possibilité d’hébergements rapide en cas de rupture familiale, réaliser de manière régulière des pojnts d’avancée en matière de lutte contre les discriminations

Septembre 2019 : aux USA, Eve Ensler, auteur de la pièce de théâtre Monologues du vagin créée en 1996, publie Apology (parution en France prévue en janvier 2020) qui est la lettre d’excuse qu’elle a attendu en vain de son père violeur, la demande de pardon que le père n’a pas écrite avant sa mort ; elle qualifie Donald Trump de “prédateur en chef” pour “harcèlement et viol d’une vingtaine de femmes sans que cela ait freiné son arrivée au pouvoir” ; grâce aux recettes des Monologues elle a pu créer et soutenir financièrement la fondation V-Day, 100 millions de $ à ce jour qui ont permis  des campagnes de sensibilisation et des centres d’accueil comme la Citée de la joie au république démocratique du Congo, cofondée avec Christine Schuler Deschryver et le Dr Denis Mukwege, pour femmes  victimes de viols de guerre

Septembre 2019 : l’INSEE constate une légère augmentation du nombre de personnes de même sexe vivant en couple entre 2011 et 2018, ceux-ci passent en 7 ans de 0,6% à 0, 9% ; et si les couples d’hommes sont plus nombreux (56%), les couples de femmes augmentent davantage (+61% contre + 49%)

1er septembre 2019 : sous l’impulsion de Gay Lib, 5 associations saisissent la ministre Marlène Schiappa afin que la question des violences au sein des couples LGBT ne soit pas oubliée dans le cadre du Grenelle des violences faites aux femmes qui doit s’ouvrir le 3 septembre : “toutes les victimes doivent obtenir des réponses et être protégées quelle que soit leur orientation sexuelle ou leur identité de genre.”

1er septembre 2019 : au Vatican, le pape François promeut cardinal un archevêque italien pro-LGBT+, Matteo Zuppi, évêque de Bologne ; parmi les membres du collège  des cardinaux il est ainsi le 10ème cardinal pro-LGBT+

1er septembre 2019 : aux USA, à Boston deux défilés pour et contre la fierté homosexuelle rassemblent quelques centaines de personnes, une semaine après le contre défilé de la Straight Pride Parade organisée par John Hugo, sympathisant déclaré de Donald Trump, qui considère que les hétérosexuels sont une “minorité” opprimée dans cet Etat qui a légalisé le mariage homosexuel en 2004

8 septembre 2019 : en Bosnie-Herzégovine, plus de 2 000 personnes participent à la  1ère Gay Pride de Sarajevo, en présence d’ambassadeurs occidentaux, dont celui des USA ; c’est le dernier pays de l’ex-Yougoslavie à organiser une Gay Pride

9 septembre 2019 : Santé Publique France, en collaboration avec la Ville de Paris, annonce à Londres (conférence Fast-track Cities 2019) la baisse de 16% des séropositivités dans Paris intra-muros, en 2018 par rapport à 2015, la diminution est la plus prononcée dans la population HSH (hommes ayant des rapports sexuels entre hommes) avec une diminution de 22% ; ainsi à Paris 906 personnes ont découvert leur séropositivité en 2018, contre 1 078 en 2015, le succès de la PrEP est mis en avant en particulier pour expliquer cette évolution, ainsi que les campagnes de Vers Paris sans sida (menées sous la direction de Eve Plenel) et les tests VIH se sont accrus de 8% pendant cette période ; mais ces bons résultats ne sont pas encore à la hauteur des succès de Londres (- 50% dans la même période), San-Francisco et New York, villes qui ont moins de complexes à travailler avec des communautés-cibles

10 septembre 2019 : à Perpignan, condamnation à 22 ans de réclusion criminelle d’un quadragénaire, Madani Khelouf,  accusé d’avoir étranglé sa femme en novembre 2016 car elle voulait le quitter après avoir découvert son homosexualité

12 septembre 2019 : en Chine, une dizaine de personnes transsexuelles chante dans le cadre d’une chorale à Chengdu, dans le sud-ouest du pays, pour le Milk LGBT Gala, en l’honneur d’Harvey Milk, avec ballet d’hommes habillés en femmes, par ailleurs des soirées ciné-club LGBT sont organisées par la travailleuse sociale Fang Yuran ; le  pays est marqué par une acceptation croissante de la transsexualité, depuis 2015, mais le plus grand nombre est encore victime de rejet et sujet à la dépression, ainsi au même moment dans un village de l’est du pays, un adolescent de 16 ans tente de se trancher les organes génitaux afin de se débarrasser de son sexe, alors que peu d’hôpitaux offrent la possibilité d’une opération de réassignation

16 septembre 2019 : le président de la CEF (conférence des évêques de France), Mgr Eric de Moulins-Beaufort, estime que les citoyens “inquiets” du projet de loi bioéthique, ont le devoir de manifester le 6 octobre

21-22 septembre 2019 : le journal Têtu lance son 2ème festival Paris Est Têtu à l’hippodrome d’Auteuil, la 1ère édition a accueilli 4 000 personnes pour deux jours de danse en 2018

21 septembre 2019 : à Paris, le Centre LGBTQI+ IDF organise un séminaire de travail, unanimité des associations pour s’inquiéter de la décision de la Mairie, diffusée dans Têtu, concernant l’attribution de locaux appelés Maison des cultures LGBT  – initialement destinés à répondre à la demande de locaux formulée par le Collectif archives LGBT, mais refusés par celui-ci -, sans tenir compte des besoins aigus du CGL de s’installer dans de plus vastes locaux ; les participants font le point sur les difficultés et les réussites du Centre, souligne les problèmes de gouvernance de ce collectif d’association (bénévolat, clivage animateurs-trices/usagers-gères, répertoire des compétences, etc.) ; c’est l’occasion de faire le point sur les effectifs mobilisées par les associations adhérentes : InterLGBT (10 personnes et 300 bénévoles), Centre LGBTQI+ (250 adhérents), Cineffable (80 bénévoles actives, 1 000 adhérentes), Maison des Amis de Bonneuil (150 adhérent-es, 23 bénévoles), Afrique Arc-en-Ciel (70 adhérent-es, 2 bénévoles), David et Jonathan (100 adhérents en IDF, 20 actifs), Bi Cause (120 adhérents-es et CA élargi aux bénévoles), Ardhis (1 000 adhérents, 71 bénévoles et 45 accompagnants formés), Acceptes-T (7 personnes au CA, 15 bénévoles formé-es, 9 salarié-es et 2 équivalents temps-plein), Psy Gay ((50 adhérents professionnels psy), Laisser nous danser (215 adhérent-es), Contre-Pied (340 adhérent-es), FSGL (5 000 personnes), SOS homophobie (500 adhérents, 20 au CA, 5 au bureau, 1 salarié-e)

22 septembre 2019 : en PACA, assemblée générale régionale de SOS homophobie (à Cheval Blanc) chez Alain Pécoult, militant historique ; l’association qui présente un bilan important de 8 600 élèves sensibilisés en 2018-2019, s’efforce d’être présente dans de nombreuses villes, à travers ses IMS mais aussi lors de ciné-débat, des mobilisations militantes (Marseille, Nice et Avignon bien sûr, mais aussi Toulon, Manosque) ; les nouveaux et nouvelles co-délégué-e-s sont désignés : Caroline Perriat (Toulon), Magali Champetier (Nice), Teresa Kinane, Catherine Tomasini, Muriel Armenjon et Céline Gross (Marseille)

22 septembre 2019 : au Vietnam, parade de la Gay Pride de Hanoï, du chemin a été fait depuis 15 ans dans ce pays où l’homosexualité était considérée comme une question de santé mentale, les autorités semblent vouloir se donner une apparence progressiste, les personnes qui ont changé de sexe ont le droit de demander un changement de leur état-civil, mais 70% des parents d’étudiants de la capitale ont déclaré qu’ils ne permettraient pas à leur enfant de parler à un étudiant homosexuel

24 septembre 2019 : au Maroc, 470 personnes, en majorité des femmes, signent une tribune dans Le MondeNous sommes hors la loi” indiquant qu’elles sont elles-même hors la loi et demandant l’évolution de la législation dans leur pays en matière de sexualité, parmi elles la romancière Leila Slimani et la réalisatrice Sonia Terrab ; elles soulignent que en 2018 ce sont 14 503 personnes qui ont été poursuivies au regard de l’article 490 du code pénal qui punit les relations sexuelles hors mariage, 3 048 personnes qui ont été incarcérées pour adultère et que chaque jour 600 à 800 avortements clandestins sont pratiqués ; cela à l’heure où la journaliste Hajar Raïssouni fait l’objet de poursuites pour relations sexuelles hors mariage, une ressortissante suédoise et son ami marocain ont été arrêtés début septembre et risquent 2 ans de prison pour adultère et où l’actrice Najat El Ouafi a été arrêtée en juillet pour le même motif ; le 30 septembre, la journaliste Hajar Raïssouni sera condamnée à un an de prison ferme pour “avortement” et “relations sexuelles hors mariage”, son fiancé à un an de détention et son gynécologue à 2 ans de détention

26 septembre-27 octobre 2019 : en Région SUD-Provence-Alpes-Côte d’Azur, 12ème édition du festival de cinéma LGBT Ze-Festival, présenté par Catherine Amesland, de l’association Polychromes basée à Nice, avec 15 longs métrages et 11 courts métrages provenant de divers pays, coordonné avec plusieurs associations (ATCA association transgenres Côte d’Azur, SOS homophobie, Contact, Films Femmes Méditerranée, Rainbow Club Toulon, entre autres) en direction de Nice, Marseille, Toulon et pour la 1ère fois d’Avignon et de Carpentras ; des avant-premières sont présentées  avec Hard Paint, Port Authority, Portrait de la jeune fille en feu, Mamma + Mamma, Socrates, Wild  Nights with Emily, Older than What ou encore Oiseaux de nuit ; à Marseille le 27 octobre sont présentés Luciernagas, film mexicain de Bani Khoshnoudi, Chachnyah de Jordan Golnadel, Brève histoire de la planète verte film argentin de Santiago Laza, Je fais où tu me dis film suisse de Marie de Maricourt

28 septembre 2019 : à Paris l’exposition Champs d’amours se termine, elle a attiré 40 000 à 50 000 visiteurs-ses, c’est la première exposition au monde consacrée à un siècle d’images LGBTQI, son initiateur Didier Roth-Bettoni est amer car les média l’ont négligée (ni Le Monde, ni les magazines cinéma, ni les hebdomadaires, etc. n’en ont parlé), il parle de “mépris d’une histoire, d’une culture, de tout ce qui constitue une communauté”

28 septembre 2019 : en Pologne, un attentat est déjoué à Lublin lors de la Gay Pride qui rassemble 400 personnes, le contexte homophobe véhiculé par le gouvernement du PIS, les 40 communes qui ont créé des “zones sans LGBT“, les campagnes homophobes de l’Eglise catholique et la campagne électorale en cours pour les élections législatives a un rôle délétère ; une contre manifestation ultra-nationnaliste a tenté de bloquer la marche des LGBT ; en septembre et octobre, doublement du nombre de municipalités se déclarant “zone sans LGBT” (désormais 69), alors que désormais 23 marches des fiertés sont enregistrées dans le pays et divers sondages indiquent que la majorité des Polonais se déclare en faveur de l’union civile pour les personnes de même sexe

28 septembre 2019 : dans le Vaucluse, le monastère bénédictin du Barroux reçoit de nombreux jeunes traditionalistes qui préparent la mobilisation nationales du 6 octobre contre la PMA pour toutes ; l’abbaye demeure un fief de l’extrême-droite de longue date, ainsi dans les années 1990 s’y sont retrouvés Jacques Bompard, Jean-Marie Le Pen et Bernard Antony (de Chrétiens Solidarité), le frère de Vincent Lambert (polytraumatisé en état végétatif) – leur père Pierre est responsable départemental de Laissez-les vivre – se fait moine dans ce monastère à l’âge de 17 ans (il en sortira en 2013) et en 2013 Dom Louis-Marie prononçait l’homélie du journaliste maurrassien Jean Madiran

29 septembre 2019 : depuis juin 2019 la Ciase (Commission indépendante sur les abus sexuels de l’Eglise) a reçu 2 200 appels, courriers ou courriels, parmi eux 700 personnes ont accepté de répondre à un questionnaire détaillé ; parmi eux Eric Boone, toulousain de 46 ans, l’une des premières victimes qui l’a saisi, a gardé le silence pendant 20 ans, il explique avoir été abusé par le père dominicain Dominique Cerbulaud ; ce dernier a fait l’objet d’une enquête canonique, interne à l’Eglise, en 2005, il a été condamné à une suspension d’un an de son ministère, qu’il a du passer à l’étranger

29 septembre 2019 : à Nice, soirée de rentrée du Centre LGBT Côte d’Azur, avec vernissage de l’exposition “Nu-e-s”

Octobre 2019 : parution des inédits de Marcel Proust Le Mystérieux correspondant et autres nouvelles inédites, 9 nouvelles dont 8 entièrement inédites léguées à la BNF, des textes qui abordent l’homosexualité du jeune Proust et vis à vis desquels celui-ci était vraisemblablement mal à l’aise ; c’est à mort de l’éditeur Bernard de Fallois en 2018 que ces textes ont pu être mis à jour par Dominique Goust puis par Luc Fraisse ; le Pr émérite à la Sorbonne Jean-Yves Tadié parle du style “mou et sentimental” qui apparaît là “celui de ses devoirs scolaires”, pour lui Proust est un “génie tardif, révélé à 42 ans”

Octobre 2019 : parution de Les sociétés matriarcales. Recherches sur les cultures autochtones à travers le monde  de Helde Goettner-Adendroth, l’auteure analyse les société matriarcales où les pouvoirs politiques, économiques et religieux sont aux mains des femmes, elle a fondé en 1986 l’Académie internationale Hagia pour les recherches matriarcales qu’elle dirige toujours, et cite des peuples autochtones des chinois aux Touaregs d’Afrique du Nord, en passant par les Kuna d’Amérique centrale, où les tâches se répartissent entre hommes et femmes dans des villages autosuffisants, autonomes et égalitaires, violence et coercition n’existent pas dans l’exercice du pouvoir

Octobre 2019 : parution du livre Querelle de l’auteur québécois Kevin Lambert, histoire du bucheron magnifique et musclé qui vit librement son homosexualité ; Kevin Lambert qui croit “au potentiel révolutionnaire des sexualités queer” explique qu’il est “convaincu que le désir hétéro a besoin du désir gay pour se construire dans la différence, l’opposition… La puissance des désirs minoritaires, dissidents, c’est précisément de remettre en question, en surgissant dans l’espace du langage, de l’art, de la lutte sociale, les catégories ou les identités qui se fondent sur leur effacement”

Octobre 2019 : sortie du film Matthias et Maxime de Xavier Dolan, film vivant, foisonnant, drôle et grave dans lequel deux amis de toujours vont se confronter à des sentiments mouvants et insoupçonnés ; Xavier Dolan explique qu’il aime ce qui est sapiosexuel : “J’adore, c’est inouï. C’est être amoureux de l’intelligence, donc d’une personne pour son esprit, son humour. La sexualité se décline de tellement de façons désormais. Ca existe dans une vraie liberté, une incandescence une pluralité qui s’oppose à l’étroitesse d’esprit, à la sévérité et à la rigidité de la famille traditionnelle.”

Octobre 2019 : parution de livre Des hommes justes de l’historien Ivan Jablonka, essai sur le patriarcat et les nouvelles masculinités, remontant aux sources du patriarcat, il passe au scalpel les masculinités qui s’accompagnent des pires violences, puis le comportement de l’homme ordinaire, il considère que c’est aux hommes de rattraper leur retard ; si son travail est largement célébré pour son érudition, il lui est reproché de passer sous silence les apports théoriques de la pensée féministe (depuis Simone de Beauvoir) autour du carcan domestique, de la maîtrise du corps procréateur, de la notion de genre, des luttes LGBT ou encore du féminisme intersectionnel

Octobre 2019 : parution du livre Les sorcières. Une histoire de femmes de Céline du Chéné, elle cite le cas de Michée Chauderon en 1652, dernière condamnée à mort à Genève pour “crime de sorcellerie”, et note qu’il faudra attendre 1682 pour qu’un édit de Louis XIV mette fin à ces campagnes de répression en Europe, ainsi 60 000 à 100 000 victimes auront subit ces mises à mort, en grande majorité des femmes

Octobre 2019 : parution du livre Jouir, en quête de l’orgasme féminin, de Sarah Barmak, le rapport des femmes au corps reste bien souvent entaché d’interdits pesants et l’autoérotisme un tabou, 26% des femmes déclarent en 2017 ne s’être jamais masturbées, la moitié d’entre elles se disent insatisfaites de leur vie sexuelle ; en Grande-Bretagne selon une étude 90% des hommes atteignent systématiquement l’orgasme au cours de l’acte sexuel, mais seules 16% des femmes ont ce privilège ; aux USA une enquête des années 1970 auprès de 5 000 femmes indiquait qu’elles n’avaient aucune difficulté à atteindre l’orgasme à condition d’être stimulées de façon adéquate ; simultanément dans le livre Politique du clitoris, Delphine Gardey décrit la terra incognita qu’est le clitoris, l’obsession morale et médicale du XIXème siècle s’ajoutant aux interventions directes des médecins sur le corps et le sexe des femmes, l’existence du clitoris est vu comme une atteinte à l’autorité,  il a fallu attendre 1998 – année de la mise sur le marché du Viagra – pour pratiquer la 1ère échographie du clitoris

Octobre 2019 : sortie du film Charbons ardents d’Hélène Milano qui part à la rencontre des garçons, après son film Les Roses noires (2012) qui partait à la rencontre  des jeunes filles de banlieue ; dans le film apparaît le poids prégnant des attendus sociétaux et familiaux, leur courage et leurs fragilités, la question ce la virilité et l’insulte suprême  de tapette et de pédé, et leurs découvertes de l’amour

Octobre 2019 : la pièce de théâtre 5 Guys Chillin de Christophe Garro, de l’auteur britannique Peter Darney, est présentée au Théâtre Clavel à Paris dans lequel des comédiens recréent l’ambiance d’une partouze gay sous chemsex dans laquelle passe une énergie vibrante

Octobre 2019 : en Grande-Bretagne, la marque de tampons et serviettes périodiques Always retirera – à partir de décembre 2019 – le symbole féminin des emballages suite à la mobilisation d’activistes trans, suite à l’interpellation du militant trans, Ben Saunders ; en mars 2018 un homme trans, Kenny Jones, avait diffusé une vidéo pour briser le tabou autour des règles,  en participant à la nouvelle campagne de Pink Parcel

Octobre 2019 : au Nigeria, sortie du film Walking with shadows qui décrypte l’homophobie dans la pays, de la réaklisatrice Aoiffe O’Kelly, avec le comédien Ozzy Agu, adapté du livre de Jude Dibia publié en 2005

2 octobre 2019 : au Brésil, le parquet fédéral de Rio accuse un ministre de la Citoyenneté, Osmar Terra, de censure anti-LGBT, pour avoir suspendu une sélection de séries documentaires de la télévision publique, le ministre encourt la destitution

3 octobre 2019 : en Russie, un tribunal de Saint-Petersbourg ordonne de bloquer deux groupes populaires LGBT en ligne accusés de “diffuser des valeurs antifamiliales”

5 octobre 2019 : en Suisse, à Berne, le Collectif intersexes et allié-e-s (CIA) – qui regroupe Maneo (Allemagne), Rainbow Project (Irlande du Nord), Lambda Waerszawa et Kampania Przeciw Homofobii (Pologne), Pink Cross (Suisse), SOS homophobie(France), membre de l’Alliance de Berlin (European Alliance Against Homophobia) – remet, depuis 2006, son Prix européen de lutte contre l’homophobie, le Tolerantia Award ; plusieurs candidats ont été présentés : Les Délaissé-e-s des Fiertés qui s’est engagé en France pour l’arrêt des mutilations des enfants intersexes, le regroupement d’entreprises de Open for Business (Allemagne), le cinéaste Bartosz Staszewski (Pologne), la journaliste Lyra McKee (Irlande du Nord), Henry Hohmann cofondateur de Transgender Network (Suisse)

6 octobre 2019 : à Lyon, 3 jeunes hommes sont victimes d’une agression homophobe au petit matin dans le 6ème arr., suivis par 3 agresseurs qui les ont frappés à coup de poings et de pieds avant de prendre la fuite ; déjà un couple homosexuel avait été agressé dans la nuit du 27 au 28 septembre dans le 2ème arr.; et un couple d’hommes avait été victimes d’insultes et de coups fin juillet à Villeurbanne où une vingtaine d’individus les avaient pris à partie

6 octobre 2019 : à Paris, manifestation contre la PMA  avec pour slogans “Liberté, égalité, paternité”, “Un vrai daron, pas des échantillons”, “Avis des Français piétiné, démocratie en danger”, que 21 associations ont appelé dont les Associations familiales catholiques (qui revendiquent 150 000 adhérents, avec Patrick de Cibon à Nantes), Manif pour Tous (avec Jacques Tiberghien à Lille), Alliance Vita, Sentinelles, Veilleurs, Gavroches, Juristes pour l’enfance, Générations Avenir (créée en mars 2019), Trace ta route, etc. ; Caroline Roux parle de 2,5 millions de tracts, 60 000 drapeaux et 20 000 panneaux commandés, Ludovine de la Rochère parle de 130 bus dont 6 venant du Maine-et-Loire, 5 de Nantes,Saint-Nazaire et Pornic, 2 de Strasbourg, … ; Mgr Marc Aillé évêque de Bayonne s’est annoncé ; la manifestation de mars 2013 avec 300 000 personnes (14 millions selon les organisateurs) est dans les mémoires

9-10 octobre 2019 : à Lyon, conférence mondiale de coopération financière internationale de lutte contre la tuberculose, le sida et le paludisme du Fonds mondial contre le sida ; les 14 milliards $ (12,7 milliards €) attendus pour les 3 prochaines années (2020-2023) seront en fin de compte récoltés, la fondation de Bill Gates y participe (mais le secteur privé représente moins de 5% des apports) ainsi que plusieurs pays d’Afrique ; depuis la création du Fonds en 2002 il y a d’importants résultats du côté du sida (32 millions de vies seraient sauvées, 18,9 millions de personnes mises sous traitement, 719 000 mères séropositives prises en charge), du côté de la tuberculose (5,3 millions de personnes traitées) et du côté du paludisme (131 millions de moustiquaires) distribuées)

9 octobre 2019 : sortie du film Sœurs d’armes de Caroline Fourest, qui met en scène une brigade de résistantes kurdes combattant l’organisation Etat islamique ; ces résistantes sont belles, dit-elle, ” elles ne sont ni maquillées ni apprêtées. Elles sont en sueur et elles tirent à la klachnikov. Belles ? ce sont des ces femmes puissantes, qui s’affirment, et mêmes qui font peur.”

10 octobre 2019 : Santé Publique France annonce une baisse de 7% des décou”vertes de séropositivité de 2017 à 2018 en France

10-12 octobre 2019 : en Suisse, à l’université de Lausanne, tenue du colloque international “Les mouvements lesbiens, homosexuels et trans en France, années 1970 et 1980” ; Olivier Fillieule en est l’organisateur, grâce au soutien de l’université suisse, plusieurs thèmes sont traités, le contexte juridique et politique de ces années, le FHAR, les GLH, le CUARH, les mobilisations et les archives lesbiennes au niveau national, l’histoire du mouvement trans depuis les années 1960, certains sujets sont approfondis, le GLH de Dijon (Diane et Hadrien 1982-1984), du groupe des lesbiennes de Lyon (1976-1980), le triangle rose dans l’espace militant, les réseaux de communications (le minitel, le réseau), le cas de HES et du GPL, la question des personnes queer racisées en France, mémoire des sexualités à Marseille, mais aussi le groupe des lesbiennes de Genève, les opérations de réassignation sexuelles à Casablanca (1956-1983), le mouvement gay catalan des années 70-80, les radicalisations en Suisse romande au cours des années 1970 ;  de nombreux/ses jeunes chercheurs/ses se sont exprimé-es (Mathias Quéré, Jérémie Gauthier, Renaud Chantraine, Isabel Sentis, Fatem-Zahra Abid, Felix Deslauriers, Maira Abreu, Clémentine Comer, Camille Morin-Delaurière, Alice Picard, Hugo Bouvard, Thierry Delessert, Elodie Serna, Marta Roca i Escoda, Doris Varicon, Roméo Isarte, Stacy Langiller, Sam Seydieh) ainsi que de nombreux universitaires qui ont souvent encadré leurs travaux (Sylvie Chaperon, Sébastien Chauvin, Christine Bard, Daniel Borillo, Natacha Chetcuti, Lucile Ruault)  et de plusieurs anciens militants (Catherine Gonnard, Patrick Cardon, Claudie Lesselier, Jean Cavailhes, Françoise Bagnaud, Christian de Leusse ou encore Alain Lecoultre et Jan Willem Duyvendak)

11 octobre 2019 : aux USA, le champion olympique américain Kerron Clement profite de la journée mondiale du coming out pour révéler son homosexualité

12-14 octobre 2019 : en Argentine, à La Plata, province de Buenos Aires, se déroulent les 34èmes rencontres nationales des femmes (ENM), avec 87 ateliers organisés, foule bruyante, joyeuse, colorée, où le vert symbole de l’IVG domine, elles attirent des femmes de toute l’Amérique latine ; en 2020 les 35èmes ENM doivent se dérouler à San Luis, à 800 km de Buenos Aires, elle devraient devenir les Rencontres plurinationales de femmes, lesbiennes, trans, travesties, bisexuelles et non binaires, c’est l’année où le projet d’IVG devrait être discuté au Parlement pour la 8ème fois depuis 2007 

12  octobre 2019 : à l’occasion de la sortie du livre L’incroyable histoire du PACS, leurs auteurs – et actifs promoteurs de celui-ci en 1999 – Patrick Bloche, Jean-Pierre Michel et Denis Quinqueton, présentent le livre et célèbrent les 20 ans du PACS “aboutissement de 10 ans de combats” souligne l’avocate Caroline Mecary ; les dernières données de l’Insee en 2017 indiquent que 193 950 Pacs ont été enregistrés, soit 4 pacs conclus pour 5 mariages prononcés, 93% concerne des hétérosexuels et 7% des homos ; le rôle majeur de Jan-Paul Pouliquen – qui explique avoir été révolté par un article de Roland Surzur dans Gai Pied Hebdo rapportant que les parents d’un malade du sida ont expulsé manu militari son concubin – et de Gérard Bach-Ignasse – qui a proposé l’acronyme de Pacs – sont rappelés

15-27 octobre 2019 : à Nantes, 3ème édition du festival Pride N’Art, avec pour invitée de marque Lin da Quebrada ; le festival – dont le coordinateur, bénévole le l’association Nosig, le centre LGBT de Nantes, est Brendan Guevel, 29 ans – a rassemblé entre 4 500 et 5 000 personnes en 2018

17 octobre-2 novembre 2019 : à Paris, au cinéma L’Entrepôt, 1er Festival des Merveilles initié par Ocean (ex-Océnarosemarie) réunissant des artistes trans et intersexes, avec  8 tables rondes, 40 films, une exposition et une soirée live

17 octobre 2019 : au Maroc, le roi Mohammed VI gracie la journaliste Hajar Raissouni, 28 ans, condamnée à un an de prison ferme pour “avortement illégal” et “sexe hors mariage” (article 458 et 490 du code pénal) le 30 septembre, ainsi que son fiancé et le gynécologue accusé de l’aidé à avoir avorté, libérés eux aussi ; elle était en détention préventive depuis août dernier ; 650 étudiants se réunissent aussitôt dans le grand amphithéâtre de l’université Mohammed VI en sciences de la santé, alors qu’un projet de loi est bloqué depuis 2015 sur la réforme du code pénal ; en 2018 la justice marocaine a poursuivi 14 503 personnes pour débauche, 3 048 personnes pour adultère, 170 pour homosexualité et 73 pour avortement, et on estime à 600 à 800 le nombre d’avortements clandestins chaque jour dans le pays (soit 130 000 à 300 000 par an) ; Nao, 31 ans, coprésident de l’Ilga Afrique coordonne les projets LGBT pour la coalition marocaine queer ; Lahcen et Mohsine qui se seraient embrassés en public en 2015 ont été poursuivis pour “outrage public à la pudeur” et “acte contre nature avec un individu de même sexe” et mis en prison ; à Rabat, Casablanca et Marrakech des groupes LGBT d’une dizaine de membres réclament l’abolition de l’article 489 du code pénal

17 octobre 2019 : aux USA, la cour fédérale de Broocklyn attribue 1,75 million de $ à Louis Falcone, un homosexuel insulté et frappé par 4 policiers en 2015 ; à quelques jours d’intervale un policier du Missouri discriminé en raison de son homosexualité est indemnisé de 20 millions $

19 octobre 2019 : à Paris, 23ème marche de l’Existrans, lancée en 1997 (par l’Association du Syndrome de Binjamin, le Groupe Activiste Trans, Act Up-Paris, Sans contrefaçon, Mutatis Mutandis, Trans Act et l’Organisation Internationale des Intersexué-e-s), qui devient désormais l’ExistransInter, elle associe le CIA (Collectif Intersexes et Alliées) – OII France

20 octobre 2019 : à Marseille, parution dans La Provence d’un article mettant en valeur l’action des 2 associations sportives Frontrunners et Must dans l’intégration par le sport et contre les discriminations dans ce domaine, avec photo des nageurs au bord de la piscine de La Castellane, dans les quartiers Nord ; les 2 associations adhèrent à la FSGT (fédération sportive et gymnique du travail, créée dans l’entre-deux-guerres par le monde ouvrier, contre le fascisme) et les Frontrunners adhèrent à la FSGL (fédération sportive gaie et lesbienne) ; elles préparent le GSM (GaySportMed) qui se tiendra du 10 au 13 avril 2020

20 octobre 2019 : en Bolivie, jour d’élections générales (dont le président sortant Evo Morales s’attribuera rapidement la victoire) ; c’est le pire pays d’Amérique Latine en matière de violences faites aux femmes, 104 féminicides officiels en 2016 dont seulement 24 ont été suivis de condamnations, cette année-là 92% des femmes se déclaraient victimes d’une forme de violence et 75% de celles âgées de plus de 15 ans vivant en couple disaient avoir subi des violences de la part de leur conjoint (mais le mari est souvent disculpé, et un avocats dit qu’il faut donner 2 600 € au juge pour qu’un mari aille en prison)

21 octobre 2019 : en Ouganda, 16 militants sont contraints à des tests anaux, après avoir été arrêtés pour les protéger d’une foule homophobe qui a encerclé la maison où ils se trouvaient, puis remis en liberté ; le 4 octobre un militant LGBT de la fondation Les enfants du soleil (qui œuvre pour les minorités sexuelles et de genre et les travailleurs du sexe), est décédé après avoir été blessé dans une agression homophobe barbare

22 octobre 2019 : en Irlande du Nord, l’avortement est libéralisé et le mariage homosexuel légalisé sur décision du Parlement de Wetminster prise en juillet 2019 (l’Irlande du Nord étant dépourvu d’exécutif depuis janvier 2017, c’est Londres qui gère les affaires courantes)

23  octobre 2019 : à Montalieu-Vercieu, en Isère, en milieu rural, un couple homosexuel est l’objet de harcèlement homophobe depuis plus d’un an de la part de nombreux habitants

23 octobre 2019 : au Vatican, les conclusions du synode consacré à l’Amazonie portent entre autre sur la possibilité d’ordonner des hommes mariés (à condition qu’ils soient viri probati) et sur l’attribution de ministères mineurs aux femmes (diaconat) ; c’est une avancée considérable pour l’Eglise, destinée d’abord à palier une grave carence de prêtres dans les régions amazoniennes, qui annonce de possibles ouvertures pour l’avenir ; c’est aussi un acte significatif pour le Brésil où le président Bolsonaro est de religion évangélique très critique à l’égard de l’église catholique

26 octobre 2019 : en Afrique du Sud, la Pride Africa 10ème Pride du Pays se déroule dans le quartier Sandton de Johannesbourg, avec une conférence sur le mode de vie et la création d’un refuge pour les jeunes ; si le pays bénéficie d’une législation favorable aux LGBT+, la violence reste importante en particulier à l’égard des lesbiennes, des bies et des trans, victimes de viols correctifs ; dans le pays l’épidémie de viols, de féminicides et de brutalités à l’égard des femmes, en particulier, semble inarrêtable, une femme est assassinée toutes les 3h (selon l’ONG Africa Check), en 2018 près de 50 000 agressions sexuelles ont été signalées à la police, l’immense majorité est commise à légard des femmes ; en septembre, le nouveau président Cyril Ramaphosa  a comparé ces violences à l’égard des femmes à une guerre ; ce contexte de violence généralisée, exacerbée par les années d’apartheid, entraine de nombreux suicides et des automutilations, et le faible nombre de condamnations crée un sentiment d’impunité et de frustration… et de réaffirmation de la masculinité dont les hommes ont perdu le sens, en détruisant un autre être humain

26 octobre 2019 : à Taïwan, 200 000 personnes défilent pour la 1èremarche des fiertés depuis la légalisation du mariage gay

27 octobre 2019 : dans un reportage d’Arte Vox Pop  Kailey Rise, un jeune gay de la région parisienne, témoigne d’avoir été victime de plusieurs thérapies de conversion tout au long de sa jeunesse, entre les mains de thérapeutes, d’un pasteur (qui fait jeter du sel par les fidèles sur son corps dénudé) puis d’un exorciste ; d’autres témoignages sont diffusés, ils concernent l’Angleterre, sur un pasteur qui sermone un homosexuel et sur un homosexuel devenu pasteur évangéliste qui a créé un groupe nommé Gay Yesterday destiné à réorienter les homosexuels

27 octobre 2019 : en Colombie, une femme ouvertement lesbienne, et symbole de la lutte contre la corruption, Claudia Lopez, est élue pour la 1ère fois maire de la capitale Bogota

29 octobre 2019 : le Grenelle des violences conjugales, groupe de travail mis en place en août dernier, remet son rapport à la secrétaire d’Etat à l’Egalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, en vue d’arbitrages à rendre le 25 novembre prochain, les recommandations sont la réquisition des armes à feu des auteurs de violence, l’accueil des victimes dans les commissariats et gendarmeries, le renforcement de la formation initiale des forces de l’ordre, la présence de travailleurs sociaux dans les commissariats, la possibilité pour les personnels soignants d’effectuer des signalements, mieux prendre en charge les violences psychologiques, le retrait de l’autorité parentale au père ou la mère violent(e), la déchéance de l’obligation alimentaire à l’égard d’un parent meurtrier, l’arrêt de toute médiation en cas de violence conjugale, la mise en place de bracelets électroniques ; un rapport sénatorial de 2016 indiquait que 140 000 enfants évoluaient  en 2014 dans un foyer où la mère était victime de violence, 35 enfants ont été trouvés morts et 110 sont devenus orphelins de père ou de mère cette année-là ; un autre rapport de l’Inspection générale de la Justice est remis à la ministre de la Justice le 31 octobre sur les 144 homicides conjugaux de 2015 et les 157 cas de 2016, ayant été définitivement jugés ; chaque année environ 220 000 Françaises sont victimes de violences physiques ou sexuelles, et 121 femmes ont été tuées par leur conjoint ou leur ex en 2018

30 octobre 2019 : en Espagne, 5 hommes sont condamnés pour “abus sexuels” sur une jeune fille de 14 ans, une indignation vive se manifeste contre les insuffisances du code pénal, d’autant que cela se passe un an après l’affaire de la Manada (le meute) qui avait suscité une mobilisation massive contre la condamnation trop légère de 5 accusés

30 octobre 2019 : en Italie, le maire de Tromello (3 700 habitants), Gianmarco Negri, 40 ans, confie aux caméras qu’il est le 1er maire trans du pays, dans une très belle interview ; en mai 2019 il a obtenu 37,54% des voix, devançant le représentant de la Lega d’extrême droite  de près de 12 points

31 octobre-3 novembre 2019 : déroulement du festival Cineffable, Festival internationnal du film lesbien et féministe de Paris, qui existe depuis les années 1980 en non-mixité ; il n’a pas cette année de thème unique, il concerne les femmes d’Amérique du Sud, la PMA (en Hollande et en Italie), femmes en prison, des films d’Emilie Dickinson et d’Ana Paquin, une séance Q, beaucoup de réalisatrices sont présentes, nombreux débats, exposition ; les personnes transgenres qui s’identifient aux questions que subissent les femmes sont bienvenues, et par ailleurs des événements  qui se tiennent tout au long de l’année sont ouverts à tous

31 octobre 2019 : au Panama, des affrontements éclatent pour le 3ème jour consécutif contre la réforme constitutionnelle empêchant le mariage gay ; le président du pays, Laurentini Cortizo, exprime sa désapprobation contre cette réforme constitutionnelle votée par le parlement monocaméral qui doit être soumise à référendum en 2020

31 octobre 2019 : le magazine AgendaQ fête ses 15 ans d’existence, beau parcours d’un magazine gratuit en format pocket, édité par Franck Desbordes, centré largement sur la sexualité de la communauté Hard-BDSM-Trash-Fetish et au-delà, mais aussi sur la prévention (dont le Directeur général de la santé publique a fait l’éloge lors du Congrès national de Aides à Nantes en juin 2017), il dispose d’un site internet très riche

Novembre 2019 : à Marseille, présentation au Toursky du spectacle Sois un homme mon fils de Bouchta, originaire du quartier de Bon Secours, non loin de cette salle de spectacle, d’origine algérienne il a connu le bidonville du Grand Arenas, au pied des Calanques, il est le onzième enfant, il est allé en lycée professionnel destiné à un emploi technique pour une collectivité, homosexuel, il a été marié contre son grè ; son spectacle parle avec bonheur de ses petits boulots, ses galères, le sens de la débrouille, la comédie pour survivre, jusqu’au mariage

Novembre 2019 : à Lyon, le lycée privé catholique sous contrat Sainte-Marie est repéré pour mettre à disposition des élèves un ouvrage condamnant l’homosexualité

Novembre 2019 : parution de 40 LGBT+ qui ont changé le monde de Florent Manelli, illustrateur parisien de 29 ans, de figures connues qui ont marqué l’histoire LGBT dans le monde, l’ouvragge est préfacé par Frédéric Martel ; “Plus je découvre l’histoire LGBT+ plus je me sens triste de n’avoir pas eu accès à ces connaissances plus tôt. Le système dans lequel nous vivons et ses institutions nous ont confisqué tout un pan de notre histoire et de notre culture” déclare Florent Manelli

Novembre 2019 : une enquête auprès d’étudiantes de Bordeaux exprime les évolutions du rappport à la contraception depuis le scandale de 2012-2013 autour des pilules de 3ème et 4ème  génération, chez les 20-24 ans le stérilet représente désormais 17% de leurs choix ; alors qu’au niveau national, selon l’Observatoire de la vie étudiante de 2018,  62% des étudiantes qui ont des rapports sexuels prennent la pilule, 8% se font poser un stérilet, 4% optent pour un patch, un anneau ou un implant, mais 19% préfèrent se fier au préservatif masculin

Novembre 2019 : diffusion du fanzine Une playlist transféministe pour explorer le temps musical rédigé par Elise et Marie, elles présentent 31 personnes trans, chanteuses et musiciennes de tous pays qui représentent leur “discothèque physique et virtuelle”, leurs créations sont anciennes (depuis 1963 avec The Billy Tipton Trio et Coccinnelle) ou actuelles (avec Alkaline Gynoid, Girlpool, Tami T, Lassendra Ninja & Nikki Mizrahi, Sasha Sathya ou encore Mari Esabel Valverde & Amir Rabiyah)

Novembre 2019 : aux USA, en Grande-Bretagne et en France, des héroïnes lesbiennes apparaissent dans des séries télévisées, Gentleman Jack à la BBC (autour du personnage d’Anne Lister, lesbienne du Yorkshire au XIXème siècle) , et bientôt Purple à la télévision française (autour du Pulp, club lesbien du Paris des années 1990) ; dans le prolongement de Orange Is the New Black, de Killing Eve, de The Fosters (USA), Demain nous appartient (sur TF1), et bientot arrivera la suite de la série L World avec Generation Q

Novembre 2019 : sortie du livre Les tasses toilettes publiques, affaires privées de Marc Martin, et présentation simultanées d’une exposition à Paris, les vespasiennes créées en France dans les année 1830, période ultra-hygéniste, à l’instigation du comte de Rambuteau, préfet de la Seine, sont devenues de haut-lieux de la fréquention homosexuelle et de brassage social ; Marcel Proust, au 9 Bd Malheserbes appréciait d’observer la vespasienne située à quelques mètres de chez lui ; ces vespasiennes ont fait naître toutes sortes de goûts érotiques et d’obcénités, elles ont aussi été des pièges exploités par les maîtres-chanteurs et les détrousseurs, et par la police

Novembre 2019 : à Paris, 3ème Forum Europen sur le chemsex rassemblant, en mairie du 10ème arr., plus de 200 militants venus du monde entier, coorganisé par l’ONG International HIV Partnership (dont le directeur est Ben Collins) et Aides

Novembre 2019 : sortie du film Et puis nous danserons du cinéaste géorgien Levan Akin, beau film sur les émois d’un jeune danseur confronté aux diktats de la masculinité, dans un pays qui se veut le berceau de la danse en Europe et qui nie l’existance de toute homosexualité dans la danse, et au-delà ; en Tchétchénie, à Tbilissi, des centaines de manifestants brulent un drapeau arc-en-ciel contre la première de ce film nominé aux Oscars, le groupe Marche Géorgienne sous l’impulsion du député Sandro Bregadzé, de l’homme d’affaires Levan Vasadzé et de Rêve géorgien, avec des slogans menaçants –  “Longue vie à la Géorgie !”, “Honte !” – contre ce film qualifié de “propagande de la sodomie” après dénonciation de l’influente église orthodoxe ; de son côté le ministre de l’intérieur a promis d’assurer l’ordre et la liberté d’expression

Novembre 2019 : sortie du film brésilien Indianara documentaire de Aude Chevalier-Beaumel et Marcelo Barbosa, témoignage sur l’activiste trans qui porte ce nom, elle a quitté sa famille à 12 ans, changé de sexe à 16 ans, s’est prostituée à Paris , hébergeant des collègues elle a été condamnée pour proxénétisme aggravé, passant 2 ans à Fleury-Mérogis, expulsée au Brésil où elle devient une figure de l’activisme LGBT, créant à Rio un lieu d’accueil Casa Nem où se réfugient des jeunes gays et trans expulsé-es de leur famille ; en 2016 elle est élue suppléante au conseil municipal de Rio, sous l’étiquette Parti socialisme et liberté (PSOL) qui finit par l’exclure pour exploitation sexuelle des mineurs, bien que soutenue par l’aile LGBT+ du PSOL

Novembre 2019 : au Chili, les mobilisations qui se déroulent depuis la mi-octobre contre la politique du président de droite Sebastian Pinera, au pouvoir depuis 2018, sont l’objet de sévères répressions, donnant lieu à des violences sexistes et sexuelles ; en 4 semaines 93 personnes, dont 23 mineures, ont dénoncé auprès de l’INDH (institut national des droits humains) des “traitements cruels, inhumains et dégradants avec violences et connotation sexuelle”, manifestants souvent forcés de se déshabiller entièrement, jeunes femmes qui ont leurs règles interdites de remettre leurs sous-vêtements, LGBT particulièrement ciblés par les violences ; Oscar Rementeria, porte parole du Movilh (mouvement homosexuel d’intégration et de libération) dénonce des viols commis par les forces de l’ordre (dont Josué Maureira, étudiant en médecine, roué de coups et agressé sexuellement et une jeune femme de 24 ans menacée de viol correctif)

Novembre 2019 : en Nouvelle Zelande, la première ministre, Jacinda Ardem, explique sa décision de ne pas interdire les thérapies de conversion au nom de la liberté d’expression, malgré la signature de 20 000 pétitionnaires

1er-3 novembre 2019 : 2ème rencontre nationale intersexe organisé par le collectif CIA-OII, dans les locaux du Centre inter LGBTQI IDF, avec un jour et demi en non mixité intersexe, et des moments ouverts aux dyadiques (personnes non intersexes) ; le Collectif reproche à l’amendement voté récemment par l’Assemblée nationale de ne pas inclure la notion de consentement nécessaire de l’enfant hors cas d’urgence vitale, lors des décisions que prennent les adultes face à un enfant intersexe

1er novembre 2019 : en Slovénie, un club queer, le Tiffany Club, est attaqué à Ljubljana, ainsi que le complexe de centres culturels alternatif Metelkova Mesto qui abrite le Club, avec d’importants dégâts matériels ; les associations LGBT SKUC Magnus et Skuc LL condamnent l’attaque et se plaignent de l’absence de législation spécifique contre les attaques homophobes, alors qu’au début octobre un groupe d’hommes a violemment battu un homosexuel qui traversait le parc de la petite ville de Murska Sobota ; le Premier ministre, Marjan Sarec, condamne d’attaque du Tiffany, dans ce pays ouvert au mariage civil depuis 2006 et au mariage homosexuel depuis 2015

2 novembre 2019 : le magazine du Monde met en évidence la place toute nouvelle que les mannequins transgenres occupent dans l’industrie de la beauté ; Karine Espineira souligne que “La reglamourisation  des trans n’est pas anodine. tout le monde y gagne : les marques, en terme d’image, et les personnes transgenres, qui sont enfin montrées de façon positive. On est loin de la représentation médiatique des années 1980 et 1990, qu’elles vivaient comme une forme de maltraitance.” ; mais l’industrie est exigeante, les normes doivent être idéales et sont largement inaccessibles : corps minces et jeunes, chevelures fournies, brillantes et soyeuses

4-7 novembre 2019 : diffusion du documentaire Sortir les lesbiennes du placard de Clémence Allezard, 4 épisodes sont diffusées sur France Culture, Suzette Robichon l’ai aidée danbs la recherche de profils très divers et dans la réflexion qui sous-tend le documentaire à partir des travaux de Monique Wittig

4 novembre 2019 : à Paris, la mairie du 11ème arr. – dont le maire est François Vauglin – émet le vœux qu’une plaque en mémoire de Jean Le Bitoux soit apposée au 45 de la rue Sedaine, ancien siège du journal Gai Pied

4 novembre 2019 : Médiapart diffuse le témoignage puissant et courageux d’Adèle Haenel en vidéo, sur les violences sexuelles qu’elle a vécues de 12 à 15 ans de la part du réalisateur Christophe Ruggia, pendant et après le tournage des Diables ; ses révélations entrainent une procédure de radiation de celui-ci de la Société des réalisateurs français

4 novembre 2019 : au Turkménistan, un jeune médecin cardiologue, Kasymberdy Garayev, est porté disparu après avoir publiquement fait son coming out

6 novembre 2019 : à Paris, dans les locaux du Centre LGBTQI IDF les services de la mairie viennent évaluer les besoins en locaux

9 novembre 2019 : en Ouganda, plus de 120 personnes sont arrêtées dans une soirée gay à Kampala, au Ram Bar, et détenus toute la nuit au poste de police, sous le prétexte de lutter contre la consommation de drogue, 58 personnes sont libérées quelques jours plus tard ; le Kutchu Times parle d’une “chasse aux sorcières croissante” qui fait suite à l’arrestation il y a deux semaines de 16 personnes dans un refuge pour homosexuels, libérés sous caution, et à plusieurs attaques violentes contre les LGBT au cours du mois d’octobre, dans ce pays où l’homosexualité est punie d’une peine pouvant aller jusqu’à la réclusion à perpétuité ; le 12 novembre 2019, encore 67 personnes seront arrêtées dans un bar LGBT de Kampala est inculpées pour “nuisances générales”, libérées sous caution le 18 novembre, elles devront comparaître davant un tribunal

9 novembre 2019 : à Oberhoffen-sur-Moder, en Alsace, le féminicide de Sylvia, 40 ans, par son mari Jacky W., conducteur de tramway, licencié pour alcoolisme, provoque un mouvement de colère contre ces meutres qui n’en finissent pas, après 121 féminicides en 2018

13 novembre 2019 : en Arabie saoudite, le féminisme n’est plus qualifié de crime mais d’extrémisme, en revanche l’homosexualité, le travestissement et l’athéisme continuent à être qualifiée de crimes, punis d’amendes, de coups de fouet publics, de castration chimique, de réclusion à perpétuité ou encore de peine capitale

13 novembre 2019 : en Australie, la Haute Cour accepte le principe d’examiner l’ultime recours du cardinal Pell cntre sa condamnation pour pédophilie

14 novembre  2019 : attribution du Prix du roman gay pour sa 7ème édition, à Philippe Joanny pour son roman Comment tout a commencé, fondé par Gérard Goyet, ancien du GLH de Marseille (créateur de Verte Fontaine, du Chocolat Théâtre, etc.), des Editions du Frigo, c’est l’histoire d’un jeune garçon qui s’éveille au désir à Paris en plein dans les années sida, dans les années 1980 ; d’autres livres sont distingués, J’aime le sexe, mais je préfère la pizza de Thomas Raphaël, avec mention spéciale à Abdellah Taïa pour La Vie lente, et Jean-Paul Tapie est distingué pour l’ensemble de son œuvre, il y a aussi de nombreux autres Prix, Roman court, Découverte, Premier roman, Roman historique, Recueil de nouvelles, Romance gay, Roman policier, Recueil de nouvelles érotiques, Biographie,  Récit autobiographique, Recueil de poésie, Essai, Saga gay, Maison d’édition (attribué aux Editions GKC) et enfin du Prix littéraire (attribué de façon humoristique à Marcel Proust pour Le Mystérieux correspondant et autres nouvelles)

15-24 novembre 2019 : 11ème édition du festival Un état du monde organisé par le Forum des images, 3 films LGBT sont présentés (Madame Sata, AïnouzWateer Makes Us Wet et Corpo Electrico) avec un débat animé par Paul B. Preciado sur le thème Habiter son corps et une exposition photo sur la jeunesse afro-descendante LGBT au Brésil

15 novembre 2019 : à Angers, l’association Quazar fait condamner l’auteur d’injures homophobes contre l’avis du parquet (amende de 400€ dont 300 avec sursis et 300€ à l’association pour préjudice moral) ; pourtant à la suite d’un message téléphonique homophobe en date du 9 juin 2018, le procureur de la République d’Angers avait classé sans suite cette affaire le 19 juin, mais Quazar n’ayant pas été informée de cette décision a poursuivi l’auteur des injures pas voie de citation directe, c’est à dire à ses propres frais et obtenu cette condamnation

15 novembre 2019 : à Evreux, le tribunal de police condamne les auteurs d’actes transphobes à une amende de 800€, et SOS homophobie qui s’est portée partie civile obtient 200€, les injures violentes adressées à celui que l’association dénomme Alexandre, ont dévoilé son indentité à sa famille, à sa fille et à l’ensemble de ses voisins qui ont ainsi appris sa transidentité

16-29 novembre 2919 : 25ème festival Chéries-Chéris à Paris (MK2 Beaubourg, Bibliothèque et Quai de Seine) avec 120 films en 10 jours, avec un “week-end  before” de films militants (All We’ve Got, Chemsex, Mon nom est clitoris, Mr Leather, Resistencia trans, Viril.e.s) et avec de nombreux talents venus d’Amérique du Sud ; Grégory Tilhac, délégué général du festival, explique “on essaie d’élargir en montrant des films sur des thématiques féministes, de déconstruction des genres, camp et queer” ; le 25 novembre dans son palmarès le festival proclame Brooklyn Secret meilleure fiction et Indianara meilleur documentaire

16 novembre 2019 : Assemblées générales ordinaire et extraordinaire de l’association SOS homophobie qui adopte certaines modifications des statuts en même temps que les compte-rendus de mandats, participation importante grâce aux votes par internet, signe d’une vitalité démocratique assez exemplaire

16 novembre 2019 : en Alsace-Moselle, les églises protestantes (de l’Union des églises protestantes d’Alsace et de Lorraine, dont le président est Christian Albecker) autorisent la bénédiction des couples homosexuels

16 novembre 2019 : en Chine, la Gay Pride de Hong Kong est interdite pour la 1ère fois, en raison des manifestations qui se déroulent depuis plusieurs semaines, alors que 12 000 manifestants LGBT ont participé à la Gay Pride en 2018, de ce fait de nombreux militants LGBT se mêlent aux manifestants, avec leurs drapeaux arc-en-ciel ; le député ouvertement homosexuel Raymond Chan Chi-chuen s’étonne et estime que la marche  des fiertés LGBT n’a rien à voir avec les troubles politiques actuels

17 novembre 2019 : sortie du Rapport sur les hominicides conjugaux mené par l’Inspection générale de la Justice qui démontre les défaillances de la chaine judiciaire dans la protection des victimes en particulier ; les 2/3 des victimes étudiées ont subi des violences conjugales avant l’homicide, sur 40 mains courantes et procès  verbaux de renseignements judiciaires seulement 18% ont donné lieu à des mesures de la part des services enquêteurs ; le rapport préconise une vingtaine de recommandations

18 novembre 2019 : Le Refuge organise son 2ème gala aux Folies Bergères, il cherche à récolter des fonds à la veille de se transformer en Fondation ; le gala de 2018 a permis de créer un dispositif d’accueil accessible et chaleureux en Ile de France

18 novembre 2019 : à La Roche-sur-Yon deux jeunes gens agressent un homme de 63 ans, à laquelle seront prescrits 10 jours d’ITT, ils avoueront avoir voulu “casser du pédé”, ils sont accompagnés de 3 jeunes femmes qui nieront avoir participé à l’agression ; ils sont condamnés deux jours après à des peines de prison ferme, 18 mois dont 12 avec sursis pour l’un et 6 avec sursis pour l’autre

18 novembre 2019 : en Malaisie, le tribunal islamique inflige des coups de bâton à 4 hommes gays, de 26 à 37 ans, pour relations homosexuelles ; dans ce pays à double système judiciaire les tribunaux islamiques sont habilités à traiter des questions religieuses et familiales, le 1er ministre Mahathir Mohamad a déclaré en 2018 que son pays ne pouvait accepter le mariage entre personnes de même sexe ni accorder certains droits aux homosexuels qui correspondaient à des “valeurs occidentales“, un mois après que deux femmes ayant reconnu avoir eu des relations homosexuelles, aient recues des coups de bâton

19 novembre 2019 : la chaine de télévision France 5 diffuse le documentaire de Pascal Petit Mon enfant est homo qui donne de nombreux témoignages sur l’homophobie qu’ont subi de nombreux LGBT dans leur milieu familial et le long chemin d’acceptation que les parents ont été capables de faire

20 novembre 2019 : 20ème journée du Transgender Day of Remembrance (TDoR), commémoration du meurtre, jamais élucidé, de Rita Hester, une femme trans et noire américaine de 35 ans le 28 novembre 1998 dans le Massachussets, dans les jours qui suivaient 250 personnes lui ont rendu hommage lors d’une cérémonie et un an plus tard la militante trans Gwendolyn Ann Smith a créé TDoR en son honneur, des veillées aux chandelles se sont alors tenues à San Francisco et à Boston le 20 novembre 1999 ; selon Transgender Europe, basée à Berlin, 331 personnes trans ont été assassinées entre le 1er octobre 2018 et le 30 septembre 2019 (en particulier 132 au Brésil, 65 au Mexique et 31 aux USA), parmi lesquelles une écrasante majorité de femmes racisées et/ou travailleuses du sexe ;  des événements sont organisés dans une douzaine  de villes ; à Marseille la Journée internationale du souvenir trans et de lutte contre la transphobie, est organisée par Transat, avec un atelier de sensiblisation sur les transidentités, au théâtre les Gazelles à Aix et au Pulse à Marseille, une projection-débat autour du documentaire Océan (en présence du réalisateur Océan, ex-Océanerosemarie) au cinéma La Baleine à Marseille

21 novembre 2019 : dans L’OBS, Frédéric Martel, auteur du livre Sodoma, dresse un tableau saisissant de Mgr Barbarin, cardinal-archevêque de Lyon, primat des Gaules, condamné en 1ère instance le 7 mars 2019 à 6 mois de prison avec sursis à cause de son attitude bienveillante à l’égard du père Preynat, en retrait de ses fonctions ecclésiatiques en attendant le jugement définitif ; entre son “musée Tintin” personnel, son immense peluche à taille humaine, son obsession à parler d’homosexualité, son engagement dans la Manif pour tous – aux côtés de Frigide Barjot – en 2013, ses liens avec les traditionnalistes de la Cité Catholique de Jean Ousset et de Ichtus, qualifié par le père Christian Delorme de issu “d’un milieu ultra-conservateur et d’une famille archi-consevatrice”, formé à la Faculté libre de philosophie comparée, ultra-catholique, et au séminaire des Carmes de l’Institut catholique de Paris, brillant élève doué au piano,  lié aux clubs catholiques des étudiants anticommunistes, hostile à la “laïcité à la Française”, ordonné prêtre à 27 ans, archevêque de Lyon en 2002 à 52 ans, bibliste disciple des théologiens conservateurs Henri de Lubac et Urs von Balthazar, homme de Jean-Paul II – activement soutenu alors par le cardinal secrétaire d’Etat Angelo Sodano et l’assistant particulier du pape Mgr Stanislaw Dziwisz, tout deux très conservateurs –  en opposition franche avec le pape François sur toutes les questions clés, jeune, dynamique et adepte du jogging, il apparaissait comme un sauveur de l’Eglise lyonnaise, adepte des fabuleuses cérémonies, se séparant rapidement des prêtres proches de l’action catholique, bien en cour auprès du maire de Lyon et du patronat afin de collecter des fonds, ambitieux cardinal électeur, il a trouvé dans la lutte contre le mariage pour tous en 2012 et 2013 sa rampe de lancement et ses meilleurs adeptes ; il avait connu le père Preynat dès 1991 et a été informé des son comportement dès 2002 en arrivant à Lyon, il a fait en sorte que les prêtres à problèmes soient déplacés d’une paroisse à une autre, verrouillant le tribunal ecclésiastique interdiocésain (suscitant la démission d’un juge le père Vignon), assurant des obsèques grandioses au père dominicain Marie-Dominique Philippe – aumonier de la congrégation des Frères de Saint-Jean – pourtant compromis dans des abus à l’égard de religieuses, protecteur et “très gentil” avec 2 prêtres homosexuels et d’un autre souhaitant se marier, accueillant puis brutal à l’égard de séminaristes protégés qu’il harcèle par des questions sur leur sexualité (comme Benoît Quettier), entre harcèlement moral et harcèlement sexuel, il semble souffrir de “problèmes relationnels”

21 novembre 2019 : à Poitiers, le tribunal correctionnel condamne à 2 ans de prison avec sursis, 10 000 € d’amende et plus de 15 000 € aux parties civiles, l’expert en pédopsychiatrie Philippe Jouin pour s’être livré à des attouchements sur cinq enfants et adolescents au centre hospitalier de La Roche-sur-Yon entre 2010 et 2014, il a été radié en 2015 par le conseil de l’Ordre

22 novembre 2019 : le Nigéria, selon l’étude de 2 chercheurs d’un site de tourisme, Asher et Lyric Ferguson, est classé comme le pays le plus dangereux du monde pour les homosexuels, à partir de 8 critères, sur 150 pays analysés (la Suède est classé comme le moins dangereux), le Nigéria est suivi par le Quatar, le Yemen, l’Arabie Saoudite et la Tanzanie

22 novembre 2019 : en Chine, selon le rapport sur les droits humains de Equal Rights for LGBT, les personnes LGBT continuent de subir des traitements de “conversion thérapeutique” dans au moins 96 hôpitaux publics et établissements de santé, la Chine a pourtant retiré l’homosexualité de sa liste officielle des troubles mentaux en 2001, mais les thérapies de conversion ne sont pas interdites, en particulier les décharges électriques et les injections de testostérones persistent, explique Weng Zhenyu de cette organisation

23 novembre 2019 : à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, se déroulent une trentaine manifestations à travers la France rassemblant 150 000 personnes, la plus grande mobilisation de l’histoire contre les violences dit Caroline de Haas ; à Paris derrière la banderole de l’UNFF (union nationale des familles de féminicide) et de nombreuses autres associations, 50 000 personnes se rassemblent ; à Marseille deux mobilisations sont appelées, l’une par plus d’une vingtaine d’associations, dont Osez le Féminisme, Femmes solidaires, l’Assemblée des femmes et l’amicale du Nid, contre la violence sexiste (dans l’espace public et privé, au collège et au lycée, au travail), celle qui s’exercent à l’égard des lesbiennes (52% d’entre elles subissant au moins l’une des deux discriminations lesbophobe et/ou sexiste), contre la prostitution, les mariages forcés et les mutilations génitales ; l’autre la mobilisation se fait contre le patriarcapitalisme et ses normes, les violences faites aux personnes trans, aux personnes intersexes, aux gouines, aux travailleuses du sexe et à celleux qui ne correspondent pas aux normes imposées, contre la putophobie, la transphobie, l’intersexphobie, le racisme et l’islamophobie ; cette seconde manifestation appelée par le Collectif Rainbow se veut pour un féminisme inclusif et intersectionnel, elle évoque les féminicides à l’égard des femmes Trans et des Travailleuses du sexe, et met en garde contre un féminicide qui sous-entend que les violences sont surtout le fait d’étrangers, marquant une évoltuion en faveur d’un “féminisme blanc” et transformant “l’islam  en une religion et une culture misogyne par nature”

24-27 novembre 2019 : en Belgique, 4ème rencontre à Bruxelles des Refuges européens, avec Le Refuge Genève, Le Refuge Bruxelles, Ahora donde (Le Refuge de Barcelone) et – à distance – Le Refuge Rome ; une volonté de coopération se manifeste pemettant la signature d’une charte d’engagement de la Fédération européenne Refuge et la préparation des statuts de la future fédération, dont la création est annoncée en juin 2020 à Barcelone

24 novembre 2019 : le 1er ministre Edouard Philippe annonce une série de mesures destinées à lutter contre les violences conjugales : suivi et prise en charge des auteurs d’agression (à travers 2 centres d’hébergement par région), amélioration de l’accueil en commissariat et gendarmerie, possibilité de suspendre autorité parentale, assouplissement du secret médical, fin de l’obligation alimentaire pour des enfants de femmes tuées à l’égard de leur père assassin, développement du travail de sensibilisation des élèves ; ce programme est évalué à 361, 5 millions € (qui, selon le gouvernement, s’ajoute aux programmes d’action qui sont déjà en cours, pour totaliser 1,16 milliards €), insuffisant selon les manifestant-es du 23 novembre réclamait un fonds supplémentaire de 1 milliard €

25 novembre 2019 : la chaine de télévision Arte diffuse un documentaire glaçant  Homothérapies, conversion forcée, de Jean-Loup Adénor et Thimothée de Rauglaudre, sur les thérapies de conversion vues de l’intérieur, dans 5 pays occidentaux, aux USA depuis les années 1950 – où 700 000 personnes pourraient être concernées – (avec les évangéliques d’Exodus et les catholiques de Courage créées à New York en 1986, en particulier) et en France (les évangéliques Exodus et Torrents de Vie fondée dans les années 1990, et les catholiques de Courage créée en 2014 dans la foulée de La Manif Pour Tous ou dans celle de la communauté charismatique de l’Emmanuel qui a accueilli Courage à Paray-le-Monial en 2014 et 2017, dans de nombreux lieux, au lycée catholique Stanislas, à l’église protestante de Belleville, à la chapelle franciscaine du 17ème arr., à Orléans, en Saône-et-Loire ou dans des paroisses de Lyon et Toulon qui ont accueilli des groupes affiliés à Courage), et dans d’autres pays (Pologne, Allemagne) ; l’américaine Deb  Cuny (plaquée au sol après 36h de jeûne) et le français Jean-Michel Dunand (soumis à 8 séances d’exorcisme) témoignent ; en mars 2018 le Parlement européen a voté une résolution pour interdire ces prétendues thérapies, depuis l’été 2019 une proposition de loi est présentée ; un livre Dieu est amour. Infiltrés parmi ceux qui veulent “guérir” les homosexuels est publié par les auteurs du documentaire, ils se réfèrent à la déclaration de pape François d’août 2018 : “Quand cela se manifeste dès l’enfance. Il y a beaucoup de choses à faire par la psychiatrie, pour voir comment sont les choses.” et à la violente controverse qu’il a déclenchée en laissant libre la voie aux homothérapies, séminaires de restauration, groupes ex-gay, chemins de guérison ou thérapies de conversion, etc. ; en France, les députés Laurence Vanceunebrock (LREM) et Bastien Lachaud (FI) qui demandent que ces thérapies soient codifiées dans le code pénal, annoncent quelques semaines plus tard qu’ils déposeront prochainement une proposition de loi sur ce sujet ; en Allemagne, le débat sur ce sujet se poursuivra activement en décembre autour d’un projet de loi du ministre de la santé qui ouvre la perspective de ces thérapies pour les mineur-es consentant-es de 16 à 18 ans

25 novembre 2019 : à Rennes, la cour d’appel ordonne la transcription des actes de naissance de 6 enfants de couples homosexuels et hétérosexuels – nés par GPA au Mexique et aux USA, entre 2010 et 2016, après 3 à 9 annnées de procédure

25 novembre : au Canada, le gouvernement annonce qu’il va indemniser les victimes d’agressions visant des homosexuel-les, dont les personnes LGBT+ dans l’armée, 900 millions de $ sont réservés pour cela, suite à un accord définitif validé par un tribunal (5 000 à 50 000 $ sont prévus pour chaque victime) ; une enquête officielle de novembre 2016 a révélé qu’au moins 3 agressions sexuelles étaient commises chaque jour dans l’armée canadienne (où l’homosexualité n’était pas autorisée), généralement par un supérieur, désormais un examen quinquennal externe mesurera les progrès accomplis dans ce domaine  dans l’armée

25 novembre 2019 : à Haïti, le militant LGBT+ Charlot Jeudy, 34 ans, président de l’association Kouraj, association créée le 18 décembre 2011, est retrouvé mort dans des circonstances non élucidées ; le 9 septembre Kouraj a publié un rapport recensant 21 cas de violences à l’encontre de personnes LGBT+ dont un meurtre

25 novembre 2019 : en Argentine, deux prêtres – Horacio Corbacho et Nicola Corradi – sont lourdement condamnés (45 et 42 ans de prison) pour viols sur mineurs dans le cadre de l’Institut Provolo pour enfants sourds dans les années 2005-2016, et l’ex-jardinier de l’Institut Armando Gomez est condamné à 18 mois de prison ; déjà un procès a conduit à condamner le sacristain Jorge Bordon en septembre 2018 à 10 ans de prison ; et bientôt 2 nouveaux procès devront s’ouvrir  pour juger une quinzaine d’autres employés de l’établissement

25 novembre 2019 : en Indonésie, le ministère de la Justice interdit aux personnes LGBT+ de postuler à des emplois de la fonction publique

26 novembre 2019 : en Turquie, début du procès de 18 étudiants – de l’université technique du Moyen Orient d’Ankara – et leur professeur, consécutif à la marche pro-LGBT ajournée, pour avoir pris part à un rassemblement illégal et refusé d’obtempérer à l’ordre de dispersion, ils risquent entre 6 mois et 3 ans de prison ; la direction de l’université, pour la 1ère fois depuis 2011, avait interdit ce rassemblement ; l’une des accusée Melike Irem Balkan souligne que la manifestation s’est déroulée pacifiquement toutes les années précédentes et que l’interdiction est donc injuste, le professeur Mehmet Mutlu affirme ne pas avoir pris part à la manifestation mais souhaitait seulement “protéger ses étudiants des violences de la police” ; Amnesty International dénonce “l’absence de fondement légal de l’interdiction de la marche des fiertés”; l’audience est reportée au 12 mars 2020 dans l’attente de davantage de preuves…

27 novembre 2019 : le CCNE (Comité consultatif national d’éthique) rend un avis pour une meilleure prise en charge des personnes intersexes et intersexuées : accueil de l’enfant, accompagnement des parents, évolution des pratiques médicales, meilleurs consensus entre personnes concernées et médecins

28 novembre 2019 : en Zambie, deux hommesSteven Samba et Japhel Jataba sont condamnés, à Lusaka, à 15 ans de prison pour homosexualité ; le président zambien, Edgar Lungu, s’oppose vivement aux droits des personnes LGBT+, malgé les pressions des pays fournissant une aide indispensable, comme les USA

Fin novembre 2019 : à Lyon, procès en appel du cardinal Barbarin, à son initiative, il espère plus de clémence de la justice mais il adopte le même système de défense, avec davantage de modestie ; au même moment un ancien prêtre du diocèse, François, 54 ans, homosexuel, explique qu’adolescent, il a connu le père Preynat dont il appréciait l’aura et le charisme, il a rencontré le nouvel évêque dès son arrivée en 2002 et lui a parlé du comportement “déviant” du père Preynat, il lui a répondu “oui je sais, je suis au courant de la situation, j’ai des fiches sur Preynat”, ce qui contredit les affirmations de Mgr Barbarin qui explique qu’il a découvert beaucoup plus tard la situation, en 2007, l’avocat de l’évêque, Me Jean-Félix Luciani, pris de court par cette information tardive dénonce “l’ancien membre du clergé qui a de l’animosité à l’égard du cardinal qui est à l’origine de sa réduction à l’état de laïc par Rome en 2017 en raison de son homosexualité”

Fin novembre 2019 : à l’occasion de la mobilisation contre le sida du 1er décembre, les responsables médicaux se mobilisent pour souligner que les évolutions favorables selon les statistiques ne doivent pas démobiliser et pour marteler les possibilités qui s’offrent pour faire barrage à la maladie, l’autotest vendu en pharmacie, le Trod autotest rapide, le préservatif remboursé par lma Sécurité sociale, la PrEP prophylaxie pré-exposition, le traitement post-exposition dans les 48h, enfin le traitement du sida qui est capable de rendre la charge virale nulle ; en France, depuis 2013, l’augmentation des tests de dépistage (+ 11% ) se combine avec une diminution de découverte de séropositivité (-13%), et cela se manifeste dans plusieurs pays européens (Autriche, Belgique, Finlande, Allemagne, Grèce, Pays-Bas,  Portugal et Royaume-Uni) ; pourtant en France plus de la moitié des hommes et près d’1/3 des femmes n’ont jamais réalisé de dépistage dans leur vie, en particulier chez les 55-75 ans et les 18-24 ans ; de nombreux événements sont organisés en France (comme à La Roche sur Yon, Montpellier, Rennes, Perpignan, Toulouse, Tours, Marseille, Nice, etc.), à Paris la grande manifestation d’Act Up a pour slogan Macron Promotion Sida et stigmatise le cynisme, la stigmatisation et le mépris du président de la République, donnant comme exemple les droits des minorités, les travailleur-ses du sexe, les personnes trans et intersexes, les attaques antisociales, les violentes discriminations, l’accès aux soins, l’accès aux droits, la question des réfugiés, fes mineurs réfugiés, etc. ; dans les Bouches du Rhône, alors qu’en PACA les découvertes de séropositivité ont diminué de 9% entre 2017 et 2018 et que dans le département 179 découvertes de séropositivité sont apparues en 2018, trente-deux rendez-vous publics sont programmés dont la moitié à Marseille

30 novembre 2019 : la chaine de télévision Public Sénat  diffuse le documentaire Coming out dans la police de Cecile Patingre, témoignages de policiers homosexuels et des combats du FLAG ! pour faire reconnaitre leurs droits et sensibiliser les jeunes policiers en formation

30 novembre 2019 : à Paris, inauguration de la Promenade Cleews Vellay – ancien président d’Act Up-Paris, mort il y a 25 ans à l’âge de 30 ans – par la maire de Paris, Anne Hidalgo, à proximité  de l’immeuble (du 44 rue Boulanger) où se tenaient les réunions d’Act Up-Paris entre 1993 et 1995 ; après le déploiement d’un Patchwork en hommage à Clews Vellay par Acceptess-T, ont pris la parole la maire du Xème arr., Alexandra Cordebard, puis Yves Grenu ancien archiviste d’Act Up, Marc-Antoine Bartoli actuel président d’Act Up, dénonçant ce “bal des faux-culs”, Nicolas Roland secrétaire général d’Act Up de 1992 à 1996 (“J’avais un ami, aujourd’hui j’ai une promenade”), Gwen Fauchois militante et amie de Clews Vellay, Christophe Martet a salué “l’importance de ce travail de visibilité des luttes LGBT+ tout comme féministes et sociales dans l’espace  public parisien. Parce que cela ajoute un peu de fierté à nos rues, nos places, nos promenades” rappelant qu’avec Cleews Vellay en 1995 Act Up a réalisé presque 90 actions il lit un texte de Joëlle Bouchet, mère de Ludovic, hémophile séropositif, mort il y a quelques jours à 44 ans, ancien militant d’Act Up,  Phan Bigotte des Archives gaie et lesbienne dépositaires des archives de Cleews Vellay et de son ami Philippe Labbey, enfin Pachatouille lit un texte de Cleews Vellay “Des questches pour les sidéens” ; lorsque Anne Hidalgo est venue à la tribune, elle a été vigoureusement zappée par Thierry Shaffauser du Strass (syndicat du travail sexuel) sur les arrêtés anti-prostitution, puis après son discours elle a dévoilé la plaque commémorative

30 novembre 2019 : à Pierrefitte en Seine-Saint-Denis un couple homosexuel, 19 ans et 22 ans, subit une violente agression (ITT supérieure à 8 jours, blessure à l’oeil, voiture détériorée à coup de barres de fer), peu après un mineur est mis en cause, 16 ans, qui s’avère être le cousin de l’une des victimes, d’autres personnes impliquées sont recherchées

Décembre 2019 : éclatement de l’affaire de pédophilie du chirurgien Joël Le Scouarnec, 69 ans, il est incarcéré depuis mai 2017, sont jugement est annoncé pour mars  2020 ; 301 544 photos et vidéos pédopornographiques ont été découvertes chez lui depuis le milieu des années 1980, 349 victimes potentielles, fillettes et garçons, ont été dénombrées ; le 10 avril 2004 il notait qu’il se déclarait satisfait “J’ai réfléchi au fait que je suis un grand pervers. Je suis à la fois exhibitionniste, voyeur, sadique, masochiste, scatologique, fétichiste, pédophile. Et j’en suis très heureux”

Décembre 2019 : à Marseille, Zize Dupanier (de son vrai nom Thierry Wilson) a été récemment décoré par le maire, après le cours Florent, il a découvert l’univers transformiste du cabaret Mme Arthur, et a connu celle qu’il appelle “la star des stars” Coccinelle qui a été pour lui un merveilleux appui, puis le cabarert Chez Michou ; après avoir beaucoup travaillé depuis ses sketchs d’imitation et  de très nombreux spectacles, il a acquis une vraie notoriété

Décembre 2019 : sortie du film Lola vers la mer de Laurent Micheli, avec Benoît Magimel et Mya Bollaers, racontant l’histoire d’un père et de sa fille trans sur le chemin de l’acceptation, un beau moment de vie et de vérité

Décembre 2019 : sortie du film roumain Après la nuit du  Marius Olteanu, portrait d’un couple hétérosexuel qui se délite sur fond d’homosexualité

Décembre 2019 : en Italie, où la ville de Bologne – ville de gauche et ville la plus ouverte d’Italie pour les LGBT de longue date – résiste à l’influence de la Lega de Mateo Salvini, les LGBT sont très actifs avec l’existence du Cassero (le plus ancien centre LGBT d’Italie), le siège de l’ARCI Gay (principale association LGBT italienne), l’un des plus grands centres de documentation d’Europe sur les sujets queer, l’élection de la 1ère femme trans (pour la 1ère fois au monde), Marcella Di Falco, au conseil municipal en 1995, le souvenir de Pasolini né dans la ville en 1922 (assassiné en 1975) est toujours présent grâce à la villa Aldini (où il a tourné Salo ou les 120 journées de Sodome) et au centre d’études qui lui est cansacré, la librairie Igor, boutique bobo-littéraro-communautaire, créée par Raffaele Pancaldi et Gianluca Albertini est un lieu emblématique

Décembre 2019 : en Chine, le peuple chinois est sollicité pour proposer des amendements au code civil, la légalisation du mariage homosexuel a fait son apparition parmi les plus de 237 000 suggestions qui sont remontées via internet ; si l’homosexualité a été décriminalisée en 1997 et retirée en 2001 de la liste des maladies mentales, le mariage entre personnes de même sexe reste illégal compte tenu du caractère sacré du concept de mariage

Décembre 2019 : parution du livre Peter Berlin : icon, artiste, photosexual de Peter Berlin, l’auteur artiste, photographe, mannequin et star du porno, de son vrai nom d’aristocrate de la Baltique Armin Von Hoyningen-Huene, a 76 ans, dans les années 1970 il est allé à New York puis est parti vivre à San Francisco, il a connu Robert Mapplethorpe, Andy Warhol et Tom of Finland

Décembre 2019 : des séries françaises pour adolescents font désormais leur place aux LGBTQ+, en particulier avec Axel Auriant et Maxence Danet-Fauvel, dans Les Grands (diffusé depuis nevembre 2016 sur OCS), Mental, visible sur France TV Slask depuis octobre 2019, et la série Skam sur You Tube et France.tv ; Arnaud Alessandrin note combien le succès de ces séries est lié à l’effet miroir qu’elles ont pour les jeunes sur les questions de genre

Décembre 2019 : la série Géneration Q de The L World est diffiusée sur Canal+ Séries, 15 ans après The L World, première série à aborder amours, sexualité et carrières d’une bande de copines lesbiennes de West Hollywood, dans Generation Q Shane le bébé de Bette et Alice, est devenu jeune fille, coiffeuse-photographe, confrontée à la candidature de sa mère Bette à la mairie de Los angeles

Décembre 2019 : à Paris, le Dépôt est le plus grand club gay et cuir d’Europe, avec ses hommes harnachés de cuir et de métal, la mode puppy fait fureur dans le milieu fétichiste ; son manager Michel est président de l’association de réduction des risques Play Safe, il est particulièrement attentif aux ravages des drogues de synthèse qui provoquent de nombreuses morts

1er décembre 2019 : Journée mondiale de lutte contre le sida, déjà 30 millions de personnes siont décédées du sida depuis la découverte du virus en 1981 ; les chiffres-clés du VIH en 2018 sont, au niveau mondial 37,9 millions de personnes vivent avec le VIH dont 36,2 millions d’adultes et 1,7 million d’enfants de moins de 15 ans, en France 170 000 personnes vivent avec le VIH, 6 200 cas d’infection ont été découverts dans l’années dont 6% en PACA ; au niveau PACA il y a eu 400 découvertes du virus (soit 79 par  million d’habitant) dont 179 en Bouches du Rhône et 116 dans les Alpes Maritimes

1er décembre 2019 : dans le cadre du Sidaction le Sidragtion Armée parvient à collecter 12 000 € grâce à 80 drag queens, drag kings et clubs kids mobilisés dans les rues du Marais pendant 3 h., avec en particulier Enza Fragola, Emily Tante, Morphosa et Gazelle von Lear ; le sous-sol du CLGBT IDF accueille un grand nombre d’entre eux et d’entre elles à cette occasion ; Enza Fragola, drag moustachue, a pris cette initiative, inspirée des drag néerlandaises tous les 1er décembre

1er décembre 2019 : dans plusieurs villes de France, échec de la mobilisation engagée contre l’extension de la PMA aux lesbiennes et aux femmes seules (adoptée à la mi octobre par l’Assemblée nationale, elle doit être examinée en janvier par le Sénat ) organisées par la Manif pour Tous sous le label Marchons Enfants (la manifestation du 6 octobre avait pourtant mobilisé 74 500 personnes)

2 décembre 2019 : au Théâtre du Chatelet, à Paris, la footballeuse américaine Megan Rapinoe remporte le Ballon d’or féminin ; sa qualité de militante féministe des droits des LGBT+ et contre l’injustice raciale a un retentissement considérable parmi les LGBT

2 décembre 2019 : aux USA, la cathédrale épiscopale de Washington se dote d’une plaque à la mémoire de Matthew Shepard, victime d’un terrible crime homophobe le 12 octobre 1998, et dont les restes ont été enterrés dans cette cathédrale en 2018, en présence des parents de la victime et du revérend V. Gene Robinson, premier évêque ouvertement homosexuel de l’Eglise épiscopale

3 décembre 2019 : en Algérie, le ministre de l’intérieur Salah Eddine Dahmoune s’en prend violemment aux opposants à l’élection présidentielle du 12 décembre, les traitant de “traitres, mercenaires, homosexuels“, inféodés aux “colonialistes” devant le Conseil de la Nation d’Algérie, la chambre haute ; ses propos diffusés par des chaines de télévision privées et largement relayés sur les réseaux sociaux recueillent des réactions très majoritairement scandalisés (“grave dérapage”, “propos surréalistes” et “indignes”) ; dès lors le ministre tente de corriger ses propos parlant de “minorité de traitres, de mercenaires et de pseudos-algériens” qui ont “internationalisé les affaires internes du pays auprès du Parlement européen et des ONG, en leur donnant l’occasion d’interféfrer dans nos affaires internes” ; le hashtag “Nous sommes tous des mercenairew pervers et gays” se diffuse rapidement et à l’occasion de la 42ème semaine de manifestations du Hirak un appel à l’organisation d’une “Gaïd Pride” (allusion au chef de l’armée Ahmed Gaïd Salah qui a organisé l’élection présidentielle)

4 décembre 2019 : en Turquie, dans le cadre des Queer Olympix lancés il y a 3 ans à Istanbul (et qui fut un franc succès en 2017), l’équipe de football queer amateur Atletik Dildoa est contrainte de remballer ses ballons par la police

5 décembre 2019 : en Allemagne, pour la 1ère fois les évêques dénoncent les discriminations homophobes, dans le cadre de la Commission pour le mariage et la famille de la Conférence des évêques allemands, ils se positionnent aussi contre la “guérison” des homosexuels ; ce positionnement est en écho avec le scandale des abus sexuels commis par le clergé qui a éclaté en septembre 2018 (et les 3 766 cas d’abus sexuels qui ont été recensés de 1946 à 2014)

7 décembre 2019 : à Bordeaux, une femme trans – qui fêtet ses 25 ans – est violemment agressée, le 11 décembre 4 hommes seront placés en garde à vue

8 décembre 2019 : en Finlande, Sanna Marin devient la plus jeune Première ministre du pays et la plus jeune actuellement en fonction dans le monde, elle est la fille d’un couple de femmes lesbiennes

8 décembre 2019 : en Birmanie, la 1ère candidate à Miss Univers ouvertement lesbienne, Swe Zin, est présentée, sans atteindre le top 20 des candidates ; dans ce pays l’homosexualité est toujours considérée comme un crime et est passible d’une peine de 10 ans de prison

9 décembre 2019 : à Paris, Jean-Louis, un membre de l’équipe de handball LGBT OUTsiders est violemment agressé par un groupe de 6 personnes

10 décembre 2019 : aux USA, l’ONU remet à la chanteuse Cyndi Lauper, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme,  un prix lors d’un concert de charité à Los Angeles, pour son engagement continu en faveur des personnes LGBT

10 décembre 2019 : en Grande-Bretagne, la Royal Navy rend sea médailles à un soldat exclu en raison de sa bisexualité ; Joe Ousalice, 68 ans, ancien de missions en Irlande du Nord, aux Malouines et au Moyen-Orient, avait été forcé de quitter l’armée britannique en vertu d’un réglement qui interdisait l’homosexualité dans les rangs de l’armée britannique ; le règlement a été aboli en 2000, il est aujourd’hui jugé par le ministre “erroné, discriminatoire et injuste… inacceptable aujourd’hui”

12 décembre 2019 : au Nigéria, début du procès de 47 hommes accusés d’homosexualité, à la Haute cour fédérale de Lagos, ils ont été arrêtés lors d”un raid de la police fédérale en 2017  dans un hôtel de la capitale, pour une soirée d’anniversaire ; l’audience est ajournée au 4 février prochain ; l’ex-président Goodluck Jonathan a fait voter en 2014 une loi interdisant le mariage de couples de mêmes sexe et la cohabitation entre personnes de même sexe, avec condamnation à 10 à 14 ans de prison pour toute “relations amoureuses entre personnes de même sexe” ; dans certains Etats du pays l’homosexualité est même passible de peine de mort

12 décembre 2019 : au Japon, un tribunal du district de Tokyo accorde 1,32 millions de yens (10 800 €) de dommages et intérêts à une femme trans employée du ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, qui avait été interdite d’utiliser les toilettes  correspondant à son identité de genre ; mais la Cour suprême du Japon à rendu au cours de l’année un jugement décrétant que toute personne désirant changer de genre devait être stérilisée avant l’opération, célibataire et ne pas avoir d’enfant de moins de 20 ans

13-15 décembre 2019 : en Espagne, à Girone, se tient un week-end de travail préparatoire à la prochaine université d’été euroméditerranéenne des homosexualités, rassemblant des militants et militantes venu-es d’Alger, de Bruxelles, de Marseille, de Rennes, de Grenoble ou de Paris ; la question du racisme, autour du groupe antiraciste autonome les Movèzes reste toujours prégnante, ainsi que les questions de solidarité transnationales et internationalistes et la gestion des conflits internes ; l’appellation UEEH qui évoque un cadre universitaire est considérée comme éloignée de la réalité du projet collectif, un appel à proposition de sous-titre est lancé ; la question des ressources financièree se pose d’autant plus que des réunions préparatoires des UEEH se tiennent dans des villes différentes de Méditerranée ; la volonté “Rage et paillettes” de regrouper comme tous les ans 300 persones est clairement affichée

13 décembre 2019 : aux USA, la marine américaine commence à construire un pétrolier qui portera le nom de Harvey Milk, pour commémorer l’expulsion de l’homme renvoyé de l’armée en 1955 à cause de son homosexualité – et pris alors sur le fait dans un parc qui était un lieu de drague -, envoyé sur le front de Corée, il avait atteint le grade d’officier ; le parciours est long depuis Bill Clinton  qui a exigé en 1993 la discrétion absolue des militaires (Don’t ask, Don’t tell), Barack Obama qui a abogé cette mesure en 2011 et Donald Trump qui a saisi la Cour Suprême pour interdire l’accès des personnes trans à l’Armée

13 décembre 2019 : au Gabon, les autorités rendent publique le vote en juillet d’une loi criminalisant l’homosexualité par l’ajout d’une nouvelle loi au code pénal, les “relations sexuelles entre personnes deu même sexe” sont condamnées de 6 mois de prison et une amende de 5 millions de francs CFA (7 600 €) ; cette loi favorise en fait la corruption de la police en même temps qu’elle rend la communauté LGBT encore plus clandestine et sujette au harcèlement ; c’est le 70ème pays à criminaliser l’homosexualité, et en Afrique c’est le 33ème pays sur 54

15 décembre 2019 : au Mans, cinq membres d’un commando d’extrême droite  sont interpellées pour avoir saccagé des cafés réputés “de gauche” du centre-ville dont le Heaven’s café, un bar gay, après un rassemblement royaliste – le Souvenir vendéen – visant à commémorer l’un des épisodes les plus meurtriers de la “Guerre de Vendée” de 1793

16 décembre 2019 : en Zambie, le président Edgar Chwaga Lundu demande le départ de l’ambassadeur des USA, Daniel Foole, suite à ses récents propos dénonçant la condamnation à 15 ans de prison d’un couple d’hommes gays

18-21 décembre 2019 : à Paris, le cabaret de travestis Madame Arthur, ouvert en 1946, fermé, puis rouvert en 2015, présente 2 comédies loufoques Madame Arthur ensorcelle Disney et Madame Arthur foudroie les comédies musicales, aux travestis masculins (Charly Voodoo, La Vénus de Mille Hommes, Brenda Mour, Tony Blanquette, Martin Poppins), s’ajoutent désormais 3 femmes Odile de Mainville, Clochette et Kiki Beguin

18 décembre 2019 : la Cour de Cassation étend sa jurisprudence aux couples de même sexe ayant eu recours à la GPA, en validant la transcription de la filiation d’enfants nés aux USA pour le père biologique

18 décembre 2019 : le Parlement européen condamne par 463 voix (contre 107 et 105 abstentions) les “zones anti-LGBT” en Pologne et réclame un contôle accru de l’utilisation des fonds européens

19 décembre 2019 : en Tunisie, création d’une clinique juridique destinée aux victimes de LGBTphobies et de violences de genre, constituée de bénévoles, dans le cadre de la faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de Tunis, destinée à doinner les outils juridiques pour contester les “preuves” fournies par la police, alors que l’homosexualité est passible de 3 ans de prison

20 décembre 2019 : annonce de la parution prochaine du livre Consentement de Vanessa Springora, 47 zans, désormais éditrice, dans lequel elle décrit l’emprise que Gabriel Matzneff, alors quinquagénaire (il en a 83 en 2019), a exercé sur elle lorsque, collégienne puis lycéenne, elle avait entre 13 et 15 ans, cela a commencé en 1985 ; l’affaire a un fort retentissement dans le monde littéraire, et bien au-delà du fait de la vague #metoo qui déferle depuis de nombreux mois ; Prix Renaudot pour Séraphin, c’est la fin ! en 2013, Matzneff est de longue date connu pour ses livres relatant ses amours avec des garçons et filles, enfants ou adolescents, entre autres depuis Les moins de 16 ans en 1974 – réédité en 2005 par l’éditeur Léo Sheer – et Ivre de vin perdu en 1981 ; dans les années 1970 grâce à la documentariste féministe Carole Roussopoulos il a rencontré Jean Genet, des membres des Black Panthers ou de l’extrême gauche allemande et italienne, il dira qu’il était subjugué par cette liberté d’esprit ; en 1975 il était invité par Bernard Pivot, sur Antenne 2, il avait 39 ans (crâne rasé, chemise grande ouverte sur un torse bonzé pantalon pattes d’eph’) il était présenté comme l’ami de Montherlant, “aux côtés de Tony Duvert et de René Schérer, il est la tête de proue de la défense de ce qu’il répugne à pappeler la pédophilie” écrivait Anne-Claude Ambroise-Rendu dans l’Histoire de la pédophilie XIXème-XXème (en 2014) ; en 1977 il a été accusé à tort dans l’affaire du Coral, puis a cosigné les pétitions de janvier et mai 1977 demandant la relaxe des 3 hommes incarcérés dans le cadre de cette affaire, accusés d’avoir eu des relations sexuelles avec des filles et des garçons de 13 et 14 ans (ces pétitions signées par de nombreuses personnalités : Sartre, de Beauvoir, Deleuze, Hocquenghem, Aragon, Barthes, Sollers, Jack Lang, etc. réclamaient l’assouplissement des lois régissant les relations sexuelles entre mineurs, et entre mineurs et majeurs, alors que la majorité était encore à 21 ans) ; c’était le temps des portraits érotiques de sa fille dès l’âge de 4 ans par Irina Ionesco et des portraits de très jeunes filles de David Hamilton ;  de 1977 à 1982 Matzneff tenait une rubrique hebdomadaire dans le Monde ; en 1986 les Dossiers de l’écran consacrés à l’inceste autour du livre de Eve Thomas Le Viol du silence (abusée par son père à 15 ans) ont commencé à faire basculer l’opinion ; à la fin des années 1980 l’écrivain adulé Emil Cioran dit à Vanessa qui vient le consulter : “c’est un immense honneur qu’il vous fait en vous choisissant”  ; le 2 mars 1990 Matzneff a été à nouveau invité à Apostrophes (Vanessa Springora l’a quitté 2 ans plus tôt) présentait Mes amours décomposés, il y parlait de ses rencontres avec des filles de 14 ou 15 ans et de ses rencontres avec des garçons philippins prostitués de 11 et 12 ans à Manille, virulente la canadienne Denise Bombardier, 78 ans, l’a alors traité d’ “écrivain pitoyable” ; en 2013 son prix lui a été remis par un jury de 10 personnes, des proches (dont Christian Guidicelli, Georges-Olivier Chateaureynaud) et d’intéressés par la qualité de son écriture (dont Fredéric Beigbeder, Franz-Olivier Giesbert, Patrick Besson), 3 n’ont pas voté pour lui (dont Jérome Garcin) ; en janvier 2020 l’association l’Ange Bleu (de prévention contre la pédophilie) attaquera Gabriel Matzneff en justice, une 1ère audience de procédure doit se tenir le 12 février

20 décembre 2019 : 250 travailleurs-ses du sexe, soutenu-es par un grand nombre d’associations, saisissent la CEDH contre la loi prostitution de 2016, au nom de la “liberté d’entreprendre”, la “liberté sexuelle”, de la “santé” et des “droits des travailleur-ses du sexe”

21 décembre 2019 : au Vatican, un rapport interne de la congrégation des Légions du Christ, fondées et longtemps dirigées par Marcial Maciel, révèle qu’au moins 175 mineurs ont été victimes d’agressions sexuelles de 1941 à 2019, dans plusieurs pays (en particulier USA, Chili, Allemagne), par des membres de la congrégation, par 33 religieux (prêtres et diacres) et par leur fondateur (qui a agressé 60 mineurs et abusé de séminaristes) ; Marcial Maciel a joui jusqu’au bout de la confiance de Jean-Paul II pour son efficacité de prosélyte comme de pourvoyeur de fonds, il a été sanctionné par Benoît XVI

21 décembre 2019 : à Clermond-Ferrand, Nathalie, 53 ans,  est violemment prise à partie par une dizaine de jeunes adultes, d’abord sifflée parce que femme, puis ruée de coups et jetée à terre lorsqu’ils ont réalisé que c’était une personne trans, 6 jours d’ITT, elle a porté plainte aidée de l’association LGBT+Queer Auvergne, c’est le commissaire de police lui-même qui a recueilli la plainte, compte tenu de l’attention particulière portée sur ce type de plainte par la préfecture

21 décembre 2019 : en Croatie, le tribunal administratif de Zagreb autorise le premier couple de personnes du même sexe, Ivo Segota et Mladen Mozic, à devenir parents adoptifs ; ils avaient conclu un “patenariat de vie” en 2015 mais leur demande d’adoption a été rejetée en 2017, leur recours auprès du ministère de la Famille a été rejeté, aussi ont-ils attaqué cette décision en justice ; si les partenariats de vie sont admis depuis 2014, les mariages de couples de même sexe ne sont pas légalisés

22 décembre 2019 : au Canada, assassinat de la militante trans Julie Berman, 51 ans, à Toronto, un homme de 29 ans, vivant dans le même appartement, est arrêté ; fervente militante pour les droits des petrsonnes trans, Julie Berman a prononcé un discours sur la transphobie lors du Trans Day of Remembrance du 20 novembre 2017 dans lequel elle avait parlé d’une amie tuée pour sa transidentité, elle participait depuis près de 3 décennioes aux événements communautaires

24 décembre 2019 : en Zambie, les USA rappellent leur ambassadeur après les déclations du président Edgar Lungu selon lesquelles il n’était pas le bienvenu en raison de sa dénonciation de la condamnation à 15 ans de prison d’un couple d’homosexuels ; en novembre l’ambassadeur Daniel Foote s’est publiquement dit horrifié par cette décision de justice, faisant le rapprochement entre le maintien en liberté de membres corrompus du gouvernement et les poursuite conduites contre des hommes entretenant des relations consensuelles

24 décembre 2019 : au Brésil, des cocktails molotov sont lancés  à Rio de Janeiro contre  le siège d’un collectif d’humoristes brésiliens, Porta dos Fondos, qui a diffusé sur Netflix – leur la chaine Youtube compte 16,2 millions d’abonnés – un programme humoristique où Jésus est représenté comme gay, une pétition a été signée par des centaines de milliers de personnes (évangéliques et catholiques notamment) et l’évêque de Pernambouc, Henrique Soares da Costa, a affirmé avoir annulé son abonnement à Netflix ; l’attentat sera revendiqué 2 jours plus tard par un groupe d’extrême droite ; à la demande du Centro Don Bosco de la Fe y la Cultura, le 8 janvier 2020 la justice brésilienne ordonnera à Netklix de retirer la fiction controversée, afin de “calmer les esprits” au sein de “la communauté chrétienne et la société brésilienne”; mais le 9 janvier la Cour suprême donnera raison à Netflix face à la censure en annulant la décision judiciaire ordonnant à la plateforme vidéo de retirer la fiction controversée

28 décembre 2019 : aux USA, mariage à Miami des 2 championnes du monde de football, Ali Krieger et Ashlyn Harris, la soirée est ponctuée par un discours de la Ballon d’Or Megan Rapinoe

29 décembre 2019 : au Canada, un sondage indique qu’une grande majorité de Canadiens, 91,8% de la population se dit à l’aise avec un voisin LGB, contre 87% avec une voisine trans, le taux tombe à  88,2% vis à vis d’un medecin LGB et 79,9% vis à vis d’un médecin trans

31 décembre 2019 : à Taïwan, la plate-forme de vidéo LGBT+ GagaOOLala lancée en 2017, diffuse en Asie plus de 1 000 films et séries dont des centaines produites localement

Fin 2019 : l’association AIDES fait son bilan d’année : 25 820 actions, 35 019 entretiens individuels, 463 169 personnes rencontrées, 1, 59 million présevatifs (dont 54 088 internes), 621 881 gels lubrifiants ert 1,8 million seringues stériles distribués ; les victopirex de l’année sont la conférence de reconstitution du Fonds mondial en octobre, l’ouverture de la pescrption de la PrEP aux médecins de ville et le vote d’une mesure pour renforcer la transparence sur le prix des médicaments